24 mai 2017

Deux petits riens



J'ai cueilli des cerises chez ma copine Caro, dont les deux arbres croulent sous le poids des fruits. On papote, j'en cueille 6, j'en mange 2, je crache le noyau.



Je n'aime pas trop les cerises, enfin pas pour les manger comme ça. En revanche, je suis raide dingue de clafoutis.



Je les ai équeutées, lavées et j'ai mis une première série à congeler, bien à plat. 
Je vais faire un clafoutis bientôt. Avec les noyaux. 
Je suis de la #TeamNoyaux. Mais je préviens ceux qui goûtent pour qu'ils ne se pètent pas une dent.

Un petit rien et un grand bonheur : cueillir des cerises et saliver d'avance du clafoutis à venir.






On avait planté de minuscules graines, pas plus grosses qu'une rognure d'ongle, dans des petits sacs en toile de jute et du terreau.

On a regardé sortir nos minuscules pousses avec joie.

On les a bichonnées, on les a surveillées, elles sont passées par différents endroits à l'intérieur de la maison, parfois une journée dehors lorsqu'il faisait un peu soleil.

On a attendu que soient passés les saints de glace pour les replanter. 
Finalement, c'était dimanche et nos petits pieds de tomates ont pris place dans nos potagers hors sol : un bac en bois et un big bag.

Un petit rien et un grand bonheur : voir la nature faire son oeuvre. 
Rendez-vous cet été pour la photo des salades. On y croit.



Très belle journée ensoleillée à tous..



23 mai 2017

J'ai posé du papier peint !



Alors dis comme ça, le titre fait plutôt penser à la réussite d'un super challenge mais je peux te dire que pour moi, c'est un peu comme si j'avais couru 5 kilomètres. D'un coup. Pas sur 1 an, j'veux dire. Et tu sais quoi, ça c'est pas si mal passé, même si je suis toujours autant une quiche dans les travaux bricolou.

19 mai 2017

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Même si on va bientôt pouvoir déguster des fraises avec du goût et pas des trucs rouges qui sentent la craie, je me dis que ça serait bien qu'on se fasse un p'tit kiwi ? T'es dac ?


La vie c'est un kiwi quand Crapaud-poilu rentre ce soir et que, comme à chaque fois, je suis contente. Il a en a un peu marre de l'école, il a hâte de retourner bosser "dans la vraie vie". Pis moi aussi, je préfère quand il est à Rennes, parce que je le sens mieux.