24 mai 2017

Deux petits riens



J'ai cueilli des cerises chez ma copine Caro, dont les deux arbres croulent sous le poids des fruits. On papote, j'en cueille 6, j'en mange 2, je crache le noyau.



Je n'aime pas trop les cerises, enfin pas pour les manger comme ça. En revanche, je suis raide dingue de clafoutis.



Je les ai équeutées, lavées et j'ai mis une première série à congeler, bien à plat. 
Je vais faire un clafoutis bientôt. Avec les noyaux. 
Je suis de la #TeamNoyaux. Mais je préviens ceux qui goûtent pour qu'ils ne se pètent pas une dent.

Un petit rien et un grand bonheur : cueillir des cerises et saliver d'avance du clafoutis à venir.






On avait planté de minuscules graines, pas plus grosses qu'une rognure d'ongle, dans des petits sacs en toile de jute et du terreau.

On a regardé sortir nos minuscules pousses avec joie.

On les a bichonnées, on les a surveillées, elles sont passées par différents endroits à l'intérieur de la maison, parfois une journée dehors lorsqu'il faisait un peu soleil.

On a attendu que soient passés les saints de glace pour les replanter. 
Finalement, c'était dimanche et nos petits pieds de tomates ont pris place dans nos potagers hors sol : un bac en bois et un big bag.

Un petit rien et un grand bonheur : voir la nature faire son oeuvre. 
Rendez-vous cet été pour la photo des salades. On y croit.



Très belle journée ensoleillée à tous..



30 commentaires:

  1. Ooooh ! c'est boOoo !
    Idem, j'adore les clafoutis (et je suis la seule à aimer ça à la maison, dois-je m'en réjouir ?) mais j'aime aussi les cerises, les bien noires, et cracher le noyau fait partie intégrante du plaisir d'en manger...
    Bravo pour les semis et les plantations. Et en plus, il est bien joli ton potager !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tout petit ;-) On est assez fiers à vrai dire. Bientôt près des tomates : basilic et coriandre ;-)

      Supprimer
  2. Mon dieu pour moi les cerises c'est crues, si possible mangées à même l'arbre, perchée sur une branche ou une échelle qui me permet juste de tendre la main vers le fruit tiédi par le soleil et de faire peur aux merles qui espèrent venir me concurrencer.
    Mais si elles sont déjà cueillies, depuis peu (avec le queue encore ben verte), je ne fais pas la fine bouche... C'est comme ça que j'ai englouti une fois 3 kg de cerises sur un après midi... ça a des effets secondaires, mais ça ne m'a pas dégoutée, j'en mange toujours mais je sais maintenant ne plus dépasser une certaine dose :D

    Le clafoutis, même si c'est bon, je trouve que c'est un peu gâcher les cerises (pour moi hein :D )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denis 224/5/17

      Cueillies avec la queue ? Ha ba merci... C'est déjà pas facile avec les mains :-)

      Supprimer
    2. Smouik24/5/17

      Classe... ;-)

      Supprimer
    3. Kaylee24/5/17

      C'est de Coluche !
      http://www.1001-citations.com/citation-15022/

      Supprimer
    4. Denis 225/5/17

      Et c'est Kaylee qui a trouvé la bonne réponse ! Mais qui, hélas, ne gagne rien parce que je n'ai jamais dis que c’était de moi :-)

      Supprimer
    5. 3 kg de cerises... mandieu. J'ose pas imaginer.

      Denis, tu m'enchantes.

      Supprimer
  3. fredix24/5/17

    Ahhhh le clafoutis, toute mon enfance ! Le dessert charentais par excellence ! Bientôt les tomates cerises ! Sur la terrasse, directement du producteur au consommateur ! Et s'il t'en reste, clafoutis de tomates cerises ! Un repas entier de clafoutis, ça c'est du concept !

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui, team cerises par ici aussi - mais la saison touche déjà presque à sa fin dans mon grand sud - du coup, j'en ai parsemé mes écrans ;-) .

    Et mon petit gars se régale dans son mini-potager. Mettre les mains dans la terre, voir la nature à l'oeuvre, voilà de quoi aborder la vie bien plus sereinement.

    Mais depuis quelques semaines, je fulmine contre mon nouveau voisin, fan de gros murs et terre nue - la garrigue, très peu pour lui, il préfère tout arracher pour planter du gazon synthétique. Grrrr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais, c'est bof bof. Même si moi, j'ai toujours un carré de gazon synthétique entre mes plates-bandes... Il date de l'ancien propriétaire mais pour l'instant, je n'ai pas pris le temps de réfléchir à quoi mettre à la place...

      Supprimer
  5. Les clafoutis <3 <3 <3

    Toujours avec noyaux ici aussi. Tu partageras ta recette ?

    Tes pieds de tomate sont très jolis, par ailleurs. Mon pied de menthe est reparti. Cet été, je pourrai faire des mojitos ;-)

    RépondreSupprimer
  6. leyleydu9524/5/17

    Il y a quelques années, je n'aurai même pas lu ton article tant tout ce qui était végétal et/ou joli m'indifférait (ça existe ce mot?) au plus haut point et, aujourd'hui, j'ai moi même un potager, je compare les terreaux et les variétés de tomates ou de fraises et j'envisage même de faire des confitures avec la rhubarbe de MON m2 de terre...Pfff!C'est à ça que l'on voit que l'on vieillit et qu'on peut s'abonner à Avantages ou Prima??
    Ou sont mes 20 ans, mes problématiques de d'jeun's et mon Cosmo??

    Pour les cerises, crues ou cuites,je les adore mais j'enlève les noyaux pour le clafoutis (et aussi les noyaux de pruneaux pour le far!).
    Bises et bon long week-end!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha ! Le coup d'Avantages ou Prima, c'est exactement ça !!

      Supprimer
    2. Kaylee26/5/17

      Du moment que ce n'est pas "Notre Temps"...
      J'ai eu 2 ou 3 fois dans ma boîte aux lettres des exemplaires "gracieusement" envoyés par le journal (je soupçonne les caisses de retraite de vendre nos adresses), je n'ai jamais vu un journal qui plombe autant le moral.

      Supprimer
  7. DOMINIQUE24/5/17

    Les noyaux ajoutent un petit goût d'amande qui, sans cela, ne feraient pas (pour moi, hein) un clafoutis un clafoutis.
    Drôle de phrase.
    Et puis, les noyaux ajoutaient, quand on était petits, un petit côté ludique (ma mère nous avait appris à fermer le poing et à délicatement rejeter le noyau au milieu du poing, avant de le déposer sur l'assiette. On suit ?).
    A son grand regret, mon père était beaucoup plus... rustique à ce sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le kirsch, tu oublies le kirsch...

      Supprimer
  8. Smouik24/5/17

    oui c'est booon les clafoutis, avec ou sans noyau, m'en fous, j'en veux !
    Très jolie photo de l'arbre, c'est joyeux, ça donne envie !

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme24/5/17

    Avec ou sans noyais aussi, mais surtout avec beaucoup beaucoup beaucoup de cerises, c'est à dire plus de cerises que de pâte comme disait ma maman.
    Pour les tomates, tu veux dire que tu as fait des plans de tomate à partir des graines de tomates issues de tomates de chez le marchand ? Je pensais que ça n'arrivait que dans les films.
    Entre ça et le papier peint, tu vas devenir mon héroïne.
    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, on a fait des plants de tomates avec des graines achetées dans un petit sachet ;-) (du coup, ça fait moins héroïne tout de suite)

      Supprimer
  10. Ton article m'a fait penser à mon enfance : je vivais à la campagne et je me gavais tôt l'été de fruit. Ma mère me donnait une poche (un sachet ) et contrairement à toi, je revenais toujours cassement à vide, car j'en mangeais 10 et j'en mettais deux de côté. J'adore manger les cerises sur l'arbre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Une poche", tu es d'ici toi alors ? ;-)

      Supprimer
  11. Un petit mot de ma voisine dans la boîte aux lettres ce matin :"je pars pour le long week-end le cerisier est à votre disposition "
    C' est pas sympa ?
    Avec papipic nous venons d ' en ramasser un gros saladier
    On lui en garde bien sûr !
    Un bon moment le temps des cerises !

    RépondreSupprimer
  12. Etant plutôt du côté des clafoutis sans noyaux, je viens de réaliser que dans mon cas, c'est pas une affaire de goût:j'aime pas laisser les noyaux parce que ça m'empêche de m'empiffrer à l'aise... (bah voui j'ai de bonnes dents mais pas au point de pouvoir scrouncher les noyaux avec le reste, donc faut s'arrêter de manger pour les recracher). Chuis une morfale!

    RépondreSupprimer