9 avr. 2013

On a gros, Sire !



Mon amie Miss F. a un trait de caractère que je lui envie particulièrement. Ok, je lui envie aussi sa taille (elle est grande et belle) et son intelligence (c'est une super pro) (elle est aussi un peu ma chef de boulot parfois alors je fais ce qu'il faut...). Mais là, je vais plutôt te parler d'une qualité "immatérielle".

Miss F., elle sait dire quand quelque chose ne va pas, quand quelque chose ne lui convient pas, ne lui a pas plu, quand elle n'a pas aimé. Elle sait le dire souvent avec beaucoup d'intelligence même si ça ne doit pas faire plaisir à la personne d'en face mais en tout cas, elle préfère dire les choses que les ruminer.

J'aimerais savoir faire ça.

Moi, je suis du genre à ne pas rouspéter. 
Si mon assiette arrive froide au restaurant, c'est rare quand je le dis. 
Si la climatisation me souffle dans le cou, je prends la serviette pour me faire une écharpe. 
Si mon verre n'est pas nickel, je l'essuie.
Si la forme de ma frange n'est pas celle que j'attendais, je souris quand même.
Si au moment du passage en caisse le prix n'est pas tout à fait le même, ben souvent, j'achète malgré tout, même si c'est plus que ce que j'avais escompté et que ça risque de me foutre dans le rouge foncé (le rouge, j'y suis déjà).
J'ai des dizaines d'exemples.

Alors que parfois dire simplement les choses, ça permet de faire avancer le schmilblick dans les deux sens : la personne en face ne va pas forcément mal le prendre et moi, je serais soulagée et n'aurais pas cette grosse boule à l'estomac qui ne cesse d'enfler. Je voudrais savoir dire que ça ne me plait pas, sans agressivité. 

Mais pour faire ça, il faut être sûre de soi, de sa légitimité, avoir de l'aplomb. Moi, j'ai de l'aplomb et de la répartie (la plupart du temps) mais pour ce genre de choses, je suis nulle. Je suis plutôt la grosse gentille, celle qui dit toujours oui... parce qu'elle n'a pas d'arguments suffisamment percutants pour dire non. Et parce que comme son physique n'est pas avantageux, il faut qu'elle compense par la gentillesse. Parce que grosse ET vindicative, c'est too  much. 

Et sans doute que le besoin viscéral d'être aimée et appréciée n'aide pas...

Des fois, j'en ai gros mais souvent, je ne dis rien.

Tu sais dire les choses qui ne te plaisent pas, toi ?


75 commentaires:

  1. J'ai appris à les dire, un beau jour de TOO MUCH et ça m'a tellement soulagée que depuis, je continue !!!
    Tu devrais, ça fait du bien, d'autant plus qu'on peut les dire calmement et gentiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le calmement et gentiment que j'ai peur de ne pas savoir gérer... Mais je vais essayer ;-)

      Supprimer
  2. Je pourrais faire la même liste que toi... avec les dizaines d'exemples en plus aussi !!! Effectivement tout ça à cause d'un ENORME manque de confiance en soi qui fait qu'on ne veut surtout pas déplaire. Trop besoin d'être aimée. Mais je commence à apprendre, tout doucement, à dire non et "je ne suis pas d'accord". Katnis a raison. Tout ça peut être dit avec douceur... et du coup on se rend compte qu'on nous aime quand même !!! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais tenter de le faire petit à petit... promis... ;-)

      Supprimer
  3. Au resto, à la caisse, dans ces moments où quelque chose ne me plait pas (dans ma vie privée) je sais le dire, sans agressivité (enfin j'espère !)

    Par contre au boulot y'a pas moyen, parce que si on me demande un truc c'est que c'est nécessaire, même si j'ai déjà du boulot pour 15 je dis oui et je me débrouille pour le faire... Mes derniers chefs me faisaient travailler ma capacité à dire "non" (de chouettes chefs, hein ? Sauf que maintenant je travaille plus avec eux, puisque je ne travaille plus... Bref...)

    Le seul truc que j'ai réussi à faire c'est d'arrêter de proposer mon aide à tout bout de champs parce que ça n'était jamais payé de retour... J'ai continué à le faire avec les vraies copines de boulot, celles qui t'aident quand tu as un gros coup de bourre !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Proposer son aide à tout bout de champ, j'ai connu aussi. Même s'il y a un vieil adage dans ma famille qui dit "trop bon, trop con" !
      Je le fais moins maintenant aussi parce que j'ai déjà beaucooooouuup de boulot à faire. Mais oui, il faut savoir dire non. Gentiment.

      Supprimer
  4. celine.r9/4/13

    Moi c ma copine S que j'admire aussi pour ça !
    Elle a demandé au garagiste de regonfler les pneus de mon vélo gratuitement (en plus de la réparation), elle a dit à la vendeuse de monop que le prix de mon mascara n'était pas celui indiqué (du coup j'ai eu le vrai prix) ! Jamais j'aurais osé tout ça... Et j'avoue que c'est souvent elle qui demande les cacahuettes quand on va boire un coup... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que comme disait Cécile au-dessus, les gens ne l'aiment surement pas moins à cause de ça !
      Faut qu'on en prenne de la graine ma biche.

      Supprimer
  5. DOMINIQUE9/4/13

    Ton billet tombe très bien ! Moi aussi, je m'écrase. Parce que je ne suis pas sûre de moi. Mais dimanche, j'ai eu un clash avec Chéri (en 29 ans de mariage, on adopte peu ou prou une stratégie d'évitement) ce qui ne m'était pas arrivé depuis, pfouh, longtemps.
    J'ai été surprise par ma sortie, surprise par sa réaction épidermique et chagrinée. Mais quel soulagement !
    J'hésite encore pour ma belle-mère. Mais faudra pas qu'elle me chatouille de trop.
    Avec le temps, et les saloperies de la vie, on va plus facilement à l'essentiel, qui consiste à ce qu'on ne nous marche pas trop sur les pieds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi maintenant la parole plus leste avec Chouchou... Disons que ma capacité de tolérance est aussi un peu émoussée mais du coup, il est souvent surpris. En revanche, ça me coûte à chaque fois de devoir en arriver là...

      Supprimer
  6. leyleydu959/4/13

    Ton billet colle exactement à mon humeur du jour...sauf que j'ai une boule dans le ventre alors que j'ai justement ouvert ma gueule pour dire ce qui me tracassait.
    Du coup, je me demande si ça me fait plus de bien de la fermer ou de l'ouvrir !!
    J'ai dit à une personne que j'aime (mon mari) que le cadeau d'anniversaire qu'il avait prévu de me faire ne me convenait pas du tout et que je pensais qu'il s'était fait plaisir à lui plutôt que de me faire plaisir à moi...Ca fait "super peste internationale" dit comme ça mais il m'offre que des cadeaux technos alors que je rêve d'un bon dîner avec quelques amis ou d'un abonnement à mon magazine préféré !
    Bref,ça fait la tronche à la maison aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE9/4/13

      T'en fais pas, Leyley, il va comprendre. Peut-être les seuls cadeaux qu'il sache faire, ce sont des cadeaux technos parce qu'il s'y connaît ? Le mien m'a dit, au tout début "je saurai t'offrir une voiture, mais ne compte pas sur moi pour les fleurs, je n'y connais rien".
      J'ai un Kangoo.
      Mais je sais, c'est pénible ces bouderies. Il est vexé.

      Supprimer
    2. leyleydu959/4/13

      j'ai l'impression qu'on a un peu le même modèle Dominique !!
      Ca me rend triste qu'il n'essaie pas un peu mais je sais qu'il est toujours là dans les coups durs.

      Supprimer
    3. DOMINIQUE9/4/13

      Je crois que c'est un modèle universel !
      Le principal, c'est pour les coups durs. Cela n'a pas de prix.

      Supprimer
    4. Cécile9/4/13

      Je confirme : c'est un modèle universel !

      Supprimer
    5. DOMINIQUE9/4/13

      Cela me rappelle la fois où mon père a offert à ma mère un super appareil photo... assorti de l'interdiction de s'en servir !
      Ma mère était pliée de rire.

      Supprimer
    6. leyleydu959/4/13

      ah bah, l'appareil ultra sophistiqué, je l'ai eu il y a 2 ans ;-)
      Cette année, c'est la tablette qui m'attend...
      En tout cas,merci les filles de me rappeller que je ne suis pas la seule dans ce cas !

      Supprimer
    7. HeLN9/4/13

      Et le cadeau que tu t'offres et qu'il te rembourse ? C'est pas super glam, mais ça fait plaisir à tout le monde ! Tu as ce que tu veux, et Chéri est content parce que JUSTEMENT tu as ce que tu veux !

      Supprimer
    8. Je sais pas si t'as déjà remarqué mais il y en a plein des "super pestes internationales". Bizarrement elles sont adulées, vénérées dans le monde entier... Alors soyons le un peu ... J'ai dis un peu ;)

      Supprimer
    9. Smouik9/4/13

      ne rien dire à propos d'un cadeau que, en plus, il ne t'a pas encore offert, c'est que le prochain cadeau soit encore un autre cadeau pour lui. Et se disputer permet aussi je pense de faire avancer le schmilblik pour peu qu'on soit capable de revenir (sereinement) sur ce qui a généré la soupe à la grimace... Il faut se parler, c'est la clé. De tout.

      Supprimer
    10. @leyley, je pense qu'en plus, on a une chance sur deux de passer pour une ingrate casse-couilles. Le mien dans un cas comme ça, il dirait "ben la prochaine fois, t'auras qu'à te débrouiller !". Ben oui, ça me va aussi...

      @natacha,je suis assez d'accord, il faut l'être un peu. Je vais essayer

      @Smouik, ta parle est d'or, comme à chaque fois. Tu veux pas devenir coach en relations humaines ? ;-)

      Supprimer
    11. Smouik9/4/13

      ben... médiateur, c'est un peu beaucoup coach en relations humaines ;-)...

      Supprimer
    12. leyleydu9510/4/13

      Bon, ben, il a ramené la tablette au magasin et il m'a offert une boite de chocolats et un abonnement à un magazine...Comme je suis une "peste ultra internationale", j'espère quand même qu'il va m'offrir un bon dîner avec les sous que la fnac lui a rendu !

      Supprimer
    13. C'est pas mal finalement ?

      Supprimer
  7. Isabelle9/4/13

    Je suis assez nulle dans ce domaine, mais j'essaie de m'améliorer...

    RépondreSupprimer
  8. je suis tout pareil que toi... j'essaye de m'améliorer, j'ai même suivi une formation en gestion des conflits au boulot. C'était super intéressant, j'ai compris plein de choses, sur les mécanismes, les manipulations etc...mais je suis toujours aussi nulle :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ça aussi la gestion de conflits je suis pas top...

      Supprimer
    2. Smouik10/4/13

      les filles, je veux pas la ramener mais je vous assure, médiateur, c'est un métier...

      Supprimer
  9. Haaa je te comprends ! Un jour j'ai basculé (du côté chieuse) et me suis mise à le dire, quand les choses ne me convenaient pas. Et puis au bout de quelques années j'ai eu le sentiment désagréable d'être cette nana qui ne passe sur rien, qui relève tout, qui est toujours en train de revendiquer son bon droit... qui appelle la RATP dès que le métro a un pet de travers... Bref. J'étais plus chiante que nature. J'ai donc réalisé que c'était pas mal, aussi, de savoir faire le dos rond. Que ça pouvait même être une qualité de ne pas prendre la mouche pour la moindre petite chose. Donc oui, je suis d'accord avec toi : il faut savoir faire entendre sa voix. Mais être une nana cool, douce, c'est bien aussi. Trouve le juste milieu ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux rester une nana cool et douce, mais je veux aussi pouvoir me débarrasser de choses qui m'encombrent faute de savoir les dire...

      Le juste milieu, c'est vers o% ? La prochaine à droite ? ;-)

      Supprimer
  10. lilou179/4/13

    On est nombreuses en apprentissage du non ...
    J'avoue que je me fais souvent bouffer. Je m'écrase, j'encaisse.
    Pourtant quelques fois je fais de la résistance et je reconnais que ça marche.
    Donc, en progrès (mais je suis aidée par mon grand âge qui pour une fois peut être un avantage)
    PS : chez le coiffeur, je ne peux pas dire que je n'aime pas, je change de crèmerie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton âge n'est pas si grand !
      Et avec la belle Stéphanie comme coiffeuse, je dois dire que ça fait longtemps que je n'ai pas eu à me plaindre... ;-)

      Supprimer
    2. lilou179/4/13

      Tiens, la mienne aussi s'appelle Stéphanie ... aurions-nous la même ?

      Quant à mon âge, tu pourrais quand même être ma fillounete !

      Supprimer
    3. Glam Pink for ever ;-)

      Supprimer
  11. Cécile9/4/13

    Je me reconnais beaucoup dans ce que tu racontes, mais je crois qu'au fond, ce n'est pas tellement la crainte de ne pas être aimée, ni le sentiment de ne pas être légitime à demander qui me freinent, mais vraiment le fait que je ne veux pas de peine à la personne en face ...
    Ainsi, je peux demander un chocolat avec le café (cf. le dessin)(aimablement et avec le sourire bien entendu et en précisant qu'on a très bien mangé), mais je n'arrive pas à dire à une coiffeuse qui a passé quelques longues minutes penchée au dessus de ma tête que sa coupe (enfin du coup la mienne !)est à chier.
    Dans le 1er cas, je ne ferai pas de peine au serveur dont le patron est sans doute un gros rat (raison pour laquelle il ne met pas de chocolat avec le café), dans le second, je pourrais miner la coiffeuse ...
    C'est idiot, et je me mets la rate au court bouillon à la place des autres, et du coup j'avale pas mal de couleuvres ...
    Mais dans l'intimité, avec les gens que l'on aime et notamment avec lesquels on vit, je crois qu'il faut savoir dire les choses, c'est important pour avancer ensemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup du chocolat, c'est exactement comme ça qu'elle l'a géré Miss F. Gentiment mais du coup, c'était dit.

      Je suis assez d'accord avec ton analyse, tout dépend de l'impact qu'on imagine.

      Supprimer
  12. Chris (aka Paquita Chocolatera)9/4/13

    En ce moment travail thérapeutique sur moi, j'ai appris qu'on peut dire ce qui nous déplaît, il suffit de trouver le ton juste. Je mets en pratique (oh pas toujours quand même, ça prend du temps à se mettre en place) et c'est gratifiant parce que, d'une ça marche, de deux plus de boule au ventre et de trois on gagne en confiance en soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es le bon exemple de conversion alors ? Chic !

      Supprimer
  13. Lydie-Anne9/4/13

    Je te comprends...Soit je crie, trop fort pour une simple mouche... Soit je ne dis rien, et tant pis si je me suis coupée avec ce morceau de verre. Entre les deux, j'y arrive pas...le seul truc où j'ai progressé, c'est dire non poliment pour une 5ème part de cake aux olives. Et déjà rien que ça, ça valait le coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouiiiii, le "je-sais-pas-dire-non-quand-on-me-repropose-un-plat" !!! Terrible, surtout avec la famille... Mais ça, ça va. Heureusement, vu déjà ma corpulence...

      Supprimer
  14. A partir du moment où je paie un service à un prix 'normal', j'attends que le service soit 'normal'. Sinon, je dis gentiment les choses.
    Pour les choses qui touchent plus le coeur, c'est plus au cas par cas.
    Je n'aime pas être prise pour une bille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On prend pour une bille puisque je suis ronde.
      CQFD

      Supprimer
  15. « Ok, je lui envie aussi sa taille (elle est grande et belle) » Qui a dit qui faut être grande et mince pour être belle ? Sur tes photos, je te trouve carrément canon pourtant.

    « et son intelligence (c'est une super pro) » Ah bon, parce que t’es conne peut-être ?

    « Elle préfère dire les choses que les ruminer ». Comme si tout garder à l’intérieur nous aidait en quelque chose …

    « J'aimerais savoir faire ça ». Ben, commence doucement alors, par un tout petit objectif.

    « Moi, je suis du genre à ne pas rouspéter ». Comme ça les autres pensent de toi, qu’on peut tout te faire …

    « la personne en face ne va pas forcément mal le prendre » Beaucoup moins que tu ne le crois …

    « cette grosse boule à l'estomac qui ne cesse d'enfler ». Une boule à l’estomac ???? Laisse les autres l’avoir un peu, la boule. La seule que tu rends malheureuse, c’est toi !

    Mais pour faire ça, il faut être sûre de soi, de sa légitimité, avoir de l'aplomb. Moi, j'ai de l'aplomb et de la répartie (la plupart du temps) mais pour ce genre de choses, je suis nulle. Je suis plutôt la grosse gentille, celle qui dit toujours oui... parce qu'elle n'a pas d'arguments suffisamment percutants pour dire non. Et parce que comme son physique n'est pas avantageux, il faut qu'elle compense par la gentillesse. Parce que grosse ET vindicative, c'est too much.
    Keuuwa ????
    Alors, parce que t’es grosse il faut tout accepter ? Tu peux pas revendiquer ? C’est vraiment ce que tu dirais à d’autres gros ?
    C’est plein de mots négatifs ce paragraphe : nulle, grosse, pas d’arguments, pas avantageux

    « Et sans doute que le besoin viscéral d'être aimée et appréciée n'aide pas... » Y’a des dizaines de personnes qui te lisent tous les jours ici et qui t’apprécient, qui t’aime. Beaucoup.

    « Des fois, j'en ai gros mais souvent, je ne dis rien ». Comme ça rien de change …

    Tu sais dire les choses qui ne te plaisent pas, toi ? Pas toujours mais dans 80% des cas. Et je progresse depuis que j’assume que je suis grosse et que je le resterai car absolument tous les efforts et immenses sacrifices que j’ai pu faire à ce sujet n’ont servis qu’à empirer la chose et que si quelqu’un est pas content, je l’emmerde car la taille et le poids n’ont aucun rapport avec la valeur des gens.

    J’espère ne pas être trop dure, mais c’est aussi un peu à mon « ancienne moi » que je dis tout cela.
    Des bises.

    Ps : Naan mais allo quoi … elle a des yeux magnifiques, un joli nez, un teint superbe, pas de rides, des cheveux à la Marilyn et elle ne le voit pas quoi …. C’est comme si je te dis qu’elle est belle et elle le voit pas quoi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Natacha, tu es un amour. Je sais que parfois c'est difficile à croire, mais autant la plupart du temps, je m'assume, autant certains jours (comme lorsque j'ai écrit ce billet probablement), c'est la cata.

      Oui, la taille et le poids n'ont aucun rapport avec la valeur des gens. Oui, les vrais amis ne voient pas la différence, se moquent de savoir si tu grossis ou si tu maigris et ils t'aiment quand même. Le problème est avec tous les autres...

      En tout cas merci, c'est un bonheur de lire tes mots ici.

      Supprimer
  16. HeLN9/4/13

    Le rapport "je m'écrase à cause de mon physique" me dérange aussi !
    Je n'ai pas de pb de taille/poids/couleur de cheveux (j'assume ma blondeur naturelle :)) et je n'arrive pas non plus à dire que qqchose m'a déplu (au resto/chez le coiffeur etc..)
    Perso, c'est je crois lié à mon éducation ("sois polie"!) et aussi à ma crainte de passer pour une chieuse (y compris auprès de gens que je ne connais pas et que je ne reverrai jamais, surtout si c'est un coiffeur qui vient de me faire une coupe de chien )!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, l’éducation y est pour beaucoup. La politesse, le respect de l'autre, ça implique aussi de ne pas vouloir faire de peine...

      Supprimer
  17. Je sais dire "non", "stop" d'un ton ferme mais avec le sourire... sauf chez le coiffeur où je pleure en sortant!!! Mais maintenant j'arrive à bien cerner et à dire comment je veux ma coupe, avant qu'elle dégaine les ciseaux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, les coiffeurs sont à l'honneur !! Des fois aussi j'arrive à dire non. Pour une carte de fidélité par exemple... ;-)

      Supprimer
  18. DOMINIQUE9/4/13

    Hey les filles, on peut aujourd'hui vivre les fenêtres ouvertes SANS QUE CELA DÉCLENCHE LE CHAUFFAGE !
    Et, accessoirement, que ma belle-mère dise qu'il "fait froid à la campagne".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bouhouhou, pas encore ici .. :((((. Il pleut!
      Mais je suis super optimiste (tu vas me dire qu'au 10 avril, cela ne peut aller que mieux, niveau températures)

      Supprimer
    2. C'est bien cool ça Dominique :)

      Bientôt sur la façade Atlantique ? ;-)

      Supprimer
    3. DOMINIQUE9/4/13

      Je pars demain matin à l'aube, pour revenir jeudi. 1200km dans les pattes, plus des tas de trucs pas drôles. Téléphoné à une amie, qui m'a dit de prendre une "petite laine" et rugi quand je lui ai dit le truc ci-dessus.
      Hélas, nous serons toujours aussi éloignées pour pouvoir nous dire des mots d'amour autour d'un chocolat chaud.

      Supprimer
    4. Bon courage pour la route, sois prudente... :)

      Supprimer
  19. eh non je ne sais pas faire et toutes les situations que tu décris je les connais bien, encore une fois je suis sortie du coiffeur souriante mais pas convaincue :-(. Enfin j'aime bien être une fille gentille tant qu'on ne me prend pas pour une conne!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu ES gentille !! Et pas conne, non, non ;-)

      Supprimer
  20. Smouik9/4/13

    je pense qu'on peut tout dire. Mais pas n'importe comment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben c'est ça... Faut que je bosse là-dessus.

      Supprimer
  21. DOMINIQUE9/4/13

    Je bavarde aujourd'hui, je profite. Dites, on est toutes pareilles : ça va pas terrible avec les coupes des coiffeurs ! Je suis tellement dépitée par ma coiffeuse, que je songe sérieusement à avoir à nouveau les cheveux longs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, bon, parce que tu les as fait couper courts finalement ?

      Supprimer
    2. DOMINIQUE9/4/13

      Mi-longs, carré dégradé. Mais ça me gave d'avoir à les attacher avec des pinces une semaine après la coupe. Alors qu'ils sont beaux et bouclés, même s'ils sont de plus en plus argentés.
      Une coiffeuse à Pau (on y revient) me faisait une coupe super. Du genre tu sors de la douche, tu secoues la tête et c'est bon. Mais cette sotte a pris sa retraite. Depuis, c'est triste et pendouillant.
      L'été venant (on y croit), plus ils sont longs, plus on peut les attacher (élégamment ?) pour se dégager la nuque. Ben oui, je transpire comme une vache. Glamour, quand tu nous tiens !

      Supprimer
    3. Moi aussi j'ai toujours trop chaud dans le cou. Et la petite bb qui commente ici te le dirait : les coupes sur cheveux bouclés / frisés, ça s'improvise pas. Le coiffeur sait ou pas.

      Supprimer
    4. Chris (aka Paquita Chocolatera)10/4/13

      Dernièrement j'ai divorcé de ma coiffeuse pour la 2° fois. Impossible de continuer notre histoire commune quand une semaine après la coupe (courte sensée se mettre en place toute seule) mes cheveux étaient incoiffables. Et ils ne sont ni bouclés ni frisés juste suffisamment souples pour être dociles.
      J'aurais dû me méfier, elle est de plus en plus mal coiffée ;-).

      Supprimer
  22. Oh! Voila une belle idée pour un futur billet (et je préciserai que tu m'as inspirée!).
    A ne jamais oser dire que non ça va pas, on a, le Héros et moi, acheté du fromage en or! Je raconterai promis juré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée, nous aussi on s'est fait avoir avec du fromage en or massif ! "Oui, un morceau comme ça". Total, au moins 45 euros. Pas du tout budgété dans le prix des vacances... On s'en souvient encore !

      Supprimer
  23. Rosana10/4/13

    Oui ma blonde, je sais dire non, pas toujours gentiment malheureusement, peut-être parce que petite et maigrelette... ;-)
    Une bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah y'a du boulot aussi de ce côté là alors ... ;-)

      Supprimer
  24. Si les verres ou couverts ne sont pas propres je le dis rarement, sauf si ce n'est pas la première fois, là, j'hésite moins.
    Pour ce qui est de l'assiette froide, je le dis à la fin, comme une remarque, je ne renvois pas forcément l'assiette.
    Par contre, si la viande est trop cuite (j'aime bleu), je préfère le dire de suite, voire renvoyer mon assiette, si c'est vraiment trop cuit.

    Mais je ne suis pas une gentille (à ce qu'il parait), même si j'aime tout le monde et que je me fais avoir et que je suis triste et que je pleure après.

    :-)

    Sois forte, c'est un service à leur rendre que de leur dire si quelque chose ne va pas, ils s'amélioreront (peut-être) ! En précisant si le service est parfait, ça passe mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pleure toujours quand on se fait avoir !! Je vais bosser dessus, promis :)

      Supprimer
  25. J'ai été comme toi pendant très lgt. Ne surtout pas dire les choses pour qu'on m'aime... mais je viens de me rendre compte en changeant d'avis et e comportement que l'on m'aime plus aujourd'hui et que c'est tellement bien de dire les choses. On se sent plus légère et zen
    Essaie tu verras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer, c'est promis ! En tout cas, j'en ai l'intention...

      Supprimer
  26. Edith (de Savoie !)11/5/14

    Coucou La Blonde, j'adore remonter le temps avec toi, (quand j'ai le temps ! et cela me prendra le temps qu'il me faudra car il reste encore... Deux ans ?, d'autant que j'aime (presque) autant lire les commentaires que ce que tu écris !). C'est du bonheur en perspective ça me parle ce que tu dis : moi non plus je ne sais pas m'affirmer, sauf à mal doser (parfois) !
    Enfin, cela n'a rien à voir mais j'ai enfin compris, enfin j'espère, comment commenter autrement qu'anonymement (dit la fille qui a l'esprit de l'escalier !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais dis donc, c'est bien ça ! Tu commentes avec ton nom maintenant ;-)
      Continue la balade, y'a des recoins rigolos... et d'autres moins ;-)

      Supprimer