29 juil. 2014

Sentir son parfum le matin



Tous les matins, j'arrive au bureau et je croise un de mes collègues qui arrive à peu près à la même heure que moi... 

On se fait une bise de bonjour et je le respire, discrètement.

Je n'ai pas envie qu'il me voit le sniffer, je n'ai pas envie de le mettre mal à l'aise.

Tous les matins, j'ai une bouffée d'amour et de nostalgie.

Pas pour lui.

Pour celui qui, il y a si longtemps portait le même parfum, reconnaissable entre mille.

Tous les matins, je pense à lui après une bise de bonjour.

Il portait ce parfum comme un étendard, comme sa différence des autres de son âge, plus portés sur des senteurs moins typées, plus passe-partout, des odeurs fraîches d'après-rasage de jeune homme, sans aspérité.

Lui avait choisi cet odeur épicée, tellement différente.

Tous les matins, respirer ce parfum me bascule des années en arrière. Je me dis que personne d'autre que lui ne devrait avoir le droit de le porter, je me dis que c'était sa marque, sa signature. 
Les évocations provoquées par les odeurs sont puissantes, les empreintes laissées par les odeurs sont souvent inaltérables et ont la faculté de te faire revenir dans le temps avec une précision incroyable : l'époque, l'atmosphère, les personnes présentes, parfois même les vêtements portés. Tout te revient dans la figure avec joie, ferveur, émotion ou tristesse. Tout te revient d'un coup. Certains jours, c'est gai. Certains jours, c'est une grande gifle.

Tous les matins, tout me revient. Son sourire, sa présence, ce parfum différent.

Je prends une bouffée de son parfum, elle m'accompagne jusqu'en haut de l'escalier. Je souris. Puis la vie reprend son cours.

Cela fait 23 ans qu'il est parti, que la vie a repris ses droits et pourtant, une simple bise de matin me confirme tous les jours à quel point il me manque.




40 commentaires:

  1. C'est beau ! Et c'est dingue le pouvoir évocateur du parfum !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si des études existent pour savoir pourquoi ce sens est directement lié au souvenir ?... Mais c'est une vrai bascule dans le temps ;-)

      Supprimer
    2. Je ne sais pas, mais c'est une bonne question. Mais pendant mes études, j'avais appris pendant un cours sur le son que l’ouïe est le seul sens qui n'a pas de mémoire. J'ai toujours trouvé ça étrange...

      Supprimer
    3. C'est vrai. Un bruit, c'est un bruit. Fugace, instantané. Pourtant, on se souvient des paroles des chansons (mais c'est plutôt le cerveau qui bosse).

      Supprimer
  2. Smouik29/7/14

    Je suis triste de ne pouvoir photographier les odeurs. J'aurai voulu, hier, photographier celles de l'armoire à épicerie de Grand-Mère. Mémoires sans mémoire de Jacques-Henri Lartigue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Val Làô sur la Colline29/7/14

      Oh que c'est joli !

      Supprimer
    2. Elle a raison Val, c'est si joliment dit...

      Supprimer
  3. Reine29/7/14

    C'est aussi le parfum de mon chéri... Et il lui est ABSOLUMENT interdit d'en changer... Cette fragrance me rend toute chose ...à tel point que je dois faire des efforts pour ne pas regarder dun oeil lubrique tout mâle qui le porte !!! Simple et pas du tout gênant à mon âge et en situation de boulot par exemple :))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Pas pour ce parfum là qui m'évoque d'autres choses mais pour un autre...

      Supprimer
  4. Val Làô sur la Colline29/7/14

    C'était le parfum d'un de mes copains de fac. Personnellement, je le trouve trop présent et trop féminin... Bon, je n'aime pas le parfum sur les hommes, en fait.
    Je suis très sensible aux odeurs. J'ai remarqué que nombre de mes souvenirs lointains sont liés à des odeurs (ou à la lumière), elles sont l'essence de ma mémoire.
    Joli billet, en tout cas !

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi c'est Grey Flannel qui me renvoie 17ans (au moins) en arrière et me fait sentir ce vide, ce manque.
    Heureusement il est très peu porté, les premières années en tout cas je n'aurai pas supporté de le sentir au quotidien, ça aurai été bien trop dur.

    Sinon les odeurs sont de très bonnes ancres émotionnelles. J'en ai tout un catalogue qui va du pot au feu à la lavande en passant par des truc improbables comme le métal chauffé par une disqueuse par exemple qui m'évoquent des personnes aimées, des souvenirs heureux ou tout le contraire, qui me tordent les tripes et me crispent la mâchoire. Mais les sentir ne laisse jamais indifférente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi des souvenirs liés à la senteur un peu acide de l'alcool des stencils qui servaient à nous faire faire des exercices à l'école. Et à l'odeur particulière de la pluie qui tombe sur le sol brûlant.

      Supprimer
  6. Je comprends. Il y a aussi un parfum qui est pour moi reconnaissable entre tous. Bons souvenirs qui se finissent en mauvais. Puis, un de mes trois parfums préférés que je suis obligée de ne plus mettre après cette phrase du chéri "Oh, mon ex portait ce parfum". Okay... c'est pas de la jalousie hein... c'est juste que... bah non... c'est plus possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, je comprends bien ! Pas question de sentir "l'ex" ;-)

      Supprimer
  7. DOMINIQUE29/7/14

    C'est entre nous, hein. Je vais faire une chose risquée, mais tant pis. Ma mère, Alzheimer depuis 8 ans, muette et paralysée, me racontait quand elle était encore parmi nous que, quand une certaine femme rentrait dans la bibliothèque au Gabon où ils étaient expatriés avec mon père, elle pensait brusquement à moi très fort. Elle s'est rendu compte qu'elle portait le même parfum que moi.
    Je vais le racheter, il y a longtemps que je ne le mets plus, et je vais le porter rien que pour elle quand j'irai la voir (600 km...) prochainement. Je sais déjà que sa réaction va me faire mal, mais pour elle, pour qu'elle sache, ne sait-ce que deux secondes, que je suis là.
    Après cette visite, je ramasserai soigneusement mes morceaux de cœur brisé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Edith (de Savoie !)29/7/14

      Courage, Dominique ! Ce que tu écris me touche particulièrement... Déchirant de voir ceux qu'on aime devenus les fantômes de ce qu'ils étaient... Je ramasse aussi les morceaux...

      Supprimer
    2. Madame H29/7/14

      Quand mon père a eu un AVC massif qui lui a fait perdre l'usage de la parole, la mobilité et la mémoire, il restait son parfum qu'il mettait consciencieusement tous les matins et comme toi, DOMINIQUE, en repartant tous les jours de sa chambre d’hôpital, j'avais le cœur brisé, parce que ça sentait fort mon papa et ce n'était plus mon papa ...
      Maintenant qu'il est vraiment parti, je n'ai plus jamais ressenti son parfum et je prie fort pour que ça ne soit pas le cas encore longtemps !
      Comme toi, la Blonde il y a des odeurs qui restent ancrées en nous et qui ravivent les souvenirs, les douleurs et les manques ... Il paraît d’ailleurs que la mémoire olfactive est la mémoire la plus archaïque et la plus tenace.
      Moi, l'odeur de l'herbe mouillée et de la colle Cléopâtre me ramènent toujours 40 ans en arrière ...

      Supprimer
    3. leyleydu9529/7/14

      Dominique, je suis émue par ton histoire si touchante et si triste.
      J'espère sincèrement que, grâce à ce parfum, tu trouveras une lueur particulière dans ses yeux quand tu la reverras.

      Supprimer
    4. Val Làô sur la Colline29/7/14

      Oh là là Dominique, que ce que tu dis est émouvant et beau...

      Supprimer
    5. Madame Pivoine - Natacha29/7/14

      Oui cette petite étincelle qu'on cherche dans le regard, une seconde, un quart de seconde pour se dire que cette personne est encore un tout petit peu avec nous.
      Je t'embrasse pour ce partage Dominique

      Supprimer
    6. Chris (aka Paquita Chocolatera)29/7/14

      De tout coeur avec toi Dominique.

      Supprimer
    7. Je te souhaite de pouvoir percevoir ne serait ce qu'un micro signe.

      C'était ma grand mère, chez qui j'étais aussi souvent que chez moi vu qu'on étaient voisins immédiats, qui a été touchée par cette saleté et je comprend bien ton état à chaque visite.
      Des bises Dominique

      Supprimer
    8. Reine30/7/14

      Oh!! Dominique !!

      Supprimer
    9. DOMINIQUE30/7/14

      Merci les amies pour tous ces gentils mots ! Allez, ça va bien se passer avec le souvenir de votre chaleureux soutien !!!

      Supprimer
    10. Je pense fort à toi Dominique et je bats rapidement des cils pour tenter de dissimuler mes larmes. Je ne sais pas, à titre personnel, à quel point ça doit être difficile mais je te souhaite tout le courage possible pour cette visite qui doit être terriblement douloureuse. Et je te fais un câlin.

      Supprimer
  8. Edith (de Savoie !)29/7/14

    Quel joli texte ! Des bises...

    RépondreSupprimer
  9. Joliment écrit et très émouvant.
    C'est le parfum de la lavande qui me fait monter les larmes aux yeux , le parfum de mon père qui me manque tellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le parfum de mon père, c'est Habit Rouge depuis toujours. Je crois que j'aurais eu du mal à avoir un mec qui sentait la même chose...

      Supprimer
  10. Chris (aka Paquita Chocolatera)29/7/14

    Ton texte m'émeut au plus haut point. Mes souvenirs olfactifs sont liés à des lieux plutôt qu'à des personnes. Ainsi j'adore Eau de Rochas, Eau sauvage de Dior qui me ramènent des années en arrière quand petite fille j'accompagnais ma mémé au jardin, au lavoir, au cimetière alors que la chaleur faisait s'exaler tous les parfums de la garrigue, que les semelles d'espadrilles claquaient sur le goudron ramolli. Ou la senteur de l'air après l'orage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La senteur de l'air quand la pluie tombe sur le sol brûlant me renvoie direct à La Réunion où j'ai vécu deux ans. Avec la sensation de la pluie tiédie par le sol qui ruisselait entre nos orteils et faisaient glisser nos pieds sur les tongs trempées.

      Supprimer
  11. leyleydu9529/7/14

    Mon parfum fétiche est "Cacharel pour homme" et je tombe amoureuse de suite de celui qui le porte.Dommage que mon mari ne porte aucun parfum!
    La dame de chez Sephora m'a dit que ce sont de vieux messieurs qui portent cette fragrance en général...bon ben, j'ai plus qu'à devenir gérontophile alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que c'est un parfum ancien et que les jeunes hommes ne le connaissent plus !

      Supprimer
  12. Quel magnifique texte ... J'ai été émue aux larmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis navrée Laurie. Tu veux un kleenex pour éponger le mascara ? ;-)
      En tout cas, merci pour ton compliment.

      Supprimer
  13. Madame Pivoine - Natacha29/7/14

    Qu'il est beau ton texte! Un parfum, une odeur c'est une vague de bonheur ou de chagrin qui nous inonde. J'en ai plein aussi.
    Fahrenheit est tellement singulier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grande réussite ce parfum, inimitable. Pas un parfum 'autoroute' qui plait à tout le monde, pas un truc facile à copier... Du grand art.

      Supprimer
  14. Chaque vendredi je suis en attente d'une saveur particulière de mon enfance mélant le mou sans texture à l'absence de parfum, résultant d'un mélange onctueux entre un fruit exotique et un mammifère; oui je suis un adepte de la vache kiwi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est minouche... Tu sais que je l'avais dessiné la vache kiwi ? Y'a longtemps... ;-)

      Supprimer