12 mai 2016

Devant l'abîme



Je suffoque, étouffée par mes propres larmes. Il est là, je suis dans ses bras, la tête sur son épaule, il me caresse le creux du dos et pourtant, je suis au bord de l'abîme, je sens que je vais tomber, aspirée par cette pensée noire :  je ne veux pas qu'il disparaisse.

Que ferais-je sans toi, mon Amour ?


Tu es ma chance, tu es mon amour, indispensable, mon oxygène. Toutes les nuits, je m'accroche à toi pour être sûre que tu sois là. Je sais que tu as trop chaud mais c'est plus fort que moi. Je dors mal quand tu n'es pas là, je te cherche la nuit, tu me manques tellement lorsque nous sommes séparés.

Il faut que je pense à autre chose, c'est ridicule... 
Pourtant, le gouffre est là, l’enchaînement, les idées absurdes, je suis en train de me laisser aspirer par l'abîme. 
Et s'il mourrait ? 
Et si c'était demain ? 
Comment pourrais-je vivre sans lui ? 
Comment faire pour à nouveau respirer, avancer, continuer ? 
Impossible...

- Qu'est-ce qu'il y a ma douce ?, dans un souffle plein de tendresse
- Je ne veux pas que tu meurs..., dans un sanglot étouffé

Que veux-tu répondre à ça ? On est tous mortels.

Alors, il essuie la petite flaque de larmes tièdes qui s'est formée sur son épaule et il éteint la lumière. 

Je ne veux plus jamais être ailleurs.

- - - 

Hier soir, donc, l'épisode 22 de la saison 11 de Grey's anatomy m'a achevée.
Pas celui qu'on croit, non. Ni le suivant. Celui d'après... Les concernées comprendront.

Ou comment une série américaine à la con te fait passer une nuit atroce.




crédit : giphy.com

34 commentaires:

  1. M'en parle pas, en Teutonie on en est à la Saison 12, elle est pire que tout, même mon homme me prend régulièrement la main et la serre tout fort quand il y a des situations/dialogues qui font un peu mal parce que le cinéma dans la tête fonctionne à fond...
    Serie à la con! (mais je suis addict...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me dis rien ! Me dis rien !

      Supprimer
    2. Bien sûr que je te dirai rien :-)

      Supprimer
  2. Phédia12/5/16

    Vis l'instant présent Armelle, et l'amour re(trouvé) comme une victoire sur le passé. Tu as peur c'est humain, et l'exprimer est une libération. Ai confiance en toi, en la vie, en votre amour si doux et si lumineux. Et oublie l'épisode 22 de la saison 11. Et l'abîme et les idées noires qui t'ont fait chavirer. Enjoy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va déjà mieux aujourd'hui... Ce n'était que passager et il me faut pas trop que je m'attarde sur ce genre de pensées...

      Supprimer
  3. leyleydu9512/5/16

    Ce qui m'embêterait vraiment, c'est que ce soit Jackson (et ses tablettes de chocolat, grrraooou!!)qui disparaisse...
    J'ai rien compris à l'épisode d'hier vu que je repassais dos à la télé; j'ai du re-regarder en replay l'histoire du téléphone qui sonne dans la voiture pour comprendre ce qui s'était passé!

    En vrai,je comprends ta peur de LE perdre mais on ne peut rien y faire,juste savourer le moment présent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, je n'en avais rien à cirer de celui qui a disparu. Il m’indiffère plutôt. Ce que je trouve toujours douloureux, c'est ceux qui restent

      Supprimer
  4. Ce sont des choses qui arrivent malheureusement, c'est pourquoi il faut vivre et aimer. Profiter pour ne pas avoir de regrets.
    Bises
    Ciloucr

    RépondreSupprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)12/5/16

    Ne suivant Grey's anatomy que de très loin, je ne pige pas tout mais à te lire j'ai les poils qui se dressent et de l'eau dans les yeux. C'est dire si quelque chose du rêve me parle. Est-ce parce que j'ai longtemps rêvé que je partais à la recherche de mon père, décédé quand j'avais 17 ans, que je le retrouvais mais n'arrivais jamais à l'atteindre. Que de réveils en pleurs ça m'a valu.
    Très sensible aux atmosphères des séries ou films, maintenant je zappe si ça me remue trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas encore à changer de chaine. En revanche, quand je suis trop down, je préfère effectivement ne pas regarder certains films...
      Et mon Amour, toujours attentif et bienveillant, sait aussi me dire quand il ne faut pas. On avait parlé du Tombeau des Lucioles, un film d'animation japonais. Quand je lui en avais fait part, il m'avait répondu "Non, vraiment ma douce, celui-là, c'est pas possible, il est trop dur pour toi..."

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)13/5/16

      "Le tombeau des lucioles" je l'ai vu, sans savoir qu'il était si dur. J'ai fini en sanglots et il est hors de question que je le regarde encore une seule fois.

      Supprimer
    3. Fredauboulot13/5/16

      Je t'ai dit "quand tu seras prête" pour le Tombeau des Lucioles.
      Bon il est possible que tu ne sois jamais prête effectivement. ;)
      Et moi non plus, je n'ai pas envie de le revoir, ou alors, sans la fin.

      Supprimer
  6. Val Lao sur la Colline12/5/16

    Bon alors là, je ne suis pas du tout les allusions aux séries, je n'en ai jamais suivi une d'aussi longue haleine (saison 11 ?!!????? WTF !) et à peine 1 ou 2 moins longues, donc je ne sais pas à quoi tu fais référence.
    Mais qu'importe. Je comprends ce que tu veux dire.
    Moi ça me le fait pour mes filles. Souvent. C'est bizarre, parce que je peux passer une journée entière sans presque penser à elles (elles sont en moi pour la vie, pas dans mes pensées en permanence), parfois je ne sais plus laquelle est à la maison tellement ça va ça vient, et une qui a son appartement maintenant. Mais j'ai souvent de grosses bouffées d'angoisse comme ça, depuis leur naissance. Une peur incontrôlable de les perdre.
    Tu l'aimes, il t'aime, le doux restera, toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord, ça marche aussi avec le gosse.

      Supprimer
  7. Madame Pivoine - Natacha12/5/16

    Il est très fort ton texte là. C'est un sentiment que je connais et qui est né à l'instant même où le premier des mes enfants sortait de mon ventre. La peur nait avec l'amour.
    Le risque de vivre c'est de mourir. Que c'est con!
    Mais on avait pas dit qu'on était éternels et qu'on se retrouvera tous au paradis et tout et tout? Rien que pour ça je me force à y croire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame H12/5/16

      Quand sur le périph je croise une ambulance, le samu ou une voiture de pompier, ma 1ère pensée est "merde et si c'était pour mes gosses!" et je regarde toujours dans quelle direction ils vont ou de quelle direction ils viennent et je fais de savants calculs d'itinéraire par rapport à l'endroit où sont (censés) se trouver mes gosses !
      Chienne de vie !

      Supprimer
    2. Madame H12/5/16

      ou c'est bien ça, la peur naît avec l'amour ...

      Supprimer
    3. Je ne sais pas si je crois au paradis. Je crois surtout que c'est l'instant présent qui compte, aujourd'hui, là, tout de suite. Et demain. D'ailleurs, je lui demande souvent "tu m'aimes jusqu'à demain ?"...
      Oui... il répond.

      Supprimer
  8. Fanchette12/5/16

    L'animation qui illustre vos propos est saisissante : elle me fait ressentir le vertige de la chute dans mon ventre, le sentiment de perdre pied et la difficulté de reprendre son souffle quand la peine gonfle le cœur jusqu'à ne plus laisser de place dans la poitrine.
    Quelle douleur…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'ai appris avec la thérapeute, c'est qu'il faut absolument laisser échapper cette grosse boule d'angoisse. Il faut prendre une profonde inspiration et laisser couler, les larmes, le souffle. Sinon, c'est insupportable.

      Supprimer
    2. Et ici, on se tutoie, Fanchette ;-)

      Supprimer
  9. OU la la comme ce texte arrive très très fort et percute en moi...
    Ce week end, mes garçons ont failli perdre leur papa ( mon ex depuis 7 ans)...d'un infarctus. Depuis, je ne dors pas ou peu ou très très mal en tout cas. Qu'aurai je fait sans lui ( parce que c'est d'abord leur papa)...et d'un coup tu réalises que les gens que tu as autour de toi ne sont pas immortels, et que toi non plus...
    Cette peur ne nous lache pas. Surtout pas quand elle nous a frolé.

    Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine sans peine ton angoisse. Sans doute pas la peur de le perdre lui, mais de devoir gérer l'émotion et la douleur des enfants... J'imagine très bien.
      J'espère que tout va aller mieux.

      Supprimer
  10. Je ne connais pas la série mais...comme je connais cette peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que toute personne qui aime la connait...

      Supprimer
  11. Kaylee13/5/16

    Respire, Armelle, mon cœur se serre en te lisant...
    J'ai trouvé la parade pour les séries : j'enregistre et je regarde quand je suis prête, et si c'est trop, je m'arrête et regarde le lendemain.
    Pour le gosse (je n'en n'ai qu'un, "mon bébé" qui a 30 ans), bouffées d'angoisse souvent, le sachant en Vélib dans Paris, oui, toute personne qui aime la connaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va mieux. Ce n'était que passager, heureusement, même si je me rends compte qu'il faudrait que je travaille un peu là-dessus.

      Supprimer
  12. Virginie13/5/16

    Ton texte est très joli et très touchant.... je pense qu'on a toutes ce genre de sentiment... Le mois dernier ma fille et mon mari ont fait un trajet en voiture de 400 km sans moi, je te raconte pas le stress : je me suis dis : toute ma vie est dans cette voiture... c'est flippant... je crois que je me suis mise à re-respirer seulement quand ma fille m'a envoyé un message me disant "ca y est on est arrivés".

    Pour revenir à Grey's Anatomy, c'est moi ou j'ai l'impression qu'il on baclé la mort de Shepperd ???? En 20 minutes il était mort et enterré et 1 an avait passé !!! Ca m'a beaucoup déçue, j'ai même pas pleuré ! Sauf quand il y a eu la musique des Snow Patrol.... là ouvrez les écluses !!!!!! Je sais pas si les plus addicts (dont je fait partie) se rappellent de la mort de Denis mais c'était autre chose !!!! J'ai mis 3 jours à m'en remettre !!!!!!

    Ps : sur ce, je retourner bosser..... La Blonde : j'adore ton blog !!! Continue avec ta belle personnalité !!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Reine13/5/16

    Ah!!! comme j'ai eu la trouille quand j'ai vu l'intitulé de ton post!!! Ouf!! (je n'ai jamais regardé G.A)
    Je tremble depuis que mes enfants sont nés...et comme j'ai perdu mes parents très jeune , j'ai passé aussi pas mal d'heures d'insomnie à organiser la vie de mes gosses (et imaginer leur chagrin) au cas où je mourrais subitement ....super gai!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends !! C'est dingue de se foutre la rate au court-bouillon comme ça...

      Supprimer
  14. Kathy17/5/16

    C'est drôle ( dans le sens étrange ) je croyais être seule à imaginer des scénarios catastrophiques qui me laissent en pleurs ! même pas besoin de regarder une série pour çà !... on a dû prendre l'avion, mon mari et moi, en laissant notre fils en France et j'ai angoissée grave en me demandant ce qu'il deviendrait si on ne devait jamais revenir ( il va avoir 14 ans... )du coup, à notre retour, j'ai discuté sérieusement avec les personnes concernées !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est ce qu'il faut faire, même si ça peut sembler un peu morbide...

      Supprimer