4 juil. 2016

Le nid du poussin



Bon ça y est, on a trouvé un nid pour le poussin... L'un des deux nids, en fait, le nid de Rennes. On a fait l'aller-retour dans la journée, on avait prévu de visiter plusieurs appartements, et voilà, ça y est.
Il envoie tous les papiers aujourd'hui et il est tout content d'avoir trouvé son bonheur.

Il vivra donc dans un village à l'Est de Rennes, à 10 minutes de l'entreprise qui l'accueillera pour son alternance. Un joli village ma foi, avec tout ce qu'il faut sur place.


L'appartement est joli, lumineux... au troisième et dernier étage d'une petite résidence. Trente-sept mètres carrés, c'est pas beaucoup, mais c'est déjà ce qu'on peut considérer comme un grand studio ! On pourra y mettre un lit 2 places (c'était vraiment sa condition), un fauteuil ou deux, une petite table... On a déjà presque tout ce qu'il faut, récupéré à droite à gauche, il nous restera à trouver une cuisinière et un lave-linge d'occasion puisque la salle de bains est assez grande pour lui faire un petite place.

Un joli nid.
Un petit nid.

Je suis contente que ce soit fait même si maintenant, tout ça devient très concret. Il reste encore à trouver la colocation qu'il prendra à Brest avec son pote mais ça, ils vont se débrouiller tous les deux. Dans à peine deux mois, il s'installera dans ses deux nouveaux chez-lui. J'espère qu'il s'y sentira bien. J'espère que le blues ne sera pas trop au rendez-vous, j'ai tellement de mal à l'imaginer tout seul là-haut sous les toits, seul devant sa télé, seul pour se faire à dîner. Est-ce qu'il va se faire des amis ? Est-ce qu'il va s'y faire tout court ?...

Mon tout-petit.

Lui est tout à fait lucide sur tout ça et c'est vraiment son choix de partir, même s'il est malheureux de quitter sa chérie. Elle aussi, on sent que c'est un peu dur tout ça. J'espère que ça ira. Mon tout-petit est grand, il va avoir son propre appartement, il est content et un peu anxieux malgré tout.

Le midi, nous sommes allés rejoindre une ancienne de mes collègues qui vit désormais à Rennes, elle nous a fait faire un petit tour du centre ville, c'était le jour du marché, c'était beau, ça sentait la galette-saucisse, on acheté du kouign-amann. J'ai trouvé la ville magnifique ! Je ne connaissais pas du tout et ça m'a fait du bien. La Chérie aussi a bien aimé et on a senti qu'elle viendrait le voir avec plaisir, un weekend de temps en temps. Nous aussi on viendra, découvrir la ville le temps d'un weekend, du coup.

J'espère que son père tiendra sa promesse d'assurer le déménagement (au moins ça, puisqu'il n'assurera rien d'autre). Je remercie mon père pour l'aide financière qu'il apporte à son petit-fils et qui lui permet tout ça... Bien entendu, ça va aussi peser sur mon budget, mais je sais que Crapaud-poilu est raisonnable et qu'il fera attention.

Dans deux mois, mon loupiot va devenir breton. Je suis contente, fière, inquiète, soulagée, heureuse, anxieuse. 

Tout en même temps.


47 commentaires:

  1. C'est super joli dit!!! Il va y être bien.
    Je suis encore bien loin de tout ça moi... avec ma presque 7 ans et ma presque 5 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir, ça arrive bien plus vite qu'on ne le croit...

      Supprimer
  2. Fais-lui écouter ça à ton petit https://www.youtube.com/watch?v=upQMjdj-jz8

    :)

    RépondreSupprimer
  3. Je vais chaque année chez nos amis bretons à Bruz, à côté de Rennes. C'est vital, quand on a senti cet air breton, les galettes, les saucisses et le cidre, on ne peut plus s'en passer.
    En tout cas, c'est bien parti pour lui.

    RépondreSupprimer
  4. Il se joue le même scenario par chez nous... Pas Rennes, Poitiers pour junior et Limoges pour l'ainé... Une excitation compréhensible se mêle à une angoisse incontrôlable...J'aimerai que les 2 prochains mois ne s'arrêtent jamais, ou pas, chaiplu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, ça va passer très très vite ces deux mois....

      Supprimer
  5. luva4/7/16

    Mon n°1 a déjà son nid et mon n°2 en est au même stade que le tien.
    C'est émouvant de les voir s'installer. Un peu déchirant aussi...
    Heureusement, les démarches administratives les ramènent vers nous régulièrement telles les marées :-) (les "bons petits plats" aussi!!)

    ps : A Paris/RP c'est un salaire d'ingénieur qu'il faut pour louer un 37m2! Il faut vraiment que je quitte cette région..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. luva4/7/16

      Et en même temps, quand on voit qu'ils sont heureux là où ils sont et heureux de nous retrouver, on peut se dire qu'on ne s'est pas trop plantée les 20 premières années ;-)

      Supprimer
    2. m'en parle pas, je suis dans un 37 m2, on est deux avec un labrador....faut vraiment que je quitte cette ville aussi..........
      (et j’arrête de monopoliser les conversations, pardon ^^)

      Supprimer
    3. Kaylee5/7/16

      Et même les 30 premières années, quand les études ont été très longues. "Mon bébé" est à Paris dans 22 m², avec un loyer qui lui bouffe 60 m² de son salaire, j'ai dû me porter caution avec ma modeste retraite, 700 kms nous séparent, mais il est heureux, alors j'écrase ma peine.

      Supprimer
    4. Bien sûr, je me rends compte de cette chance ! Un studio de 37 m², c'est un vrai luxe et ça me rassure un peu de voir qu'il sera bien installé. Pour les Parisiens, je vous adresse toute ma compassion, sincèrement.

      Supprimer
  6. Reine4/7/16

    HA, ha, ha!! 37m2, à Paris c'est un 3 pièces!!!:))
    Quelle chance ce Hairy Toad d'avoir une maman si accompagnante et attentionnée, et un Papi si aimant!!!et en plus ,il va s'éclater au cidre et à la galette !!! lucky boy!!
    Ici, choc thermique après une semaine de vacances de grand soleil,de mer turquoise,en Adriatique ....
    En même temps , je me sens tellement privilégiée ....
    Bonne semaine les filles,

    RépondreSupprimer
  7. T'inquiète, ça va aller, c'est sûr.
    Je me rappelle, moi qui avais tant hâte de quitter le nid de mes parents pour faire le mien, que la première nuit quand même, j'écoutais les bruits de mon studio, qui étaient tous inconnus. Mais j'en ai vite pris l'habitude, et ne me rappelle pas avoir eu un seul coup de blues, même plus tard, quand je suis partie très très seule travailler en Normandie, laissant mon chéri (celui qui partage ma vie aujourd'hui hein, comme quoi !). Quand on sait pourquoi on fait ça, ça passe tout seul.
    L'an dernier notre grande a très très bien géré tout ça, et je suis heureuse de la voir grandie, responsable, attentive (et toujours un peu fofolle quand même... et heureusement, à 18 ans !). J'avoue quelques coups de blues vite fait derrière mon bureau de temps en temps, mais dès que je pense à son visage, à son sourire, à ses yeux, à son bonheur d'avoir trouvé sa voie et de s'y réaliser, je suis rassérénée.
    Allez, des bisous la Blonde, je pense que c'est surtout toi qui en as besoin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très motivé et c'est son choix, donc j'espère aussi qu'il ne le regrettera pas. Et puis s'il regrette, ben il fera autre chose.

      Et merci pour les bisous, oui, c'est moi qui en ait besoin ;-)

      Supprimer
  8. Madame Pivoine - Natacha4/7/16

    Faudrait leur couper des petits bouts comme aux bonsaïs. Pour qu'ils restent petits. Parce que même si c'est pour leur bien, que ça leur ouvre des portes, des possibilités incroyables, nos coeurs de mamans sont mis à rude épreuve avec nos petits à des centaines (des milliers pour mon Deltaplane qui est reparti en Chine) de kilomètres.
    Je comprends bien et je partage toutes les émotions qui sont les tiennes actuellement. Mon Attila adorée part à l'autre bout de la France pour un stage de 4 semaines. Même si cela va nous faire du bien à tous, ça pique un peu quand même. Bref, nous on restent comme deux vieux tourtereaux à bosser comme des damnés... C'est comme ça, faut juste qu'on s'y fasse...
    La bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Deltaplane, il va finir par renter ou pas ?...

      Supprimer
  9. ça me rappelle mon départ à moi, j'ai pleuré pendant des semaines...
    mais après, on se fait des copains, on se concentre sur nos études, sur le futur...on grandit quoi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, je veux pas qu'il pleure... Ça serait atroce !

      Supprimer
    2. t'inquiète, moi je pleure pour rien, c'est normal :)
      je voulais dire que c'est forcément un peu difficile, mais c'est pour la bonne cause, et il n'y a que du bien qui en ressort. (bon, je ne suis pas encore maman hein, je serai sans doute moins sereine quand ce sera mon tour ;) à tous les coups, c'est toujours plus facile pour celui qui part...)

      Supprimer
  10. Emilie4/7/16

    Je comprends ton coup de blues mais ce sont de très bonnes nouvelles malgré tout ! Et pour moi aussi, qui ai vécu à Paris, 37 m2 ça me semble immense ! J'ai déjà vécu en coloc' dans un studio un peu pourri de 17 m2 avec un loyer indécent, c'est pour ça.

    RépondreSupprimer
  11. Contente pour vous ! Imagine Léa avait 12m² ! (pour un loyer à mon avis plus cher que celui de Rennes !)
    Oui, ça fout les boules de les voir s'éloigner, on est fière, mais anxieuse, normal ! Allez ! tout va bien se passer ! il est bien raisonnable ton crapaud poilu !
    Mes mimis ont quitté le collège... ça y est je n'ai plus de bébés... ! Encore une étape ! Tout est allé tellement vite .... bhou.... vieux coup de mou....

    Bisous Belle Blonde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a vraiment de la chance. Le luxe, c'est l'espace, elle disait la pub !

      Supprimer
  12. Mais il est à Cesson ton p'tit poussin...
    J'espère que, quand tu viendras, tu me feras un petit signe pour qu'on boive un coup ensemble.
    C'est très joli Cesson; si par hasard il avait un petit coup de mou un week end, il y a de forts jolies balades à pied à Cesson. Il peut faire du kayak à 2 pas de chez lui, de l'aviron un tout petit peu plus loin vers Rennes.
    Rennes est tout, tout près (et je confirme, c'est joli et bien vivant !)
    Tout va bien se passer pourvu que le soleil se pointe un peu chez nous...
    Juste pour dire: ma "petite" de 28 ans vient de partir à Vancouver (sans boulot, toute seule... Pour "ouvrir le PVT obtenu il y a presque un an...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans ce village que mon fils aîné s'est marié il y a 2 ans, les parents de sa femme y habitent.
      C'est là que je vois mon petit-fils chéri quand ils sont dans le coin (mon appart' est trop petit pour les accueillir malheureusement).

      Supprimer
    2. Mais la photo en haut, c'est pas Cesson ;-) Tu as reconnu le village tout de même ? ;-)

      Supprimer
    3. Ca me perturbe la vue aérienne... C'est Noyal sur Vilaine ? Mais il a une voiture (parce que ce n'est pas dans Rennes métropole alors il y a moins de bus...).
      Ce n'est pas loin de chez moi alors prochaine virée, un petit coup de fil ! ;)

      Supprimer
  13. @toutes
    Dites lefilles, àvous lire je me rends compte de ce que je fais subir à mes parents!
    Dès 18ans je suis partie faire mes études hors de la maison, pas siloin que ça mais très vite je ne suis plus rentrée chaque weekends. Et ça n'a fait qu'empirer parce que'après ça je susi partie 6mois au Danemark, puis en Polynésie plusieurs mois, et depuis 2,5 ans,je vis en Nouvelle Zélande, et je ne suis pas rentrée voir les miens depuis 2ans!

    J'ai toujours cru que mes parents prennaient bien la chose (on n'est pas très doués pour exprimer les sentiments), mais à vous lire j'en viens à me dire que j'ai peut-être minimisé la peine qu'ils ont dû ressentir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhaaaa, foutu clavier qui me mange les espaces et d'autres lettres (je n'aurai pas dû renverser mon thé dessus la semaine dernière).
      Bon, j'espère que c'est lisible quand même...

      Supprimer
    2. Oui, oui, c'est lisible...
      Mes 3 enfants sont toujours partis à Pétaouchnok pour leurs vacances, leurs études (stages) ou leurs boulots parfois...
      C'était parfois difficile mais j'ai de la chance, ils reviennent, même si c'est une fois par ans.
      Pour ma fille c'était différent cette fois: après des mois de galère (sans boulot, sans logement et avec des problèmes chroniques de santé elle revivait chez moi), je n'étais pas mécontente de la voir enfin concrétiser un projet...

      Supprimer
    3. Kaylee5/7/16

      Bien sûr qu'on a de la peine, mais d'un autre côté, on est heureux de vous voir heureux.

      Supprimer
    4. Et ils auront peut-être la chance de venir te rendre visite en Nouvelle-Zélande ? Ce pays-là a quand même un sacré goût de paradis !

      Supprimer
    5. S'ils te sentent heureuse, ça doit passer mais pinaise, quand même ! T'as pas fait dans la demi-mesure !!

      Supprimer
  14. Anonyme5/7/16

    Pas facile pour une maman de laisser partir ses enfants mais Il sera bien en Bretagne, le village à l'air sympa, tu viendras le voir vous découvrirez cette belle région.
    Odile

    RépondreSupprimer
  15. Kaylee5/7/16

    C'est joliment dit, "le nid du poussin". Attendrissant comment tu racontes ce que vous vivez en ce moment. Un autre chapitre commence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un chapitre de son histoire à lui...

      Supprimer
  16. Smouik5/7/16

    on vit très bien dans un 37m²... Alors, belle vie, belles études, que tout cela lui profite !

    RépondreSupprimer
  17. Chris (aka Paquita Chocolatera)5/7/16

    Ma Bichette a vécu 3 mois seule à Longwy pour un stage. Elle était super heureuse dans son petit studio et s'en est sortie comme une pro pour les courses, le ménage, le règlement du loyer (on versait sur son compte elle faisait le chèque).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grande bichette... Je pense à toi en ces temps de fin d'année scolaire, aux réflexions qui étaient en cours, à l'avenir... J'espère que tout va bien se passer.

      Supprimer
  18. Fredauboulot7/7/16

    Mais comme il va être bien dans son grannnnnd studio de 37m2! :)
    Et n'oublie pas que le mot "éduquer" vient de "ex ducere" qui veut dire "guider hors de". Donc là, je crois que tu l'as bien éduqué. Il a tout ce qu'il faut pour devenir un adulte autonome et responsable. ;)
    L'an prochain, le mien part en internat pour sa prépa. Même s'il ne sera pas très loin (on sera dans la même ville pendant la journée), il ne rentrera pas tous les week-ends. Mais bon, j'en ai encore 2 plus petits derrière donc on ne va pas se retrouver seuls. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de me retrouver sans lui qui me tracasse, c'est d'espérer qu'il sera bien... Bon courage à toi ;-)

      Supprimer