10 mai 2017

1Q84 de Haruki Murakami : pfff....



J'ai fini ! J'ai fini les trois tomes de 1Q84 et pinaise, ça a été long...
Je ne sais pas si tu l'as lu, je ne sais pas si tu as aimé ou détesté, je crois que me souvenir que Reine avait renoncé au bout de 50 pages. 
Finalement, j'ai réussi à aller au bout et je peux te dire que je n'en suis pas peu fière !!


C'est quoi l'histoire ?
Bah déjà, ça, c'est pas facile à expliquer. En 1984, deux personnes qui n'ont visiblement aucun lien (mais en fait ils en ont un, mais on le sait vraiment pas tout de suite), mènent leur vie. Aomamé est une coach sportif dont le passe-temps est de trucider des hommes qui ont été violents avec des femmes et Tengo, une espèce de génie des mathématiques donne des cours trois fois par semaine qui, se préférant romancier mais ne réussissant pas à se faire publier, va devenir le nègre d'une jeune fille de 17 ans, complètement décalée, limite neuneu.
Par un hasard qu'on ne comprend pas trop, Aomamé va se retrouver dans une espèce de réalité parallèle où tout semble pareil à la normale, sauf que dans le ciel, il y a deux lunes. Elle décide d'appeler cette "réalité" 1Q84. 

Wikipédia explique que le jeu de mot vient du fait "qu'au Japon, on prononce « Q » à l'anglaise /kjuː/ et le « 9 », lui, se prononce « kyū », d'où la même lecture, au Japon, de 1984 et de 1Q84, référence à George Orwell."
Pour ma part, la référence s'arrête là.

Je ne vais pas te raconter l'histoire en détail, peut-être que tu auras envie de le lire après tout. La seule chose que je peux te dire est  PUTAIN QUE C'EST LONG !! 
Et chiant aussi.

L'auteur passe son temps à ressasser les mêmes choses. En permanence, comme si tu étais complètement débile et que tu avais oublié ce que tu venais de lire 10 pages plus tôt. Ça n'en finit pas de répéter des détails sur l'enfance, la coupe de cheveux de la gamine quand elle était à l'école, la musculature de Tengo quand il faisait du judo, la mère disparue qui se fait "sucer le mamelon par un homme qui n'est pas son mari". Tout le temps. C'est bon, on a compris.

On se farcit aussi des descriptions sans fin : les courses au supermarché, la puissance du jet d'urine du type qui va pisser, la souplesse de la bite après l'amour, quand elle repose dans la main de sa compagne, le mobilier simple et moche, les fringues confortables, la rue, les transports en commun. Durant des pages et des pages. On n'avance pas.

En gros, les trois tomes de 400 pages (en moyenne) aurait largement pu tenir dans un seul. 

Y'a bien un côté science-fiction mais plutôt ésotérique. Amateur de SF, passez votre chemin. Y'a aussi une secte dont on connait plein de détails, mais rien d'intéressant, des méchants, des inconsistants. Un peu de tout. Un vrai bento, mais sans la saveur.

Pourquoi j'ai continué alors ? Parce que Madame, il faut laisser sa chance au produit ! Quand de temps en temps, l'intrigue faisait un saut de puce, je conservais l'espoir que ça puisse finalement prendre son envol. Bah nan.

Le pire étant qu'au bout du troisième tome, alors que tu as passé plusieurs dizaines de pages sur des situations complètement grotesques (comme celle d'un type qui tape à une porte et qui revient plusieurs fois, ou une amante qui disparaît) (des DIZAINES de pages !), ben au bout du compte, tu ne sais pas qui sont ces gens, ni quelle était l'utilité de ces personnages.

Bref, c'est chiant et tu n'as même pas la satisfaction d'une fin étonnante. C'est complètement téléphoné, sans surprise et à moitié cucul en plus.

Mais quand même, j'ai aujourd'hui une espèce de satisfaction du devoir accompli : j'y suis arrivée ! J'ai tenu bon, pour une fois, j'ai réussi à mener au bout un truc pas marrant. 

Si, y'a un truc que j'ai bien aimé, c'est le mot Aomamé.  Il roule sur la langue, comme si on le prononçait avec un chamallow dans la bouche. Je vais garder ce mot dans un p'tit coin de ma tête, pour le déguster plus tard.

Après, je me dis que je ne sais pas comment est la traduction, et que peut-être, la différence de culture avec le Japon est trop grande. 
Parce que ces bouquins ont quand même été des best-sellers absolus et qui suis-je pour trouver ça nase ?
Peut-être que ce style d'écriture correspond à ce que les Japonais aiment ?
Une idée, quelqu'un ?

La bonne nouvelle, c'est que je peux désormais me consacrer à des trucs vachement plus fun : je viens d'attaquer La Fille du Train
Enfin fun... j'me comprends !

T'as lu toi, les Murakami ?
T'as aimé ?


58 commentaires:

  1. Denis 210/5/17

    Autant la Corse ca donnait envie autant ca c'est le contraire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'il y a moins de photos ;-)

      Supprimer
  2. Pas lu, pas envie... et encore moins après ton retour!
    En revanche, La fille du train, même si j'avais deviné la fin, j'ai adoré!!!
    Dans le même style, si tu ne l'as pas encore lu, je te recommande Avant d'aller dormir de Sue Watson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors autant j'ai aimé Avant d'aller dormir, autant La fille du train m'est tombée des mains. je crois que les détails un peu trop ondiniques (?) ont eu raison de moi.
      Et je ne pense pas lire 1Q84, déjà que j'ai eu du mal avec 1984 !

      Supprimer
    2. Merci pour le tuyau, je note !

      Supprimer
  3. Jamais lu et franchement çà ne me branche pas du tout. Chapeau d'avoir été jusqu'au bout. Sur ce, je retourne chez B. Beaulieu et sa ballade de l'enfant gris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kaylee10/5/17

      J'ai lu d'un trait avec la gorge nouée "La ballade de l'enfant gris".
      Je me suis forcée à aller jusqu'au bout de "La fille du train", par curiosité, espérant une amélioration en cours de lecture : je n'ai pas aimé du tout (ni le style, ni l'intrigue bringuebalante).

      Supprimer
    2. Reine10/5/17

      je l'ai lu en anglais , et j'ai bien aimé, pas un chef d'oeuvre mais ok.....peut-être une traduction pauvre...

      Supprimer
    3. Je n'ai pas lu les romans de Baptiste Beaulieu, juste Alors voilà. J'avais trouvé ça... bof, juste une compil de ses billets de blogs. Ils sont vraiment bien les romans ?

      Supprimer
    4. Je suis incapable de te dire si ses autres romans sont bien, car c'est le seul que je lis de lui ! L'ayant rencontré au Salon du Livre de Brive la Gaillarde nous avons échangé quelques mots et j'ai acheté son roman.Comme le dit Kaylee tu as des noeuds dans la gorge.Malgré tout, je ne pense pas que j'en lirai d'autres...

      Supprimer
    5. Pour avoir lu tous les romans de monsieur B., et j'ai eu du mal a lire la balade de l'enfant gris, je voyais trop mon propre fils dans le personnage, je pense. J'avais préféré "Alors vous ne serez plus jamais seul", qui avait eu une belle résonnance en moi !

      Supprimer
  4. Je tourne autour de cette trilogie depuis un moment…
    J'adhère assez à la littérature classique jap'. Murakami j'ai adoré À l'ouest du soleil au sud de la frontière, les Amants du Spoutnik, et particulièrement la Ballade de l'impossible sur le thème du suicide (pas gai gai) qui m'avait bouleversé.
    Du coup je crois que je vais encore tourner autour de 1Q84 un moment ;-)

    En revanche je me fais souvent la même réflexion que toi : « Pourquoi un tel succès pour ce livre ». Pour moi l'un des plus flagrants : « L'ombre du vent » de Zafon qui m'est tombé des mains. Je me suis forcée comme toi à lire le pensum (heureusement un seul tome - parait qu'il y a une suite - sans moi merci) pour le trouver convenu et cul-cul jusqu'à la dernière ligne.

    Par contre La fille du train : oui oui ! L'histoire est assez géniale. Le style est très moyen, mais l'intrigue avait suffit à me tenir en haleine.

    Merci pour cette chronique littéraire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chronique littéraire... c'est un bien grand mot ! Mais merci ;-)

      Supprimer
  5. Smouik10/5/17

    non pas lu et du coup, pas du tout envie ! Et alors là où on diverge complètement, c'est que pour moi, lire ne doit être QUE du plaisir... Les lectures forcées me rappellent trop le lycée où il fallait ingurgiter les bouquins du programme. Beuh...

    RépondreSupprimer
  6. j'ai lu et beaucoup aimé "1q84" , comme tous les livres de Murakami que j'ai lu :-)
    J'adore cette ambiance si particulière dans laquelle il réussit à me plonger immédiatement, ses personnages si mystèrieux et tellement proches en même temps!
    j'aime même ne pas tout comprendre!!
    par contre Zafon : ça me tombe des mains
    la fille du train : écrit avec les pieds mais intrigue super
    ton billet en Corse m'a donné envie d'y retourner!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir ton point de vue ;-)

      Supprimer
  7. Pétunia10/5/17

    Bien sûr que tu as le droit de trouver ça nul. Je trouve ta critique très construite.

    J'ai bien aimé (un peu moins le dernier tome), sans pouvoir expliquer pourquoi, et je ne saurai pas donner envie à quelqu'un de le lire. Et par contre j'ai un mal fou avec la prononciation Aomamé.

    J'ai bien aimé 'la fille du train'. Par contre j'ai eu assez rapidement des doutes sur 'le meurtrier', alors que mes collègues n'ont compris qu'à la fin. J'aimerais bien que tu nous fasse un compte-rendu (si tu as le temps) de ta lecture.

    Et ton article sur la Corse... je ne connais qu'au mois d'août, ça me donne vraiment envie de la découvrir hors saison. Mai-juin quand l'eau est froide mais les journées assez longues ? ou septembre avec une mer plus chaude et des journées plus courtes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fredauboulot10/5/17

      Ao, ça veut dire bleu (ou parfois vert) et mamé, c'est "haricot" (le style haricots secs). Ca t'aidera peut-être à mémoriser. ;)

      Supprimer
    2. Voilà, j'adore Haricot-Bleu !

      Supprimer
  8. Hahahaha !
    Bon je suis assez mal placée pour parler littérature, parce que depuis quelques années, je n'arrive plus à lire (et j'en souffre). Cependant, j'ai beaucoup lu, et je ne m'infligeais pas de telles souffrances. OK, moi aussi, je me disais qu'il fallait laisser sa chance au produit, mais pour cela ma règle c'était : 100 pages. Si au bout de 100 pages je n'accrochais toujours pas, hop, salut le bouquin, je passais au suivant.
    En revanche, c'est très drôle parce que je n'ai jamais lu cet auteur, mais (alors que je ne lis plus hein donc, j'ai pensé que celui-là pourrait peut-être me remettre en selle, vu le sujet qui me passionne), je viens de commander à ma petite librairie un livre du même auteur : "autoportrait de l'auteur en coureur de fond" !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kaylee10/5/17

      Oh, tu es persévérante, tu attends la 100ème page avant de renoncer. Moi je m'arrête à 50 - et si je laisse tomber le livre parce que je n'ai pas le déclic, j'ai quand même la curiosité d'aller lire les 3 ou 4 pages de la fin.

      Supprimer
    2. J'espère que tu l'aimeras ! Tu nous diras ?

      Supprimer
    3. Oh mais l autoportrait du coureur de fond n'est pas un roman mais un essai autobiographique sur l'auteur. J'ai trouvé son parcours passionnant. Par ailleurs j'aime beaucoup ses romans et les "ruptures de réalité" qu'ils contiennent...

      Supprimer
  9. Chris (aka Paquita Chocolatera)10/5/17

    Je m'étais contentée de la 4e de couv' qui ne m'a pas enchantée. Avec ce que tu en dis je ne pense pas aller plus loin. D'autant que suis dans la saga Games of Throne et que je vais stopper un peu pour me consacrer à Delphine de Vigan "d'après une histoire vraie", à Christophe Grangé "lontano" qui m'attendent depuis Noël dernier, ainsi qu'au dernier Stephen King acheté il y a un mois. Je reprendrai GoT ensuite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fabignou10/5/17

      Game of Thrones c'est complètement addictif ! J'ai tout lu et j'attends impatiemment la sortie du suivant. J'hésite à lire les préludes, j'en ai eu des échos mitigés et j'ai peur d'être larguée par rapport aux intrigues principales, qui sont suffisamment dures à suivre comme ça :-)

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)11/5/17

      @Fabignou : oui GoT est addictif, malgré certaines longueurs que je lis en travers.
      @Blonde Paresseuse : je vais bientôt avoir plus de temps pour la lecture : vacances en juin avant la retraite en juillet !

      Supprimer
    3. Chris (aka Paquita Chocolatera)12/5/17

      @Blonde Paresseuse : sérieux ! Je suis au taquet de mes annuités depuis qqs années, pas touchée par la réforme des retraites en raison de mon année de naissanece et d'un contrat d'engagement militaire dès mes 18 ans. La maison est finie de payer, mon fils travaille, ma fille a bientôt fini ses études donc...autant en profiter !

      Supprimer
  10. leyleydu9510/5/17

    pas lu Murakami mais j'ai dévoré "la fille du train" en 3 jours!
    Je viens aussi de lire "chanson douce" de Leila Slimani que je te conseille...J'ai adoré l'histoire!

    RépondreSupprimer
  11. Reine10/5/17

    Ma BFF m'avait offert le premier à l'occasion d'un Noël. ...impossible d'entrer dans le bouquin. Je culpabilisais parce qu'elle était enthousiaste ....J'ai fini par lui dire que moi non....Ouf. .C'était bête mais j'avais peur de la décevoir.
    Pour mon anniversaire cette année, une autre copine ma offert le bouquin mémoire de Pivot. ..Et là j'aime beaucoup. ..alors que je suis moins proche de coeur, elle a su mieux choisir ce qui me plaît. ..Comme quoi...
    J'ai démarre la Cité des jarres d'arnaldur indriasson et mmm c'est sans surprise au niveau écriture mais j'adore. .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends sur la peur de décevoir...

      Supprimer
  12. Fabignou10/5/17

    C'est dommage, j'avais beaucoup aimé Danse, danse, danse et Kafka sur le rivage. Je me suis jetée sur 1Q84 quand il est sorti, mais j'ai eu du mal aussi. S'il ne se passe rien de fabuleux dans le troisième, je crois que je vais passer mon tour... J'ai plein de livres en attente qui me font infiniment plus envie :-)
    La fille du train me tente bien ! Je viens de finir Puzzle, de Frank Thilliez, un thriller vraiment original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine10/5/17

      N'hésite pas pour "la fille du train"

      Supprimer
    2. Fabignou11/5/17

      De retour dans ma médiathèque le 17, j'ai hâte :-)
      J'ai commencé Les évaporés, sur le phénomène japonais des disparus volontaires pour des raisons d'honneur perdu, j'aime déjà beaucoup.

      Supprimer
  13. Anonyme10/5/17

    Je mets un commentaire ce soir sur la Corse car je n'ai pas lu avant tes commentaires et donc voir les photos. Merci de nous faire partager tout ça, ta joie, ton bonheur, ton sourire radieux, que tu es belle dans cette robe !! j'adore les robes à pois !! La Corse je connais, elle est toujours aussi belle, du coup j'ai très envie d'y retourner et de la faire découvrir à mon cher et tendre. Bonne soirée. Josy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous pourrez y aller alors ;-)

      Supprimer
  14. Anonyme10/5/17

    oups, j'ai oublié, est il possible d'avoir tes adresses en Corse ?, hôtel, restaurants , merci d'avance !
    josy@gelauff.nl
    josiane - josy

    RépondreSupprimer
  15. DOMINIQUE10/5/17

    Pas été tentée par ce livre et visiblement je crois que j'ai bien fait. Je culpabilisais un peu, car j'avais raté "Millénium" que j'ai avalé d'une traite quand je me suis réveillée. Mais comme j'avais raté aussi "Harry Potter", hein... Cela permet d'ailleurs de lire tout d'un seul coup, comme les Elena Ferrante (enfin les trois premiers).
    Donc, je passe mon tour avec sérénité. Et puis se forcer à lire, pourquoi pas, mais du coup qu'en retient-on, sinon un sentiment d'ennui profond (comme le dit Smouik) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est tellement vrai. On ne m'y reprendra plus.

      Supprimer
  16. Mayoun10/5/17

    Bon, heu, moi j'ai beaucoup aimé 1q84, comme tous les livres de Murakami. Etrange et dépaysant. Comme une médiation dans un jardin zen (je n'arrive PAS à méditer, je m'ennuie). Mais curieusement, je suis d'accord avec les critiques. Je suis trop consensuelle...(Tiens, il est sympa ce mot où c'est juste moi qui ait l'esprit mal tourné?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, il est très sympa ce mot ;-)

      Supprimer
  17. hello! je ne l'ai pas lu mais ta critique ne donne pas envie. j'ai une copine qui a commencé a le lire mais elle ne m'a rien dit, peut être a t-elle arrête...:)
    J'ai lu la fille du train. tout le monde me disait qu'il était long a démarrer, moi j'ai adore! bonne lecture

    RépondreSupprimer
  18. J'avais beaucoup aimé les 2 premiers tomes, il aurait du s'arrêter là, mais bon, on n'aurait pas parlé de trilogie alors ;-) Et puis je ne suis pas très objective, je suis accro à la littérature japonaise, les auteurs que j'ai lu ne s'embarrassent pas de vraisemblance. Et quand elle est bien traduite, c'est comme un poème qu'on n'aimerait jamais finir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben justement, je n'ai pas vraiment trouvé le côté "poétique"... Sur certains passages parfois, mais sans plus.

      Supprimer
  19. La persévérance un peu absurde, je connais. En revenant de Californie, l'année dernière, je regardais à la télé, tous les films qui se passaient dans le coin. J'ai regardé Valley of Love, avec Huppert et Depardieu. J'étais trop contente de revoir les paysages de la vallée de la mort. Sauf que ... j'ai rien compris au film. J'ai pensé m'être endormie à un moment crucial, donc je l'ai visionné une deuxième fois. Toujours rien compris ! Je me disais - C'est pas possible, le scénario doit tenir debout, de tels acteurs n'auraient pas cautionné un navet.
    Donc, j'ai regardé une troisième fois ... et toujours rien.
    Tu vois, moi aussi, je suis obstinée.
    Merci quand même pour l'info, je ne prendrai pas cette trilogie pour occuper mes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah les films où on ne comprend rien, je connais aussi. Des fois, j'ai vraiment l'impression de passer pour une idiote, pis finalement, non, c'est vraiment ça. Sauf qu'il faut savoir l'admettre ;-)

      Supprimer
    2. Kaylee11/5/17

      Le film qui m'à fait cet effet, vu 3 fois, ce fut "Löst in translation". Rien compris...

      Supprimer
    3. Reine11/5/17

      @Kaylee: ben l'idée c'est que les 2 héros ont aussi du mal à comprendre ce Japon culturellement opaque et leur époux /épouse qu'ils découvrent totalement étrangers à leur besoins affectifs....si tu n'as rien compris c'est un début , il faut juste se faire embarquer .....

      Supprimer
  20. Je suis toujours en train de le lire ! Mais moi j'en suis encore au second tome, je ne lis pas beaucoup de pages à la suite, et j'avoue avoir bifurqué par "le charme dsicret de l'intestin"
    Pour le moment, j'aime l'ambiance du livre, c'est vrai que c'est très contemplatif, côté action, c'est lent, il y a beaucoup de détails, mais je ne sais pas, je suis embarquée. Comme quoi chaque lecture est affaire de personnes :)
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors, ça me rassure qu'un best-seller le soit aussi pour de bonnes raisons !

      Supprimer
  21. Bleuzenn13/5/17

    J'ai dévoré IQ84, totalement addictif,étrange et dépaysant. J'ai vite oublié La Fille du Train, , "écrit avec les pieds", comme le dit si justement Rosemarie, et totalement téléphoné. Tu as parfaitement le droit de trouver IQ84 nase, on recherche tous le livre addictif qui va nous faire oublier qu'il est 3h du mat', qu'on se lève dans 3 h, et que ce serait raisonnable d'éteindre la lumière, et on n'a pas tous(tes) les mêmes attentes et les mêmes repères. Tant mieux, c'est tout aussi constructif de lire une critique négative qu'une positive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux qu'on n'aime pas les mêmes trucs, sinon, la vie serait hyper chiante...

      Supprimer