12 juin 2017

La répartie vient en vieillissant



Je fais partie de ceux qui n'en manquent pas. Enfin, il me semble que j'ai plutôt l'esprit vif pour répondre aux gens du tac au tac, pas nécessairement pour leur claquer le bec, parfois c'est simplement pour faire un bon mot, faire rire mes interlocuteurs ou l'auditoire. Je fais le clown, ça me donne une posture qui peut faire oublier d'autres trucs.


Je m'en vais te conter une situation, pratiquement la même, mais qui s'est déroulée à vingt ans d'écart et que je n'ai pas du tout vécue de la même façon.

Ta Grosse Blonde, âgée d'environ vingt-six ans, à peu près (peut-être un peu plus, peut-être un peu moins, mais dans ces eaux-là).
J'entre dans un fameux magasin de dépôt-vente de La Rochelle, réputé pour y proposer des vêtements, chaussures, sac à mains de marques mais pas que, toujours des jolies choses, en bon état. A l'époque, je suis déjà largement dodue, mais sans doute moins qu'aujourd'hui, ou plus (j'ai beaucoup fluctué), peu importe. Disons qu'à l'époque, j'ai déjà du mal à m'habiller dans des magasins traditionnels, mais que quand même, pour les hauts, ça peut arriver à passer (j'ai toujours eu un écart de taille significatif entre le haut et le bas) (moins maintenant).

Je commence à regarder les différents portants, il y a beaucoup de choses, je regarde aussi les chaussures (là, point de souci), je zappe les pantalons, m'attarde surtout sur les tee-shirts, les tuniques, les chemisiers. Alors que je suis concentrée sur ce que je regarde, la tenancière du lieu, une femme d'un peu plus de 45 ans (en tout cas telle que je la perçois à l'époque), la très chic et mince tenancière du lieu, s'approche de moi et m'assène sans plus de sommation :

"Je ne pense pas avoir des vêtements dans votre taille, Mademoiselle".

Je deviens rouge pivoine, je me sens une grosse chose molle, j'essaie d'avoir une contenance mais elle vient de me blesser profondément. Je bredouille un "Oui, merci, je regarde juste..." pour essayer de conserver un semblant de dignité tout en me dirigeant vers la sortie. En traversant la rue, j'ai les larmes aux yeux de colère contre moi et mes kilos, de rage contre cette bonne femme si mal élevée et de frustration de ne pas avoir su lui asséner une réponse cinglante.
Vingt-ans après, j'ai toujours envie de rerentrer dans le magasin et de lui balancer mes quatre vérités. Sauf que je n'y suis jamais retournée.

Ta Grosse Blonde, hier, à un vide-grenier.
J'adore fouillasser les portants de fringues dans les vide-greniers parce que ça me permet d'étancher ma soif de shopping à moindre coût, on en a déjà parlé il me semble.
Alors que je m'approche d'un portant sur un stand, une dame d'un peu plus de 50 ans (là, je suis sûre de mon coup), m'adresse très fort le même genre de phrase, d'un ton hautain, limite condescendant :

"Vous ne trouverez rien pour vous ici Madame, je fais un 36-38 et ce sont mes vêtements qui sont là".

Toi, tu ne le sais pas encore, mais tu vas t'en prendre une bonne couche.

-Ah, et comment savez-vous que je cherche quelque chose pour moi ? ai-je demandé immédiatement, avec un grand sourire.
-Heu...
-D'autant plus que vous avez de la chance, je suis de bonne humeur et il fait beau, mais j'aurais pu très mal le prendre, parce que ce n'est pas très intelligent ni poli d'avoir des préjugés (tout en continuant à regarder les robes et les tuniques).
-Ah, oui pardon...
-Vous savez Madame, c'est dangereux ce genre de supposition et ce n'est pas comme ça que vous risquez de vendre vos articles.
-Ha ha ha ! (rire gêné pour se donner une contenance). 
-Ceci étant, je vous souhaite tout de même une bonne journée, effectivement, je ne trouverai rien ici.

Le tout avec un grand sourire et sans une ombre d'agressivité. Puis j'ai tourné les talons. Elle a bredouillé un "Excusez-moi" auquel je n'ai pas répondu, préférant la laisser se débattre dans sa culpabilité.

Bien entendu que ce n'était pas vrai, je cherchais réellement pour moi. 
Bien entendu que ses vêtements n'avaient pas la bonne taille, mais on ne sait jamais ce qu'il peut y avoir sur un portant de vide-greniers, elle peut aussi avoir à vendre les vêtements d'une amie.

Il faudrait que Madame Connasse révise son accord toltèque n°3 :

NE JAMAIS FAIRE DE SUPPOSITION

Cette fois-ci, je n'ai pas du tout été mortifiée, parce que ça ne m'a pas atteint, sans doute parce que je suis mieux dans ma tête aujourd'hui. Mais j'imagine la réaction d'une autre plus jeune femme, celle que j'étais il y a vingt ans, celle qui n'était pas forcément bien dans ses pompes, celle qui se serait sentie moche et grosse et bonne à rien. Et ça me fait mal.

J'espère au moins que Madame 36-38 se rappellera de cet échange et que PLUS JAMAIS elle n'assénera ce genre de phrase assassine, reflet parfait de sa bêtise.

Nan mais.



50 commentaires:

  1. You rock Armelle, bien envoyé !

    Mais pourquoi est-on si dures avec nous-mêmes ? En te lisant, je pense à cette phrase de Simone de Beauvoir : “Les femmes se forgent à elles-mêmes les chaînes dont l’homme ne souhaite pas les charger.”

    Qu'y a-t-il derrière ces phrases aussi stupidement énoncées ? Une forme de vanité, de mépris - ou tout simplement un régime du cerveau ? En lui répondant, tu as aussi fait du bien à cette jeune femme qui est toujours en toi et que tu sais mieux défendre aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que oui, c'est de la vanité et surtout une conception de ce que peut être la beauté que je ne partage pas...

      Supprimer
  2. Et c'est Mary que tu as mise en une de l'article ! J'adore la manière dont Amanda Abbington interprète ce personnage de Sherlock - la dernière saison dont elle fut la véritable héroîne fut superbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE12/6/17

      Merci Daphné, j'étais justement en train de me demander où je l'avais vue. Formidable actrice.

      Supprimer
    2. Yes !! Je l'adore, elle est incroyable dans la série ;-)

      Supprimer
  3. Je suis bien d'accord avec Daphné, tu as répondu à la jeune femme qui est toujours en toi.
    Moi aussi, j'ai plus de répartie qu'à 20 ans et on m'a déjà répondu que je ne trouverais pas ma taille, dans un vide-grenier.
    J'avais répondu, avec le sourire :
    - pas de problème, vous savez,l'élasthanne fait des miracles sur les vêtements, je peux parfaitement mettre un 38, si je veux !
    Et je suis partie en tournant les talons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même assez incroyable tout ça. Et si on va au bout de la réflexion, qu'est-ce que ça peut leur foutre aux gens, qu'on n'achète un truc qui ne nous irait pas ?!
      Ils sont là pour vendre ou bien ?

      Supprimer
  4. leyleydu9512/6/17

    Tu aurais du venir me voir hier à la brocante parce que moi, j'ai mis des affiches sur mon portant et mes corbeilles qui indiquaient que je ne proposais que des vêtements "grandes tailles" pour hommes et femmes.
    Ca avait l'air de plaire parce que j'en ai vendu pas mal et que les femmes en chair étaient ravies de trouver des tuniques et des vestes à 1 ou 2 euros et de se refaire une garde robe pour moins de 10 euros ;-)
    Ma belle sœur avait même mis une pancarte qui disait "avec le sourire, prix plus bas"!

    ps: y'avait une maigrichonne en face de moi qui avait fait un stand hyper top, bien rangé et tout et tout mais elle n'a fait que 30 euros dans la journée car elle vendait tout trop cher (pour une brocante) et qu'elle passait son temps à remettre les cintres bien droits et à égale distance les uns des autres;bref, t'osais pas passer les mains dans les portants de peur de te faire gronder!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je fais ça !! Vêtement Grandes Tailles, total, en général, à 13h, j'ai tout vendu... Parce que ce n'est pas si fréquent. Et oui, la dernière fois, une jeune femme pas loin de moi qui ne vendait que des vêtements en 38 est repartie avec beaucoup de choses.

      En vide-greniers, 1 ou 2 euros et basta ! Le but n'est pas de faire de l'argent mais du vide dans les placards ;-)

      Supprimer
  5. C'est super ! En plus tu as su répondre poliment en expliquant le problème, je n'en aurais pas fait autant à ta place. J'aurais lâché les vêtements comme s'ils étaient brûlants et je serais partie en claironnant bien fort "Pensez au panneau où c'est écrit "Interdit aux grosses", la prochaine fois", pis j'aurais même ajouté "connasse". Ou pétasse. Ou morue. Selon.

    Cela dit, les gens qui sont aussi condescendants, au regard d'une silhouette ou d'autre chose, doivent être mal dans leur peau, au fond d'eux. Peut-être que cette dame compte surtout sur sa taille 36-38 pour avancer dans la vie et que le reste est un peu limite ou n'a pas d'importance à ses yeux. Sinon, y a ces gens qui, comme disent les Fatals Picards, n'aiment que ce qui leur ressemble et tout le reste leur fait peur. Dans tous les cas, j'admire ton attitude. Poney fleuri, licorne à paillettes, tout ça :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que je n'ai même pas eu envie d'être cinglante. J'étais dans un good mood, avec une belle journée, des amis cool.
      Alors non, j'étais poney fleuri jusqu'au bout !

      Supprimer
  6. Je ne comprends pas qu'on puisse asséner de telles phrases... moi c'est ça qui me mortifie.
    Je regarde souvent dans les rayons qui ne sont pas à ma taille, et si quelque chose me plait et bien du coup je vois avec mon ami google...
    Bravo pour la répartie mature ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je ne vois pas l'intérêt. Elle veut vendre ou pas ?

      Supprimer
  7. Chris (aka Paquita Chocolatera)12/6/17

    Un superbe clouage de bec ! Bravo Jolie Blonde !

    RépondreSupprimer
  8. Déjà, que l'on puisse prononcer ce genre de phrases montre la taille XXXXS du cerveau... Peut-être que dans une telle situation, j'aurais sorti un truc dans ce genre : "38 ? je comprends que vous les vendiez, c'est beaucoup trop grand pour votre cerveau !"
    Bref, oui, tu as raison, avec l'âge, on devient 1/ plus zen, 2/ plus sûr(e) de soi, donc 3/ plus percutante.
    Quelles connasses !!! (ah pardon, j'avais dit plus zen)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine12/6/17

      pour le "connasses" : +1

      Supprimer
    2. Le "connasse", il était bien présent dans ma tête, vous savez ?

      Supprimer
  9. Smouik12/6/17

    Un seul mot : bravo ! Rien à redire, ni sur le fond ni sur la forme, juste par-fait.
    Je suis hyper fière de toi, sans blague ! Sans compter le bien que tu t'es fait, précieux ! Keep going...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Youhou !! J'ai fait une réponse labellisée Smouik !!

      Supprimer
  10. Phedia12/6/17

    Vous avez dit hasard ? La jeune fille de 26 ans a mûri et connait sa valeur. Tu as pu "réparer" ta blessure en une belle répartie intelligente et bien sentie. Et avec le sourire de surcroit. Bravo ! Une belle leçon que Madame 36-38, j'espère, se souviendra. Et puis comme disait Einstein : "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi qu'elle s'en souviendra et qu'elle ne réagira plus comme ça si jamais la situation se reproduit !

      Supprimer
  11. Idem! Merde aux cons et même pas peur d'abord! Mais ça n'a pas toujours ete comme ça.... Maintenent non seulement je reponds mais il m'arrive de le faire même quand je ne suis pas concernee si j'estime que ça en vaut la peine. Ma conscience en est toute apaisée mais les plus ados de mes enfants me trouvent parfois gênante... tant pis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas là... Quoique, prendre la défense de quelqu'un dans ce genre de situation, peut-être que ça pourrait m'arriver...

      Supprimer
  12. Ah oui, on me l'a déjà fait, celle là, dans un magasin ! Alors que je cherchais un truc pour ma soeur, bien plus mince ! Et pouf, une vente perdue !
    je n'ai pas la même répartie, bien que.....sur d'autres sujets et selon avec qui, je commence à prendre du galon !
    Et oui, j'espère que Madame 36-38 se souviendra longtemps de tes paroles ! Parce que les siennes sont complètement connes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça peut l'aider à avoir un regard différent... ce serait bien !

      Supprimer
    2. Adieu concordance des temps, je t'aimais bien.

      Supprimer
  13. Je ne sais pas si c'est l'âge qui fait avoir de la répartie... Je pense que c'est la confiance en soi, le recul sur une situation, sur l'image que l'on renvoie aux autres et il n'est pas automatique que l'on gagne tout ça avec l'âge même si j'imagine que le temps aide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ce n'est pas nécessairement une question d'âge. Pour moi, ça a été le cas mais il y a des gens qui ont cette confiance bien plus tôt dans la vie !

      Supprimer
  14. Anonyme12/6/17

    Bravo !! répondre comme ça, avec calme ça percute grave ! merci pour moi, pour d'autres.
    Josiane

    RépondreSupprimer
  15. Ce qui est merveilleux est que tu es répondu avec le sourire et la tranquillité d'une femme sûre d'elle...aussi non elle se serait peut-être permis d'en rire en plus cette mauvaise langue!

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme12/6/17

    Bravo ! Je crois que le plus important est de garder le sourire justement pour ne pas se faire encore plus de mal avec de la colère.

    C'est mon quelqu'un qui m'a aidé à répondre à ce genre de chose et je ne résiste pas à vous raconter l'anecdote.
    Couloir d'une thalasso un peu chic en Bretagne, je descends en peignoir pour aller nager, une dame derrière moi d'une voix amicale :
    - vous savez, weight watchers c'est tres bien ...
    - ??? Regard interrogateur de ma part
    - oui, oui, c'est très bien pour les régimes, précise-t-elle
    - aaahhh, et qu'est ce qui vous fait penser que je veux faire un régime ? (Avec le sourire ! J'étais fière)
    - ben eeuuuhh parce que vous êtes eeuuhhh ronde... et les hommes... enfin moi je pesais 60 kg et il a voulu que j'en perde 5

    À partir de là, je lui ai souhaité une bonne journée et je suis allée nager, et, pour la première fois, je me suis sentie "pas si mal" surtout parce que je n'étais "pas comme elle". Je me suis même offert le luxe de la plaindre... un peu.

    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bêtise des gens est infinie. Encore une fois "ne jamais faire de supposition"...

      Supprimer
  17. Agnès12/6/17

    Bravo Armelle!
    Voilà une répartie toute en finesse pour une femme qui en manque fortement.

    RépondreSupprimer
  18. Ça m'est arrivé plus d'une fois.
    J'ai ravalé mes larmes de rage et j'ai répondu par exemple : ah ? Même pas un bonnet et des gants....
    Ou : les chapeaux c'est sûr, ils vont pas m'aller, c'est pour les grosses têtes (ou les bottes avec les chevilles enflées. ..).
    Au moins aux États-Unis, qu'on est toujours en train de critiquer, ça n'arrive JAMAIS !
    Le pire je crois c'est cette dame avec ses cuisses en rideaux voilages 1960 (u c what I mean ) et qui vomissait après deux bouchées de saucisses, qui a passé une semaine de MES vacances à essayer d'opter comme elle pour le by pass...
    No way ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes mes amies "opérées", j'ai la chance qu'aucune n'ait fait de prosélytisme... Je crois que j'aurais eu du mal à supporter.

      Supprimer
  19. Reine12/6/17

    Et toc !
    Bien répondu, ma caille ....non, mais !

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme13/6/17

    Bravo Armelle, bien envoyé, elle n'a aucun savoir vivre cette dame.

    Odile

    RépondreSupprimer
  21. Pétunia13/6/17

    Bravo, belle répartie en douceur, polie.

    Je ne sais pas répondre aux médecins. Et gros blocage également avec les remarques/blagues sexistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas que je suis capable de répondre à tout, surtout sans m'énerver... Mais c'est déjà un pas !

      Supprimer
  22. Bravo pour ta répartie (et vlan, dans le cul Lulu, non mais oh!). Comme toi j'ai l'impression que ça s'arrange avec l'âge mais pendant longtemps, j'ai eu la répartie tardive (genre le truc d'enfer qui te vient 15 minutes après!). En revanche je ne progresse pas sur la répartie digne si je me sens blessée, je continue à perdre tous mes moyens. Bref, bravo à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus qui a dit "la répartie, c'est la parole qui te vient quand ton interlocuteur est parti". Ou un truc du genre... ;-)

      Supprimer

  23. Premier commentaire alors que je sous-marine depuis fort longtemps.
    Etant moi même une madame 36/38 proche de la cinquantaine ( bon ça pique un peu soyons honnête..) Je peux te dire une chose dont je suis absolument certaine c'est qu'arrivée à cet âge si tu fais un 36 tu prends 10 piges dans la gueule direct. Ben oui ton visage n'étant pas rempli tu te creuses et rides façon sharpeï!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton honnêteté madameblopblop et merci pour ce premier commentaire... qui sera suivi pas d'autres j'espère !

      Supprimer
  24. Votre répartie calme et pondéré était également éducative !! Je crois que cette personne est plus sotte que désobligeante de plus elle manque totalement de finesse, son QI devait être proportionné à la taille de ses vêtements !! (Toutes les minces ne sont pas idiotes NON). Moi je suis lente et je n'arrive pas à répondre du tac au tac, juste avec un métro de retard, en fait la méchanceté et la bêtise m'affecte beaucoup et me coupe mes moyens. Etre ronde c'est souvent génétique, il va falloir en vouloir à ses parents !!!! Toujours du plaisir à vous lire

    RépondreSupprimer