20 août 2014

Miam de fin d'été



Dimanche matin, je me lève la tête dans l'arrière-train cause que les trois nuits d'avant n'ont pas été très réparatrices (j'ai fait la teuf et en plus, j'ai un sérieux problème d'oreiller) (je me réveille toutes les deux heures comme si j'avais un éléphanteau sur la nuque).


Deux choix s'offrent à moi, après avoir pris mon Doliprane : m'affaler sur le canapé devant une émission de téléshopping (qui vend des oreillers qui te promettent des nuits fabuleuses) ou CUISINER. Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime bien cuisiner au lever, la tête encore ensommeillée et la paupière bouffie. Comme ça, si c'est loupé, on pourra toujours le mettre sur le compte de mon manque de lucidité.

J'ai plein de tomates. Ben... une tarte à la tomate, tiens ! Classique, so easy. Faisons l'inventaire : je n'ai pas de pâte toute prête, un fond de pot de moutarde, un peu de crème fraîche, du thym, du parmesan. Une tarte à la tomate sans pâte, c'est pas vraiment une tarte. Nan, même si t'insistes de toute ta mauvaise foi, tu ne peux pas vraiment dire ça... M'en fiche, je vais faire de la pâte. J'avais entendu parler d'une recette de pâte super facile à base de petits suisses sur Marmiton. Je lance l'appli Marmiton, je fouillasse et la voilà ! Et pis ça tombe super bien, parce que j'ai deux petits-suisses périmés au 28/06, ce qui me semble quand même tout à fait acceptable.

Donc je divise les quantités de la recette de pâte par deux, parce que de toute façon, je n'ai que deux petits suisses et qu'il en faut quatre.
Il me faut 120 g de farine. Je n'ai toujours pas de balance à la maison mais Tantine Marie-Anne m'avait dit qu'en gros, une cuillère à soupe bombée de farine, ça faisait 30 g. Allons-y pour 4 cuillères à soupe. Et puis 60 g de beurre ramolli. Bon ben là, c'est vraiment du pif.
Je pétris tout ça à la mimine, ça colle un peu mais ça a vraiment une gueule de pâte à tarte. Impossible à étaler en revanche... Je fini par l'étaler à la main, direct dans mon petit moule. Je fais précuire 10 minutes environ, ça dore et ça sent un peu le fromage, rapport à mes petits suisses qui ne sont pas de première fraîcheur. Pas grave, ça ira avec le parmesan.

A la sortie du four, je badigeonne le fond avec de la moutarde à l'ancienne et comme j'en ai pas assez, je rajoute un peu de crème fraîche. Des tomates en rondelles, du thym partout, du sel et plein de poivre. Et je rajoute des copeaux de parmesan coupés à l'économe.

Au four.

Miam.






La pâte est pas mal du tout, entre la pâte sablée et la pâte brisée, plutôt croustillante (pas du tout feuilletée comme le laisse supposer l'intitulé de la recette d'origine). 
Elle est moins croustillante au fond parce que ces salopes de tomates rendent toujours trop de jus mais honnêtement, bien moins molasse que ce que j'ai déjà pu avoir comme résultat.

Après, j'ai fini par m'affaler devant le canapé et manqué d'acheter un aspirateur-balai révolutionnaire, sans sac qui aspire tout, même l'eau. Mais comme oreiller, il n'avait pas l'air très confortable.




23 commentaires:

  1. Finalement ce sont toujours les recettes "détournées" qui donnent les grands délices:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, je vais tenter la Tatin de tomates cerises. Très bientôt ;-)

      Supprimer
  2. Reine20/8/14

    Tiens! Quelle bonne idée !! Une tarte aux tomates.... Mmmm....
    A travers tes mots on te sent tellement bien ( OK pas la nuque) ....c'est génial...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, pas la nuque. Mais le reste... ça va !

      Supprimer
  3. Quand je fais ce genre de tarte, je mets toujours le fromage entre la moutarde et les tomates, comme ça le fond est moins mouillé… et je fais ça avec du fromage-de-Hollande-qu'a-pas-de-goût (celui qui a du goût coûte bonbon). Avec des graines de cumin et un filet d'huile d'olive sur le dessus, c'est pas dégueulasse. Mais la recette de pâte est franchement intéressante… à tester !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais dis donc, ça a l'air pas mal ta version aussi...

      Supprimer
  4. Chouette une recette. Je me souviens avoir fait ton Carrot cake qu'on pourrait envoyer en Ethiopie (ce serait plus efficace que de chanter ces chansons débiles contre la faim)
    Donc, le Carrot cake était à tomber et je m'en vais de ce pas faire ta recette, moi aussi j'ai des tomates

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adorerais en refaire mais je n'ai pas du tout ce qu'il faut en termes d'ustensiles pour le moment... Bientôt....

      Supprimer
  5. verveine et lin20/8/14

    Avec mes tomates du jardin qui font très peu de jus, ça va être nickel!

    RépondreSupprimer
  6. Chris (aka Paquita Chocolatera)20/8/14

    Au menu hier soir la tarte à la tomate. Mais avec de la pâte toute prête. J'ai badigeonné le fond de tarte que j'avais précuit avec de la moutarde à l'ancienne, tomates cocktail, quelques olives vertes, de l'origan, un filet d'huile d'olive et au four. On se régalait d'avance tant ça sentait bon à la cuisson. La prochaine fois je teste avec le parmesan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien aussi avec l'origan, c'est meilleur qu'avec le thym je trouve.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Ben, il est 21h21, tu peux dîner là tout de suite !

      Supprimer
  8. Miam, miam! Mais sans fromage pour moi ou jute un tout petit peu.
    Tu me donnes envie de cuisiner, mais les tomates de on potager ne sont pas top ou encore vertes! J'ai ramassé des damassines ce matin ,je vais en faire une tarte moi aussi, mais elle sera sucrée!
    Bon app!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un filet de nectar de balsamique à la fin sur le dessus, je suis sûre que ce sera une tuerie !

      Supprimer
  9. Anonyme20/8/14

    Tu me donnes envie de manger !!! 17h35 : c est l heure du thé ou de le tarte aux tomates ?Nana630

    RépondreSupprimer
  10. Une pâte facile, en 5 minutes : 1 grand bol de farine, du sel, l'huile qui entre (1 petit verre) (d'olive pour le salé), grumeler, puis mouiller avec du lait ou du vin blanc.
    Pas besoin de laisser reposer.
    Délicieux ( un peu sablée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal aussi dis-donc ! On mouille jusqu'à ce que ça ait une consistance de pâte, c'est ça ?

      Supprimer
  11. Anonyme24/8/14

    Alors deux versions pour une petite contribution en retard.
    Tu prends tes tomates tu les coupes en tranches épaisses et tu les fais cuire dans une poêle avec juste un peu d'huile d'olive et éventuellement un peu de sucre en poudre, comme ça elles dégorgent et elles commencent à confire. Ensuite tu les saisis délicatement avec une spatule et tu les mets sur ton fond de tarte.

    Autre version que je fais en amuse bouche : des tomates cerises que je coupe en deux, je les dispose côté pulpe sur le fond de la poêle que j'ai généreusement aspergé de vinaigre balsamique, éventuellement un chouya de sucre en poudre par dessus. On laisse confire et ensuite on dispose sur des petits fonds de tarte (une pâte brisée toute faite ou que je fais, que je découpe avec le rebord d'un verre et que je mets dans des petits moules en papier) déjà cuits à blanc. Ensuite selon l'inspiration, un peu de fromage de chèvre ou copeaux de parmesan ou herbes ou ..... un petit passage au four et ça fait de délicieuses petites choses pour l'apéro. Jamais testé en version tarte entière.

    Des bises.

    Claudia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore la version de la première tarte ! Je vais tenter... même si je trouve que les tomates cette année n'ont pas beaucoup de goût. Mais ça a l'air délicieux ! Merci.

      Supprimer