10 janv. 2018

Température ressentie




Hier soir, pleine de motivation et après trois semaines d'interruption, j'avais repris mon sac de piscine pour mon cours d'aquatraining (tapis de course dans l'eau sur la première partie de la séance, puis travail des bras ensuite). Mo-ti-vée. D'autant que je venais de terminer tous les marrons glacés et que eux, leurs copains orangettes et pâtes de fruits avaient trouvé refuge dans mes bourrelets et dans mon cul et que je comptais bien les en déloger.

De loin, je vois que la salle semble fermée... Me serai-je fourvoyée dans la date de réouverture ? Pas de pancarte, pas de petit mot, j'appelle le délicieux Cédric qui à lui seul te motiverait une enclume à enfiler des brassards. "J'arrive, je suis dans le local technique". Une dame me raconte que le cours précédent auquel elle devait participer a été annulé, sans autres explications. Le centre avait fermé durant quinze jours pour la désinfection bisannuelle, peut-être y avait-il un souci ?

Cédric arrive avec son grand sourire, tape la bise de bonne année à tout le monde et annonce la couleur : "Je vous préviens, elle est un peu froide, la pompe à chaleur a eu du mal à redémarrer "...

Oh merde.

Je le sens mal. J'ai un TRÈS gros problème avec les températures aquatiques, depuis toujours.  Par exemple, il faut qu'on soit dans un épisode caniculaire majeur et durable pour que je trouve du plaisir à me baigner dans l'Atlantique (soit une fois tous les dix ans), moi je suis plutôt une fille de Caraïbes. 
D'habitude, la piscine de l'aquagym est bien chauffée. L'eau est à 29/30° et ça me va. 
Tropicale je t'ai dit.

Je vais quand même enfiler mon maillot, mes chaussons en plastique, tout est glacé d'avoir passé la journée dans le coffre de la voiture. Je me démaquille pour éviter l'œil de panda post-séance, l'effet glaçon de la lotion est apprécié ce coup-ci pour atténuer mes poches !

Je suis la première près du bassin. La temperature de l'air est similaire à celle d'avant, celle de l'année dernière. Je descends les deux pieds sur la première marche et... C'est glacé. Vraiment. On fait tous des houloulous... elle est frôôôade ! Puis deux personnes descendent dans l'eau d'un pas décidé, se fourrent deux frites sous les bras et commencent à pédaler. Sûrement des bretons. Ils sont à deux doigts de dire "Nan mais quand on est dedans, elle est bonne" (*) 
Ah bah ça y est, la dame l'a dit. 
Elle doit s'appeler Soizic Kerguelec.

Nan mais moi, j'ai un prénom breton, j'adore le kouign-amann et les bulots mayonnaise, mais je hais l'eau froide. Je fais part de mon desarroi aux autres dames, quand Cédric me prend à témoin pour contrôler l'eau du bassin : 24°. Certes. Y'a pire. Mais pour moi c'est pas assez, puisque je la RESSENS à 18°.

D'autres personnes rentrent dans l'eau en poussant des petits cris de bigorneaux finistériens, malgré tout rassurées par la température affichée. Pas moi. Je vais voir Cédric, sincèrement désolée, je lui explique que je pars en vacances dans moins de deux semaines et que je ne veux surtout pas être malade. Déjà en temps normal, quand je sors, j'ai froid, alors imagine... Et puis j'ai des otites régulièrement. Et puis j'ai ENFIN réussi à me débarrasser de ma toux récalcitrante (**)

Et puis je suis pas venue là pour souffrir, ok ?

En souriant, il me dit qu'il comprend (en même temps ma séance est payée, hein), me dit que c'est pas grave. Drapée dans ma dignité et dans mon maillot Décathlon, je tourne les talons vers le vestiaire pour aller me rhabiller. J'ai les pieds gelés de leur brève incursion dans l'eau.
Je sens derrière moi les regards de certaines, qui doivent me prendre pour une mijaurée snobinarde, et je m'en fous.

Moi je veux pas être malade pour partir, alors je rentre me mettre au chaud avec mes chaussons-bottines en pilou, et ma culpabilité en écharpe. Tiens qu'est-ce que je vois là, planqué derrière un magazine ? Un marron-glacé qui s'était caché... Viens mon choupi, viens voir Maman...

-------------


(*) la blague lue il n'y a pas longtemps : S'il y avait eu des Bretons sur le Titanic, y en aurait forcément un qui aurait dit "Nan mais quand on est dedans, elle est bonne !"

(**) après avoir essayé plein de trucs, après m'être enfilée une bouteille complète d'Helicidine, la toux est passée super bien avec un truc trouvé en magasin bio : du sirop de sapin Biover. C'est positivement dégueulasse, ça te donne une haleine de Canard WC senteur eucalyptus, mais c'est hyper efficace ;-)


41 commentaires:

  1. Tiens, ça me fait penser que j'ai pas vu aux infos les Dunkerquois — ou assimilés — qu'on voit une fois par an faire leur trempette du premier janvier dans la mer du Nord… et en slip de bain. J'entends encore mon père dire que les messieurs devaient avoir la stouquette comme une coquillette en sortant XD #monpèrefacts.

    L'eau froide ne me gêne pas. Je me suis baignée dans la Baltique à 16° quand j'étais au Danemark. Après, c'est une question de goût. J'aime pas la Méditerranée par exemple, parce que l'eau est trop chaude, ça donne l'impression que tous les gens ont fait pipi dedans.

    Et j'aime pas non plus les marrons glacés.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme14/1/18

      Euh.... La Méditerranée même au mois d'août un jour de vent du Nord, l'eau au fond du golfe du Lion, est à 18/19° et il fait 30°sur la plage. En gros si c clair et calme, tu vois tes orteils se congeler peu à peu.

      Supprimer
    2. Mes derniers bains en Méditerranée remontent à plus de dix ans. C'est pour dire.

      Supprimer
  2. Rhoooo ! 24°C ?!! Tu n'aurais pas été malade, tout de même ! Même pas fripée des orteils ;)
    Bon en effet, c'est toi qui te le sens hein.
    Quand j'étais enfant, on partait tout l'été avec mes parents (profs à l'époque) et on faisait pas mal de camping sauvage. Le plus souvent, c'était en montagne. On passait des journées entières sur les bords de rivière (ou à aider les paysans à ramasser leur foin). L'eau de montagne, c'est pas chaud chaud... pourtant, on y a passé quelques heures dedans à se geler le cul, et à clamer à qui voulait l'entendre (aka quelques truites) qu'"elle [était] "bouillaaaaante!", le menton tremblant et la lèvre bleue. Et on riait, on riait, à s'éclabousser la chair de poule !
    Cela fait partie de mes meilleurs souvenirs. Quand on sortait de là, on se sentait tellement vivantes sous le soleil, le sang effervescent dans nos veines...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'eau de montagne c'est GLACE !! Quel courage. En même temps, les gosses ont la peau dure et se baignent dans n'importe quoi, du moment qu'ils peuvent pousser des cris stridents.

      Supprimer
  3. Smouik10/1/18

    la température de l'eau, c'est vraiment hyper perso donc si tu le sens pas, eh ben c'est comme ça ! Plus jeune, je me suis baignée dans de l'eau froide (18°) sans sourciller, ça m'arrive encore de me doucher froid quand vraiment je n'ai pas d'autre choix (rando ou panne de chauffe-eau - et je le fais sans respirer) mais quand je peux choisir, je suis comme toi, 29/30° c'est parfait. Et pourquoi on se ferait du mal d'abord ?

    RépondreSupprimer
  4. sterenn10/1/18

    tous les étés,je me baigne dans une eau à 17,finistère power ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. YES ! Finistère power !
      Ceci dit, j'ai bien ri en lisant: "Elle doit s'appeler Soizic Kerguelec."
      Je n'ai pas de prénom breton mais... je me baigne tous les jours de l'été au bout du bout du Finistère !

      Supprimer
    2. Vous êtes courageuses les filles.

      Supprimer
  5. Mais qu'est ce que j'ai ri avec ton descriptif de la scène d'entrée dans l'eau. Et comme si accompagner son "rohlala elle est froaaade" par une démarche sur la pointe des pieds allait y changer quelque chose. C'est un reflexe perso. Et moi je dis qu'il fallait plus de courage pour tourner les talons et renoncer devant tous que pour faire la séance de sport, NA. Bravo, tu as bien fait de t'écouter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mag, effectivement, c'était pas facile à assumer...

      Supprimer
  6. Ah mais je dois défendre l'honneur de mon plat pays : ici, j'enchaîne les séances d'aquagym dans ma piscine jusqu'à ce qu'elle descende à 16° - gymtonic c'est moi. Arrivé à 15°, je sautille rapidement et lâche l'affaire à 14.

    En Islande, tu trouves à la sortie des piscine de grandes cuves d'eau glacée pour le rafraîchir les idées en sortant de l'eau. Donc j'aurais tendance à dire que bretons et belges sont finalement petits joueurs.

    Pas grave, tu te rattraperas en vacances côté chaleur ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah dis donc, tu es hyper courageuse ! Respect !

      Supprimer
  7. Ah ah j'adore la blague des Bretons du Titanic.
    Je suis Bretonne, je me baigne, je la trouve chaude à 18°, j'ai donc droit de rire.

    Voici un truc de Bretonne pour s'acclimater à l'eau froide (t'es pas obligée non plus mais c'est pour que tu comprennes le phénomène physiologique qui explique pourquoi les Bretons aiment l'Atlantique :-)
    1 - Dans l'eau au niveau du haut des cuisses, tu rentres dedans d'un coup, mais brièvement. Genre saut de canard Plouf-plouf
    2 - Tu ressors : là clairement tu cailles un max du haut du corps
    3 - tu reste 1 mn à l'air à te cailler sévèrement
    4 - tu replonges : et là bizarrement elle te semble bonne. Nan mais vraiment hein ! Tu t'es caillée qu'1 mn et toute la plage de Sudistes venus se rafraichir de leur canicule te regarde avec des yeux ébahis
    5 - Et donc tu peux clamer fièrement avec l'accent de Douarnenez ou de Ploudalmézeau : Nan mais viens, je te jure elle est super booooonne.
    Voilà…
    PS : J'aime pas les boulots-mayonnaise : c'est un truc de Normands ça…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHHHHH ... Ploudalmézeau !!! Je suis de Porspoder !
      Précision, je n'aime pas les bulots non plus !

      Supprimer
    2. Smouik12/1/18

      J'adoooore les bulots ! Mais sans mayo, juste un mélange gros sel/poivre concassé ;-)

      Supprimer
    3. Smouik12/1/18

      J'adoooore les bulots ! Sans mayo mais avec un mélange gros sel/poivre concassé... Miam, j'en salive rien que d'en parler ;-)

      Supprimer
    4. Smouik12/1/18

      Désolée pour cette redite, mon ordi est mal embouché ce matin. Mais il n'a pas tort : je pourrais facilement le répéter tellement j'aime ça :-D

      Supprimer
    5. Rien que d'imaginer le vent sur ma peau mouillée et la chair de dinde qui avec, je suis gelée... Nan mais ça va pas de donner des conseils pareils ?!

      Supprimer
    6. Mais si! Voilà un conseil utile! J'aime nager dans l'eau fraîche mais je déteste y entrer. je vais essayer cette méthode l'été prochain en Vendée (Mon paradis)

      Supprimer
  8. Je pleure de rire derrière mon écran. ça me conforte dans l'idée que la piscine, c'est pas pour moi. Et je suis en manque de chocolats, on a fini toutes les boites. Tu as trop de la chance d'en trouver encore, c'est un pur bonheur après le cauchemar de l'eau froide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiètes, les chocolats de Pâques vont bientôt envahir les rayons des hypermarchés...

      Supprimer
  9. DOMINIQUE10/1/18

    A l'inverse de toi, au-dessus de 22°, je trouve que c'est de la "bouillasse". J'aime pas du tout du tout.
    Fille de l'Atlantique je suis, fille de l'Atlantique je reste !
    Mais ton récit m'a réjouie, tu as eu raison de ne pas plier. Et nous nous rejoignons pour un truc : les marrons glacés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci étant, on a reçu un mail le lendemain matin, le mercredi donc, qui indiquait que la piscine rouvrirait seulement le jeudi... J'ai pas dû être la seule à craindre le froid !

      Supprimer
  10. Merci pour ce fou rire, Soizic Kerguelec va me faire ma soirée !

    RépondreSupprimer
  11. Hahaha, que dire de moi qui a, plus d'une fois, fais des séances de nage en mer par une eau à 14 degré? Bon, avec combinaison, mais je t'assure qu'au bout d'une heure tu ne sens plus ton visage!!!
    J'ai du mal avec la chaleur: en ce moment c'est l'été chez moi. Heureusement que la brise marine omniprésente est là pour me rafraîchir, parce qu'autrement j'aurai du mal à supporter les 28 degrés (pas énorme, je sais, mais c'est limite déjà trop pour moi!).
    J'adore me baigner ou surfer dans l'eau froide (18 degré est pour moi parfait!), ça me requinque et m'énergise pour le reste de la journée.
    Mais je comprends tout à fait que ce ne soit pas ton truc, et comme dit Mag, assumer de ne pas pouvoir assumer les 24 degrés à du te demander autant si pas plus de courage que ce.ux-lles qui ont essayé de se persuader en claquant des dents qu'"elle est bonne hein!" ;-)

    (Au fait, Bonne Année!!! J'ai pas encore eu l'occasion de te le souhaiter!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends le côté énergisant. Vraiment. Je préfère avoir de l'énergie en écoutant George Michael et en me déhanchant l'aspi à la main.

      Supprimer
  12. C'est pas humain ! pour la prochaine séance prend une combinaison intégrale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà que j'ai du mal à enfiler mon maillot dans le vestiaire, imagine une combi !!

      Supprimer
  13. Je suis déjà assez peu jouasse à l'idée de retourner à la piscine après 4 semaines d'interruption... Le dernier vendredi avant les vacances de Noël, j'étais trop sinusitée pour y aller, puis elle a fermé 3 semaines pour nettoyage et réouvert lundi, j'espère qu'elle sera à la même t° que d'habitude, soit 26° pour le bassin de 25 mètres (ça motive pour faire ses longueurs!!) et 28° pour les autres bassins, ceux où je vais me réchauffer après avoir nagé au moins 45 minutes... j'y reste en gros 1/4 d'heure, après, la fatigue aidant, j'y grelotte, c'est l'heure d'aller se doucher/sécher/rhabiller!!
    Mais bon, je me suis tenue à une séance par semaine depuis juillet, et mes enfants sont ravis d'y aller!! (et il faut surtout que je rééquilibre à nouveau mon alimentation!!)
    Plus je vieillis, moins je supporte l'eau froide... je me baigne rarement dans l'Atlantique (à la Baule elle n'est pas souvent au dessus des 18/19°, même en été), quand je pense que ma fille de 11 ans s'y est baigné , octobre, brrrrr!! Alors que je faisais pareil à son âge ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois vraiment que la résistance à l'eau froide diminue avec l'âge. Ceci étant, ma mère se baigne dès qu'elle peut, par n'importe quelle température ! (ce n'est donc pas héréditaire)

      Supprimer
  14. La finistérienne que je suis a bien ri à ton récit !!!
    Je ne te jette aucune pierre, je ne me baigne plus à moins de 26° alors que 10° de moins ne me gênaient pas sur les plages du Bout du Monde (Blancs Sablons au Conquet par ex.)quand j'étais toute jeune !
    Je trouve déjà super que tu t'astreignes à l'aquagym en hiver...
    Ton dessin est génial !
    Bises et courage pour la prochaine fois
    Une copine de Soizic Kerguelec (t'es allée chercher ça où ????)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mamina je pensais à toi en lisant (et en riant) ce billet très très drôle de notre merveilleuse blonde... relis tous les commentaires, il y a des finistériennes dans le secteur...

      Supprimer
    2. Merci Mamina... le dessin n'est pas de moi, je l'ai trouvé sur un ancien blog ;-) (je suis bien moins douée !)

      Supprimer
  15. Reine12/1/18

    T'as bien fait.F...k les contraintes!.
    A propos de se bouger, mon vélo elliptique acheté Noël 2016, fait, depuis 1 an maintenant, office de porte manteau dans le salon (ça prend une place de fou) ....Mon mari me menace toutes les semaines de le mettre sur le bon coin. Je résiste même si c'est ridicule, je veux toujours croire qu'un beau matin, je m'y mettrai. (Je ne dis pas "m'y remettrai" car j'en ai fait à peu près 5 fois! )
    Et puis, j'en profite : vive le Finistère, le plus bel endroit de la terre ! (special tribute to Gen et Mamina avec qui j'espère un jour boire un coup à "l'Océan" à Argenton!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le nombre de vélos elliptiques qui servent de porte-manteaux en France doit être plus important que ceux qui sont utilisés pour leur usage initial :-)

      Supprimer
  16. Non mais super !

    Je crois que je n'aurai pas osé... et j'aurai grogné tout le cours + été malade la semaine suivante.

    Bravo.

    Et bisous aux marrons glacés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons fortes ! Assumons notre couardise !

      Supprimer
  17. Fredauboulot15/1/18

    Ah nan mais moi non plus, une piscine à 24, même pas en rêve je me baigne!

    RépondreSupprimer