29 juil. 2016

Celle qui se mettait à poil


La semaine dernière, Amanda a relayé un appel d'une artiste de Royan pour un projet artistique. Julie Galiay, peintre, a eu un gros coup de ras-le-bol à la suite d'un énième fait remonté par la presse où une femme et ses filles s'étaient faites agresser dans la rue parce qu'elles étaient en short.

Julie a donc fait un appel pour faire une séance de photos avec un photographe pro, où nous, des nanas lambda, viendrions poser nue sur une plage pour un projet intitulé La liberté mise à nue. J'avais pas beaucoup d'infos, seulement, jeudi 28 juillet, 19h30, Pointe Espagnole. J'étais en vacances, je me suis dit... why not ? J'en ai parlé à mon amoureux qui a froncé un chouïa du nez (mais peut-être était-ce juste qu'il avait envie d'éternuer ?) et qui m'a répondu que oui, ça ne le dérangeait pas si moi j'avais envie de le faire.


C'est vraiment une bonne idée ? Me foutre à poil avec des gens que je ne connais pas, sur une plage, photographiée par un type inconnu ?... Plus les jours arrivaient, plus j'étais en stress. J'ai échangé par message avec Julie, avec Xavier Renaudin, le photographe, qui m'ont rassurée : non, les photos ne seront pas publiées n'importe où sans accord, surtout si on reconnait les visages. Leur but à tous les deux est de réaliser une exposition de photos et de peintures, dont les bénéfices éventuels iront à des associations qui luttent contre la violence faite aux femmes. Y'a eu un petit article dans Sud-Ouest aussi ;-)



Je pars donc jeudi soir en covoiturage de La Rochelle avec R. et S., que je ne connais pas mais qui ont proposé qu'on fasse la route ensemble. Elles sont sympas et on discute un peu dans la voiture. Après quelques péripéties (on savait pas trop où c'était et y'avait pas de réseau du tout sur place pour appeler au secours), on finit par retrouver un groupe de nénettes sur un parking près d'une plage. On se regarde un peu en coin, on se jauge bien sûr. Julie décide qu'on va d'abord boire l'apéro, histoire de se décoincer un peu. Bonne idée. Tout de suite, ça va mieux, on échange quelques mots, on rigole aussi, histoire de se donner une contenance et de se dire que non, on ne va pas changer d'avis maintenant, ce serait trop con.



Xavier nous briefe sur ce qu'il attend de nous et nous voilà partis à travers les dunes. J'ai mon sac à main et un autre sac lourd comme un parpaing : une serviette, deux paréos, un maillot, une tenue de rechange, de la crème solaire... Pour une fille qui va se mettre à poil, j'ai un sac plus lourd que pour partir en weekend.

Après dix minutes de trek dans les dunes où j'ai cru que j'allais perdre à la fois mes poumons, mes mollets, une cheville et ma dignité, on arrive sur la plage déserte et magnifique. Le soleil décline déjà, il faut pas trainer. Ok, ok... on y va. On se déshabille en gardant nos sous-vêtements. Celles qui n'en avaient pas enfilent un maillot de bain.

Première photo, toutes en cercle, Xavier perché sur un escabeau nous photographie en train de jeter nos soutien-gorges en l'air. Le soleil nous chauffe un peu et le vent nous décoiffe. Deuxième photo, la même, mais avec les culottes. Youpi ! Un tas de culottes, strings, shortys s'envolent au vent. On y est. Toutes à poil. Finalement, c'est pas si compliqué. On se regarde dans les yeux et à aucun moment je n'ai senti de regard pesant. J'appréhendais tellement mon gros ventre, mes seins qui ne regardent pas le ciel, mes cuisses avec leurs petites veines bleues et mon cul énorme... J'avais peur de me sentir grosse et moche et blanche. Bon, je SUIS grosse et blanche, mais je ne suis pas sentie moche et ça, c'était le meilleur truc de la soirée.




Nous sommes toutes différentes, toutes souriantes, toutes contentes d'être là : des jeunes, des moins jeunes, des minces, des grosses, des enceintes, des blanches, des bronzées, des p'tits nénés, des gros nénés, des vergetures et des abdos. On est libres, nues, on ne se connait pas mais on se marre.

On a fait plusieurs photos, debout, allongées sur le sable mouillé (ça caille un peu là, on se dépêche ?) On a même été dans l'eau ! Moi j'ai dit "pas plus haut que les genoux". Faut pas déconner, c'est l'Atlantique, hein, pas les Caraïbes.

On s'est rhabillées cahin-caha en regardant les derniers rayons de soleil, on a remonté la dune. Les immortelles embaumaient le curry dans l'air du soir. Au bout de 3 minutes, j'ai marché sur un truc qui m'a fait mal au pied, j'avais pas remis mes chaussures. Laissez-moi mourir sur place, j'y arriverai pas, dites à mon mec et à mon gosse que je les aime... J'étais épuisée par le vent, la tension nerveuse et je n'en revenais pas d'avoir eu le culot de le faire.

Xavier veut bien qu'on montre cette photo, celle qui est tout en haut, les autres feront l'objet d'une expo, je t'en reparlerai sans doute dans quelques mois. D'ailleurs, on fera sûrement des séances complémentaires, en plus petits groupes, dans d'autres endroits...

Morale de cette histoire : 
- C'est vachement plus facile de se mettre à poil devant des gens que tu ne connais pas. Et encore plus quand ils sont là pour la même chose que toi.
- Quand tout le monde est à poil, ben tu te regardes dans les yeux et pas dans la chatte. 
- J'ai vraiment envie d'essayer le naturisme.
- Marcher dans les dunes, c'est pas mon truc
- Le sable, ça pique (mais ça, je le savais déjà)

Allez, des bises.





32 commentaires:

  1. Oh wow ! Bravo ! Un grand bravo !
    Je me dis souvent que je suis con avec mes complexes, que je me fais du mal pour rien, que je devrais arrêter de regarder du côté des plus jolies que moi, d'autant qu'à chaque fois que je vois des corps nus ou presque (photos, plage...) je trouve TOUS les corps beaux et que bien souvent, les plus beaux ne sont pas les plus harmonieux mais ceux portés par les gens qui sont bien dedans... J'ai cependant du mal à m'appliquer ce regard et cette bienveillance.
    Les vestiaires de la salle de sport me font beaucoup de bien à cet égard. On est toutes différentes, entre 20 et 60 ans. Rares sont celles qui se déshabillent dans les douches (individuelles et fermées par une porte) et j'ai toujours fait partie de celles qui se changent à la vue de toutes. On ne se jauge pas, on ne se reluque pas, mais bien sûr on se voit les unes les autres. Et justement il y a beaucoup de bienveillance dans ce groupe hétérogène. Ça fait du bien.
    Le corps humain est une merveille de la nature.

    RépondreSupprimer
  2. Kathy29/7/16

    Alors là !!!... alors là !!!....je te tire mon chapeau et je suis trop contente pour toi : comme tu dois être fière d'y être arrivée !... BRAVO !!! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme29/7/16

    La photo est belle et l'idée encore plus.
    Quant à toi (enfin à vous toutes) : bravo !

    Ariane

    RépondreSupprimer
  4. Wow, tu m'épates ! Et la photo finale est très belle, en plus d'être symbolique.

    J'ai beaucoup de mal avec ma nudité, alors que celle des autres ne me dérange pas du tout.

    Mais en voyageant en Islande, j'ai découvert leurs incroyables piscines. L'eau n'est pas traitée. Pour des questions d'hygiène, il faut donc se laver entièrement nus dans des douches collectives. Hyper gênée la première fois, c'est devenu un de mes moments préférés dans la journée. Personne n'est là pour juger, on est simplement un groupe de femmes, et d'enfants, venus faire du bien à notre corps. Les islandaises papotent en se crémant, pendant que les enfants enfilent leurs pyjamas pour la nuit.

    Dès que je retournerai en Islande, je filerai à nouveau à la piscine ( et j'essaierai d'apprendre quelques mots d'islandais cette fois ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine30/7/16

      Merci Daphné pour ce témoignage!

      Supprimer
  5. Anonyme29/7/16

    Alors là BRAVO à toutes, j'ai hâte de voir le résultat... au delà du drame qui est à l'origine de ce projet, je trouve très chouette et apaisant pour toutes de voir qu'on peut s'assumer et se trouver belles quel que soit notre poids (et c'est une ronde qui parle !!). Les vacances approchent pour moi et je refuse depuis toujours le diktat du maillot, au gré des régimes et des reprises mon poids varie et la taille de mes fringues aussi, mais plage et piscine sans complexe !!! Bravo les filles !!

    RépondreSupprimer
  6. Kaylee29/7/16

    Photo belle et émouvante - tu as bien fait, tu devais être fière de toi, bravo.

    RépondreSupprimer
  7. Julie m29/7/16

    J'adore ! Armelle trop forte

    RépondreSupprimer
  8. Chris (aka Paquita Chocolatera)29/7/16

    Bravo Armelle. Beau projet et j'aurais aimé en être. Ces histoires d'agression envers des femmes qui sont en short me mettent dans une colère noire. D'ailleurs ma fille ne se met plus en robe ou short dans notre région parisienne pour ne pas être emmerdée. Une atteinte à la liberté individuelle !

    RépondreSupprimer
  9. Tu sais que tu es geniale ?!?

    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme30/7/16

    Bravo quel courage.

    Odile

    RépondreSupprimer
  11. J'ai eu ma première expérience naturiste il y a deux ans, et depuis je suis un fervent pratiquant, c'est tellement agréable d'être nu, je l'avais raconté sur mon blog pourtant depuis mon point de vu à changé : http://www.leblogdedenis.com/2014/09/04/experience-naturisme-heliomonde/

    RépondreSupprimer
  12. Reine30/7/16

    La Blonde, tu es juste fantastique!!!! et tellement jolie sur la photo portrait.
    Ton courage, ta vaillance quotidienne, ta fantaisie m'impressionnent.
    Ce que j'aime dans le naturisme , c'est surtout de pouvoir nager nue, c'est tellement agréable! et sur notre plage, en majorité, des touristes des pays scandinaves ou hollandais, alors , aucun regard et aucune gêne ....et de toute façon, quand j'y pense, je n'ai jamais eu aucun souci avec la nudité, sûrement la conséquence d'une enfance et adolescence passées en bord de mer et d'une jeunesse dans les années 70/80 où les seins nus sur la plage étaient la norme.
    D'ailleurs , à ce propos, je trouve que ça a beaucoup changé,et que peu de femmes , aujourd'hui , sont seins nus sur les plages textile. Au Monténégro , par exemple, nous étions les seules à poser le haut (la réputation des françaises oh la la s'en est trouvée sûrement renforcée auprès des russes , serbes, et locaux :)))

    RépondreSupprimer
  13. Madame Pivoine - Natacha30/7/16

    Big up! Big up! Big up!
    Cette initiative est fantastique!!!
    J'en ai tellement marre de dictats sur le corps des femmes.
    Tellement marre que ma fille restreigne ses sorties, ses mouvements et sa façon de s'habiller à cause des wesh-relous.
    Tellement peur que notre société en plein repli moral restreigne petit à petit nos libertés.
    J'aurais aimé faire partie de ce projet.
    Bravo à toi pour surpasser tes appréhensions. Mais t'es tellement une femme formidable que cela ne m'étonne même pas de toi.
    La bise!

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme30/7/16

    Un grand bravo, je suis tellement fière de vous !!
    Si je peux me permettre, bien la bise :-))

    Josiane,

    je "signe" avec mon prénom car je ne sais pas mettre un mot qu'avec anonyme alors que j'aimerai mieux faire autrement.:-(( Je vais demander de l'aide !

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme31/7/16

    Un grand bravo !!
    Au delà du but principal de l'expo, la nudité fait tomber bien des barrières, il n'y a bien qu'à poil qu'on est tous pareil finalement.

    Des bises
    Fred-Nantes

    RépondreSupprimer
  16. Merci à tous pour vos commentaires, je vous tiendrai au courant de la suite !
    Denis, merci pour ton billet ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Réponses
    1. Ah bah non hein, c'était plutôt rigolo !

      Supprimer
  18. Smouik2/8/16

    j'arrive après la bataille mais bravo pour la photo et le symbole !!

    RépondreSupprimer
  19. Bravo ! C'était un bien chouette projet. (mais je ne sais pas si j'aurais osé.... je crois que non, en fait !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emma, une prochaine fois peut-être ? ;-)

      Supprimer
  20. J'aime beaucoup l'idée. Belle photo symbolique et joli témoignage, j'ai lu avec plaisir. Essayer le naturisme : je viens de mettre sur mon blog un récit sur l'île du Levant, que j'ai découvert la semaine dernière. La seule île naturiste de Méditerranée, au large d'Hyères - un air de Polynésie sur la côte d'Azur. J'ai adoré l'expérience. Peut-être à tenter ?
    Joli blog, je reviendrai !

    RépondreSupprimer
  21. coucou ! bravo bravo et encore bravo, en espérant que la terre un jour devienne un paradis ... vive la nudité, vive le naturisme et vive la liberté

    RépondreSupprimer
  22. Anonyme19/8/16

    Tiens, j'irai bien habiter à La Rochelle, même si je trouve déjà que c'est vraiment le grand nord pour moi, j'habite Montpellier. Une "Nana" qui ne se prend pas le chou et qui fonce....J'adore!....
    Bravo pour la photo, j'aurais pu participer , il y a longtemps que le naturisme fait parti de ma vie. Ah ! et se baigner nue, il n'y a rien de plus jouissif, ( c'est mon avis , mais je n'oblige personne à partager).
    Blonde Paresseuse, tu es très belle , j'adore tes cheveux tout emmêlés, tes joues roses et tes yeux de femme qui veut mordre la vie à pleine dents... Ne change pas surtout, ce serait bien trop triste. (Ne te méprend pas surtout, j'aime les hommes mais j'adore les femmes pour leur vitalité et tant de choses encore, nous sommes des battantes souvent et ça j'aime)....
    La critique de ton livre me donne l'envie de le lire, je vois ça sur le net de suite.
    Pas l'habitude de tutoyer, il a fallut que je rectifie tous les "vous" que j'avais utilisé, voici chose faite.

    Belle continuation et encore mille bravos. Bises.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anonyme de Montpellier ;-)
      Ton commentaire est adorable, vraiment. Et oui, on peut se tutoyer, jamais de vouvoiement ici !
      A très vite...

      Supprimer