28 juin 2017

Le céleri



Je suis allergique au céleri. Et j'aime pas le melon, mais c'est un autre problème. Quand je dis allergique, je veux dire vraiment allergique. Adolescente, j'ai fait plusieurs œdèmes de Quincke avant qu'on ne comprenne que c'était à cause de ça.

Tu sais ce que c'est un œdème de Quincke ? Tu vois Coluche dans Banzaï ! lorsqu'il se fait piquer par un moustique ? Bah c'est ça sauf qu'en plus, tu ne peux plus respirer. Seule solution : piqûre de cortisone très très rapidement, sinon, tu y laisses ta peau...


Allergique au céleri, ainsi qu'à l'aspirine et à l'armoise, une espèce de mauvaise herbe qui pousse dans les fossés, une allergie croisée au céleri. Ça veut dire que quand tu es allergique à l'un, y'a de fortes chances que tu sois aussi allergique à l'autre. Le double effet kiss cool en somme.

Donc depuis 20 ans, j'ai exclu le céleri de mon alimentation, ce qui n'est pas gravissime en soi parce que certes, j'en mangeais mais je n'étais pas plus fan que ça. Exclu par peur... de mourir. Et depuis, tout va bien. Sauf que... bah c'est hyper chiant parce que tu ne peux pas imaginer le nombre de plats qui sont cuisinés avec du céleri sans que tu le saches. Je ne parle pas des plats tout prêts affichant leur composition et où le mot céleri est écrit en gras, là, ça va, tu peux gérer et choisir autre chose, non, je parle des plats au restaurant ou à la cantine.

Par exemple, je sais d'expérience que lorsqu'il y a inscrit en description du plat "julienne de légumes" ou "aux petits légumes", 9 fois sur 10, c'est du truc congelé avec du céleri dedans. Lorsque qu'il y a de la soupe au menu, il y en a, lorsqu'il s'agit d'un plat en sauce, il y en a... Et l'hiver, étant un légume de saison, y'en a partout !

A chaque fois, je pose la question au serveur et souvent, on me répond "Oh non, je ne crois pas". Quand alors j'explique qu'il faut vraiment être sûr, sous peine de devoir me faire une trachéotomie avec un couteau à beurre, allongée entre la 12 et la 14, finalement, il va voir en cuisine et devine quoi... bingo !

Je te passe les voyages dans les pays anglo-saxons où le céleri est religion. Point de salut si tu ne croques pas de branche de céleri au goûter.
Je te passe le Bloody Mary dont tu raffoles, trop souvent préparé avec un jus de tomate contenant du céleri.

Ras le bol.

Depuis que je vis à La Rochelle, je n'ai plus du tout d'autres allergies type rhume des foins, pollens, etc... ça va vachement mieux alors que je me souviens avoir passé mon bac à Metz avec la boite de Kleenex modèle familial sur le bureau, entre ma trousse et la bouteille d'eau, les yeux rouges et larmoyants et le nez comme une patate.
Finalement, les allergies, ça va, ça vient, ça déboule comme ça, sans prévenir et ça peut repartir de même.

Me voilà donc chez l'allergologue lundi pour faire des tests, pour savoir, remplie d'espoirs. Elle m'avait dit "Apportez du céleri frais, ce sera mieux pour le test". Dont acte. On discute un peu (c'est une nouvelle allergologue), je lui raconte mes déboires, la peur panique quand je sentais l’œdème arriver, la tête apeurée de ma mère ou de Biquet venant me chercher au lycée lorsqu'ils avisaient mon visage bouffi et ma respiration sifflante, la piqûre de cortisone qui te brûle tellement, que tu sens se diffuser dans ton corps, tellement douloureuse que tu es sur le point de tomber dans les pommes...

Allongée sur la table d'examen, avec un minuscule morceau de céleri sur la peau, elle me pique avec une toute petite aiguille et en profite pour me mettre une collection d'autres petites gouttes qui subissent le même sort. On attend, j'ai les doigts croisés très fort.

Merde, je sens que ça chauffe un peu au niveau du céleri et du bouleau... Oui, y'a pas à tortiller, la réaction n'est pas hyper violente mais elle est bien là. J'essaye de parlementer mais elle ne veut rien savoir. On négocie. Elle me dit que je peux sans doute essayer de manger des plats préparés dont le céleri entre dans la composition (comme une sauce par exemple) mais EN AUCUN CAS, je ne dois en manger. Elle en profite pour me represcrire de la cortisone "à avoir toujours sur moi au cas où". Faut pas déconner qu'elle me dit.

Je ressors mitigée. Alors oui, j'ai moins de risques mais non, c'est pas demain que je pourrais donner mon sang. Parce que figure-toi que c'est un dommage collatéral : quand tu es allergique de façon importante à quelque chose, tu n'as pas le droit de donner ton sang. D'une part parce que tu risques de transmettre les allergènes à quelqu'un qui n'a rien demandé et qui, s'il doit subir une transfusion, a sans doute d'autres sujets de préoccupation, et aussi parce qu'ils ne veulent pas prendre le risque de déclencher une réaction à autre chose : un désinfectant par exemple.

La double peine.

Résultat, ça devrait être moins chiant au resto, mais pour le céleri rémoulade, je continuerai à passer mon tour...
Et pour le melon aussi, mais c'est une autre histoire.


19 commentaires:

  1. DOMINIQUE28/6/17

    Surtout que le céleri est un accessoire culinaire qui semble totalement inoffensif. On ne dit pas "je raffole du céleri" ou "je ne peux pas me passer de céleri". Il est là, à l'arrière plan, on sent qu'il manque dans certains plats, ou plutôt qu'il manque "quelque chose", sans bien définir quoi.
    Je ne savais pas qu'il était partout. Et puis, Poussin, quelle idée d'être très allergique à ce truc ! Courage, et suis bien les recommandations de l'allergologue. Au passage, elles peuvent te sauver la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, quelle idée... Nulle cette idée.

      Supprimer
  2. Même combat que toi, le céleri est ma hantise, l'hôpital me connaît bien à cause de lui malheureusement et la piqûre d'adrénaline aussi... et chez moi l'allergie croisée m'a fait tirée la mangue (mon fruit préféré que je ne peux plus consommer depuis 10 ans maintenant... sniff)
    Sans compter les pollens, les graminées, l'ambroisie, et d'autres aliments que je peux consommer mais en toute petite quantités ( les crevettes, les pois gourmands, le fenouil et j'en passe...)
    Et il fait savoir que le céleri sert d'épaississant entre autres...
    Alors je te comprend ++++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh la la, mais t'es vachement plus attaquée que moi... Ça doit être hyper galère et toute ma compassitude pour la mangue, c'est vraiment triste.

      Supprimer
  3. Achaque fois que j'entends parlé d'allergie, je me dis: cela doit être super pénible de devoir faire attention a ce que tu manges tout le temps... Par chance, je n'ai aucune allergie ou intolérance (que je sache) et je croise les doigts pour que cela ne change pas. Ma meilleure amie est allergique au lactose et c'est horrible a chaque fois que l'on va manger quelque part. Je l'ai deja vu en crise et ce n'est pas beau a voir. Courage avec ça :)

    RépondreSupprimer
  4. Smouik28/6/17

    Je ne peux que compatir mais c'est sincère...

    RépondreSupprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)29/6/17

    Pas d'allergie alimentaire pour moi. Par contre les platanes au printemps... Yeux et gorge qui piquent, nez qui coule,éternuements en veux-tu en voilà ! Et je crains les piqûres de guêpes et de vives qui peuvent me rendre malade (vomissements et fièvre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut faire super attention alors... Moi j'ai du pot avec les guêpes, ça fait super mal mais pas de catastrophe à l'horizon !

      Supprimer
  6. bobette29/6/17

    Je compatis carrément pour avoir fait une allergie sous forme d'urticaire aigu après une seule prise de pénicilline. Bon, la pénicilline est quand même beaucoup plus facile à éviter que le cèleri donc je ne me trimballe pas avec l'adrénaline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout,il faut que ce soit écrit dans tes papiers d'identité, dans ton téléphone, partout ;-)

      Supprimer
    2. Pétunia30/6/17

      Ah bon ?
      Genre'signes particuliers : allergie au céleri'
      Je ne savais pas.

      Supprimer
    3. Non, c'est pour l'aspirine dans mon cas ;-)

      Supprimer
  7. Bon courage, pas drôle à vivre certainement d'avoir toutes ces allergies.
    Toujours être sur le qui vive. Je serai malheureuse en ce qui concerne le céleri car j'adore çà !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on aime l'aliment, c'est horrible. C'est ce qui se passe avec mon amoureux qui est devenu allergique au poisson du jour au lendemain...

      Supprimer
  8. Ah ben ça. Le céleri est la dernière chose à laquelle j'aurais pensé en terme de relouitude (oui, je viens de l'inventer) d'allergie. Comme quoi !
    Bise la blonde !

    RépondreSupprimer
  9. Fredauboulot19/9/17

    Les allergies, ça me connait aussi. Mais je ne savais pas que ça gênait pour donner son sang. Je peux enfin donner mon sang (ayant atteint le poids minimum requis après mon petit troiz) et je l'ai donc fait une fois il y a quelques années mais me souviens pas avoir répondu à des questions sur les allergies. A voir.
    Ces derniers temps, avec l'âge et les allergies croisées, j'ai des allergies alimentaires : pêches&cie, abricots, cerises, noisettes, pommes, jacquier, et certains poissons et ça augmente au fur et à mesure que le temps passe.
    Les fruits en compote, ça passe, mais c'est moins drôle.

    RépondreSupprimer