7 juin 2017

Un polichinelle dans le tiroir



Purée, ça date... La dernière fois que j'étais enceinte, ça date de 7748 jours. Mais ma mémoire est encore vive de cette période, vive, unique et claire. C'est dingue comme je peux avoir oublié un truc chouette qui s'est passé il y a à peine deux mois, mais que ça, les jours de ma grossesse, c'est comme si c'était gravé en moi.


Tu le sais, je n'ai été enceinte qu'une fois, j'étais jeune, j'étais plus que ravie, c'est quelque chose que j'attendais depuis longtemps (depuis que j'avais 20 ans peut-être, alors que je ne connaissais pas encore de Papa), et c'est arrivé vite. Presque juste après qu'on l'ait décidé, en réalité. Une chance. Je me souviens de l'attente après avoir fait pipi sur le stick en plastique, du rendez-vous chez la gynéco qui m'a fait une petite échographie rapide, celle où j'ai vu pour la première fois la lueur blanche sur fond gris flou, un truc en forme de crevette qui faisait des sauts de cabri dans tous les sens (une crevette, un cabri, un crapaud... à croire que j'ai donné naissance à un animal hybride).

Je me souviens de chaque jour, du dégoût instantané pour certains aliments, des seins douloureux, des vêtements à trouver, de l'attente d'une rentrée d'argent de la CAF qui s'appelait à l'époque "prime jeune enfant" et qui allait nous permettre d'acheter une poussette. 

Je me souviens du rendez-vous chez l’échographe spécialisée où on avait bien précisé qu'on ne voulait pas connaitre le sexe et où on a tourné la tête pour être sûrs de ne rien discerner. En même temps, je ne voyais rien sur ce truc (à l'époque, ma brave dame, pas d'appareils en 3D). En revanche, le cliché avec le profil du mouflet en formation, la main en train de nous faire un pied-de-nez, celui-là, c'était mon préféré.

Je me souviens de la galère d'être enceinte à Noël, de trouver une robe jolie à se coller sur le dos (sur le ventre), alors que j'étais enceinte de six mois. Je me souviens du bonheur de n'avoir jamais eu de nausées, ni de diabète, ni d'hypertension, je me souviens de ma libido au sommet, j'avais tout le temps envie de faire des crapuleries.
Je me souviens aussi des nuits du dernier mois passées à moitié assise pour tenter d'endiguer ce putain de reflux gastrique. Je me souviens des 17 kilos pris qui me valurent un œil noir et culpabilisant de la gynéco. Connasse.

Je te ferai grâce du récit de mon accouchement, mais je me souviens de chaque minute (et ça a duré trente-six heures, donc ça fait un paquet de minutes).

Tout ça pour te dire que je me demandais pourquoi Colombe Linotte avait eu cette charmante attention de m'envoyer son dernier livre, Journal intime d'une Femme enceinte
Moi ? Enceinte ? Plus jamais grand Dieu !!
Jusqu'au moment où j'ai chaussé mes lunettes de presbyte pour commencer à le lire. 

D'abord, j'ai ri, un vrai bon gros rire de bon cœur, parce qu'elle a toujours ce talent incroyable de te ciseler des phrases à l'humour ravageur et ensuite, je me suis rappelée...
A chaque page je pensais "Ah oui, comme moi !" ou "Ouf, jamais pour moi..."

Je n'arrive pas à dire si c'est un livre à offrir à une parturiente. En tout cas, à celles qui ont déjà été enceintes, peu importe quand, c'est une évidence ! Tout est si réel. La copine qui sait toujours mieux que toi, les cours de préparation à l'accouchement qui sont à la fois terrorisants et complètement abscons, le choix de la poussette, les envies de bouffer, les vergetures... Mais le tout en drôle.

Alors cent fois merci Colombe, pour avoir eu le talent de l'écrire, pour y avoir intégré les illustrations de la non moins splendide Nathalie Jomard (celle de Grumeautique) (décidément, j'ai que des gens hype dans ma blogroll).

Certes, tu nous as balancé comme ça, sans préavis, que le blog de Colombe Linotte ne serait plus forcément mis à jour, tu nous as conseillé de te rejoindre sur Instagram où c'est vrai qu'on se marre aussi, mais si c'est pour prendre le temps de nous écrire des petits bijoux, alors bon, ça va, tu es pardonnée.

Journal intime d'une femme enceinte
Colombe Linotte
Illustré par Nathalie Jomard
First Editions

Et surtout, merci pour la dédicace adorable. 
Et des câlinous au Crocus et à Luluchatigré.






30 commentaires:

  1. DOMINIQUE7/6/17

    Ouiii ! Je n'ai jamais eu d'enfant, sans-regret-c'est-la-vie, mais ce que j'ai pu en voir chez Colombe donne vraiment envie : intelligent, drôle, toujours ce délicieux ton décalé qui te fait pouffer de rire, mais un rire sain. Et puis Nathalie Jomard, que j'ai découverte chez toi, Poussin. Cela en jette ! Les deux réunies, rien que du plaisir.

    RépondreSupprimer
  2. DOMINIQUE7/6/17

    Hum, je voulais dire "donne vraiment envie de lire son livre". Pour les enfants, non. Beaucoup trop tard !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens de Marie Darrieussecq parlant de son livre, le bébé. Elle avait mille fois raison; ce sujet pourtant oh combien universel a été si peu traité en littérature, comme la grossesse, justement. N'est-ce pas surprenant ?

    Ah oui, vive les livres qui sortent des guides toujours culpabilisants - enceinte, en rire m'a fait beaucoup plus de bien que de lire l'énième conseil façon Pernoud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah le Laurence Pernoud. Je me plongeais toujours dedans et j'en ressortais toujours perdue...

      Supprimer
  4. Anonyme8/6/17

    Moi non plus...point de locataire dans mon ventre resté si plat...si longtemps
    Le mien , il a grandi dans ma tête, et dans mon cœur dans un lointain pays d'Amérique du Sud...
    Comment oublier, lorsqu'il plongé dans mes bras à notre rencontre...en poussant ce petit soupir ....comme si il avait trouvé une coquille vide pour le protéger..
    Il avait 4 ans....
    Je suis sa coquille, il me remplit de joie. Je ne suis plus vide.....Mon ventre n'est plus si plat....Il y a 14 ans.
    A toi, petit " Bernique"....J'espère que tu aimes le gout de l'eau salée ...
    Merci, pour votre blog, Armelle, je me lâche parfois, et espère ne pas être hors sujet....
    Signé : Armelle, oui mais une autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chris (aka Paquita Chocolatera)8/6/17

      J'ai plein d'eau dans les yeux en te lisant. Quelle belle histoire ! Merci de la partager.

      Supprimer
    2. Très émue comme Chris !
      C'est magnifique tout cet amour à donner... et à recevoir !

      Supprimer
    3. Smouik8/6/17

      C'est une histoire magnifique et qui vient confirmer certaines que j'ai déjà entendues : quand le tout-petit peut venir lui-même à la rencontre de ses parents et, en quelque sorte, les choisir, on sait que ce sera une adoption réussie. Bravo !

      Supprimer
    4. Phédia9/6/17

      Quel émouvant témoignage, merci pour ce beau partage.

      Supprimer
    5. Merci Armelle mais une autre ;-) C'est très très joli...

      Supprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)8/6/17

    C'était il y a 25 ans, mon horoscope parlait d'une nouvelle qui allait chambouler ma vie. Quelques temps plus tard, première échographie : félicitations madame, ils sont en pleine forme ! Bon sang, le ciel m'est tombé sur la tête (j'étais seule, le papa en déplacement). Quelle panique ! Et puis quel bonheur quand on a su que nous aurions le choix du roi. Ça a été une aventure fatigante (parce qu'à l'époque pour des jumeaux il n'y avait que 15 jours de plus de congé maternité et que je n'ai pas voulu prendre de congé parental) mais tellement belle. Ma bible n'était pas le Pernoud mais "jumeaux, triplés et plus".
    En tout cas, le livre de notre Colombe Ou notre va intégrer:-) ma bibliothèque parce que j'aime son humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pinaise, je suis toujours admirative des parents de jumeaux... Je me sentais tellement perdue à la naissance du mouflet qu'avec deux... Je sais pas comment j'aurais fait !

      Supprimer
    2. Phedia9/6/17

      Le choix du roi c'est à dire deux garçons ? Je suis admirative des parents et surtout des mamans qui portent et élèvent des jumeaux.

      Supprimer
    3. lilou179/6/17

      Il me semble que le choix du roi c'est une fille et un garçon.

      Supprimer
    4. Pareil Chris... Des jumeaux (garçon et fille) sauf qu'ils ont 29 ans maintenant et leur grand'frère 3 ans de plus...

      Supprimer
  6. J'ai déjà les chaussettes, je vais à nouveau rire avec la femme enceinte... bien que ce soit très lointain dans mes souvenirs...
    Je n'ai jamais vu aucun de mes petits à l'échographie et la surprise a été totale après des accouchements sans péridurale.... pfouuuuuuuuuuu ! vous mesurez votre chance les filles ?
    Bizàtoutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton commentaire !Et oui, cent fois je mesure ma chance (pour la péridurale). D'ailleurs j'ai toujours du mal à comprendre comment on peut refuser de ne pas avoir mal quand on a le choix :-)

      (je sens déjà débouler les commentaires sur les bienfaits, voire la nécessité de VIVRE son accouchement)

      Supprimer
    2. Phédia9/6/17

      Oui Mamina, chance mesurée mille fois d'avoir pu faire ce choix !

      Supprimer
    3. Mon accouchement tout récent m'a permis de vivre les deux (sept heures avec péridurale qui marche pas, cinq heures avec péridurale qui marche enfin merci mon dieu même si je suis athée), j'ai bien bien vécu mon accouchement, mais je préfère de loin la partie où la péridurale marchait! Et pour ce qui est du discours "ouiiii mais sans la douleur t'as pas toutes les sensations, il te manque un truc, tu perds une partie de ce moment merveilleux"... Bah franchement, quand je souffrais en suppliant qu'on m'achève (personne n'était d'accord, ni mon chéri ni le personnel soignant, on ne peut compter sur personne) je ne pensais plus à mon bébé, j'arrivais même plus à me dire que tout ça avait un sens et que je la verrais bientôt. Une fois que la péridurale a fonctionné, j'avais plein de sensations nouvelles, j'étais hyper positive, je voulais faire des câlins à tout le monde, surtout à mon bébé à laquelle, enfin, je pensais tout le temps! Donc je suis d'accord, la péridurale c'est trop top (même si chacune son choix hein)et putain, le bol qu'on a de pouvoir choisir!

      Supprimer
    4. Oui, c'est ça, on a une chance infinie de pouvoir faire (à peu près) ce qu'on veut. C'est beau de vivre dans un pays qui puisse le permettre.

      Supprimer
    5. Fredauboulot19/9/17

      Péri pour le 1er, pas péri pour la 2e (pas le temps, elle est née moins de 15 min après mon arrivée à l'hôpital) et péri pour le 3e. Et je confirme, c'est pas la sortie du bébé qui fait mal, c'est tout ce qui est avant. La sortie, c'est une délivrance. ;)

      Supprimer
  7. lilou178/6/17

    Yep ! Je l'ai reçu ce matin. Mais je n'ai pas cette belle dédicace de Colombe Linotte, sniff.
    Pour me consoler il ne me reste plus qu'à le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, ça va vite sécher ton chagrin !

      Supprimer
  8. "Tu verras, on oublie vite" qu'ils disaient pour calmer mes angoisses de femme enceinte par rapport à la grossesse et l'accouchement. Oh que non, je n'oublie(rai) pas ! Césarienne, 8 jours plus tôt que prévu. Ok c'est pas bien grave mais pour la planifieuse que je suis... on avait dit le 8 novembre nondidju et pas le 31 octobre. Ca chamboule tout le planning et pas que ;)
    Je vais aussi me laisser tenter par ce livre.

    RépondreSupprimer
  9. Phédia9/6/17

    Enceinte ? un joli souvenir (enfin presque), pas de nausées, une libido au top, des jambes en forme de poteaux... . J'avais pris 20 kg (à partir du sixième mois), je ressemblais à un culbuto mais je m'en moquais. Durant ces mois qui n'ont été que de 8 1/2, j'ai tenu un journal du quotidien en y insérant des polaroïdes, des dessins griffonnés... J'adore l'écriture de Colombe, son humour et son sens de la formule. J'ai ri en lisant son dernier livre qui a rejoint la chaussette ! C'est une belle dédicace à un joli rayon de soleil, blonde et paresseuse de surcroit ! Merci à toutes les deux pour vos talents de conteuse, chacune dans son registre.

    RépondreSupprimer
  10. je suis les deux (c'est toi d'ailleurs qui m'avait donné envie de lire Colombe linotte), avec avidité, et c'est avec dépit que j'apprends ici que Colombe linotte arrête ?! je suis en retard dans mes billets, et je ne savais pas....quel dommage. Je vais aller voir sun Insta, sait-on jamais !
    Pour ma part, je compte l'offrir à une amie, première d'entre "nous" à être enceinte...ça fait drole...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son compte Insta est hyper sympa... des mini historiettes rigolotes, toujours avec son ton inimitable ;-)

      Supprimer