29 août 2016

Monique



Chère Monique,

Au hasard d'une petite histoire inventée par Crapaud-poilu pour répondre à un questionnaire du Bureau des Élèves de sa future école, tu es entrée dans nos vies. Il avait écrit "Monique la licorne se rendait à son cours de golf..."
L'histoire était tordue, un peu sans queue ni tête et on avait bien rigolé en la rédigeant. Nous t'avons accueillie avec plaisir, comme un nouveau membre de la famille, celui qui fait sourire.

J'ai tenté de te représenter une première fois après un gros chagrin, c'était pas très réussi, mais tu avais quand même fait apparaître un sourire entre les larmes de mon gamin. Tiens mon p'tit chou, Monique va t'accompagner, tu sais.


Je compte sur toi, Chère Monique, pour prendre soin de lui. Le départ est imminent, il vient déjà de passer sa dernière nuit à la maison. Hier, il est rentré comme une tornade de sa semaine de vacances et a mis sens dessus-dessous toutes ses affaires, toutes celles qu'il emporte. Pratiquement toutes, finalement. Des cartons pour la coloc, des cartons pour l'autre appart'. On a fait une liste sur le tableau noir pour ne rien oublier, dans l'effervescence du départ.

Aujourd'hui, il charge tout dans un camion direction la première étape de stockage, chez son père. Puis il charge ce qui va à la coloc dans sa bagnole et demain, en début d'après-midi, il file pour la Bretagne.

Je compte sur toi, Chère Monique, pour prendre soin de lui, pour sécher ses sanglots qui arrivent sans qu'on s'y attende, pour le rassurer, pour le soutenir. Il a peur, il est excité et malheureux. C'est la grande aventure qui arrive, celle où il quitte les maisons familiales et sa Chérie, pour une nouvelle direction dans sa vie. Il appréhende tellement.

A toi, je peux le dire... Moi aussi. Je suis contente qu'il parte, parce qu'à un moment, il faut que les chemins se séparent un peu. Crapaud-poilu n'est plus un enfant, ni même un ado, c'est un adulte et je crois que la vie en communauté, notre communauté, n'est pas forcément celle qui lui convienne le mieux. J'ai aussi besoin de vivre ma vie, sans lui.
Et d'un autre côté, c'est tellement dur. Non pas de le voir partir, mais de savoir qu'il va être un peu perdu, angoissé. Tu vois, Chère Monique, j'ai mal à ma fibre maternelle.

Je te le confie, accompagné de la nouvelle boite à bobos, la Pharma de Monique, que je lui ai préparée avec tout le nécessaire pour se soigner quand on ne se sent pas bien. A peu près tout, y compris un spray Rescue de Fleurs de Bach. Mais est-ce vraiment efficace contre le blues du départ ?...



Ce samedi, avec mes petits pinceaux et mes aquarelles, j'ai à nouveau fait ton portrait. Et je le lui ai donné. Il a dit "Merci Maman..." avec un grand sourire. Continue à sourire mon Poussin, Monique est là.

Je compte sur toi, Chère Monique. Je compte sur toi pour prendre soin de mon tout petit.

Armelle
#MamanTristounette


58 commentaires:

  1. Madame H29/8/16

    Aujourd'hui ton billet me fait monter les larmes aux yeux.
    Ma petite-grande d'à peine 18 ans est partie vivre dans son studio ... ça fait déjà 4 dodos loin de la maison et loin de moi...
    ça va être une année de prépa très difficile, et je ne serai pas là pour m'occuper d'elle, pour veiller sur ses repas, sur son sommeil, pour écouter, pour consoler ...
    Moi aussi, j'ai préparé une trousse à pharmacie et j'ai un peu le cœur gros ...
    alors je lui ai peint deux jolis cailloux à emporter dans sa poche pour qu'elle se sente mieux quand c'est trop dur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fredauboulot29/8/16

      Pareil pour mon même pas 17 ans. En prépa, mais heureusement en internat. C'est déjà plus "rassurant", je sais qu'il mangera bien au moins. Et puis, il ne quitte pas la région.
      Courage à ta grande pour ces 2 prochaines années.
      PS: sans indiscrétion, elle fait quelle filière?

      Supprimer
    2. Madame Pivoine - Natacha29/8/16

      Arfff, au pire, elle n'est pas si loin ...
      mais ce n'est pas ça le problème n'est-ce pas?
      Je t'embrasse très fort.

      Supprimer
    3. Madame H29/8/16

      @Fredauboulot Hypokhâgne et elle n’est vraiment pas loin ... j'habite en grande banlieue et elle sera en ville ... mais bon ..
      Bon courage à toi aussi alors (il va dans quelle prépa le tien ?)
      @Madame Pivoine oui je sais qu tu sais (!!) et je t'embrasse aussi ;)

      Vous êtes bien mignonnes toutes les deux

      Supprimer
    4. Fredauboulot30/8/16

      BCPST pour le mien, à Paris (St Louis).
      En fait, je serai à 5 km de lui dans la journée puisque je bosse à Paris, mais à 25 le soir. :)
      Mais bon, je le vis bien. Faut dire que j'en ai encore 2 derrière qui remplissent bien la maison.

      Supprimer
    5. Bon ben ça me rassure sur la moyenne d'âge de mes lectrices ;-)
      On est toutes pareilles !
      Bon courage les louloutes

      Supprimer
    6. Fredauboulot30/8/16

      Oui, je crois bien qu'on a exactement le même âge. ;)

      Supprimer
  2. Kathy29/8/16

    Oh non ! ne sois pas tristounette !...imagine la chance que tu as puisque maintenant on peut communiquer avec portables, internet !...quand je suis partie de chez mes parents à même pas 18 ans, je n'avais que la cabine téléphonique au coin de la rue !... allez : Gros Poutous !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi la cabine téléphonique !! On va se faire des petits coucous par Skype régulièrement ;-)

      Supprimer
  3. DOMINIQUE29/8/16

    C'est trop adorable ! Monique et sa trousse à médicaments. Ne t'en fais pas, c'est un palier à franchir, le palier de son indépendance et de la tienne, aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Tu es vraiment une super maman, tu le sais, ça ?
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours, hein. Mais merci, ça me touche beaucoup.

      Supprimer
  5. Hé oui, c'est la semaine des séparations, des départs et des nouvelles aventures...
    Ce ne sont pas des moments faciles, les larmes qui viennent toutes seules, la gorge nouée et comme un poids sur le coeur sans arrêt... puis doucement tout va se mettre en place
    Et puis il y aura les retours, plein de choses à se raconter et le bonheur d'avoir réussi à les mettre sur leurs chemins..
    Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame H29/8/16

      Tes paroles sont très réconfortantes Mamina... je vais les garder précieusement
      merci

      Supprimer
    2. DOMINIQUE29/8/16

      Mais oui, Madame H, les relations vont prendre une nouvelle direction, sans doute plus apaisée et aussi plus enrichissante pour vous deux. Confiance en ta fille, même si c'est angoissant au début.

      Supprimer
    3. Madame H29/8/16

      Oui, tu as raison (comme toujours) .. il faut juste que je m'y fasse ...

      Supprimer
    4. DOMINIQUE29/8/16

      "comme toujours", faut pas exagérer. Allez, un palier un peu rude à passer, mais les retrouvailles vont être délicieuses. Je parie que tu vas lui faire son plat préféré.

      Supprimer
    5. J'ai hâte qu'il rentre aussi raconter ses premières semaines !

      Supprimer
  6. Smouik29/8/16

    Ne t'en fais pas, il est fort de tout ce que tu (vous) lui as(avez) déjà donné. Quitter le nid fait partie des renoncements nécessaires et ça veut aussi dire, comme le dit Mamina, revenir et partager autrement la vie qui continue... Take care and enjoy!

    RépondreSupprimer
  7. Fredauboulot29/8/16

    Ohhh, tu m'as mis les larmes aux yeux!
    Le mien aussi "quitte" la maison jeudi. On le dépose à l'internat, mais il reste dans la région, on ne sera pas très loin et puis, il m'en reste encore 2 à la maison donc finalement, je crois que ça convient à tout le monde. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la semaine des grands départs.

      Supprimer
    2. Fredauboulot30/8/16

      Oui. Bon, il rentre déjà ce week-end du coup, il n'a pas encore préparé sa valise. :)
      Ce qui est bien avec l'internat, c'est qu'ils fournissent aussi le linge de lit et de toilette. Donc juste les vêtements et produits de toilettes à prendre.
      Ah oui, et les 8 paquets de 500 feuilles que j'ai achetées en prévision aussi!! lol

      Supprimer
  8. Aïe, j'ai une boule dans ma gorge en te lisant - mon tour viendra aussi bientôt de laisser mon grand partir construire sa vie. Je me dis que c'est peut-être pour ça que j'ai laissé autant de temps passer avant d'avoir un deuxième enfant ?

    Bon, maintenant, à lui de traquer ses chaussettes sales et à vous les bons moments, quand les retrouvailles sont encore plus fortes - si ça se trouve, il gérait déjà ses chaussettes seul ? D'ailleurs, n'aurais-tu pas une valise à préparer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il gère déjà tout tout seul : linge, repas, administratif. Là-dessus, je ne me fais aucun souci... C'est plus sur tout le reste, le "pas quotidien" justement.
      J'ai une valise à préparer mais j'attends un peu de voir la tournure que va prendre la météo sur place ;-)

      Supprimer
  9. Reine29/8/16

    Ici c'est le début d'une autre histoire : on attend le petit garçon qui va rejoindre notre famille ...il devrait arriver dans les prochaines heures....impatience et excitation... Mais aussi, un peu de nostalgie... Ma fille, mon bébé à moi, ne sera plus vraiment un bébé, ....mais une maman qui va connaître ce si grand bonheur mais l'inquiétude sans fin..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lilou1729/8/16

      Oh oui, Reine c'est juste ça. Bonheur et inquiétude.
      Tous mes vœux pour cette nouvelle petite vie !

      Supprimer
    2. Reine30/8/16

      Merci Lilou....toujours pas d'annonce d'arrivée à cette heure!! un garçon réfléchi , qui prend son temps pour préparer son entrée dans ce monde (p'tin, où j'ai foutu mon noeud pap ??, comment ça, je dois y aller à poil??? :)))

      Supprimer
    3. Il va arriver le p'tit loup, il va pas tarder !

      Supprimer
  10. Je suis mamie et mes deux petites filles quittent le nid, l'une pour la deuxième année au lycée hotelier de La Rochelle et l'autre pour la fac de Poitier. Et je pense à la maman, ma fille, qui bien qu'elle dise que ça va, doit quand même avoir le coeur en morceau. Elle va se retrouver seule (maman solo depuis quelques années) j'ai de la peine pour elle. Le téléphone va fonctionner souvent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame H29/8/16

      Oui c'est encore plus dur quand on vivait seule avec son enfant ... je suis toute compassion ...

      Supprimer
    2. Tu m'étonnes. Je comprends que ça risque d'être difficile... Toutes mes pensées pour elle aussi.

      Supprimer
  11. Je suis tout à fait d'accord avec Mamina, les départs sont durs des deux côtés mais les retrouvailles sont merveilleuses. Plein de courage à vous deux^^

    RépondreSupprimer
  12. Presque la larme à l'œil en te lisant.... Par trois fois ils sont partis chez moi.... c'est un dur moment autant le dire...mais qu'est ce que je suis fière d'eux quand je les vois en adulte et bien chez eux!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que j'espère : qu'il soit heureux.

      Supprimer
  13. Chris (aka Paquita Chocolatera)29/8/16

    T'as pas une Monique spéciale lectrices-qui-ont-de-l'eau-dans-les-yeux-en-lisant-ce-billet ???
    Plein de pensées pour vous 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une Monique à mouchoirs ? P'têt bien ;-)

      Supprimer
  14. Madame Pivoine - Natacha29/8/16

    On a beau se dire qu'ils sont grands, qu'ils sont bien armés, qu'ils sont autonomes, pleins de ressources, qu'on a bien fait les choses,c'est l'inquiétude qui prend le dessus, parfois.
    Nos bébés.
    Tu sais combien je te comprends.
    C'est pour ça que je te serre très forts dans mes bras et te dis tout bas que ça va aller. Parce que ça va aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais combien tu me comprends. D'autant que ton Deltaplane, en plus de partir, s'est barré au bout du monde... Je t'embrasse.

      Supprimer
  15. Sylvie 196129/8/16

    Leur 1er jour de rentrée, ils sont hauts comme 3 pommes, les mamans sourient pour ne pas pleurer vas y mon bébé
    Arrive le CP, premier cartable, je vais apprendre à lire, à écrire, à compter je deviens grand hein maman
    Collège et Lycée, laisse moi au coin de la rue, les copains sont là tu peux y aller
    Et là c est le grand saut, l envol du bel oiseau pour construire son nid
    Mon grand vit sa vie dans les Alpes heureux et amoureux, sa petite soeur interne en médecine vit à 800 kms
    Reste Comète la minette et une nouvelle vie
    Je suis sûre que Monique veillera sur lui et te donnera des nouvelles
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a intérêt Monique. Sinon, je lui coupe la crinière en brosse.

      Supprimer
  16. Kaylee29/8/16

    Encore un billet qui me noue la gorge, car je me revois quelques années en arrière quand "mon bébé", qui a maintenant 30 ans, est parti à 700 kms continuer ses études à Paris, en coloc avec des copains d'enfance. Puis 14 mois à Hong Kong ; vive Skype. Puis retour sur Paris où il travaille et loge dans 22 m².
    Je comprends et compatis à ton serrement de cœur. Tout en ayant besoin de vivre ta vie sans lui, et lui sans toi, cela vous permettra d'apprécier encore plus les retrouvailles. Qui seront différentes, sur un autre plan, davantage d'adulte à adulte, je trouve (même s'il arrive avec plein de linge à laver "parce que, tu comprends, je n'ai pas eu le temps").
    Tu sais, il t'appellera s'il a un souci, une question, parfois le dimanche soir à 23 h, parce qu'il sait que tu seras toujours là pour lui et qu'il peut y compter.
    Allez, une page se tourne mais le livre continue, prépare ton super voyage.
    Plein de pensées rassurantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Je le redoute justement, ce coup de fil de 23h du dimanche soir. Parce que déjà que je suis pas hyper glop le dimanche soir, mais si en plus je sens qu'il est down, ça va pas aider.
      Toujours remonter le moral, c'est mon rôle, mais des fois, c'est dur.

      Supprimer
    2. Kaylee30/8/16

      Mais non, t'inquiète... parce que SI tu reçois ce coup de fil (j'écris "si" parce que peut-être tu n'en recevras pas), tu te mettras immédiatement et instinctivement en mode "bon, je suis là, je t'écoute" et une fois le téléphone raccroché, tu seras contente et rassurée d'avoir pu lui être utile.

      Supprimer
  17. lilou1729/8/16

    Tu as bien fait de le confier à Monique. Elle ne te remplacera pas mais elle veillera sur lui et il se sentira moins seul. Et vive le téléphone !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le téléphone, et Skype et What's app et tout et tout. Pas si loin, finalement.

      Supprimer
  18. Anonyme29/8/16

    Elle est trop jolie Monique.
    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
  19. Je pense bien à toi...
    Elle est drôlement jolie ton histoire de licorne ! C'est génial de partager ces "petits remèdes à la mélancolie", surtout quand ils sont "fabrication-maison" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête, je suis à deux doigts de me lancer dans la couture d'une Monique, pour faire un doudou.

      Supprimer
  20. Anonyme30/8/16

    Pas facile de voir partir nos petits.

    Odile

    RépondreSupprimer
  21. Rosana30/8/16

    Oh ma toute blonde... quelle jolie Monique. Tu me fais penser a ma tite soeur dont le poussin espagnol vient etudier dans a ville et que je suis allee accueillir a la gare ce matin.
    Elle est toute tristouille aussi et moi toute contente.
    Ma grande est partie depuis longtemps et cela me rajeunit.
    Bizoudoux
    Rosana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool ça. Tu vas pouvoir faire la tata attentive et attentionnée !

      Supprimer
  22. Je trouve cette attention choukettissime !
    C'est le genre de petit cadeau hyper personnalisé et bourré d'amour comme seule une personne très intime peut en faire. Ce sont les cadeaux auxquels j'accorde le plus de valeur, le peu que j'ai de ce genre, je les garde comme des reliques. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, j'espère qu'elle ne servira pas trop, la Pharma de Monique ;-)

      Supprimer