19 juin 2017

Trop chaud



"Sale temps pour les gros" dit toujours mon père... Il fait chaud, très très chaud et ça s'annonce encore caniculaire aujourd'hui. Comme tu n'es pas forcément gros, je m'en vais te raconter comment ça se passe lorsque la température dépasse les 30°.


6h44 : le réveil sonne. Je dors à poil, les draps en boule au bout du lit, ou formant un boudin entre mon colocataire, le chat et moi. Mon oreiller est humide et ma peau brûlante.

6h52 : j'atteins la salle de bains et je constate les dégâts. Mes cheveux sont collés bizarrement sur un côté de ma tête et forment une crête de poussin hardcore de l'autre. Et puis ils sont tout frisouillés dans le cou.

6h57 : j'entends Marie-Pierre Planchon annoncer sur France Inter qu'on est en alerte orange pour la chaleur. Super.

7h08 : je sors de ma douche tiède et je m'essuie. J'enturbanne la serviette autour de ma tête pour sécher un peu mes cheveux et me tenir chaud, faudrait pas que je m'enrhume, la fenêtre est grande ouverte.

7h10 : bon, faut que je les sèche. Les cheveux. J'ai beau mettre le sèche-cheveux sur tiède lui aussi, c'est intenable. Lorsque j'ai terminé le semblant de brushing, j'ai le front et la nuque trempés. Il faut que je mette de la crème sur mon visage, elle glisse toute seule, légèrement diluée par la transpiration.

7h15 : je dois choisir une tenue. Je pense qu'une tunique en voile et une culotte seraient parfaites, sauf que, ah merde, on est lundi, ça va faire un peu léger pour aller bosser. J'opte pour la maxi-dress qui laisse passer les courants d'air.

7h16 : j'applique consciencieusement à l'intérieur de mes cuisses la mythique crème Bariéderm d'Uriage, celle qui empêche que mes cuisses qui se touchent ne se transforment en peau à vif. Quand t'es grosse, les cuisses qui se touchent et l'été ne font pas bon ménage.

7h20 : no makeup day today. Une touche de mascara et basta, de toute façon, si c'est pour que ça dégouline dans 20 minutes, c'est pas la peine.

7h30 : je bois un verre de jus d'orange frais et j'étends une machine. Je transpire. Encore. Il fait déjà 23°, il me faudrait limiter mes mouvements pour ne pas me transformer en bouillon de culture. Ah oui, mais faut aller bosser, rappelle-toi.

8h15 : après avoir pris le frais (ha ha !) sur la terrasse avec un p'tit café, j'arrive au boulot. Mon bureau est une étuve, largement vitré, je sais déjà que la journée va être un enfer, malgré le ventilateur qui va tourner non-stop.

11h13 : monter et descendre l'escalier qui mène à mon bureau me font transpirer un peu plus. Tout me fait transpirer : faire des photocopies, aller faire pipi, répondre au téléphone, réfléchir. Ma nuque et mes tempes sont perpétuellement humides.

15h25 : on est au summum. Enfin j'espère. Je vais toutes les 20 minutes m'asperger les bras d'eau fraîche, j'ai aussi la figure rouge vif. On dirait que j'ai pris un coup de soleil mais non, j'ai juste chaud. Impossible de rester jolie une journée pareille... Je rêve d'une douche fraîche, je rêve de pouvoir me mettre au frais à la maison, dans le noir. Je me dis que si j'avais 30 kilos de moins, je vivrais tout ça bien mieux. Sale temps pour les gros.

18h35 : je quitte le bureau pour rentrer dans ma voiture surchauffée. Encore. Mon cerveau est liquide, je n'arrive pas à réfléchir. Ma robe colle au siège, dans le dos, sous les fesses. Il faudrait que je m'arrête acheter du pain, mais ça veut dire sortir de la voiture, y rentrer, encore des mouvements pénibles. Tant pis, on fera sans.

18h48 : j'ôte mon soutien-gorge avec bonheur, il est trempé lui aussi et je file sous la douche en rentrant, j'ai besoin de rafraîchir ma peau brûlante et de me débarrasser de cette sensation collante et salée, celle de la transpiration qui a recouvert ma figure toute la journée.

18h50 : je transpire encore plus en sortant. Il doit y avoir une espèce de phénomène de condensation qui se forme. A quoi bon ? Et si je m'allongeais simplement nue sur le lit, en étoile de mer en attendant que ça passe ?... C'est sans compter Moumine qui vient se coller contre moi, trop contente d'avoir un câlin. Ce chat est complètement taré.

19h45  : j'ai un peu faim. C'est dingue. Si seulement la chaleur pouvait m'empêcher de manger, au moins, ça serait bénéfique. Mais non. On va faire léger quand même... salade de tomates ?

22h45 : je cherche la fraîcheur dehors. Le sol de la cour est tiède sous mes pieds nus... Ça ne présage rien de bon.

23h12 : je me couche, fenêtre et volet grand ouverts. J'espère que la nuit apportera un peu de fraîcheur.

2h24 : je me réveille en nage, en toussant. A cause de la salade de tomate, j'ai des brûlures d'estomac épouvantables, des remontées acides qui me collent des sueurs froides tellement elles sont douloureuses. Mon corps se couvre d'une fine pellicule humide. Je reste plantée à poil devant la fenêtre de la salle de bains, admirant le ciel magnifique et la voie lactée, le temps de sécher...
Sueurs chaudes, sueurs froides, je suis tout le temps trempée finalement.

Allez, rendors-toi ma grosse, dans un peu plus de 4 heures, il faudra être reposée lorsque le cirque recommencera...


-----

crédit photo : http://www.francetvinfo.fr/sante/senior/canicule-nos-conseils-pour-eviter-le-coup-de-chaleur_975027.html 


56 commentaires:

  1. Très pénible en effet ces grosses chaleurs. Et épuisant.
    Pas de clim au bureau, orienté nord ouest mais avec une façade blanche en face, donc réverbération jusque vers 15h30 puis soleil dans le bureau pour finir la journée...
    J'ai suggéré à mon boss de venir de 6h à 15h30 (au lieu de 9h-18h30), il n'a pas pris ça au sérieux...
    Mercredi ou jeudi, j'ai pris 4 douches : une au lever, une à 14h après ma séance de sport, une en arrivant chez moi à 19h15 et encore une juste avant de me coucher. Froides, les douches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aimerais bien travailler en horaires décalés... mais visiblement, c'est pas compatible...
      Bon courage, en plus dans ta région, tu dois souffrir du manque d'air, ce qui relativise parfois un peu la chaleur à La Rochelle (bon, pas hier après-midi ni cette nuit)

      Supprimer
  2. Je ne suis pas certaine que les personnes moins grosses que nous souffrent moins. Mais c'est sûr, nous on en chie !
    y a pas de clim dans vos bureaux modernes ? Ok, c'est pas super écolo, mais quand même....
    Allez, bon courage.... on en a pour la semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, pas du tout écolo... donc non !

      Supprimer
  3. C'est un peu ça en effet… la grande pièce de l'appart, orientée plein est, se transforme en étuve dès 8 heures du mat. Je me suis levée comme d'hab après la blagounette de Charline Vanoeneker comme tous les matins et il faisait déjà chaud. Malgré les stores en tissu baissés. C'est les fenêtres ouvertes, dans l'illusion qu'une imposture d'air frais de la nuit (trololo) rafraîchisse le truc. Alors bon, on lance le ventilo. Lever mon père, c'est la fête du slip quand il fait chaud. Il ne peut pas bouger la nuit donc en plus d'être courbaturé de partout, il colle au plumard. Une fois le transfert lit-fauteuil fait, on est essoufflés tous les deux, comme si on avait couru les 24 heures du Mans. En tongs. Et il faudra recommencer cet après-midi. Hier, mon père était tellement essoufflé qu'il m'a dit qu'il n'irait pas voter parce que le second transfert vers le fauteuil roulant, il le sentait pas.

    La semaine prochaine, mon père se fait livrer un appareil à air conditionné pour sa chambre. J'vous parie qu'à ce moment-là, il va se mettre à pleuvoir et à faire 18 degrés.

    Dis, elle est bien, la crème Bariéderm ? J'hésite… Je porte des caleçons de garçon sous mes robes. Ou mes tuniques géantes. Meh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pétunia19/6/17

      Lilou il faut que tu essaies la crème Bariéderm ou Nok (ou d'autres crèmes isolantes). C'est bluffant. Elle résiste à la transpiration. ça change la vie.

      Supprimer
    2. Je confirme! J'ai testé depuis 2 ans je crois grâce à la lecture (ici il me semble) d'une creme miracle! Et ça l'est!!! Si je n'en mets pas, je suis a la limite de plaque de sang (selon le temps que je marche) et si j'en mets je ne me pose meme pas la question! J'essaie de toujours l'avor dans mon sac on sait jamais si je devais en remettre en fin de soirée ou quoi! Vraiment c'est un investissement plus que rentable! Une fois mise on l'a sens plus et les pas ne sont plus une torture!

      Supprimer
    3. Oui bariederm, le top...

      Supprimer
    4. Violaine19/6/17

      Bariéderm d'Uriage et je revis...je l'emmène avec moi au boulot pour m'en remettre entre deux fournées de petits pas et d'assise sur fauteuil en simili cuir. Elle est top et depuis que je l'ai testé je profite de l'immense liberté de porter robe longue et jupe sans craindre de subir les brûlures de mes cuisses toutes collées !!

      Supprimer
    5. Encore une fois, c'est une crème miraculeuse. Parole de cuisses qui frottent !
      Bon courage avec ton père, je me doute que ce doit être très très compliqué.

      Supprimer
    6. Je passerai à la parapharmacie de mon quartier en fin d'après-midi. En plus, y a l'air conditionné dans le centre commercial. Merci à toutes.

      Mon père grogne un peu mais c'est dans sa nature, et globalement, ça se passe pas trop mal. Cela dit, je me demande si je ne vais pas emmener le ventilo dans sa chambre ce soir. Hier, sur le coup de 22h30, il était pas très bien.

      Supprimer
    7. sylvie21/6/17

      bonjour a vous toutes ici ! je découvre ce blog et du coup, cette fameuse crème que j'ai très envie de tester.. vous en mettez une fois le matin pour toute la journée ou vous en remettez le midi ?

      Supprimer
    8. Pour moi, une fois suffit, sauf si je marche beaucoup, genre randonnée, alors parfois j'en rajoute. Mais pour une journée normale, pas de souci ;-)

      Supprimer
  4. Smouik19/6/17

    oui le chat qui vient se coller contre toi sur le lit, je confirme, c'est intenable ! Et moi j'ose pas la repousser pour pas lui faire de peine^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah c'est à dire que sincèrement, je pense qu'elle ne s'en souviendra plus au bout de cinq minutes.

      Supprimer
  5. Oh oui, c'est long, l'été, quand on ne redescend plus jamais sous les 30° dans mon grand sud ( et frôle bien plus souvent les 36 ). J'ai une routine, mais ce n'est que de la survie. Ah, et la semaine dernière on a craqué.

    Le brasseur d'air, ça change la vie; d'accord, tous les papiers s'envolent et on a l'impression de vivre dans une soufflerie, bruit compris. Mais il fait déjà ( un peu ) plus frais.

    Hier, mon petit a fait son spectacle de cirque, sous chapiteau par 34°. Un après-midi entier à dégouliner sous une gigantesque toile cirée donc. Ah, qu'on ne vienne plus me parler de manque de dévouement maternel !

    PS: oui la crème Bariederm est top ( et pas que pour les grosses ;-) ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh ! Virgile fait du cirque ??!
      Je compatis : les pestacles de fin d'année sous chapiteau, même les années non caniculaires, c'est à tourner de l'oeil... Et même depuis que le chapiteau est plus grand et mieux ventilé...

      Supprimer
    2. Pinaise, le spectacle sous le chapiteau... bonjour la dégoulinade. T'es une maman qui déchire.

      Supprimer
  6. Je compatis mille fois !
    Juste j'ai la chance d'avoir une piscine... heureusement car en plus ici un degré d'humidité incroyable !
    Sinon la crème génial et parfois aussi sous les boobs !
    Et sinon encore pour les brûlures t'as essayé le Kéfir ???
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout, je m'en vais aller voir de quoi il retourne !

      Supprimer
  7. DOMINIQUE19/6/17

    A la maison, clim réversible dans le salon/cuisine/bureau. C'est un investissement que nous ne regrettons pas ! Même les chats rentrent du jardin aux heures les plus chaudes pour se coincer sur la trajectoire de l'air frais.
    Sans ça, je crois que j'aurais tout plaqué pour aller vivre en Islande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine19/6/17

      A propos d'Islande, je suis en train de lire le dernier Indridasson....ambiance polaire garantie...ça rafraîchit un peu :)))

      Supprimer
    2. Moumine aussi a passé le weekend à l'intérieur. Quand même le chat veut rentrer, ça veut dire qu'il fait VRAIMENT chaud.

      Supprimer
  8. Anonyme19/6/17

    Plus efficace que la douche froide, c'est le bain froid. Vous vous allongez dans votre baignoire vide, Vous ouvrez l'eau froide. Peu à peu elle remplit la baignoire. Comme c'est petit à petit, le corps n'en souffre pas. Vous restez un bon quart d'heure entièrement enfoncée dans l'eau froide, puis vous sortez. Normalement, vous êtes bien pour au moins 2 heures. Parole de grosse.
    Vous pouvez garder l'eau pour un autre bain dans 2 heures, mais l'immersion surtout plus "ouffffff".
    Fricel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que de lire, je me sentais déjà mieux !

      Supprimer
  9. Ici on a tous la clim sinon c'est pas tenable, 40 degrés humides. ..À côté du ventilé il faut mettre un bac plein de glaçons si on peut.
    Et oui les robes c'est mieux.. Surtout avec la crème.
    Il faut boire des choses chaudes ou tièdes comme le thé, qui désaltèrent mieux que le froid.. et perso les douches sont chaudes aussi parce que trop froid je transpire deux fois plus après.
    Courage ! C'est aussi le temps des apéros..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec la tisane tiède, ça fait du bien. Tu penseras à m'envoyer un p'tit mail que je te renvoie les questions ?

      Supprimer
  10. Si ça peut aider, mon compagnon, maigrichon de son état, souffre encore plus que moi de la chaleur (alors que je suis bien boulotte quand même). Mais le truc vraiment relou, c'est qu'il faudrait que je porte des bas de contention tous les jours, ce qui me fait dire que j'ai grave la win quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pinaise. Je compatis pour les bas...

      Supprimer
  11. Je suis comme toi, pour moi ce temps c'est juste l'enfer, sans répit. Vivement l'hiver, l'été c'est vraiment pas fait pour moi.

    RépondreSupprimer
  12. Vraiment pénible cette chaleur en effet. Le ventilateur avec le bac rempli d'eau et glaçons c'est super ! Je crois que tout le monde souffre même les "pas épais" ! J'espère que cette chaleur va baisser, car dans 8 jours direction la clinique pour tumorectomie de mon boob droit. Pas eu beaucoup le temps ces dernières semaines de venir prendre une bouffée d'air frais chez toi, car malgré cette température, te lire est pour moi un moment de fraîcheur. Bon courage ! C'est con des bureaux sans la clim.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine19/6/17

      Ooooh Pat !!! Courage , ma caille!

      Supprimer
    2. Smouik19/6/17

      Avec toi Pat ! Good vibes only... Tiens-nous au courant quand tu pourras.

      Supprimer
    3. Courage ma belle !
      Plein de bisous et de bonnes ondes...

      Supprimer
    4. Merci ! Vous êtes trop gentilles. Il y a vraiment de belles personnes chez notre jolie blonde. A bientôt !

      Supprimer
    5. Bon courage Pat, on va penser fort à toi...

      Supprimer
    6. Outch ! Mince ! Allez Pat, courage et pensées :)

      Supprimer
    7. Oui la chaleur va baisser Pat et on pense à toi !

      Supprimer
  13. Ton texte reflète tellement la souffrance, le ras le bol, la difficulté à "être" par des températures pareilles. Je remercie tous les jours d'avoir la clim au bureau pour bosser. Ca permet de souffler un peu dans la journée. Sinon les extrémités dans l'eau froide (pieds, mains) pas évident au bureau, pas glam en privé (surtout avec ma magnifique bassine en plastique) mais les petons dans l'eau froide et une petite huile avec un peu de menthe poivrée après ça soulage un peu .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lire ça fait du bien... mes pieds sont tout frétillants du coup ;-)

      Supprimer
  14. Fabignou19/6/17

    Quelle galère... Je supporte de moins en moins bien la chaleur depuis quelques années. Si je pouvais je passerais ma vie dans l'eau en été :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chaleur est compliquée, moi c'est le soleil qui me brûle. Comme s'il était acide, bien plus agressif qu'auparavant. Je fuis toute exposition prolongée et je me tartine de crème.

      Supprimer
  15. Anonyme19/6/17

    Je parle des filles qui en plus d être grosses ont décidées d être enceintes ?!?

    Clémentine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine19/6/17

      Mais c'est pour la bonne cause, hein !

      Supprimer
    2. Donnes nous un peu de nouvelles...
      Tout va bien ?
      Un petit dessin au moins...
      Bises

      Supprimer
    3. Ma pauvre. Tu es encore au boulot ou tu es déjà en congé mat ?

      Supprimer
  16. Anonyme19/6/17

    Revendication syndicale : soit ton boss t'offre un climatiseur mobile, soit il accepte de décaler vos horaires de travail... sinon tu exerces ton droit de retrait ! Non mais !

    Plus sérieusement, j'ai la chance de travailler dans un endroit bien climatisé mais à la maison c'est pénible, dimanche matin j'ai repassé ... à 4h30 !

    Je ne sais pas si c'est pire quand on est gros, on n'a pas tout le temps là double peine si ? J'ai arrêté Bariederm et je suis revenue à des espèces de cyclistes tout fins trouvés aux US, look mamie mais confort garanti.

    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE19/6/17

      C'est ce que j'envisage de faire, pour le repassage, de me lever très tôt. Et encore... on n'est pas en vigilance canicule ici. C'est juste du "normal d'été" un peu plus tôt.

      Supprimer
    2. Bah du coup, moi, j'ai pas repassé ce weekend !

      Et Dominique, je comprends, je pense qu'on n'est pas habitués si tôt dans la saison. Et on est passés directement de 19° à 32°, ça aide pas.

      Supprimer
    3. Bon moi, je ne repasse pas, comme ça c'est réglé.
      En revanche, en semaine, j'ai changé mes horaires de course à pied et plutôt que le soir après le boulot, où à 18h30 il fait encore beaucoup trop chaud, je pars courir le matin à 6h. C'est vachement bien !

      Supprimer
    4. DOMINIQUE20/6/17

      Poussin, en Provence 30/35° c'est la norme en cette saison (un poil plus tôt), tout le monde dit "il fait bô" et moi j'attends septembre. On n'est pas en "canicule" par rapport à vous aujourd'hui, on est en-dessous des températures de l'Ouest de la France. Exceptionnel !
      Les cigales sont "sorties" le 15 juin, c'est juste la norme.

      Supprimer
  17. Reine19/6/17

    Quand j'étais enfant , certaines nuits de "vent du désert" (souffle très chaud qui traversait la Méditerranée), nous dormions sur le balcon . Je me souviens encore de la fraîcheur des tomettes sur ma joue!
    Et d'accord avec toi, mon appétit pourrait au moins avoir la décence de disparaître , mais non, l'estomac gargouille aux heures habituelles!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier, j'ai dit à Darling "Viens, on sort le matelas dans la cour et on dort dehors". Mais la perspective de suer sang et eau à transporter le bordel a coupé court mon initiative.
      Ce soir, je gonfle le matelas pneumatique.

      Supprimer
  18. Chris (aka Paquita Chocolatera)20/6/17

    Fille du sud assez mince, je supporte de moins en moins la chaleur. Ça me gonfle au sens littéral du terme ! Tout me serre : le soutif, la culotte, les bagues, les bracelets, les sandales. Les jambes me font mal. On ouvre tout le matin, le ventilateur tourne, j'évite soigneusement de rester à proximité sinon c'est l'angine assurée. Je pense à mes collègues en uniforme parce que pinaise ça tient chaud ce machin. Vivement la plage, là au moins quand on a chaud hop on pique une tête dans la grande bleue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier soir, j'avais Aquagym, un pur bonheur d'aller se tremper après le boulot !

      Supprimer