8 mai 2017

Retour de Corse : #kiff



A vrai dire, je ne sais pas par quel bout commencer, tellement j'ai adoré... J'hésite entre te faire un compte rendu détaillé, journée par journée, ou raconter par thème, ou faire un top/flop. Depuis deux jours, j'essaye de rédiger le billet dans ma tête et tout se bouscule. Tu parles d'une blogueuse en carton ! 


Disons que je vais plutôt essayer de traduire ce périple en sensations,en sentiments, en émotions, sans que ce soit nécessairement dans l'ordre chronologique de notre voyage. Toutefois, pour que ce soit un peu plus clair, notre voyage s'est déroulé de la façon suivante : nous avons atterri à Figari, dormi deux nuits à Propriano sur la côte Ouest, puis trois nuits à Porto-Vecchio, complètement au Sud. Nous avons concentré notre voyage sur le Sud pour cette fois, donc ce qui sera narré ici ne sera le reflet que de mes sensations sur cette région. On fait comme ça ?

L'étonnement
J'ai été très étonnée par la topographie. Là où nous étions, tu as la plage, la mer et tout de suite la montagne. Y'a pas de milieu. Je n'imaginais pas que dès que tu quittais le bord de mer, tu avais immédiatement des routes sinueuses avec des montagnes à grimper. J'ai trouvé ça assez déstabilisant et en même temps magnifique parce que du coup, tu as de suite un point de vue magnifique sur ce que tu viens à peine de quitter.

Rocapina

Sur la route de Campomoro

Bonifacio

Santa Giulia


Étonnée aussi par la gentillesse des gens sur place. Pourquoi ? Bah parce que je pense que comme beaucoup de personnes qui ne sont pas allées là-bas, baignée par des clichés, je croyais les Corses austères et pas causants, insulaires à mort, regardant parfois les étrangers comme des envahisseurs. N'importe quoi. Les gens sont adorables, dans les bars, les restos, les hôtels, les boutiques, dans la rue, que ce soit dans des lieux très touristiques ou paumés dans les montagnes, les gens sont adorables et souriants. En revanche, ce qui est étonnant, c'est qu'ils ne te demandent jamais d'où tu viens. Tu n'es pas Corse, c'est tout. 

Surprise aussi par la météo tellement changeante. Ce qui est vrai à un point donné, dans un lieu donné, ne l'est plus 10 km plus loin. Durant notre première journée, on a tout connu : le vent ébouriffant à l'arrivée à l'aéroport, le soleil timide essayant de prendre le pas sur le temps gris et les gros nuages menaçants, les nuages qui finalement ont gagné, la pluie drue, les nuages dans la montagne où tu ne vois pas à 10 mètres, le soleil éclatant soudain, au détour d'un virage.

Rocapina, le rocher au lion à droite et la pluie à l'horizon

Rocapina

Taffoni, rochers creusés par le dessous

Eau turquoise et ciel noir
Haut Valinco, à la sortie des nuages


Santa Lucia di Tallano


Sartène




On a eu froid un peu,surtout à cause du vent, on a pris un coup de soleil aussi, on a pu se mettre en maillot une fois sur une plage et j'ai regretté de ne pas avoir pris un pull plus chaud deux heures après. Bien entendu, nous ne nous sommes pas baignés, on savait que la saison ne s'y prêtait pas, mais on a quand même trempé nos pieds dans la Mediterrannée, jusqu'aux genoux. Ensuite, j'ai tenté de récupérer des tibias, complètement tétanisés par le froid. 

Iles Lavezzi, faisait pas chaud !

Mes nouvelles baskets Tamaris... un pur bonheur !

Une "robe à gros seins" comme dit mon amour, portée pour la première fois ce jour-là

Luisante de crème solaire indice 50


Les miquettes
Je n'ai pas le vertige. En principe. En général, je n'ai pas le vertige, même s'il m'arrive d'avoir les jambes tremblantes quand je dois descendre un escalier très raide et très haut (comme descendre d'un phare ou du haut de la Cathédrale de Milan), pas du premier étage de la Bicoquillette, tu vois le principe ?
Bon bah dans les routes de montagne en Corse, entre Zerubia et Loreto di Tallano, ou entre Lugo di Naza et Prunelli di Fiumorbo, ben je peux te dire que je faisais pas la maline. En principe, sur ma carte Michelin, c'était une départementale, surlignée en vert, ce qui veut dire que c'est une jolie route. Oui, c'était magnifique, mais en fait, c'est une route minuscule, où tu sais que tu n'a pas intérêt à croiser un autre véhicule, sinon, y'en a un qui tombe dans le ravin. Ce n'est pas moi qui conduisait, je faisais copilote, ma carte sur les genoux, on avait une bonne voiture, mais j'ai trouvé ça crevant tellement j'étais crispée. J'ai même eu des courbatures dans le cul, à force d'avoir serré les fesses. Sans compter que j'étais en apnée tout le temps, ne reprenant ma respiration que tous les trois virages. Des vraies routes à cochons.

Defilé de Strette

Vue sur Ghisonnaccia depuis Prunelli

Santa Lucia di Tallano


Y'avait plein de plantes comme ça dans les montagnes, tu sais ce que c'est ?


Le rire
Des cochons !! On en a vu plein ! La première fois dans le Haut Valinco (au-dessus de Propriano), au détour d'un virage, j'ai hurlé "Attention, y'a un cochon !!" Mon amoureux m'a demandé gentiment de veiller à ne pas lui HURLER dessus, qu'on était quand même sur une route sinueuse et que ce serait bien que l'effet de surprise ne le conduise pas à donner un coup de volant malencontreux qui pourrait ruiner nos vacances.
Pardon.



On s'arrête, je suis complètement gaga et je photographie par la fenêtre le cochon qui n'en a rien à foutre et qui continue à fouiller la terre avec son groin. On avance un peu et là, je passe en voix de tête pour hurler "Hiiiiiiiii, Chériiiiiiiii, y'a des petiiiiiiiiits !" Complètement gaga. Mais moi, les p'tits cochons qui font les foufous, ça me fait comme un grand soleil dans le cœur.
Quinze photos plus tard (dont je te ferai grâce), nous sommes repartis.



Des vaches aussi. Une vache comme ça, sur le bord de la route, dont tu te demandes d'où elle sort vu que d'un côté, c'est la falaise et de l'autre, le précipice, et qu'il n'y a aucune habitation visible. Bref.



Plein de cochons !!
Et ce coup-ci, j'ai fait un p'tit film. Je suis sortie de la voiture, je me suis accroupie et lorsque je suis remontée, j'avais le pantalon plein de terre de groins. D'ailleurs, tout le tour de la voiture était plein de terre de groins, à hauteur de cochon. Trop contente.








La plénitude
Choisir de prendre la route "qui va au bout", serpenter dans la montage, descendre, encore et encore, et trouver un minuscule village, des petits bateaux amarrés à des corps-morts, une plage déserte parce que nous sommes hors saison et avoir l'impression d'être à sa place, avec la bonne personne, au bon endroit, au bon moment. Profiter de l'instant, sentir le soleil froid sur sa peau, le vent dans ses cheveux, et se dire qu'on veut se souvenir toujours de ces minutes.

Campomoro





Tizzano



Pinarello




Fautea


Cala Rossa



 


Sentir les embruns salés en prenant le bateau pour aller voir les îles Lavezzi, serrer sa main quand les vagues sont plus fortes au pied de Bonifacio, prendre sa main encore pour arpenter les ruelles de la citadelle et se dire à chaque coin de rue que c'est magnifique. 






Ile de Cavallo, celles des milliardaires...




Pointe de Sperone





Bonifacio

Bonifacio et l'escalier du roi d'Aragon



Grotte sous-marine à Bonifacio




Bonifacio



 






Sartène





S'asseoir sur un banc pour déguster un fiadone et des beignets au brocciu, face à la mer et à la Sardaigne, entendre le cri des mouettes qui tournent au-dessus de toi pour en avoir un morceau.
Prendre ici et là un café, une bière, un cocktail, un verre de vin, face à un paysage incroyable. 








Se poser sur la fabuleuse plage de Santa Giulia, y louer deux transats pour une heure et en prendre plein les yeux de toutes les nuances de bleu, du plus pâle, presque blanc, au bleu marine des eaux plus profondes.








Dîner avec le soleil couchant, déjeuner sur une plage chic et se repaître de poisson grillé et du plus fabuleux concept de dessert jamais inventé : le champagne gourmand. Comme un café gourmand, mais avec un verre de champagne à la place. Le chic ultime.
Etre bien.




Palombaggia






Le Champagne gourmand !

C'était 6 jours dans le sud de la Corse et désormais, je n'ai qu'une envie, y retourner pour en voir plus, d'autres endroits, d'autres montagnes, d'autres plages. C'était merveilleux...


----
Si tu es intéressé par les questions pratiques (hôtel, resto, truc sympa ou moins sympa), laisse-moi un commentaire et je ferai un mini-billet dessus ;-)

C'était la première fois en Corse de ma vie d'adulte et c'était génial.


54 commentaires:

  1. Chris (aka Paquita Chocolatera)8/5/17

    Waow ! De très belles vacances. J'en suis heureuse pour vous deux.J'ai encore plus envie d'y aller ! Pour le temps qui change rapidement, c'est normal c'est la montagne ! Très intéressée par un billet pratique.

    RépondreSupprimer
  2. Fabignou8/5/17

    Je pensais que c'était exagéré dans Astérix, le coup des cochons sauvages. Mais non en fait ! Je trouve ça fabuleux :-)
    Tout à l'air beau (et bon !), quant à cette robe à pois <3 Tu es canon dedans, complètement "dolce vita" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine8/5/17

      exactement j'ai pensé à Monica Bellucci !
      Pour le look hein, pas pour les cochons :)))

      Supprimer
    2. Vous êtes adorables !

      Supprimer
  3. Ça me donne encore plus envie d'aller en Corse!! Pour ce qui est du mélange mer/montagne je connais très bien. C'est comme ça en Sicile mon pays d'origine :-). Je te recommande cette île également ;-). Des bises

    RépondreSupprimer
  4. J'en avais dejà envie mais là j'en rêve.... merci de nous faire partager cette belle aventure!

    RépondreSupprimer
  5. Smouik8/5/17

    bon, rien qu'à voir tes photos, pas besoin de lire le billet (je l'ai lu quand même) pour savoir que vous vous êtes régalés... And you're absolutely lovely in your big boobs dress...

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme8/5/17

    Cette robe te va à ravir, tu devrais faire blogueuse mode.
    La Corde aussi c'est beau, surtout Bonifacio qui me fait toujours le même effet... tiens je devrais y aller !
    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonifacio était absolument magique...

      Supprimer
  7. Quel séjour de rêve. Non seulement tu m'as mis l'eau aux yeux..mais également à la bouche !! Un voyage que j'aimerai faire mais en avion (trop peur du bateau). Le paysage me fait un peu penser à la Réunion, où là-bas aussi tu quittes le bord de mer et te retrouve sur des routes pas possibles et en montagne ! Ta robe à pois te va à ravir. Merci pour ce compte rendu et ces si belles photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison pour la Réunion, c'est vrai qu'il y a des similitudes.

      Supprimer
  8. DOMINIQUE8/5/17

    Beau voyage ! Ton rêve enfin réalisé, et visiblement tu avais raison d'en rêver... Et ta robe "gros seins" te va à ravir (tu m'étonnes que les Corses, surtout les messieurs, aient été gentils avec toi !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compte tenu de la météo, je ne l'ai portée qu'une journée ;-)

      Supprimer
  9. Tu es absolument sublime dans ta robe! (moi j'appelle ça "une robe nichon", avec la classe qui me caractérise).
    Et sinon merci pour les photos, ça donne terriblement envie d'y aller! (quoi il faut que j'attende 1.de donner naissance à mon alienette 2.de me remettre de la naissance de l'alienette, soit six semaines avant d'envisager le moindre plouf? Qu'importe.

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme8/5/17

    Génial ce voyage. J'adore la Corse du Sud (je ne connais que celle-là).
    Quant à la plante, il s'agit de fenouil sauvage. Tu casses une branche que tu machouilles et tu as le goût du fenouil en bouche.
    LA robe à pois est magnifique, d'où vient-elle ?
    Sylvie de Marseille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la plante, Maman m'a dit la même chose ;-)
      Pour la robe, réponse dans un billet "pratique", en fin de semaine !

      Supprimer
    2. Anonyme18/5/17

      non ce n'est pas du fenouil mais des ferules le poison que craigne les bergers c'est une plante toxique tres dure a déraciné on fait des pieds de banc avec la racine et on aiguise des couteaux "Corse" biensur mais surtout pas du Fenouil!!!

      Supprimer
  11. Reine8/5/17

    Waou quelles belles photos !! merci! c'est très généreux de ta part de nous faire partager ce joli voyage ...Ca donne envie d'y retourner très vite...
    Et c'est qui la bombe blonde , hein???? magnifique robe (bien portée)...comme dit Dominique, les Corses mâles heu...soyons 2017 , les Corses dans leur ensemble, ont dû apprécier...
    Aujourd'hui , vraie journée d'été dans le Sud . Plage et terrasse ...Aaaahh

    RépondreSupprimer
  12. Tu connais mon amour inconditionnel de la Corse, je suis ravie que ça t'ait plu ! Oui les corses sont sympas et accueillants ! Il y a tant de belles choses sur cette fabuleuse île ! <3
    Tes photos sont superbes ! Merci !

    RépondreSupprimer
  13. Ces photos ravivent mes souvenirs de vacances de 6 ou 7 ans, je ne sais plus ... Le temps passe si vite. Cette île est une pure merveille. Comme toi, nous avions choisi la visite hors saison, il paraît que l'été, c'est infernal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, il parait. Dans l'avions du retour, un Monsieur à côté de moi m'a dit que bien qu'il ait une maison sur place dans laquelle il passe 5 à 6 mois de l'année, il n'y reste jamais en août !

      Supprimer
  14. Kaylee9/5/17

    Merci pour toutes ces belles photos, tu as dû passer un temps fou à les mettre en ligne pour nos beaux yeux, merci.
    Si un jour tu vas dans le Cap Corse, tout en haut du Cap, en plus des cochons sauvages, tu verras des vaches... sur la plage. De bon matin, enfin, vers 8 h, quand il n'y a encore personne. Quand les premières personnes arrivent, elles s'en vont.
    Ah, petit conseil pour ta prochaine fois : en voiture, il est d'usage de klaxonner brièvement (juste un petit coup de klaxon) avant d'aborder un virage sans visibilité pour signaler "attention, j'arrive". L'automobiliste d'en face, entendant le coup de klaxon, s'arrête pour te laisser passer.
    Tu vois, ça valait la peine d'attendre d'aller en Corse, rien que pour y aller avec la bonne personne ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, y aller avec la bonne personne, c'était le meilleur du voyage.

      Supprimer
  15. Oh la laaa, quelles belles vacances ! Tant de souvenirs pour moi aussi !
    J'avais adoré aussi le nord de l'île, plus sauvage (à l'époque en tout cas), et oui je confirme, les Corses sont adorables. Je crois surtout que partout dans le monde, les interlocuteurs sont sympa si tu l'es aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sans doute. Mais par exemple, quand nous avions été à Majorque avec Crapaud-poilu, ben les gens étaient vachement moins cool...

      Supprimer
  16. Roh ! Génial, ça donne tellement envie !
    Je veux bien des détails sur le côté pratique (hotel, location voiture, ect).
    Merci pour ce partage ;)

    RépondreSupprimer
  17. Magnifiques photos qui ne me donnent qu'une envie : y aller !!!! ... mais hors saison c'est sûr ! Je suis bien loin de la mer à Munich, ce bleu, les odeurs qui vont avec et le bruit me manquent terriblement ... Merci pour le voyage ! (et le Nord est vraiment très sympa dans mes souvenirs aussi !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Direction le nord de l'île pour la prochaine fois !

      Supprimer
  18. fredix9/5/17

    Sublime dans ta robe ! Et le gros plan pour voir ton visage sous la crème solaire, c'était " Regardez moi dans les yeux, dans les yeux j'ai dit" ! Essaye d'y retourner en septembre, la mer est encore chaude mais moins de monde ! Et le snorkeling ( masque, tuba, palmes ) est génial ! Pleins de jolis poissons à regarder !

    RépondreSupprimer
  19. Agnès10/5/17

    Mais qu'est ce qu'elle est jolie cette robe!
    Et elle fait un très joli décolleté qui dû réjouir les paires d'yeux qui s'y sont posées.
    Je suis une peureuse en voiture et en montagne , j'en ai serré des cartes sur mes genoux, cramponné un peu partout , j'ai même fermé les yeux mais JAMAIS , je dis bien JAMAIS je n'ai eu des courbatures au cul.
    Tu as le droit à mon admiration éternelle pour ça (et surtout pour l'avoir écrit comme ça!)
    Merci pour le partage de ta si belle Corse.
    Agnès

    PS:les filles,allez voir Aurore avec Agnès Jaoui, l'histoire d'une femme de 50 ans avec dedans de l'amour, des départs, des retours, des incompréhensions, des amies et du rire! Mon Dieu que c'est bon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ! Ha ! C'est parce que tu n'as pas serré les fesses assez fort ;-)

      Supprimer
    2. Reine10/5/17

      Ma soeur l'a vu et m'a dit exactement la même chose. En plus ça se passe à La Rochelle

      Supprimer
  20. Anonyme10/5/17

    Ouahou j'ai prévu d'y aller cet été et j'voue que je pêche un peu en ce qui concerne les hôtels et autres aspects pratiques. Tu peux nous en dire plus ? Merci pour ce merveilleux billet. Natali

    RépondreSupprimer
  21. Fredauboulot10/5/17

    J'y suis allée avec mes parents quand j'étais petite. Puis, une fois, à l'adolescence, hébergée par de la famille.
    Puis, rien jusqu'en 2011. Quand les enfants étaient petits, je trouvais ça trop compliqué et trop cher. Mais on a eu une opportunité et on s'est décidés. Mon mari n'y était jamais allé. Il a adoré. Lui qui fait de la plongée et de la randonnée, il n'a pas compris pourquoi je lui avais caché cette beauté pendant tout ce temps. Il a même dit que c'était un motif de divorce! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel bonheur ! (pas le divorce, hein, d'avoir pu y aller)

      Supprimer
    2. Fredauboulot16/5/17

      Et on y est retournés 2 fois depuis. D'ailleurs, je me suis trompée, c'était 2012, puis donc 2013 et 2016. On avait prévu d'y aller cette année aussi mais finalement, on change de coin pour cette fois. :)

      Supprimer
  22. Je te lis sans commenter depuis un moment mais là, pour cette robe, j'étais obligée de dire : WOUAH!
    Et quel joli billet plein de bonheur et d'amour. C'est tellement important d'avoir dans notre vie quelqu'un qui nous aime pleinement et nous fait nous sentir belle. J'ai la chance d'avoir un chéri (peut être moins parfait que le tien mais quand même pas mal) et une maman pour ça, et c'est inestimable comme force!
    Sinon, je veux bien un billet bonnes adresses, j'y pars pour la première fois dans une semaine, pour un mariage. On reste une semaine dans le sud, tout comme vous!
    Bisous,
    Alison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Billet demain ;-)
      Et merci pour les compliments...

      Supprimer
  23. luciole11/5/17

    Super billet, qui donne vraiment envie de connaître l'île de Beauté...... Les photos sont vraiment superbes...... tes commentaires sur le fait de partir avec la bonne personne raisonne dans mon coeur, c'est tellement important de pouvoir partager des moments de bonheur avec la bonne personne. j'en suis sincèrement heureuse pour toi.

    RépondreSupprimer
  24. Déjà ça fait plaisir que vous ayez profité comme ça....
    La Corse c'est aussi magique à l'intérieur. Des sentiers de randonnée incroyables, qu'on conclut ou qu'on ponctue de baignades en rivières et torrents....
    Sinon hier soir on a mangé du cochon farouche et c'est très bon....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Farouche parce qu'il est sauvage ?

      Supprimer
  25. Oui, en cadjin on dit farouche.
    Sauvage ça veut dire ...indien. .
    On amarre nos souliers (et on les démarre aussi), on barre la porte en arrière, on freme le châssis, et on navigue son char ou on demande un ride.
    Mais moi je ride mon bicycle.
    Par contre si on mange la galette on le fait pas en public parce que... well je t'expliquerai une autre fois. .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce petit concentré ce matin ! Ici aussi à La Rochelle, on barre les portes. Mais je n'amarre pas mes souliers ;-)
      Pour la galette... hummm, tu me fais rêver !

      Supprimer