29 mai 2017

Changement de saison



Avec plus de 30 degrés dehors, je crois que ça y est, on a changé de saison. A vrai dire, je déteste ces changements de temps soudains : passer de 19 à 30 degrés en 36 heures, ça me tue. Physiquement, ça m'épuise, parce que je suis grosse et parce que je vieillis, sans doute.
Pis t'as l'air malin quand la p'tite météo de ton téléphone t'annonce une température très haute le matin au réveil et que dans ton placard, il n'y a encore que toutes tes affaires d'hiver. C'est ce qui s'est produit vendredi. Alors à moitié dans le noir parce que mon amour dormait, je me suis pliée à quatre pattes sous le lit pour aller chercher une des trois caisses où je stocke les vêtements qui ne sont pas de la bonne saison.

26 mai 2017

Aujourd'hui, c'est jaune et noir



Le Stade Rochelais est en demi-finale du Top 14. Après avoir terminé la saison en tête du classement, les Rochelais affrontent ce soir Toulon en demi-finale...

LE STADE ROCHELAIS EST EN DEMI-FINALE DU TOP 14 !!!

Toute la ville est en jaune et noir, aux couleurs du Club, pour supporter à distance nos joueurs partis à Marseille. Beaucoup de Rochelais y sont partis aussi d'ailleurs ;-)

Alors pour être dans le moove, aujourd'hui, c'est jaune et noir, même si je bosse. Même si j'avais la sensation d'être seule sur la route ce matin... Aujourd'hui, je suis en mode supporter.




24 mai 2017

Deux petits riens



J'ai cueilli des cerises chez ma copine Caro, dont les deux arbres croulent sous le poids des fruits. On papote, j'en cueille 6, j'en mange 2, je crache le noyau.



Je n'aime pas trop les cerises, enfin pas pour les manger comme ça. En revanche, je suis raide dingue de clafoutis.



Je les ai équeutées, lavées et j'ai mis une première série à congeler, bien à plat. 
Je vais faire un clafoutis bientôt. Avec les noyaux. 
Je suis de la #TeamNoyaux. Mais je préviens ceux qui goûtent pour qu'ils ne se pètent pas une dent.

Un petit rien et un grand bonheur : cueillir des cerises et saliver d'avance du clafoutis à venir.






On avait planté de minuscules graines, pas plus grosses qu'une rognure d'ongle, dans des petits sacs en toile de jute et du terreau.

On a regardé sortir nos minuscules pousses avec joie.

On les a bichonnées, on les a surveillées, elles sont passées par différents endroits à l'intérieur de la maison, parfois une journée dehors lorsqu'il faisait un peu soleil.

On a attendu que soient passés les saints de glace pour les replanter. 
Finalement, c'était dimanche et nos petits pieds de tomates ont pris place dans nos potagers hors sol : un bac en bois et un big bag.

Un petit rien et un grand bonheur : voir la nature faire son oeuvre. 
Rendez-vous cet été pour la photo des salades. On y croit.



Très belle journée ensoleillée à tous..