24 avr. 2017

La procuration



Pour son premier vote à une élection présidentielle, Crapaud-poilu n'a pas pu venir voter lui-même, il restait à Brest. Il a donc décidé de me donner sa procuration, puisqu'il est inscrit sur la liste électorale dans ma commune.

Avant que le gosse ne rentre le weekend dernier, mon Amoureux me demande si je voterai pour le candidat qu'il a choisi, quelles que soient ses consignes. J'ai répondu spontanément que tant que ça n'était pas le voleur d'argent public ou la folle furieuse, oui.

21 avr. 2017

Historiette



Ce matin, sur la terrasse, Moumine m'accompagnait pendant que je buvais mon café. Elle est comme moi, elle sort un peu, regarde les plantes et se met en p'tite bouboule le temps que je finisse ma tasse. Enfin comme moi, elle après, elle remonte se coucher sur le lit encore tiède tandis que je pars au boulot. 
Soit.

Depuis quelques jours, pour la première fois depuis que nous avons investi la Bicoquilette, il y a une mésange qui vient nous rendre visite. Elle se perche sur l'olivier, volette vers la treille, revient sur le bord de la fenêtre. On est à peine à 3 mètres d'elle, mais ça n'a pas l'air de la déranger.

Moumine était toute gaie. 
Elle nous a sorti une espèce de petit miaulement haché et tout doux, comme si elle lui disait "Hey copine, tu veux jouer avec moi ?"... C'est rigolo, elle fait mroua mroua mroua, tout doucement pour ne pas l'effrayer.

La veille, elle avait même essayé de grimper dans l'olivier pour voir si la copine était là. Total, elle s'est étiré de tout son long, debout, les griffes plantées dans le tronc et... rien. Moumine n'est pas de première jeunesse et elle a un peu le cul lourd. Mais l'intention y était.

Voilà, c'est tout... ;-)

Ben oui, tout est dans le titre... 

Bon weekend électoral et ensoleillé. 


18 avr. 2017

Je sais pas, j'hésite



J'oscille, je me demande, j'hésite, je sais pas trop... Je sens qu'il y a un truc, mais je suis pas certaine que ce soit mon truc. Alors du coup, je fais des p'tites tentatives, je me rencarde, je regarde des vidéos, je cherche des avis... et j'arrive pas à me décider.

Par exemple, ma collègue m'a parlé de Petit Bambou, elle a l'air assez emballée. Petit Bambou, c'est une appli de téléphone qui t'aide à méditer. Pas vraiment moi donc, qui suis plutôt speed et qui ai du mal à lâcher prise, tout en sachant pertinemment que c'est pas très bon pour moi. 

12 avr. 2017

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Une petite liste qui mange pas de pain.
Une petite liste fait du bien.
Une petite liste qui fait la vie kiwi... et que des fois, plutôt que de chouiner sur son sort parce qu'en ce moment, j'ai pas toujours hyper la patate, rapport à ma silhouette et à la taille de mon cul (on en reparlera) (ou peut-être pas), donc plutôt que de chouiner, si on regardait plutôt la moitié pleine ?

10 avr. 2017

Portrait de lectrice #7 : Daphné



Daphné est une commentatrice assidue et voyageuse, grande, grande voyageuse. Elle partage ses découvertes, et plein d'autres jolies choses sur son blog Be Frenchie. J'ai été fort ravie qu'elle accepte de bien vouloir répondre à mes p'tites questions inquisitrices ;-)

Je te laisse faire connaissance avec elle... Welcome Daphé !

5 avr. 2017

Milano mini-trip



Buona sera miei amici ! Tu veux que je te raconte un petit peu de mon mini-tour à Milan ? Ok, c'est parti ;-) Je suis rentrée lundi soir mais je suis repartie en déplacement pro aussi sec et nous sommes mercredi soir et je viens de rentrer... Il est grand temps que je prenne quelques minutes pour te parler ce que j'ai vraiment aimé à Milan !

28 mars 2017

La grosse touffe



Tss tss tss... Je te vois venir avec des gros sabots et ton rire gras, mais non, pour une fois, on ne va pas parler de la mienne. D'ailleurs, c'est bien le seul truc qui ne soit pas gros chez moi... Non, on va parler de Moumine.

Moumine mue. Moumine sent le printemps arriver et du coup, elle bouloche. Bien que je m'astreigne à la brosser consciencieusement tous les soirs, affrontant sans peur son regard assassin, elle bouloche.
J'étrille, je caresse, je lustre, je démêle (enfin j'essaye) et... y'a rien à a faire, elle bouloche.

25 mars 2017

Zozo



Voilà, c'est finiiii....
Quelques signatures, quelques larmes et j'ai laissé la Grosse Bleue sur son p'tit parking.
J'ai pris une photo, je lui ai caressé le velours et on s'est quittées. C'était dur.

C'est la vie. Et ça fait mal, parfois.

21 mars 2017

Poussin



Joyeux anniv mon grand et beau Poussin.

Je t'aime et je suis tellement fière de toi.
Futur ingénieur qui gère sa vie entre ses deux nouvelles maisons, plus celle de son père et la mienne.

Toi qui trimbales tes affaires entre Rennes et Brest, y compris le yucca qui t'accompagne et de qui tu prends grand soin, je t'aime.

Toi qui est toujours attentif, bienveillant et bosseur.

Toi qui est gentil et me fait rire grâce à ton humour dévastateur.

On ne se verra pas tout de suite cette année, ni pour ton anniversaire, ni pour le mien, mais qu'importe, ce sera bientôt et on fêtera ça comme il faut.

21 ans.

Mon bébé de printemps. Mon Crapaud-poilu.


------

Photo reçue un soir par WhatsApp. Tellement lui.
(Même s'il va détester sa mise en ligne, parce qu'il va trouver que sa barbe n'est pas bien taillée et ses cheveux en vrac)
(Mais on s'en fout, hein, moi je l'adore, cette photo)


18 mars 2017

Happy me !



Je suis en pyjama, la nuque humide, le cheveu hirsute, la paupière molle, j'ai du poil aux pattes, j'ai pas encore pris ma douche. 
Je suis heureuse.

Je viens de finir de passer la serpillière, ma maison sent le savon noir avec une note de fond javellisée, le sol est encore luisant. En fond sonore, le replay de Top Chef. 
Je suis heureuse.

J'ai bu deux cafés, fumé quelques cigarettes, mangé deux tartines avec de la confiture de cédrat de Corse. 
Je suis heureuse.

J'ai répondu à quelques textos, quelques appels téléphoniques, j'ai tout plein de messages adorables de tous les côtés. 
Je suis heureuse.

Hier soir, j'ai passé une soirée géniale avec des copines, on a bu des bières et du vin, on n'a rien mangé et c'est pas grave. 
Je suis heureuse.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire aujourd'hui, sans doute me raser les jambes, faire un gommage bicarbonate-miel, m'épiler les sourcils. Je vais passer un temps fou à scruter chaque poil, chaque ride, chaque ridule, chaque affaissement. 
Pour ça, je ne suis pas très heureuse...

Dans le jardin de la Bicoquillette, il y a des tulipes prêtes à exploser, des jacinthes, des narcisses, des muscaris qui pointent le bout de leur nez et des promesses d'iris... 
Je suis heureuse.

Ce matin, j'ai 46 ans.

Je vais pas dire que ça me fait super plaisir. Je penche maintenant sérieusement du côté des 50... j'ai bien aimé être pendant un an au milieu du gué. Et celles qui me connaissent un peu savent que je reviens de loin de ce côté-là.

Quarante-six, c'est un peu dur à dire... L'important, c'est de le dire avec un grand, très grand sourire. Et ça, ça ne sera pas compliqué, parce que maintenant, ma vie est belle et

 JE SUIS HEUREUSE.

Happy me.

13 mars 2017

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Un p'tit tour de ce qui fait que parfois, la vie c'est un kiwi, et parfois non, moi je dis, pour démarrer un lundi, c'est pas si mal.

La vie c'est un kiwi quand samedi matin, je sais pas comment c'était chez toi, mais ici, samedi matin, on a eu un aperçu un printemps. Soleil radieux, température tiède, vent léger... Une sensation étrange oubliée depuis plusieurs mois et qui te fait espérer qu'un jour, l'hiver finira bien par s'éclipser. J'en ai profité pour nettoyer un peu les massifs, replanter des pousses de fleurs rapportées par mon mec (offertes par un gentil client), faire des semis de minuscules graines de tomates dans des petits sacs en toile de jute, arracher les mauvaises herbes. J'ai bien vérifié que les tulipes commençaient à bourgeonner, j'ai mesuré les muscaris plantés à Noël, j'ai testé la vigueur des iris et me suis extasiée devant les minuscules feuilles de mon minuscule pommier d'ornement. C'était doux et beau. C'était super kiwi.

7 mars 2017

Portrait de lectrice #6 : Ariane



Ariane commente régulièrement, mais on ne sait pas forcément que c'est elle puisque le commentaire est "Anonyme" mais qu'elle signe "Ariane". Pour de l'anonymat, on repassera !

Mais comme elle est quand même un peu timide, elle a mis une photo d'elle en Captain Jack Sparrow, ce qui n'empêche pas de voir son joli regard clair...

A vrai dire, je ne sais pas depuis combien de temps elle se traîne par ici, mais ça fait un p'tit moment... Alors comme Denis 2 m'a collé un vent de première, refusant catégoriquement de répondre au questionnaire (boooooouh Deniiiiiiis)... J'ai proposé à Ariane de reprendre le flambeau, et aussi parce qu'elle avait été fort mimi de me donner plein de tuyaux en off pour le California Zephyr.

5 mars 2017

Lettre à mon Amie Chère



Ma très chère Amie,

Te souviens-tu de notre première rencontre ? Elle s'était faite un peu fortuitement, un peu par hasard, ou peut-être grâce au destin. C'était il y a dix ans environ. Très vite, nous avons passé beaucoup de temps ensemble et sommes devenues très proches.

2 mars 2017

Chez Cyril



Oui, oui, ça vient... Je vois bien que vous tous hyper impatients de savoir comment c'était chez Cyril ! Cette fois-ci, contrairement à Chez Hélène, c'était prévu, j'avais réservé dès le vendredi, pour le brunch du dimanche matin, et bien m'en avait pris, sinon,  nous aurions été gros Gros-Jean comme devant.
Réservation faite à 11h30, pour deux. Dimanche à 10h30, je reçois un appel d'une charmante jeune femme qui me demande de confirmer une nouvelle fois ma réservation. Visiblement, ça rigole pas avec les réservations chez Cyril.

28 févr. 2017

Chez Hélène




A Paris ce weekend, nous avons eu la chance d'aller déjeuner dans deux chouettes restaurants. L'un complètement par hasard, parce qu'on est passé devant et l'autre que j'avais réservé avant de partir. C'était deux expériences complètement différentes et je m'en vais te narrer la première.

27 févr. 2017

Je suis folle de Priscilla



C'était samedi soir, au Casino de Paris. La première de Priscilla folle du désert, la comédie musicale, où j'allais avec mon amoureux. Et tu sais quoi ? C'était FA-BU-LEUX !!
Je te raconterai quelques trucs super sympas qu'on a fait durant notre weekend parisien, on va commencer par le spectacle. Je ne vais pas tout raconter, plutôt essayer de te faire passer l'ambiance de ouf' de cette soirée.

23 févr. 2017

Mademoiselle Girafe



Ne te méprends pas, ami lecteur, il n'est pas question ici de ma silhouette, qui sera toujours dans un autre coin de la savane, côté mare, avec mes potes hippopotames. Je serai toujours plus Gloria que Melman, comprenne qui pourra.

Nan, je suis Mademoiselle Girafe, rapport à mes cils. Et ouais. Je me la pète grave depuis que l'autre jour, l'esthéticienne qui touillait sa cire à poils de fouffe, m'a regardée droit dans les yeux et m'a demandé tout de go... "Où avez-vous fait faire vos extensions de cils ? Ils sont superbes !"

21 févr. 2017

Carotatin



Sous ce titre mystérieux se cache ma nouvelle expérience culinaire du weekend. En vrai, ça s'appelle une Tatin de Carottes mais comme je suis l'imagination, j'ai crée un néologisme pour désigner ce délice.

J'ai découvert la recette au hasard des mini-vidéos de la page Facebook de SuperBon, vidéos que je déguste des yeux, ne mettant que rarement en pratique ce qui est présenté... faute de temps principalement.

19 févr. 2017

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Aaaaaah.... Quoi de mieux pour démarrer la semaine que de démarrer par cette question cruciale "T'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?"  Hein, quoi franchement ? 
A part un lundi sans travailler, j'entends. Surtout que j'ai plein de trucs à te raconter ;-)

16 févr. 2017

From Lorraine, with love



M'dame, M'dame, j'ai un mot d'absence !

Pour cause de vacances lorraines chez Maman et Biquet, je ne suis pas là. Je pense à toi souvent, mais tu vois, je profite de ma famille. 
Même si j'ai commencé mon séjour par aller chez le médecin, vu que ma gorge ressemblait à une pizza quatre fromages : rouge avec des grosse taches blanches dégueulasses.

Un espèce d'angine infâme avec un début de mycoses sur les amygdales et la luette. Dégueulasse, je te dis.

Alors j'ai mal, alors je me soigne avec des gargarismes qui font un bruit d'évier qui se débouche et de la mousse au coin des lèvres. Et des antibiotiques aussi. Malgré tout, on va se promener, je profite de tous et de l'air frais, du beau soleil aussi. Et ouais, fait drôlement beau dans l' Est !

Hier, nous sommes allés à Luxembourg voir les belles boutiques de luxe et compter les manteaux de fourrure qui se baladaient, c'était amusant. Surtout qu'il ne faisait pas si froid, puisqu'on a même bu une eau gazeuse en terrasse au soleil. La dame qui portait un manteau de vison blanc jusqu'aux chevilles, dont la coute ressemblait étrangement à une robe de chambre, ceinture comprise, m'a laissée perplexe. Elle devait avoir vraiment très chaud...

Retour en Charente-Inférieure en fin de semaine, presque guérie, je l'espère.

Allez, des bisous.



8 févr. 2017

Ras les narines !



Consécutivement à mon gros rhube, j'ai fini par aller chez le médecin lundi après-midi, j'avais l'impression que ma tête n'allait plus cesser d'enfler. Elle confirme une bonne grosse sinusite et me prescrit donc une ordonnance.

A l'officine, la pharmacienne détaille le papier. Je lui indique ne pas vouloir tout de suite les antibiotiques (et l'ovule qui va avec) car la docteure m'a dit "Seulement dans 48 heures si ça ne va pas mieux". Je trouve que c'est intelligent de la part du médecin, assez raisonnable. On commence petit et on voit si ça empire.

6 févr. 2017

Enrhubée



Ça faisait longdemps que j'avais pas édé balade. J'étais doude condende barce que j'avais fait une cure de gelée royale à l'automne et jusqu'à brésent, j'avais survécu à dous les bicrobes qui bassaient par là. Et buis badadras, dout s'est écroulé. Bon abour n'était pas bien en début de sebaine dernière, et crac, j'ai dû chober la baladie.

3 févr. 2017

Portrait de lectrice #5 : Madame H



Au début, dans la préhistoire de l'Internet (il y a 3 ou 4 ans), Madame H s'appelait Cécile. Il s'avère que pour une raison étrange, y'a (y'avait) plein de Cécile qui venaient par ici et c'était sacrément le bordel, on savait pas qui était qui dans les commentaires. Alors, elles ont ajouté un p'tit truc à Cécile pour qu'on s'y retrouve. Cécile est devenue Cécile Hirondelle (de Toulouse) et puis... Cécile-H et puis...

Je te laisse voir la suite. Bienvenue Madame H !

2 févr. 2017

Le froid brûlant



J'ai 10 ans, à peu près. Peut-être 11, je ne me souviens plus vraiment. A la maison, en fin d'après-midi, on s'équipe dur. Chaussures de marche, pull, coupe-vent. C'est assez inhabituel ces derniers temps de s'équiper de cette façon.

On prend la route tous les 6. Je ne me souviens plus si on avait une ou deux voitures. A l'époque, quand on allait à la plage, on s'entassait à 6 dans la Simca, plus le chien et la planche à voile sur le toit. Pas de ceintures à l'arrière, ma soeur entre mes genoux, coincées entre les deux garçons, ça ne posait pas de problèmes !

30 janv. 2017

City of Stars



Ce weekend, je suis allée voir La La Land avec mon amoureux. Séance de 18h samedi, en VO... le bonheur, malgré une file d'attente rarement vue dans ce cinéma du centre-ville, en général moins fréquenté que le grand multiplexe.

A partir de là, si tu ne l'as pas vu et que tu comptes le faire, si tu veux avoir la surprise, passe ton chemin mon p'tit lapin... SPOILER !! Ou "divulgâcher" comme disent les Québécois, jamais à court de néologismes francophones bien trouvés.

24 janv. 2017

Let me be a drag queen



Il y avait un truc dont je ne t'avais pas parlé... J'ai gagné un cadeau ! On m'a offert un weekend à Paris pour aller voir la comédie musicale de mon choix ;-) Je veux pas trop en dire plus ici mais disons que j'étais plus que ravie du geste. Un beau cadeau.

18 janv. 2017

Portrait de Lectrice #4 : Chris

Chris - Paquita Chocolatera.... raide dingue des filtres Snapchat !

Allez, je t'invite à faire connaissance avec une autre lectrice fidèle, une lectrice d'il y a un moment déjà, bien présente (ouais, ben "fidèle", ça suffisait). J'ai eu la chance de la rencontrer pour de vrai lorsque j'avais fait la potiche à la Pulp Fashion Week en mai dernier et ça avait été le meilleur moment de cette journée compliquée ;-)

La parole est à Chris !

16 janv. 2017

Le jour où... j'ai essayé le rhassoul.



Dans un billet du 13 octobre qui parlait de cheveux, Virginie avait laissé en commentaire sa recette magique de shampoing au rhassoul. Le rhassoul est une argile saponifère du Maroc qui visiblement fait des cheveux magnifiques, permettant d'espacer les shampoings et d'avoir, selon l'expression consacrée, "une chevelure douce, brillante et soyeuse". Autant dire un peu le promesse du paradis capillaire....



J'avais envie de rhassoul tout de suite, mais je suis entrée dans la période de la mort qui fait que je n'avais absolument pas le temps de passer commande et de m'en préoccuper. Mais c'est fini ! J'ai procédé à l'achat sur Aroma-Zone, 5,50 € le paquet, ça va, je risque pas grand chose.

Ce lundi, je ne travaille pas, c'est le moment de tenter l'expérience... 

On tente un "minute-par-minute" (c)Caroline ?

11h23 (ouais, je suis pas en avance ce matin) : j'ouvre le paquet de poudre couleur Nesquik. C'est une poudre fine, sans odeur particulière, assez volatile.

11h24 : je redescends dans la cuisine chercher un petit bol et une cuillère à soupe, j'ai pas de cerveaux de bonne heure le matin

11h25 : Virginie disait 3 ou 4 cuillères à soupe. Rases ou bombées ? Ayé, les emmerdes commencent. Déjà, j'en mets deux (bombées) et ça me semble énorme... Je décide de ne pas gâcher le produit et j'en laisse deux. Après, j'ajoute petit à petit de l'eau tiède.

11h26 : ça fait des grumeaux bizarres. Je touille, je rajoute de l'eau, je touille. J'ai touillé trop vite, ça gicle partout. Les petites giclures maronnasses sur mon évier blanc ne sont pas très engageantes. On dirait qu'il y a des traces de caca sur ma savonnette au lait d'ânesse. Beurk.

11h27 : c'est quoi la consistance attendue ? Pâte à tartiner ou chocolat chaud ?... Je suis perplexité.

11h28 : je rince les traces marron qui se diluent vaguement dans le fond du lavabo. Je décide de tenter la texture pâte à tartiner.



11h29 : j'attrape une cuillère à soupe de pâte que je tartine sur mes cheveux en arrière, à partir du front. Oh merde, c'est épais, ça s'étale difficilement, un peu comme si je devais mastiquer mon cuir chevelu. 

11h30 : je rajoute de l'eau. Mon robinet s'est ouvert trop fort, ça a giclé partout. Pffff.... Je décide que je ne nettoierai l'ensemble qu'à la fin, sinon, je vais faire plus de ménage que de soin capillaire.

11h32 : c'est plus liquide, ça s'étale mieux. J'essaie vaguement de faire des raies pour en mettre bien partout mais c'est peine perdue, ça colle. On dirait que ça fige dès que c'est sur mon crâne.

11h33 : meeeeeedeeeeeeu, y'en a plein le miroir et la cuvette des chiottes derrière moi. Putain mais fais attention, bordel ! J'abandonne la cuillère et j'y vais avec les doigts.

11h34 : je barbouille, j'enduis, j'étire. J'en ai sur les oreilles, un peu dans le cou, je malaxe mes demi-longueurs aussi bien que possible.

11h36 : quitte à en avoir partout, je m'en colle aussi sur la tronche, ça doit pas faire de mal, ça fera un masque. J'espère que ça va apaiser ma peau, je viens de faire un gommage et j'ai la figure un peu rouge.

11h37 : Virginie dit qu'elle laisse poser le temps de se savonner dans la douche. Hop ! Dans la douche ! Je me savonne, je rince ma figure d'abord. La sensation n'est pas désagréable, ça glisse, c'est doux.

11h36 : ah ouais mais qu'est-ce que c'est que ces traces dégueu sur mon bac à douche immaculé ?...

11h37 : j'attaque le rinçage des cheveux. OH MERDE. Le jet de la douche devait être un peu trop puissant, il y a des gouttes marron tout autour des parois, jusqu'à 1,80 m au moins !! Sur les parois blanches, sur les parois en verre, sur la mosaïque... Je suis au bord de la crise de nerf.

11h41 : je rince encore et encore, ça va, ça part plutôt bien mais Y'EN A PARTOUT ! Des coulures marron de tous les côtés, ça s'infiltre dans le joint de la douche. Je fais pschitt pschitt avec ma main pour pousser l'eau souillée vers la bonde.

11h42 : ah mais y'en a là aussi ! Je n'en finis plus d'essayer de récupérer le blanc de ma faïence. On dirait qu'un gosse avec une gastro est passé par là. C'est dégueulasse.

11h43 : j'ai oublié jusqu'au but de l'expérience, la seule chose à laquelle je pense, c'est aux dizaines de litres d'eau chaude que je suis en train d'utiliser pour essayer de nettoyer les traces. 

11h44 : allez, ça suffit. Faut que je sorte pinaise. Je m'essuie, j'essore mes cheveux. Je suis épuisée nerveusement rien qu'à voir l'état du lavabo que j'ai laissé en l'état.

11h46 : je vais chercher une éponge et je commence à tout nettoyer : le lavabo, le tour, la bonde, le miroir, les robinets, la façade du placard, le côté du placard, la cuvette des chiottes derrière moi, le savon... Pourvu que mon mec ne pense pas que j'ai eu un problème digestif intempestif.



11h50 : je me demande comment tout ça va se démêler... Pour me faire une vraie opinion sur le produit, j'ai décidé de ne pas utiliser d'après-shampoing. J'ai peur.

11h51 : finalement, bonne surprise, ça se démêle plutôt facilement. C'est déjà ça.

11h52 : je sèche. 

11h57 : mes cheveux sont apparemment propres. En même temps, ils n'étaient pas très sales, j'avais fait un shampoing hier. Ils sont assez doux, mais sans plus. Brillants ? Peut-être, je peux pas dire, y'a pas de soleil. Leur texture est un peu mousseuse, mais pas plus cata que lorsque j'utilise un shampoing traditionnel sans après-shampoing. En revanche, ils semblent bien se tenir, ne sont pas tout mous et incoiffables comme quand j'utilise certains shampoings classiques (je suis passée aux shampoings sans sulfate et sans silicone depuis un moment et c'est quand même mieux).

11h58 : j'ai toujours la tronche rouge, mais assez douce.

11h59 : bon ben voilà. J'ai oublié de mettre le four à chauffer pour le chou-farci, on n'est pas prêts de bouffer.

***

Retour d'expérience :

Faut être prête, moralement, à voir salle bains maculée de traces marron. Alors que tu as fait tout le ménage la veille !!

Donc, la prochaine fois, je calculerai mon jour pour ne pas avoir à recommencer deux fois.

Je suis pas certaine d'avoir obtenu la bonne texture.

Je me demande si ça serait pas mieux de l'appliquer sur cheveux mouillés. 

MAIS VIRGINIE NE L'AVAIT PAS DIT.

En revanche, je suis certaine que ça ne peut pas se faire un matin normal, quand tu viens de te lever, que tu dors encore à moitié et que tu dois aller bosser. Ou alors, il faut se lever 20 minutes plus tôt pour assurer le ménage post-opératoire.

Je pense garder l'option pour le weekend, une fois par semaine, en alternance avec un produit plus basique.

Je crois que c'est pas demain la veille que j'arriverai à espacer les shampoings.


***

Tu peux retrouver les autres "Le jour où..." en cliquant sur le petit mot clé orange, là, juste dessous...





12 janv. 2017

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Mais dis donc, on l'aurait pas un peu oublié celui-là ?... L'avait disparu des radars le bougre. Voilà donc un petit résumé de ce qui fait que parfois, la vie c'est un kiwi. Ou rien du tout. Pour les nouveaux arrivants, l'explication du bazar se trouve dans la page La Taulière, juste en haut.

9 janv. 2017

La quadrature du cercle



Énoncé du problème.

a) Une Grosse Blonde de 45 ans (A) se tient dans sa cuisine (C), vaque à ses occupations, virevolte un chiffon à la main à l’affût d'une goutte d'eau ou d'une miette.

b) Sur le plan snack (s) de l’îlot central de ladite cuisine (C), on trouve un magnifique stollen (S) de 20 cm de long rapporté par son amoureux (D)

c) Le magnifique stollen (S) diminuant dangereusement car se faisant dévorer à chaque passage de la Grosse Blonde (A), a atterri dans une charmante boite métallique de conservation (B) sur le haut du frigo.

En détaillant votre raisonnement, précisez quelle serait la durée de vie optimale de (S), dont la date limite de conservation est le 31 janvier et dont la longueur est désormais de 9 cm :

  • sachant que lorsqu'il est visible sur (s) et que (A) est dans la cuisine (matin,soirs et weekends), il diminue de 0.82 mm toutes les 30 minutes
  • et que lorsque (S) est dans (B), (A) oublie jusqu'à son existence et peut le laisser 48 heures sans y toucher, selon l'axiome "Ce que je ne vois n'existe pas"... et donc c'est couillon quand même parce qu'il sèche.

Votre réponse devra préciser, selon vous, le meilleur emplacement de (S) pour un ratio durée de vie/gourmandise optimal, le risque que tout ce sucre se retrouve directement dans le cul de (A) (évaluer le tour de cul en cm) et la probabilité d'avoir perdu tout un tas de lecteurs qui ont toujours détesté les problèmes.

Vous pouvez vous faire aider de vos amis, d'un rapporteur ou d'un compas. Ou même des trois en même temps, la prof est généreuse.

Date limite de remise du devoir : mardi 10 janvier à 20h (et ouais, c'est ça les interros surprise)







Dans le brouillard



Je ne vois pas le fond de la cour de la Bicoquillette... Je suis sortie pour prendre l'air (i-e. fumer une cigarette), un halo orangé et diffus autour du réverbère de la rue, donne au ciel de la nuit une couleur étrange. L'humidité ambiante est douce malgré tout, après les grands froids de ces derniers jours. Je suis contente de ne pas avoir besoin d'être sur la route ce soir. Je suis dans le brouillard.

4 janv. 2017

Émotionnellement instable


J'ai appris une nouvelle qui m'a bouleversée. D'autant plus que c'était complètement inattendu, pas du tout anticipé et que je n'avais pas eu le temps de m'y préparer...

Après le choc, je suis passée par la phase de déni, très vite associée à la colère. Putain, mais c'est pas possible, mais pourquoi ça me tombe dessus MAINTENANT ? J'étais révoltée. Mon amoureux a bien tenté de me consoler et de m'expliquer que je n'y pouvais rien, j'étais tellement choquée que je crois même l'avoir un peu envoyer balader. 

2 janv. 2017

Résolu-quoi ?



C'est la tradition, un peu le marronnier des blogs et des magazines à cette saison : faire la liste de tous les trucs géniaux, intelligents, sérieux et engagés que nous allons faire cette année. Comme si l'ouverture d'une nouvelle page blanche sur l'agenda, celle de la nouvelle année, allait faire subitement de nous des gens géniaux, intelligents, sérieux et engagés. Ben voyons.