27 juin 2016

La marque à la con



Hier, on a goûté au plaisir d'un dimanche dans l'île de Ré... C'est crétin, hein, on habite juste à côté mais on n'y va pas souvent, environ une fois par an et très rarement en plein été. L'air était doux, pas trop chaud, il y avait un peu de vent. On s'est acheté des sandwichs et on a filé vers le bout de l'île, à Ars-en-Ré parce qu'il y avait un vide-grenier.

24 juin 2016

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Tu crois qu'la vie c'est un kiwi ? Franchement ? Ouiiiii, des fois, la vie c'est vraiment un kiwi et des fois, pas du tout, ou alors tout pourri.


La vie c'est pas un kiwi quand je suis une écervelée. Hier soir, j'avais pris le bateau pour rejoindre mon amoureux à Oléron et aller dîner chez des amis, pour nous éviter de revenir à deux voitures (il travaille là-bas). On passe une chouette soirée, vers minuit on repart, sachant qu'on a un peu plus d'une heure de route pour revenir à la maison. La fraîcheur est revenue, ça fait du bien, je somnole un peu. On se gare et on arrive devant la Bicoquillette et là, quelque-chose me taraude sans que j'arrive à mettre le doigt dessus.

22 juin 2016

La dernière fête...



Il faisait beau, c'était inespéré, après une matinée froide et pluvieuse.
On a mis notre tenue de défilé.
On a pris l'apéro tous ensemble au soleil et au bord de l'eau, c'est la tradition pour la Fête de la musique.
Il était temps d'y aller. On a passé le pont et on a commencé à jouer. Le public était là, c'était cool.


On a joué fort, on a joué en rythme, on a joué ensemble et c'était bon.
On a joué tard, sur le Vieux Port noir de monde. On a bu des coups, un peu. 

Il était temps de rentrer, j'étais fatiguée et j'avais mal partout. 

Mal dans mes os et ma peau parce je m'étais encore cassée la figure le midi même (j'ai marché sur un caillou et me suis affalée de tout mon long).

Mal dans mon cœur aussi parce que c'était ma dernière fois.
J'arrête la musique l'année prochaine, il m'est devenu compliqué de faire partie du groupe de la façon dont je l'entends : avec assiduité et disponibilité.

Mal dans mon cœur parce que ça fait 6 ans que je partage plein de trucs avec des gens que j'aime.

Mal dans mon cœur parce que je suis entrée à Surdo'Rei à un moment où c'était tout moche dans ma vie. J'y ai trouvé des amis, une raison de me dépasser, une raison de rire et de s'éclater. Une raison de penser que je pouvais exister ailleurs que dans mon couple où je n'étais rien.

Mal dans mon cœur parce que j'aime jouer, mais que Surdo'Rei change, et moi aussi.

Hier soir, c'était une belle soirée pour terminer cette saison. Ce matin, j'ai rangé mon tamborim, nettoyé mes bouchons d'oreille et mis le tout sous l'escalier. Peut-être pas pour toujours, mais au moins pour la saison prochaine.

Un petit message personnel parce qu'ils passent ici parfois...

Lolo, tu es un chouette Chef de musique, tu es drôle et compréhensif, pédagogue et investi et tu nous entraînes, parfois en sortant les rames, je sais. On n'en serait pas là si Pedro et toi n'y aviez pas mis autant d'énergie.
Ne doute pas.
Tu es fait pour ça...

C'était ma dernière Fête...


***

Merci Erwann pour la photo ;-)