30 janv. 2017

City of Stars



Ce weekend, je suis allée voir La La Land avec mon amoureux. Séance de 18h samedi, en VO... le bonheur, malgré une file d'attente rarement vue dans ce cinéma du centre-ville, en général moins fréquenté que le grand multiplexe.

A partir de là, si tu ne l'as pas vu et que tu comptes le faire, si tu veux avoir la surprise, passe ton chemin mon p'tit lapin... SPOILER !! Ou "divulgâcher" comme disent les Québécois, jamais à court de néologismes francophones bien trouvés.



La La Land, c'est donc l'histoire de deux jeunes gens, Mia, qui court les castings et se fait suer dans un boulot de serveuse vu que ça ne marche pas fort, et Sebastian, qui rêve d'ouvrir son propre club de jazz plutôt que de jouer Jingle Bells dans des restaurants.

La La Land est un film musical, avec des chansons vachement jolies. La scène d'ouverture est prodigieuse, elle se déroule dans un gigantesque embouteillage et on a l'impression que le plan a été tourné d'une seule traite. Si c'est le cas, c'est une performance incroyable !
Pour le reste, la plupart des passages chantés sont plutôt des solos, reflétant l'état d'esprit, les doutes et les espoirs des deux personnages principaux. Les chansons sont magnifiques...

Je pense que tu l'as senti, j'ai vraiment adoré. Emma Stone est une actrice que j'aime vraiment beaucoup, elle m'avait scotchée dans La Couleur des sentiments. Elle est hallucinante de justesse. Ryan Gosling ?... Disons que je ne faisais pas partie du public acquis à sa cause. Personnellement, il me laisse complètement froide, physiquement parlant, même s'il fait tourner la tête des midinettes. Je ne suis plus une midinette, faut croire... Mais là, franchement, il cartonne. Je suis très admirative du travail qu'il a dû fournir pour chanter, danser (un peu) et surtout interpréter des morceaux de jazz coton au piano, parce que c'est vraiment lui qui joue, hein...

La mise en scène est juste, les passages plus ésotériques se fondent dans le reste sans trop de difficultés. J'avais beaucoup aimé le précédent film de Damien Chazelle, Whiplash, pas du tout dans le même genre, mais très très jazzy aussi.

J'ai aimé.

Et j'ai pleuré.

La fin du film m'a bouleversée... Si tu l'as vu, j'aimerais que tu me dises : la scène de la fin où le film se déroule en mode "et si ça s'était passé autrement", c'est ce que lui imagine ou c'est ce qu'elle imagine ?
J'aimerais mieux que ce soit lui. Parce que si c'est elle... ça me met mal à l'aise. Lui, il semble avoir suivi sa voie, suivi ses conseils à elle (le nom du club) et elle... ben elle l'a oublié.

Après la séance, nous sommes allés au restaurant. Et avec Darling, on s'est parlés du film, du jeu des acteurs et de la fin. Et là, avec un verre de Lalande Pommerol à la main, je me suis remise à pleurer. En plein milieu du restaurant. Ça a bien duré au moins 10 minutes, avec des grosses larmes qui dégoulinaient.

Je ne saurais dire pourquoi ça m'a bouleversée à ce point. Sans doute parce que les histoires d'amour contrariées me font toujours mal. Quand on s'aime, pourquoi n'est-ce pas toujours simple ? J'ai eu un douloureux sentiment de gâchis, alors que tous les deux, dans le film, ils sont arrivés à réaliser leur rêve malgré les obstacles. Même si au final, ce n'est pas ensemble.

Mais qu'est-ce qui compte le plus ? Réaliser son rêve ou être ensemble, aux côtés de celui ou de celle qu'on aime ?

Encore un truc à mettre sur la liste des choses à voir avec la psy...


Ensuite, dimanche, dans un autre registre, on a regardé Sausage Party. ÉNORME. Drôle, gras, vulgaire, sexuel ou comment être une saucisse amoureuse d'une brioche à hot-dog, et un peu perverse aussi. Un dessin animé génia,l à ne surtout pas faire voir aux enfants.

Ah oui, et là, j'ai pas pleuré ;-)

------

Une dernière vidéo ? Celle d'Emma Stone datant d'il y a quelques années, au Late Show de Jimmy Fallon. Je me demande quelle actrice française serait capable de relever le défi avec autant de talent...




43 commentaires:

  1. DOMINIQUE30/1/17

    Ayant un cœur de pierre, rien ne me fait pleurer, surtout pas un film. Je peux soupirer, trembler, rire, mais pleurer, non.
    J'ai décidé de ne pleurer que pour ce qui me concerne directement, si possible exceptionnellement. Et puis, ça déshydrate.
    Tu es trop sensible, Poussin ! De surcroît, le Pomerol coupé à l'eau salée c'est un crime passible d'un bannissement de tout le Bordelais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tenu mon verre à l'écart. En revanche, c'est un peu tombé dans mon tartare de saumon.

      Supprimer
  2. Je vais aller voir ce film mais, me connaissant, en sortant, je vais chanter pendant une semaine ces jolies chansons.
    Je ne pense pas trouver un message philosophique, genre, tu préfères 'Réaliser son rêve ou rester, aux côtés de celui ou celle qu'on aime'

    Moi, des rêves, j'en ai un par jour et souvent, pour l'équilibre de la famille, vaut mieux qu'il reste à l'état de rêve. Alors, je reste avec mes rêves à coté de celui que j'aime (et lui, il attend calmement que j'oublie mon rêve avant de passer au suivant).
    Pas de quoi en faire un scénario de film, hein ?
    Et sinon Emma Stone, géniale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà bien d'avoir des rêves. Et encore mieux d'en avoir plein !

      Supprimer
  3. Ah oui, la scène d'ouverture va rester dans l'histoire du cinéma - ce serait dommage de la louper. Je me demandais s'il était vraiment possible de faire un tel plan séquence. En fait, elle a été tournée en 3 jours sur une vraie bretelle d'autoroute et les raccords sont floutés dans des mouvements de caméra. Du coup, j'ai envie de retourner la voir pour mieux décortiquer.

    RépondreSupprimer
  4. Pétunia31/1/17

    Alors je lirai cet article et les commentaires quand je serai allée voir ce film.

    RépondreSupprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)31/1/17

    Ma fille souhaite aller le voir avec moi ! Je crois qu'on va être belles avec nos yeux rouges en sortant de la salle ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pourrez vous essuyer mutuellement les traces de mascara ;-)

      Supprimer
  6. Je n'arrive toujours pas à me décider à aller voir ce film, malgré tous les avis positifs lus et entendus (je n'ai encore pas rencontré d'avis négatif à son sujet !). C'est tellement pas ma tasse de thé les comédies musicales et les histoires farcies de bons sentiments qui dégoulinent (si si, je sens bien que ça dégouline). Du coup, je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdue... (j'ai lu tout ton billet, ça ne m'aide vraiment pas...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, franchement, ça dégouline pas tant que ça. Pas du tout comme une comédie romantique. Les personnages galèrent et il n'y a pas vraiment de happy end, en tout cas, pas telle qu'on pouvait l'imaginer.

      Après, si t'aimes pas les comédies musicales, forcément... ça va être dur. T'as pas aimé The Artist ?

      Supprimer
  7. Je n'ai pas vu le film, du coup j'ai lu en diagonale pour be pas être divulgachée. Ce que je retiens, c'est le verre de Lalande de Pomerol. Et ben, on s'embête pas ! (j'arrive à la fin de mon mois sans alcool, et j'ai bavé rien qu'en lisant ta phrase...).
    Sinon Sausage party, mon mec me tanne pour le regarder, du coup tu m'as fait envie avec tes histoires de perversité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans les gosses, hein, sans les gosses !

      Supprimer
    2. :) pas de gosse pour l'instant !

      Supprimer
  8. Reine31/1/17

    Comme Val , mêmes hésitations pour les mêmes raisons ....j'aime beaucoup les 2 acteurs et la blogosphère est dithyrambique, mais je me méfie :))).....si je me décide ,va falloir que je trouve une copine consentante parce que le chéri , no way.....
    Enfin, tout ça si je me sors ENFIN , de ce rhume /bronchie/ état grippal de merde .........là ça fait 5 jours que je n'ai pas mis le nez dehors , et j'ai dû dormir une moyenne de 18h /jour, le reste étant consacré aux fumigations, tisanes miellées, etc.... pour un résultat bof .....bref, je veux un câlin !! (le chéri, très occupé, ne veut absolument pas partager mes miasmes)
    Seul point positif , mon appétit s'est barré avec mon système immunitaire, et j'ai perdu pas mal de poids depuis une semaine....mais bon, ça ira là , je veux my life back !

    RépondreSupprimer
  9. Smouik31/1/17

    Du Lalande après avoir vu La La Land, fallait y penser... Je dis : respect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine31/1/17

      Hé hé ! Bien vu Smouik ! !

      Supprimer
    2. Même pas j'y ai pensé. C'est surtout qu'ils n'avaient plus de Margaux ;-)

      Supprimer
  10. Fredix31/1/17

    Je sors d'un marathon cinématographique ! " Tous en scène" suivi de " La la land " ! Comédie musicale day ! J'ai aimé le premier avec des tubs mondialement connus qu'on a envie de chanter dans le cinéma sidéré ! J'ai eu du mal à rentrer dans le deuxième ! Je comparais les chansons avec celles de "West side story" et surtout "Hair" et je trouve qu'il n'y a pas photos, façon de parler, Hair est largement au dessus ! Mais !!! Mais, le charme de Ryan Gosling ( moi non plus je l'aimais moyennement avant !), son talent ( surtout au piano) a commencé à faire effet ! Emma Stone est bien aussi ! Pour la scène finale, je pense que c'est Seb qui rêve et imagine la suite s'il avait embrassé Mia plutôt que la bousculer ! Quand ça arrive au début du film, je me dis que c'est un mufle ! Mais c'est vrai que par rapport à tout ce que j'ai entendu sur ce film, j'ai été très légèrement déçue ! Tiens, je me referai bien "Les demoiselles de Rochefort"! Ou "Peau d'âne " !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je pense que c'est Seb. Et j'espère bien. Parce que si c'est elle, c'est vraiment une peste d'avoir des regrets alors qu'elle a la vie dont elle rêvait.

      Supprimer
  11. Madame H1/2/17

    jairienlujairienlujairienlujairienlu . J'y vais dimanche ! je reviens après pour lire ce que vous en dites toutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame H6/2/17

      Bon ça y est je l'ai vu et ... wouahhhh
      J'ai adoré !
      E revanche je n'avais mêle vos imagine que ça puisse rte quelque d'autre qu'elle qui imagine leur vie ... et pour moi c'est quand même lui qui n'a pas suffisamment insisté pour rester avec elle ...
      Mais quand j'ai vu le nom du Bar ça m'a fait un sacré coup au coeur et les larmes n'étaient pas loin ...

      Supprimer
    2. Madame H6/2/17

      Oups les fautes avec le tel ... désolée c'est illisible je crois bien ... Je n'avais même pas imaginé que ce soit quelqu'un d'autre qu'elle qui imagine leur vie ...

      Supprimer
    3. Je suis complètement d'accord. Si le bar avait gardé le nom qu'il avait choisi, ma réaction aurait probablement été complètement différente...
      Pour le com chelou, on va mettre ça sur le compte de l'émotion ;-)

      Supprimer
  12. Véro du 771/2/17

    Le réalisateur du film est également celui de "Whiplash" ; pour celles et ceux qui ne connaissent pas, ce film éblouissant qui parle de jazz aussi est une vraie décharge émotionnelle. Whisplash c'est un film sur l'abnégation et la persévérance. Une histoire enivrante entre un élève et son prof, une histoire qui m'a énormément bouleversée. Un film qui ne s'oublie pas.
    J'irai voir La La Land, car je crois que j'ai définitivement ce réalisateur dans la peau ; même si la construction en mode comédie musicale me séduit moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, c'est pas de la comédie musicale gnangnan, c'est plutôt joli et bien fait

      Supprimer
  13. Fredix1/2/17

    Article intéressant à ne pas lire si vous ne l'avez pas encore vu ! http://creapills.com/lecons-communication-la-la-land-20170130

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'article, très intéressant, même si je ne suis pas d'accord avec la fin. Je crois que plutôt que c'est lui qui s'imagine leur histoire sous un autre angle... et ça fait une grosse différence pour moi.

      Supprimer
  14. Il faut que je motive des copines pour voir lalaland. J étais partante mais c est article m a encore plus motivée.

    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ! J'espère que ça te plaira ;-)

      Supprimer
  15. Aurélie2/2/17

    Ha non mais Saussage Party... la partouze.. dans les annales hihi! Dans mon top 10!

    RépondreSupprimer
  16. En même temps, Ryan Gosling, ça fait un moment qu'il joue du piano hein (Death man's bones)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais pas du tout. C'est bien ?

      Supprimer
  17. J'aime le regard que tu as sur ce film, ça me fait reflechir...
    Parce que au départ je ne partageais pas tout tout tout (http://virginielapouyade.blogspot.fr/2017/02/le-combo-lalaland-mojito.html)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on lit ton article, on a quand même l'impression que tu as passé une bonne soirée ;-)

      Supprimer
  18. Anonyme3/2/17

    Alors, alors, Blonde paresseuse, je me lance. Je suis allée voir La La Land avec ma grande fille et ma copine,nous sommes 2 à avoir versées de grosses larmes et même après pour moi.
    J'ai toujours aimé les comédies musicales, élevée aux films de Jacques Demy avec un père amoureux de West Side Story et en grandissant j'ai découvert les comédies musicales hollywoodiennes.
    La La Land, j'avais très envie . Je n'ai rien lu, juste entendu le réalisateur à la radio.
    Et voilà j'ai aimé beaucoup, passionnément, les couleurs , les clins d’œil aux vieilles comédies musicales ds années 40/50 , les chansons si jolies l'univers, les danses et l'émotion. Toutes ces émotions: les possibles des 20 ans, l'amour,la réalité du couple, de la vie, l'espoir, les décisions, les erreurs, les renoncements, les années qui passent, le bonheur, son propre bonheur, sa propre vie et les amours.

    Parce que pour moi ce rêve est partagé par eux deux. Elle ne l'a pas oublié, non, elle a fait comme lui: elle a poursuivi son rêve, mais elle a rencontré quelqu'un et a eu un enfant.
    C'est une fin ouverte. Bien sûr qu'elle l'aime encore.Elle n'a rien oublié. Il y a des personnes qu'on porte dans son cœur toute la vie .

    Parce qu'une fois qu'on peut penser sereinement à une histoire d'amour déçue ça peut être looooooong),on , enfin je me dis que si j'ai aimé cette personne , c'est qu'elle en valait le coup alors je continue à aimer de loin, différemment.
    Ceci excluant les gros, gros cons violents verbalement, physiquement et les manipulateurs en tout genre, bien sûr!

    Agnès, grande pleureuse devant l'éternel et les amours contrariées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joli ce que tu dis Agnès...

      Supprimer
  19. bobette14/2/17

    Je suis allée voir ce film en fin d'après midi en ce 14 février, c'est mon homme qui m'accompagnait. J'ai vraiment adoré. Je n'ai qu'une envie, écouter la BO, et le revoir chez moi sans voisine qui commente chaque réplique ni portable qui bipe!

    Je comprends la fin autrement: pour moi, c'est elle qui imagine ce qu'aurait pu être leur vie à deux. Parce qu'elle a réalisé son rêve mais là, alors qu'il joue devant elle et qu'elle le retrouve après ces années , elle recrée le déroulement de leur vie, le déroulement idéal :
    Ils se le disent devant l'observatoire , elle l'aimera toujours et il lui répond la même chose en retour.
    Alors mon coeur de midinette de 46 ans veut croire que leur dernier regard est un regard de complicité à venir et non passée. Même si je la vois mal briser sa famille et son équilibre chèrement acquis. C'est ce qui est chouette : chacun, chacune peut interpréter librement la fin. Une chose est sûre, réaliser son rêve, ses rêves exige très souvent des sacrifices, ici celui de leur amour...

    RépondreSupprimer
  20. Fredauboulot28/4/17

    Hannn, quand même, Ryan Gosling quoi!
    Dans Drive, il est juste à tomber!
    #frederique46ansettoujoursmidinette
    Bon, à part ça, mon fils de 17 ans 1/2 l'a vu et a adoré et me tanne pour que j'aille le voir. Toujours pas fait et je crois que ça sera en dvd maintenant vu qu'il doit plus passer nulle part.

    RépondreSupprimer