5 juin 2017

Le jour où... j'ai fait une séance d'hypnose



J'y allais pour apprendre à "lâcher prise". Certes le terme est à la mode (lâcher-prise et bienveillance, mes deux nouveaux mantras) et visiblement, le monsieur est spécialisé dans l'affaire. J'ai déjà deux amies qui y étaient allées et qui avaient semblé y trouver un mieux dans leur vie par la suite...
Pourquoi pas alors ?
Après avoir vraiment mis le doigt, avec l'aide précieuse de la psy, sur ce qui faisait que je n'arrivais pas à me détendre et qui me faisait stresser d'un rien dans ma vie, il m'a semblé important de faire ce qu'il fallait pour y remédier.


C'est quoi le truc qui cloche ?
En fait, je suis dans l'organisation tout le temps et je n'arrive pas me poser sans culpabiliser. Mon boulot prend beaucoup de place dans ma vie, je l'aime et je m'y sens bien mais voilà, lorsque le weekend arrive, j'ai beau être à la maison, je suis toujours tendue, toujours dans l'obligation d'être pragmatique, organisée, d'optimiser mon temps au mieux, de le remplir pour être efficace. 
C'est tuant, pour les autres et pour moi. 
Oui, mais comment on fait ? Une fois qu'on a mis le doigt dessus, c'est bien joli, mais à part s'asseoir dans le canapé et se dire "J'ai le droit, je fais ce que je veux et rien si je veux...", qu'est-ce qu'on dit à la petite voix dans sa tête qui n'arrête pas de demander "T'as pas mieux à faire ?" 
La garce.
Bah on prend son courage et on va affronter ses démons. Bien sûr, je le fais depuis bientôt un an avec la psy et ça m'aide beaucoup, là, j'avais besoin d'un coup de pouce extérieur.
Rendez-vous pris une première fois pour débroussailler le sujet, apprendre à se connaitre, entendre des paroles qui font mouche (qui font réfléchir dans les 15 jours qui suivent) et y retourner.

Là, je sais pourquoi j'y vais, pour faire une "vraie" séance. On blabate un peu, on fait deux exercices dans le petit bureau, des exercices très parlants sur la façon de lutter contre une situation inconfortable, qui prend donc toute la place, alors que si tu la laisses couler, ben elle disparaît d'elle-même.

C'était pour préparer.
Ensuite, il m'invite à m'asseoir dans un fauteuil genre Stressless, hyper confortable, les mains posées sur les accoudoirs. Il tire un peu les rideaux mais ce n'est pas l'obscurité, il met en route une petite musique douce, la même qu'on entend dans les instituts de beauté quand on va se faire masser et il m'explique :
"Je vous demande de m'entendre mais pas de m'écouter. Vous pouvez m'écouter si vous le voulez, mais ce n'est pas obligé. Si vos pensées vont ailleurs (boulot, vacances, machine à étendre), ça n'a pas d'importance parce que je vais m'adresser à votre inconscient".

Ok.

Je prends tout ça hyper au sérieux, je suis pas venue là pour glousser et faire "Ah ouais, d'accord, le mec, il est chelou". Nan, je suis là parce que j'y crois.

Au début, j'entends et j'écoute, je respire doucement en sentant bien chaque inspiration et expiration, parce qu'il me le suggère. Il parle d'une voix douce et chaleureuse. J'en ai conscience. Vraiment. Puis à un moment, je pense couleurs, tissus, aquarelle, je vois des couleurs se mélanger entre elles, faire des arabesques, comme dans un kaléidoscope. J'entends des paroles, je ne les retiens pas. 
Ah si, là, j'entends une histoire de valises où je mets tous les trucs qui m'encombrent, je la ferme. Je vois un champ avec des coquelicots et je sens une espèce de chaleur piquante se diffuser dans mes membres, comme si je sentais physiquement ma circulation sanguine. C'est rigolo, je me dis.

Il parle, je l'entends. Je suis très détendue et pourtant, je ne dors pas. Pas comme quand je me fais masser donc, où là, y'a toujours un moment où je bave un peu et où je m'entends ronfler. Nan, je suis juste profondément détendue. J'entends une histoire de plume qui vole dans le vent, qui se laisse porter... 

Il parle un peu plus fort, me demande de bouger les orteils et les doigts. Je l'entends distinctement. Mais j'y arrive pas. PAS DU TOUT. Il répète. Oui, bon ben j'ai compris, mais on cerveau a décidé de ne pas obtempérer. Et puis finalement, il prend le dessus et je bouge mon index, comme dans Grey's Anatomy quand un mec se réveille d'un coma et qu'il commence toujours par bouger l'index. Hein, tu vois la scène ?

J'ouvre les yeux. Je suis bien. Pas sonnée, juste bien avec l'image de la plume qui vole en arrière-plan dans mon esprit.

Je lui demande combien de temps ça a duré. Quarante minutes. Oh merde, tu m'aurais dit 15, j'aurais dit ah oui ? Vraiment ?

Alors le résultat, il faudra le voir sur le long terme... Mais déjà, ce que j'ai senti, c'est que malgré une semaine HYPER stressante au boulot, j'étais bien. Comme si oui, malgré la quantité affolante de travail qui m'attendait, ben, ça coulait.

Jeudi soir, j'ai chanté avec mon p'tit groupe en public. Alors qu'en début de semaine, j'étais très stressée, le soir-même, soit deux jours après la séance, plus du tout. Parce qu'il n'y avait pas d'enjeu particulier... parce que je ne suis pas chanteuse professionnelle, que je n'ai rien à prouver, que je suis simplement là parce que ça me fait plaisir. En plus, j'avais mis une jupe hyper voyante et hyper fleurie, une jupe en wax pas du tout amincissante mais qui file la grosse patate. Et honnêtement, je me sentais bien.



Alors on verra, on en reparlera sans doute, mais en attendant, tous les soirs, je m'endors avec une image en arrière-plan, celle d'une petite plume qui vole dans le vent.





Crédit photo : http://design.optimus.com/bcbs-breathe/ 

61 commentaires:

  1. Tu veux que je te dise : ben t'es rudement bien avec ta jupe wax, tu as bien plus de style que les filles minces qui t'entourent (je n'ai rien contre elles bien sûr !)... et j'ai vu la petite plume au-dessus de ta tête !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine7/6/17

      Total d'accord. Tu es RAVISSANTE.

      Supprimer
  2. Fredix5/6/17

    T'es toute mignonne avec ta jupe fleurie, ton haut bleu et ta jolie coupe de cheveux ! Qu'est-ce que vous chantiez de beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, on a trois chansons dans le repertoire :
      River de Ibeyi
      Lost de Faada Freddy et Happy de Pharell Wiliams ;-)

      Supprimer
  3. J'adore ta tenue, vraiment, et ta coupe de cheveux tient toujours la route.
    Je comprends que ça puisse marcher, l'hypnose. Je ne sais pas si j'arriverais à me "laisser faire", à ne pas lutter contre cette "prise de possession" de mon inconscient par autrui.
    Pour ma part, la course à pied de longue durée me fait cet effet-là de lâcher-prise. Pendant la course, il y a toujours un moment où j'entre en auto-hypnose, les pieds qui se posent au sol de façon régulière, pof pof pof pof, le corps agit seul, les pensées sont ailleurs, ou alors j'ai juste le cerveau vide, je ne sais pas.
    On me demande souvent à quoi je pense quand je cours 2 heures, 3 heures... Je suis incapable de répondre. Je veux dire, même quand je cours avec ma sparring partner, on tartaille tout du long, hé bien... je ne sais plus de quoi après la course ! Ou seulement des bribes... On est dans un état second, je crois. Quand je suis seule, au départ oui, quelques pensées traversent mon esprit (notamment "qu'est-ce que je fous là, mais n'importe quoi !" ou "ah oui déjà 10 km ?"), les premiers kilomètres je résous quelques soucis, après je me délecte du paysage qui defile, mais entre 2 ravissements, bah... je ne sais pas. Le vide... Jusqu'à cet état hypnotique, qui ne dure que quelques minutes, parfois plusieurs fois par course, mais qui est pour moi la reine des sensations de course.
    C'est une sensation très agréable, une forme de puissance positive, dont je sors rincée mais calme.
    Les endorphines prennent ensuite le relais et me mettent dans un état de grande sérénité, et ce pour plusieurs heures, voire jusqu'au lendemain. Globalement je suis beaucoup plus zen depuis que je cours. Ça m'aide vraiment dans la vie quotidienne. Je ne m'énerve plus jamais ou presque. Je me repose mieux.
    Je te souhaite que cette séance t'apporte autant. A moi, ça m'a changé la vie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vis avec des coureurs autour de moi et souvent ils me disent que je ne les comprends pas car je ne connais pas cette sensation que tu décris... perso. ils me donnent parfois l'impression d'être devenu drogués à la course à pied et du coup ce besoin prime sur beaucoup d'autres choses... enfin... tout est question de dosage...

      Supprimer
    2. Hahaha ! Oui, je comprends que ça puisse donner cette impression d'être "drogué", on me le dit en souriant aussi parfois, quand je raconte. D'ailleurs, hier soir, j'ai écouté en podcast une émission sur la course à pied, où le médecin (coureur) invité parmi les spécialiste a parlé d'une substance découverte récemment sur les souris "coureuses" : les endocannabidoïdes !!! Hahaha !
      Mais comme tu le dis, "tout est question de dosage", et si la course à pied a pris beaucoup d'importance dans ma vie, elle ne prime pas sur tout, loin de là. J'avoue cependant calculer depuis quelques jours comment caler une course longue dans mon prochain court séjour aux Pays-Bas, sans "pénaliser" le reste de ma famille........

      Supprimer
    3. *endocannabinoïde, j'ai fait une faute...

      Supprimer
  4. Madame H5/6/17

    Ma belle-mère (c'est à dire la veuve de mon père) a ouvert récemment un cabinet d'hypnose et elle m'a proposé ses services ...
    Ce que tu me dis me parle beaucoup e fait, parce que je me reconnais pas mal dans ce que tu racontes et ton pragmatisme, alors je me dis que si ça marche avec toi, ça pourrait bien le faire avec moi, Hein ? Pourquoi pas ?
    PS : j'adore ta jupe !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si le faire avec quelqu'un de "connu" permettrait de vraiment se laisser aller. Mais pourquoi ne pas essayer ? (selon le vieil adage, si ça fait pas de bien, ça peut pas faire de mal !)

      Supprimer
  5. lilou175/6/17

    Bah, elle n'est pas voyante ta jupe ! Juste très jolie, assortie à ton débardeur. En plus elle te va très bien.
    Comme Val je ne sais pas si je pourrais "me laisser faire". Ça me fait un peu peur. Mais ton expérience rend la chose tentante...

    RépondreSupprimer
  6. Zéphine (aka Malvi)6/6/17

    Je ne sais plus qui disais "Rien n'est plus visible que ce qu'on essaie de cacher"... Ben tu sais quoi? Dans ta jolie jupette bien visible, on ne vois pas une grosse fille, mais quelqu'un de bien (dans sa peau et dans sa tête), qui prends soin d'elle (cette coupe de cheveux est vraiment top!) et qui profite de la vie tout simplement!!!

    Ça ne m'étonne pas que l'hypnose t'ai été très bénéfique! Il y a sans doute une part d'effet placebo, mais indéniablement l'hypnose a fait preuve d'efficacité dans de nombreux domaines, c'est loin d'être du charlatantisme (on 'utilise même comme "anesthésie" pour des opérations chirurgicales lourdes! Le pouvoir de la suggestion mentale sur le conscient et l'inconscient est incroyable), Et pourtant en bonne scientifique que je suis je me méfie plus que tout de ce genre de trucs. Mais là, il y a pléthore d'articles scientifiques bien référencés qui supporte tes propos ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en a parlé un peu avec le mec. Il m'a dit que lui, un des trucs dingues qu'il avait fait grâce à ça, avec un praticien américain, c'est de "marcher sur le feu". Pour de vrai. Et sans aucunes traces après....

      Supprimer
    2. Il y a quelques années (bon, OK, ça doit bien faire 10 ans cette histoire), Son Altesse Royale la Reine Fabiola de Belgique s'était fait opérée pour une fracture du col du fémure (ou un truc du genre, mes souvenirs sont un peu flou) sous hypnose, dans un hôpital de Liège. Ça avait fait grand bruit au Plat Pays, et ça m'avait bien marqué aussi!

      Supprimer
  7. Mais tu as raison, tu es dans une démarche 'prendre soin de sa santé avant d'être malade', parce que si tu tires trop sur la corde, elle va casser, c'est sûr.
    En regardant autour de moi, j'ai pris conscience que la médecine traditionnelle n'est pas au mieux dans notre pays, faut voir les tonnes de médic que prennent les gens de 80 ans. Les médecins, les spécialistes sont formatés pour - un symptôme égal un médic, mais ça ne marche pas toujours. Et en plus, il y a pénurie, quand on a un problème, on a un rv 3 mois plus tard. Alors, pas étonnant, les gens cherchent ailleurs, chez le psy, l’homéopathe, les médecines douces, chinoises ... Et pourquoi pas !
    Vous dormez, votre corps est lourd, à 3 vous dormez ! Bonne nuit, belle blonde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la chance d'avoir un médecin généraliste, une femme, très ouverte sur ce genre de choses...

      Supprimer
  8. Smouik6/6/17

    Je pense que nous avons une chance folle de vivre dans un pays comme le nôtre où chacun peut choisir "sa" méthode. Et il ne s'agit pas de dire que l'une est meilleure que l'autre puisqu'on est tous différents. L'important est de trouver ce qui te convient d'abord à toi. Alors oui, bien sûr, en parler, échanger permet d'avancer. Et puis comme tu l'as dit justement, parfois une méthode (par ex. psy) ne suffit pas et se complète très bien avec une autre (par ex. hypnose).
    PS : je suis d'accord avec Mamina, s'il y en bien une qui est lumineuse sur cette photo, c'est toi !

    RépondreSupprimer
  9. Agnès6/6/17

    L'hypnose! J'ai testée , moi aussi, l'an dernier et j'ai avancé.
    J'accueille mes émotions sans qu'elles débordent, je les trie et je réussis à les ranger dans le bon tiroir quand elles ne sont pas à moi....ouf!
    J'ai réussi à me libérer des chagrins qui n'étaient pas à moi et que je portais parce que je l'avais bien voulu.
    Ma vie est un peu plus simple et c'est bon. Qu'est ce que j'ai aimé cette légèreté redécouverte. Je te souhaite aussi un mieux être!
    Ta jupe est TRES jolie: tu pétilles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors vraiment, cette phrase "sonne" profondément en moi...
      "J'ai réussi à me libérer des chagrins qui n'étaient pas à moi et que je portais parce que je l'avais bien voulu."
      Je ne sais comment l'exprimer: quelquefois, c'est parce qu'on a "bien voulu", quelquefois c'est aussi une "injonction-politiquement-correcte" et ça, c'est très difficile d'y échapper; on passe pour une égoïste et c'est assez mal perçu...
      J'y travaille pourtant à faire la part des chagrins qui sont les miens et... les autres.

      Supprimer
    2. Agnès6/6/17

      Le "bien voulu" quand on entre dans l'adolescence se discute....en tout cas, continuer à porter ces chagrins pendant une bonne trentaine d'années...j'ai bien voulu continuer à les porter mais plus les années passaient et plus ils m'encombraient puisque les miens s'y ajoutaient.
      En tout cas, l'hypnose m 'a permis de le réaliser et de redonner ces chagrins à ma mère (qui ne m'avaient rien demandé, ma petite maman) et par contre, de comprendre pourquoi je les ai portés à la place de mon petit papa ....
      Comme quoi, l'inconscient tout ça, tout ça.
      Bref, maintenant c'est la psychogénéalogie qui m'interroge!

      Supprimer
    3. Ranger dans le bon tiroir, ça me plait ça, ça me va bien !!

      Supprimer
  10. Fredix6/6/17

    Je reviens vous lire pour savoir comment choisir un bon hypnothérapeute !

    RépondreSupprimer
  11. Chris (aka Paquita Chocolatera)6/6/17

    Très intéressante ton expérience d'hypnose. Je tenterais volontiers avec les 2-3 dossiers de mon escarcelle qui commencent à peser lourd.
    Mais qu'est-ce que tu es lumineuse dans ta jupe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chris. Je précise que ça fait longtemps que j'avais ses coordonnées, mais que je n'étais pas prête avant. C'était vraiment complémentaire au reste du boulot avec la psy... ;-)

      Supprimer
  12. Bravo d'avoir sauté le pas ! J'y pense depuis quelques temps, mais quelque chose me retient encore, j'avoue que tout ce qui sort du domaine du rationnel me fait encore un peu peur. Par contre, le lâcher prise, je l'ai expérimenté autrement et çà se passe pas mal aussi. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors, l'important, c'est d'arriver au but, peu importe la méthode.

      Supprimer
  13. Oui, l'hypnose! J'ai découvert l'année dernière (3 séances suite à un deuil) et cela m'a paru un travail très intéressant, différent et complémentaire de celui qu'on peut faire avec un psy (j'ai aussi fait une longue analyse). J'aime bien l'idée que "l'inconscient travaille tout seul" pour nous toutes, les angoissées de bien faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ça m'a bien plu ce coup de "travailler tout seul", parce que du boulot, j'en ai déjà plein !

      Supprimer
  14. Jamais essayé mais lire ce que tu décris est déjà apaisant. J'ai des petits soucis avec tout ce qui est visualisation, etc. et j'ai une capacité ENORME à m'endormir comme une masse en quelques secondes. D'où ma réticence pour l'instant.
    PS : elles ont toute raison, tu es superbe dans cette jupe,ce bleu, cette nouvelle coupe.

    RépondreSupprimer
  15. Ton billet, j'ai envie de dire "une fois de plus",est très intéressant.
    J'ai entendu il n'y a pas longtemps une émission là-dessus et ça me tente assez (ça et la méditation -je voudrais faire un stage même).
    J'aime ta phrase : " Je prends tout ça hyper au sérieux, je suis pas venue là pour glousser et faire "Ah ouais, d'accord, le mec, il est chelou". Nan, je suis là parce que j'y crois."
    Tu prends ça au sérieux, tu t'investis dans le choix que tu as fais, tu fais CONFIANCE et peut-être que c'est ça qui fait que cette séance t'a vraiment apporté.
    Pour la jupe "toutencouleur" et le bonheur de chanter avec d'autres, ça va avec le reste: confiance en soi et confiance en l'autre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Geneviève !
      J'ai bien reçu tes commentaires, comme toi c'est toute mon adolescence...
      A un jour peut-être au Mazou ?
      Bises

      Supprimer
    2. Oui, je lui ai fait confiance, à mon sens, c'était impensable d'y aller sans vraiment la volonté d'avancer. C'est pour ça que j'ai mis longtemps à me décider.

      Supprimer
  16. DOMINIQUE6/6/17

    Ecoute, je trouve que ta silhouette dans cet ensemble T-shirt/jupe est parfaite : ni cache-misère, ni impudique, ni voyante, non, juste harmonieuse comme il le faut. Ce style te va à ravir.
    J'ajoute que si ça ne m'avait pas emballée, je n'aurais rien dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord avec toi !

      Supprimer
    2. Tu es adorable Dominique.

      Supprimer
  17. Pétunia6/6/17

    Ton ressenti est très intéressant.

    Mon fils (ado) a vu un hypnothérapeute car il avait des problèmes d'endormissement. Il espérait apprendre l'auto-hypnose. Il a eu la même sensation que toi, une séance très courte. Il n'a pas appris l'auto-hypnose, mais il s'endort mieux.

    Quelle jolie jupe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben c'est le principal si ça va mieux !

      Supprimer
  18. Phédia6/6/17

    Mais oui tu es rayonnante dans cette tenue aux couleurs chatoyantes et cette coupe de cheveux te va à ravir.
    Quant à l'hypnose, pourquoi pas ! C'est joli cette petite plume qui vole dans le vent, image poétique du lâcher prise. Prendre son temps (ou ne rien faire) ce n'est pas le perdre. Au contraire c'est un luxe qu'il faut cultiver. Mais le plus important c'est toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vais me le faire tatouer sur le bras : le plus important, c'est moi !

      Supprimer
  19. Anonyme6/6/17

    C'est une jupe Ibilola ? Bon, j'en voulais une et puis j'ai hésité, sur une petite grosse ça va être ridicule, et puis elles étaient épuisées avant que j'ai eu le temps de cliquer, et puis et puis... Et puis elle te va super bien ! J'aime beaucoup.

    Pour l'hypnose, c'est tres intéressant, j'aimerais bien essayer mais j'ai peur, de ne pas maîtriser justement. Tu lui as fait confiance facilement ? Il t'était recommandé ? Tu avais lu des choses sur les différentes techniques ou au contraire rien pour en "profiter" pleinement ?
    Caro écrivait récemment que voir quelqu'un encourageait à "faire du jogging autour de son nombril", c'est sans doute ma façon de me mettre au jogging.

    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tout à fait Ariane, c'est ça ! Une jupe Ibilola de Gaëlle Prudencio. Commandée le jour J (j'était au taquet). Elle est top, je l'ai faite raccourcir car elle était une peu longue pour mon mètre soixante.

      Pour le monsieur, oui, deux aimes y étaient déjà allées. Je n'avais rien lu de particulier. J'avais ses coordonnées depuis au moins un an, mais je n'étais pas prête, j'avais besoin d'un peu plus de jogging autour de mon nombril avant de sauter le pas.

      Supprimer
  20. Tres tentant cette affaire là.... Tres, tres...
    Pour l'instant, et de maniere pas tres originale j'en conviens, le yoga m'a bien aidée...
    Courageuse ta demarche, surtout continue et raconte nous!

    RépondreSupprimer
  21. Personnellement, je ne me sens pas capable de me laisser aller. J'ai essayé le yoga....un fiasco !
    Quand çà marche, çà doit être génial.
    La jupe, ta coupe rien à redire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être n'en as-tu pas besoin non plus ? Le but n'est pas de le faire parce que c'est à la mode, hein ? ;-)

      Supprimer
  22. Bonjour Armelle,

    Je découvre votre blog grâce à cet article sur Hellocoton !

    J'ai toujours cru à l'hypnose, ça me semble même logique en soi finalement ! J'ai réussi à être hypnotisée durant un spectacle très grand public c'est dire si je plonge facilement ;)
    À titre d'info il existe de très bons livres d'auto-hypnose et ce blog peut peut-être vous intéresser !
    http://super-pouvoirs-pour-tous.com/
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nadia, j'irai jeter un coup d'oeil ;-)

      Supprimer
  23. L'hypnose, c'est toujours un truc qui m'a un peu tentée, je pense que j'y crois, mais je suis totalement incapable de lâcher prise...je veux dire, je suis la personne la moins organisée du monde, je suis brouillonne, pas concentrée, je ne suis pas l'archétype de la control freak, mais à côté de ça, laisser quelqu'un me "toucher" dans tous les sens du terme, c'est tres compliqué. Je déteste les massages, mais genre vraiment, ça ne me détend pas, même ça me crispe. Je commence seulement à apprendre à me décrisper quand le coiffeur me shampouine.

    En tout cas, ton experience est tres intéressante à lire, et je suis contente que tu aies pu y trouver un apaisement salutaire!

    Et quand à la jupe....elle te va tres bien, honnêtement, parole de petite grosse! De manière générale tu es lumineuse et les couleurs vives te vont à merveille, alors profites, tu es resplendissante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre cette réticence à se faire "toucher", que ce soit physiquement ou intellectuellement. Tu n'es pas prête aujourd'hui mais ça viendra peut-être ;-)

      Supprimer
  24. Pendant longtemps j'ai dit que je croyais pas à l'hypnose pour masquer le fait que j'ai très peur d'y aller, et de dévoiler un de mes secrets les plus intimes. En te lisant je découvre qu'il y a comme un décalage entre la réalité et l'image que je me fais des séances d'hypnose, image qui vient essentiellement des films que j'ai pu voir... Vu que y a pas de pendule ni de "vos paupières sont louuuuuuuuuuuurdes" avec une voix flippante, je vais peut être essayer, tiens.
    Et sinon bah comme tout le monde je kiffe ta jupe, elle te va super bien avec ce débardeur (du coup je te jalouse un coup au passage, moi les débardeurs je peux plus trop à cause de mes bras qui pendouillent comme des... nan, ne cherchons pas de métaphore, je vais m'auto-vexer).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure Rathilde, mes bras pendouillent aussi. So what ?...

      Supprimer
  25. Voilà, tous tes articles sont trop intéressants et j'ai envie de tout commenter...même si depuis juin tu as autre chose à faire !
    Alors moi j'y pense beaucoup à l'hypnose, j'arrête pas de repousser (financièrement)(et peur de tomber sur la mauvaise personne), mais je sais que ça m'aiderait.
    Et sinon, rien à voir, mais j'avais déjà vu passer une photo avec cette tenue, et je te trouve vraiment à tomber...

    RépondreSupprimer