27 juin 2014

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Aaaaaaah, c'est vendredi. Après deux semaines où je n'ai bossé que 4 jours à chaque fois, cette semaine m'a semblé interminable. Pourtant il a fait beau, pourtant j'avais plein de trucs à faire (travailler, m'occuper du gosse - un peu -, espérer, sourire, réfléchir à ce que j'allais trouver comme stratagème avec moi-même pour ne pas aller faire les soldes avant la prochaine paye, ...). Finalement, on y arrive et ça c'est kiwi !
Quoi d'autre ?

La vie c'est un kiwi quand j'ai eu le plaisir cette semaine de boire un Coca Zéro avec Reine. Elle commente ici parfois (souvent) et m'avait envoyé un petit mail disant qu'elle était deux jours à La Rochelle et que si j'avais un peu de temps, ça lui ferait plaisir qu'on se rencontre. Rendez-vous donc sur le Vieux Port un midi... J'entends appeler mon prénom derrière moi et je vois arriver un grand sourire derrière des lunettes de soleil. C'était rigolo. 
J'en ai déjà rencontré quelques'une des filles qui commentent ou qui passent par ici : Lalla, Céline-sacristain, Nathalie, Séverine... A chaque fois, c'était un chouette moment. C'est toujours avec un peu d'appréhension que je te rencontre parce toi, tu sais déjà presque tout de moi et moi, je connais si peu de toi... Avec Reine, on a papoté comme si on se connaissait depuis longtemps, de tout, de rien, de la vie, de ses moments durs ou doux. C'était super kiwi.

La vie c'est un kiwi tout retourné par l'article que Baptiste Beaulieu (le tenancier de l'excellentissime blog Alors voilà) a écrit pour le Huffington Post et qui s'intitule "Pourquoi la gay pride est importante ?"
C'est profondément humain et j'ai trouvé ça juste et bien écrit, ça m'a beaucoup touchée, étant mère d'un ado et pouvant me demander "c'est vrai, et si c'était le cas du mien ?"  Et si Crapaud-poilu était dans cette situation, redoutant de devoir avouer à ses parents qu'il est homo ? 
Je n'ai pas vraiment de doutes aujourd'hui (rien qu'à voir comment il a fait "waaaaaaa....." en voyant une jolie rousse sur le trottoir hier) mais si c'était le cas, ou si c'était le cas de mon neveu ou du fils d'une des amies par exemple ?... 
L'obscurantisme et l'intolérance sont meurtrières (pfff... v'la la phrase toute pleine de poncifs...) et pourtant, quand je lis dans son article que 180 ados se suicident tous les ans à cause de leur orientation sexuelle, ça me fait froid dans le dos. Moi, je m'en ficherais que mon crapaud préfère les hommes, la seule chose que je veux, c'est qu'il soit heureux.

La vie c'est pas un kiwi quand une engueulade royale avec le père de mon fils m'a retournée la moitié de la semaine. Je n'aime pas les conflits, je préfère l'apaisement, je ne suis pas rancunière... Tout son contraire. Depuis toujours, je préfère courber l'échine pour éviter l'affrontement et c'est sûrement ce qui m'a conduit à accepter des choses inacceptables. Là, c'était trop. J'ai hurlé au téléphone devant des propos débordant de mauvaise foi. J'ai dit non. J'ai dit.... J'ai dit. Et bien peu importe que nos vies soient désormais séparées (même si encore très liées), ça m'a fait mal au bide comme quand on était encore ensemble. Devoir sortir de mes gonds pour me faire entendre me coûte tellement... Je compte toujours sur la compréhension et le sens du jugement de l'autre. Ben nan. Va falloir t'endurcir ma grosse, parce que le plus dur est à venir.

La vie c'est un kiwi quand je suis toute gaite d'être invitée au mariage de ma collègue Mélo cet été ;-)
J'ai deux tenues en tête et mon cœur n'arrive pas choisir. Soit une jolie robette bleue marine with polka dots (ça veut dire à pois blancs, mais c'est plus fashion), que je pourrais mettre avec mes sandales rouges à talons (celles qui font un peu chaudasse, histoire de rendre la robe classique un peu fofolle).
Soit un joli top bleu marine en voile avec un pantalon ou une jupe, ou noir ou blanc (pffff.... trop de possibilités....) avec des sandales turquoises (que je n'ai pas). Parce que j'ai un magnifique collier façon Shourouk de chez H&M qui a un cordon turquoise et qui irait super avec. J'ai jeté un coup d'oeil sur le net et mes fabuleuses Geox sont soldées, mais encore trop chères pour moi... 
Faut que je réfléchisse. Tiens, en attendant, voilà un petit bout de la robe ;-)



La vie c'est un kiwi quand au hasard d'une déambulation dans un centre commercial, j'ai acheté un mascara chez Réserve Naturelle (un espèce de chaine de boutiques qui vent des bijoux, du makeup, des élastiques à cheveux et des poupouilleries dans ce genre). Le magasin est en train de fermer, donc y avait des super promos. Ben tu me croiras si tu veux, mais ce mascara que j'ai payé environ 2.50 € est l'un des meilleurs utilisés depuis au moins 3 ans. Un truc de ouf. Vise un peu les cils de girafe que ça fait.



Allez, des bises.



26 commentaires:

  1. leyleydu9527/6/14

    J'aime beaucoup le décolleté de ta robe;je le trouve très sexy...ou alors c'est ton aura personnelle qui s'exprime magnifiquement bien ??

    Concernant l'article de Baptiste, j'ai un tétard pas encore poilu à la maison et je pense exactement comme toi ;je lui répète qu'on peut aimer aussi bien une fille qu'un garçon et que l'amour, c'est l'amour...j'ai espoir qu'en entendant ce message depuis sa plus tendre enfance, il sera tolérant sur ce sujet plus tard...voire que ce sera un non débat pour lui, ce qui serait ma plus belle victoire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le fait qu'il puisse un jour te présenter quelqu'un sans craindre de se savoir jugé... ce serait une belle victoire.

      Supprimer
  2. Céline la capricieuse27/6/14

    Eh ben, voilà un vendredi encore kiwi pour moi... Eh oui, de te lire égaye ma journée.
    Dis tu veux pas faire un kiwi tous les jours car en ce moment, c'est compliqué et besoin de détente ! Demande purement égoïste !
    J'aime beaucoup la robe "polka dots" (découverte de ces mots en cherchant des converse à pois !)
    J'adore Baptiste (blog, livre, articles), à chaque fois je passe un bon moment comme avec ton blog, ton livre d'ailleurs !
    Quant à l'engueulade, des fois, il faut ! J'ai horreur des conflits mais parfois, obligée d'exploser car la personne d'en face ne t'entend pas et alors, là, tu passes pour un extra-terrestre car tu oses "rentrer dans le lard" et tu t'entends dire "non mais ça va pas de gueuler comme ça, qu'est ce qu'il te prend ???" et moi, dans ces moments-là, je me dis "et ma main dans ta g...., ça te branche ?" mais ouh là là, je le garde pour moi ! Sait-on jamais !!!
    Allez bonne journée, bon week end et keep cool !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je keep cool autant que faire se peut. Pour le kiwi tous les jours, voir mon billet du jour.... on en reparle ? ;-)

      Supprimer
  3. DOMINIQUE27/6/14

    On s'engueule quelquefois avec Chéri, ça crie, ça claque les portes... mais de moins en moins, après 30 ans de mariage, on met des bémols !
    Prends de l'assurance, ne te gêne pas, et ne crains pas les conséquences. Bien sûr, il y a Crapaud, mais il va faire sa vie, et tu verras qu'il ne souffrira plus de vos différends. Ce qui compte, c'est la préservation de ton avenir, de tes intérêts, surtout, surtout, sois ferme. Les compromis, c'est fini. Dur d'être "méchante", je te le concède. Cependant tu en retireras à terme une grande satisfaction. Je l'ai fait très rarement, mais quand je l'ai fait, je me félicite de l'avoir fait. J'ai évité bien des ennuis.
    J'adore ta robe sur la photo, couleur et pois. Classe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas dans mon caractère d'être méchante mais parfois, trop c'est trop. Et puis ce n'était pas de la méchanceté, c'était juste de la défense contre de l'injustice. Merci Dominique.

      Supprimer
  4. Dire non à son ex tout frais, c'est dur. Ca s'apprend. Progressivement, on se dit que vu qu'on n'est plus ensemble, on va plus se laisser marcher sur les orteils vernis non mais. Ca passe pas bien au début, tu penses, il a été habitué à autre chose. Et puis il en prend son parti, au bout d'un temps plus ou moins long (et surtout, quand il n'y a plus trop d'enjeu). Des fois, il finit par faire des compliments sur ta manière de faire avec votre enfant. Ce jour là, tu te dis que tu as grandi, et que la séparation t'a aidée dans ce sens. De sentiment d'échec, tu parles maintenant d'expérience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis persuadée que notre séparation va l'aider à grandir (mon futur ex-mari est encore au fond de lui un ado capricieux), lui moins en ce moment. Je suis effectivement en période d'apprentissage et je continue à espérer que tout se passera bien.

      Supprimer
  5. Moi aussi je suis fan du petit bout qu'on voit de la robe à pois... ben quand tu feras de vrais essayages tu postes et on te dis ce qu'on en pense.... je ferai bien pareil pour les 60 ans de ma soeur.... j'hésite trop !
    Deux de mes amies sont passées par les moments difficiles dont parle Baptiste (merci de me l'avoir fait découvrir :) ) d'abord des pleurs, des "mais qu'est-ce-que j'ai fait" des questionnements et puis on accepte, l'entourage est tolérant ou pas (on fait le tri) et quand on voit ses gamins bien ds leurs baskets on est heureux avec eux (ton billet précédent) et doucement il ou elle fait partie de la famille...
    Pour le reste, affirme-toi, essaye de prendre de la distance mais il n'y a rien de plus horrible que qqu'un qui ne veut rien entendre, de quoi sortir de ses gongs !
    Bon week-end bizzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mettrai une photo de l'autre tenue envisagée et on verra ;-)
      Des bises aussi, Mamina.

      Supprimer
  6. Chris (aka Paquita Chocolatera)27/6/14

    En as-tu pris plusieurs des mascaras cils de ouf ? Jolie ta robe.
    Alors qu'il avait 14 ans mon fils m'a appris son homosexualité par sms. Je lui ai répondu que l'essentiel pour moi était qu'il soit bien dans ses baskets et qu'il soit heureux dans ses amours. Bien sûr il m'est arrivé de craindre qu'il se heurte à des propos homophobed mais il a suffisamment de répondant pour y faire face. Je suis plus inquiète par rapport au risque de "cassage de pédé". Accepter son orientation n'a fait aucune difficulté pour moi car 1) c'est quelque chose que j'ai pressenti très très tôt - longtemps avant même qu'il le découvre 2) j'ai un oncle homosexuel que j'ai vu en couple depuis aussi longtemps que remontent mes souvenirs et cela ne m'a jamais paru étrange. Mon frère est aussi homosexuel.
    La réaction du père par contre... pas moyen d'en discuter mais il fait avec, difficilement. S'il avait fichu notre fils à la porte il ne fait aucun doute que je serais partie aussi.
    Je me souviens également d'une discussion de collègues masculins, pères de garçons, à ce propos. J'écoutais, ne disais rien puis je suis partie pour ne pas exploser devant tant de bêtise et d'esprit borné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, je n'en ai pas pris plusieurs mais je suis à deux doigts de regretter. Je vais peut-être y retourner !
      On veut que nos gamins soient heureux, je crois que c'est ça qui est important. Merci pour ton récit, ça fait du bien à lire.

      Supprimer
  7. Reine27/6/14

    Ça a été un très grand plaisir de te rencontrer en vrai ....et sûr ça doit être bizzare de se dire que la personne en face de toi connait des trucs de ta vie perso alors que c'est une parfaite inconnue.. Mais la bienveillance règne "chez toi".. … pas de souci à se faire juste le bonheur de papoter un jour de beau soleil sur une terrasse.....merci encore pour ce moment

    RépondreSupprimer
  8. Reine27/6/14

    Et pour ceux et celles que ça interesse la Blonde est très jolie et a des yeux ....waou ..que même je vois pas l'utilité d'un mascara.... :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff... bien sûr que si ! Sans mascara, j'ai l'air de sortir du lit ;-)
      Des bisous.

      Supprimer
  9. Mince pour l'engueulade... dur... avec mon ex (tu sais le charentais ! ;) ) on ne se parle plus... un mail quand il n'y a pas le choix, mais même ça c'est dur... courage ma belle !
    Comme toi, pour l'orientation sexuelle des enfants, moi je veux qu'elles soient heureuses quelque soit leur choix ! qu'elles ne souffrent pas !
    la robe à pois (enfin polka dots ! ;) ) me parait un bon choix ! en plus si j'ai bien compris tu as déjà la tenue complète ! donc...
    "réserve naturelle", y'avait une boutique au St Jacques, qui a fermé aussi, j'aimais beaucoup, toujours plein de trouvailles !
    des bisous ma blonde aux cils de girafe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ta grande finit bien son année, je ne pense pas monter cet été en Lorraine mais dès que je viens, on se fera un p'tit coucou ? ;-)

      Supprimer
    2. Oui oui, bien sûr avec très grand plaisir !

      Supprimer
  10. delph27/6/14

    ben voilà, je suis passée à réserve naturelle cet aprèm et j'ai hésité sur le mascara, pis je me suis dit que c'était surement encore un truc tout pourri et j'ai pas pris!!!! maintenant forcément je regrette :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf. Jamais facile de prendre la décision d'acheter un produit INDISPENSABLE qu'on ne connait pas... Une autre fois ?

      Supprimer
  11. Merci pour le texte de Baptiste. J'étais passée à coté, je m'empresse de le partager.

    RépondreSupprimer
  12. Et je vais foncer lire le texte sur la marche des fiertés (oui parce que ça s'appelle comme ça maintenant) !
    Marche que nous avons donc fait intégralement sous la pluie (je ne le souhaite à personne, plumes et paillettes mouillées c'est presque pire que goudron) :)

    Je suis vachement investie.... Il faudrait que j'en parle un de ces quatre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es en train de dire que tu étais une poule mouille ? ;-)

      Supprimer
  13. je vais de ce pas lire le texte. Notre 9 ans est encore petit (9 ans quoi)... mais on lui déjà expliqué que des hommes pouvaient être amoureux d'autres hommes et des femmes d'autres femmes. On lui a expliqué que même si beaucoup de gens pensent que c'est mal, ça ne l'est pas. On lui a déjà dit que si un jour il comprenait qu'il était un homme qui aime les hommes, ça ne nous poserait pas de problème, que l'essentiel était qu'il soit amoureux de quelqu'un de bien (homme ou femme) et de genti(le) avec lui. On lui a expliqué tout ça la première fois après avoir vu un reportage sur des ados ou très jeunes adultes virés de chez eux parce que homosexuels... dans ce reportage ils évoquaient aussi les suicides de plusieurs d'entre eux. On s'est dit qu'il n'était jamais trop tôt pour aborder le sujet... pour qu'il sache que ses parents s'en fiche que ce soit un homme ou une femme. On aura sans aucun doute l'occasion d'en reparler avec lui, puis avec notre 4 ans... au fil des années.
    Sinon, une fois j'ai rencontré un lectrice de mon blog... et j'étais flippé grave!! mais c'était bien! :)
    Sinon bis... conflit il y a eu... affirmation de soi aussi visiblement. ça, c'est kiwi! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement, par ricochets à la suite de la lecture de l'article de Baptiste, certains pouvaient comprendre que ce n'est pas grave... ce serait magique.

      Supprimer