11 mai 2016

Avec quelques réserves



Donc, participer à la Pulp Fashion Week, c'était plutôt cool dans l'ensemble. Sauf qu'il y a quelques trucs qui m'ont tout de même un peu chiffonnée. Rien de grave, plutôt des sensations étranges...

Les mannequins. 
Elles sont délicieuses, adorables quand tu discutes avec elles, souriantes, alors pourquoi tirent-elles une tronche pareille en défilant ? Aurélie m'a dit que ça dépendait des consignes du créateur. Soit. Elles se plient à la volonté de la personne, parce qu'elles sont là pour ça mais je ne comprends pas l'objectif, même s'il y a sans doute une bonne raison.
J'imagine le mec ou la nana dire en coulisse "Et surtout, ne souriez pas !" Comme dans le photomaton quand tu veux refaire ton passeport...
Du coup, elles ont le visage tout fermé et ça crée une sorte de distance, surtout que le public est juste là, à leurs pieds... D'ailleurs, celles qui bravaient les interdits et souriaient un peu recueillaient des petits cris de joie de la part du public. 
On peut faire changer ça, d'une manière générale ? 
On peut leur demander de faire des grands sourires, plutôt ?

Les défilés.
J'ai trouvé super nase les filles qui défilaient et dont on voyait les grandes étiquettes des vêtement pendouiller au bout d'un petit fil ! Ok, les vêtements sont prêtés par les créateurs, elles doivent les rendre après, mais tu avoueras quand même que c'est pas hyper gracieux quand la fille ôte son manteau pour montrer la robe dessous et que l'étiquette traîne par terre, au bout de sa petite ficelle. Et que lorsqu'elle porte un haut transparent, tu vois l'étiquette dans le milieu de son dos. 
C'est tout juste si on ne voyait pas la mini épingle-nourrice briller sous les projecteurs mais malheureusement, on ne pouvait pas lire le prix, ça allait trop vite ;-)
San déconner, personne n'a pensé à les enlever ?

Un gros con.
On a vu des créateurs charmants : Caroline de Lili-la-tigresse, la Directrice France de MS Mode, Ouafah de SNi!KY. Et puis un gros abruti de créateur... Il s'est pointé sur le Blog Corner et a commencé à nous prendre le chou sur le fait que nous n'étions pas assez actives sur les blogs, nous reprochant qu'il n'y ait pas assez de monde à la manifestation. Que lui, il connaissait une blogueuse qui ramenait 6000 personnes à chaque événement (on l'a vue après, une espèce de connasse, je te dis que ça), à nous demander quel serait l'évolution de notre blog, à quoi ça servait de faire de la mode sur un blog....  Et ensuite de nous asséner que, en gros, on était incompétentes. Tout ça en anglais. 
Alors pas de pot, j'étais celle parmi les trois qui s'exprimait le mieux (elles comprenaient bien l'anglais mais avaient plus de mal à le parler), et je n'avais pas un blog de mode. J'ai essayé à quelques reprise de lui expliquer que c'était avant tout un plaisir de bloguer, un partage, et pas une fin en soi (c'est mon opinion), mais il continuait à s'écouter parler sur l'avenir, le monde, la renommée. Alors, je l'ai planté là et je suis allée faire un tour. 
Les donneurs de leçons, honnêtement, ça me saoule. 
On n'est pas là pour se faire engueuler, on est là pour voir le défilé !
(Putain, je suis contente de l'avoir placée celle-là).

Le melon et les guéguerres.
C'est le moment où je ne vais pas me faire des amis... En même temps, j'avais mis mon collier "Connasse".
J'ai été positivement enchantée de rencontrer certaines personnes et j'avais des étincelles dans les yeux quand j'ai croisé certaines blogueuses que je suis régulièrement. Elles ont toutes été gentilles avec moi, aucun doute là-dessus, parfois une peu distantes ("Ah, tu as un blog ?... Non, je ne connais pas...") (ce qui d'un coup t'ôte le moindre intérêt). 
Gentilles dans l'ensemble, sans doute parce que je ne suis pas concurrente...
En revanche, certaines ont quand même un égo démesuré et déambulent avec un air blasé que je trouve totalement ridicule. Certaines s'évitent, ça se pousse du coude et se montre du doigt, ça se dévisage de la tête aux pieds, étudiant, au revers ou au headband près, le look du jour. Tout ça sent l'hypocrisie à plein nez...
Je ne suis pas une blogueuse mode, je l'ai toujours revendiqué, et ben je vais te dire, c'est pas demain la veille que je vais changer d'avis. On sent une compétition féroce sous des dehors amicaux, à celle qui arrivera à attirer l'attention de tel ou tel créateur, ou photographe, ou je-ne-sais-quoi.
J'avais envie de leur demander si elles se souvenaient des raisons qui les avaient poussé à ouvrir un blog, au début... Blogueur, pour moi, c'est pas un métier et ça ne le sera jamais. Bloguer, c'est échanger, partager, débattre, c'est donner de l'émotion. Avoir un blog, ce n'est pas être journaliste  (et vouloir se faire considérer comme tel) (sauf quand c'est ton vrai métier et que tu en as la formation, comme Caro). Avoir un blog, ce n'est pas être un people (et vouloir qu'on te déroule le tapis rouge). Avoir un blog, à la base c'est partager avec des gens...
En fait, je crois que j'ai été un peu déçue. Je les imaginais toutes comme des bonnes copines, des filles sympas et qui en plus se lookent bien. Certaines le sont. D'autres moins. 

Image vs. réalité
C'est dur, très dur d'être perçue uniquement au travers d'un écran, ou d'un magazine. J'ai trouvé surtout très dur de voir l'écart entre le virtuel et la réalité. L'invité d'honneur par exemple, Rosie Mercado, est très très belle sur les photos de papier glacé mais en vrai... ouch ! Elle fait 10 ans de plus, ses lèvres sont figées dans une duck-face permanente, ses pommettes trop marquées, sa peau n'est pas terrible et sa silhouette bien moins sculpturale qu'on le croit. Et c'est la première chose dont tu te rends compte. Quand elle est apparue au défilé, je ne l'ai même pas reconnue ! Trop d'écarts !! 
Je trouve ça très triste que ce soit uniquement ce qu'on retienne d'elle...
D'une manière générale, on s'enjolive toutes (moi la première), on ne met que des clichés flatteurs, étudiés, triés sans pitié. Oui, mais après, il faut assumer la réalité... Et rester reconnaissable, il me semble... Ou alors, rester incognito. Honnêtement, ça m'a fait réfléchir et si ça se trouve, je vais devenir moins exigeante sur mes propres photos. Je ne voudrais pas qu'un jour, on pense de moi que je suis méconnaissable dans la vraie vie.

Qu'est-ce que je fais là ?
Ben oui, au bout du compte... Qu'est-ce que je fais là ? Je ne suis pas dans le milieu de la mode, mon blog n'en parle pas, je ne suis pas venue filer ma carte de visite aux créateurs (ah bah oui, je n'en avais pas !)... Moi j'étais là en touriste. Avec mon bouquin tout de même qui a intéressé plusieurs personnes (merci Aurélie, très bonne relation publique, qui en faisait la promo à chaque passage en mode "Lisez-le, c'est génial !")
J'ai assisté à des beaux défilés, j'ai discuté avec des gens. C'était vraiment cool... Mais je pense que je n'étais pas à ma place. J'ai un peu trop de distance par rapport à tout ça, je regarde tout ça d'un oeil extérieur, sans doute un peu cynique et je ne me sentais pas vraiment concernée. 
J'ai été ravie d'être invitée, mais c'est certain, je n'y retournerai pas. Ou alors, en tant que visiteuse pas en tant que blogueuse du Blog Corner.

Voilà, fin du résumé.

En tout cas, j'ai vraiment pris conscience d'une chose. La raison qui m'a poussée, il y a presque 5 ans à créer Blonde paresseuse, c'était moi. Ma vie, mon mal-être, mon nombril. 
Petit-à-petit, c'est devenu toi et moi. Toi qui lis, toi qui partages, toi qui commentes ou qui passes simplement. Toi, et moi, et les échanges qu'on peut avoir, c'est ça la bonne raison.

Ecrire, c'est donner de l'émotion, donner à réfléchir, à rire ou à s'énerver. Bloguer, pour moi, ce n'est pas autre chose... Et je n'ai pas envie que ça le devienne.





61 commentaires:

  1. Pétunia11/5/16

    Il fallait demander au gros con de te rappeler combien il te filait pour faire le job et montrer tes compétences...

    Concernant tes photos, tu les choisis, tu ne les retouches pas comme la bomba latina, donc t'inquiète.

    Petite question : si on te proposait une rémunération pour t'exprimer sur ton blog sur certain sujets qui te touche, si on t'offrait des week-end ou autre est-ce que tu refuserais sous prétexte que tu n'es pas journaliste ?
    Bien sûr il y a un goufre entre s'exprimer pour le plaisir d'écrire, d'échanger et chercher à mettre du beurre dans les épinards.

    En tout cas merci pour ton compte-rendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta question est pertinente et j'y ai déjà plus ou moins répondu il y a quelques mois... Je ne fais que très peu de billets "sponsorisés" et uniquement pour des choses qui me sont proches, et surtout dans la mesure où ne m'impose rien en termes de contenu. Autant dire qu'il ne reste pas grand-chose au bout du compte.

      J'ai des sollicitations toutes les semaines, tu sais. Et je réponds non 9 fois sur 10.

      Mais je ne dis pas que je refuserai systématiquement.

      En revanche, je ne vais pas à la chasse. Je ne démarche pas les marques, je ne sollicite pas de cadeaux, rien de tout ça.

      Mais si l'Office du tourisme de Bali me contacte pour aller y passer quelques jours à ses frais, c'est clair que j'y réfléchirai à deux fois ! (faut pas déconner quand même).

      Par contre, faire de la pub (même bien payée) pour un appareil qui sert à rafraîchir l'intérieur de ta voiture quand tu n'as pas de clim (offre réelle, hein), honnêtement, non.

      Supprimer
  2. "On n'est pas là pour se faire engueuler, on est là pour voir le défilé !"

    Rien à voir avec la choucroute ou le sujet du jour mais merci, avec cette citation tu m'a ramenée de nombreuses années en arrière, je revois mon grand-père chanter cette chanson, ca m'a rendue toute chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kathy11/5/16

      Je n'avais pas relevé ! merci, grâce à toi ( et Armelle !... ) j'ai retrouvé cette chanson !.. :-)

      Supprimer
    2. Yes ! Je suis contente que vous ayez compris ;-)

      Supprimer
  3. Déjà que j'avais une sale idée de la mode de manière générale, ça confirme ... mais heureusement il te reste quelques points positifs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plein de points positifs ! Heureusement !

      Supprimer
  4. DOMINIQUE11/5/16

    Souviens-toi du meilleur, et puis basta pour le reste. Mais sur le fond, tu as raison : tu est blogueuse au vrai sens du terme, et tu as créé quelque chose d'important pour pas mal d'entre nous, puisqu'on te visite tous les jours, et qu'on ne rate pas un seul de tes billets.
    Même si au départ c'était pour affirmer ta personnalité à toi, avoir ton coin à toi seule sans te faire bouffer, c'est devenu un délicieux échange avec des lectrices qui t'aiment.
    Que demander de plus ? Des bisous, pardi.

    RépondreSupprimer
  5. Val Lao sur la Colline11/5/16

    Outch oui, en effet, on est loin des copinades et des marrades...
    Mais c'était une chouette expérience, au moins maintenant tu sais.
    Je ne lis pas les blogs "commerciaux" ni "de mode" (à part Violette mais elle est inclassable), ça ne m'intéresse pas du tout. J'en ai lus, mais j'en suis vite revenue, tellement ça pue la pub et la surenchère.
    J'aime ici la sincérité et le côté "fille comme nous". Ne change rien. Et si tu veux partager ici un kif mode ou maquillage de temps en temps au-dessus des embruns Rochelais, hé bien fait, c'est ce qu'on fait toutes (au sommet des collines ou au bord de l'autoroute, c'est selon), ça n'aura jamais rien à voir avec ces blogs qui ont les chevilles qui enflent jusqu'au melon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne idée, le bord de l'autoroute, je vais creuser !

      Supprimer
  6. Kaylee11/5/16

    Merci Armelle, n'oublie pas que "montre tes boobs", c'est Toi ! Et compte le nombre de nanas (moi y compris) qui ont montré les siens parce que tu l'avais gentiment suggéré.
    Je serais curieuse de savoir si la blogueuse "qui ramenait 6000 personnes à chaque événement", en avait réellement ramené 6000 ce jour-là.
    Merci de ce compte rendu brut de décoffrage, tu y es allée pour te faire plaisir, tu as vu, tu en es revenue.
    Ce que tu écris à propos de l'aspect physique réel de l'invitée d'honneur Rosie Mercado ne me surprend pas, je me demande comment ces nanas assument la différence entre leur visage sur papier glacé et le leur dans la glace le soir une fois démaquillé. ça doit être dur pour l'égo (qu'elles ont souvent démesuré).
    Surtout reste toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas une blogueuse française, mais israélienne, il me semble. En tout cas, elle était là et pavanait dans les stands des créateurs avec son interprète, tout aussi imbuvable qu'elle, faisant son marché à grands coups de "si j'aime, vous aurez le succès, sinon, ce sera le déshonneur".

      Au secours.

      Supprimer
  7. Fabignou11/5/16

    Merci pour ton franc-parler ! C'est super de savoir dire quand on est content et quand on l'est moins, sans langue de bois.
    Je ne sais pas quand la mode a arrêté d'être ce truc joyeux et un peu hors du temps pour devenir ce business assez sordide, où tout le monde fait la gueule et se tire dans les pattes. Dommage que ça déteigne sur les blogs du coup. Que certaines gagnent de l'argent avec leur blog ne me dérange pas, vu le temps et l'implication qu'elles y consacrent, mais pourquoi la concurrence implique forcément la mesquinerie ? S'il y a bien une chose sur internet, c'est de la place pour tout le monde !
    Quant à l'air blasé, ça me tue : aussi grand soit le nombre de clics et de likes que leur blog leur rapporte, ça reste un blog mode, on va se calmer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il ne faut pas oublier qu'on ne parle que de vêtements... C'est pas comme si on traitait de la crise des réfugiés ou de la déforestation, non plus.

      Ce ne sont que des bouts de tissu. Certes, il s'agit d'une économie tout entière, mais il me semble qu'il faut raison garder.

      J'aime bien dire ça, ça fait chic, je trouve.

      Supprimer
  8. Katy_Brode11/5/16

    Je me joins au choeur ! ce qu'on aime chez toi c'est de se sentir un peu chez nous aussi, même si on ne se connait pas en vrai ... on a l'impression que si un jour on se croisait et bien on boirait un verre et on rigolerait !
    Même mon père te suit après avoir suivi des liens sur mon mur FB et quand il te poste des trucs (genre pour ton anniv) il te dit "tu" comme si t'étais une copine à moi pour de vrai et j'adore lol
    Pour revenir au sujet initial : je déteste le monde de la mode, les fashionistas et les accros de photoshop et donc tu me confortes dans mon opinion
    Bises et continue à être comme tu es <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça ton père me suit ?! Dingue !!

      Supprimer
  9. Chris (aka Paquita Chocolatera)11/5/16

    J'ai bien senti ton flottement quant à ta présence sur l'évènement. Pas grave l'expérience a été intéressante. Le gros con là s'il préfère s'adresser à une blogueuse, c'est que ça lui coûte moins cher qu'une agence de com'.
    Les blogueuses à grosse tête et chevilles qui enflent finiront par lasser. D'ailleurs j'ai épuré mes lectures car ras-le-bol des billets dithyrambiques truffés de liens.
    J'ai trouvé les mannequins bien plus souriantes quand même que les brindilles de fashion week haute couture ou prêt-à-porter de grand luxe.
    En tout cas je suis contente d'avoir un jour cliqué sur ton pseudo et découvert ton blog. Depuis je me régale de chaque billet. Alors merci de nous enchanter avec tes mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elles étaient tout de même un peu plus souriante !
      Merci à toi <3

      Supprimer
  10. leyleydu9511/5/16

    Aucune idée de qui est Rosie Mercado (mais je vais aller voir car tu es mon influentatrice préférée).Je ne connais que Big Beauty dans les blogs de femmes rondes...et le mien (of course) qui n'est pas à jour depuis quelques semaines et qui n'est pas vraiment un blog de mode non plus;-)
    Je suis ravie que tu ne "melonises" pas parce que j'ai horreur du melon (pas glop pour tous les dîners ou je suis invitée de juin à septembre..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, j'aime pas le melon.

      Supprimer
    2. Madame Pivoine - Natacha12/5/16

      Ah bon, t'aimes pas le melon, c'est bon le melon !
      mouhahahahahha
      J'aime bien te taquiner ...

      Supprimer
  11. j'ai arrêtée depuis longtemps de lire les blogs de "modeuses", même grande taille! qui m'insupportaient... Garde ta franchise et ta simplicité, je t'aime comme ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi, je continue à les lire (ou à les regarder), ça me donne tout de même des inspirations ;-)
      Mais je ne commente pratiquement plus jamais.

      Supprimer
  12. Merci de ta franchise, c'est rare les gens qui "osent" dire ca tout haut. C'est intéressant d'en apprendre sur l'envers du decors en tous cas
    Et comme les autres, je ne suis pas les "gros blogs de mode".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, je vais pas me faire que des amis sur ce coup-là... Mais tant pis, j'en ai plein des amis ;-) Et des gens bienveillants ici aussi, c'est ma chance.

      Supprimer
  13. Ravie de ce petit CR "flops", ça ne m'étonne pas de toi ! Toi tu bloggues, tu écris tu partages, etc, ce qui n'est pas le cas des blogs mode qui sont de la pub, ni plus ni moins ! Je ne suis pas étonnée du melon de certaines !
    et surtout ne t'inquiète pas, tu es telle que tu es sur tes photos, pas de risques de ne pas te reconnaître ! Reste comme tu es Armelle, nous on t'aime comme ça ! #coeuraveclesdoigts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, j'ai un peu plus de rides quand même, faut pas déconner. Merci les filtres instagram qui te font la peau douce et lisse comme dans une pub Mixa.

      Supprimer
  14. Kathy11/5/16

    Merci de partager ton expérience, je ne vais pas sur des blogs de mode ( pourtant j'aime m'habiller !... ) et j'avais complètement oublié cette chanson ( maintenant, je l'ai dans la tête !... ;-)) j'ai défilé pour un magasin et la commerçante nous demandait de sourire : cela aurait été plus facile de faire la gueule ( qu'est ce que je fais là ? qu'est ce qui m'a pris de dire oui ? tout le monde va me regarder !... etc...) mais bon, là on parle de mannequins professionnelles, hein !?... tu n'es peut-être pas journaliste mais tu as un talent certain pour raconter les choses : tu as même écrit un livre ( que j'ai bien sûr !...) j'ai imprimé certains de tes billets et quand je les relis, je ris toujours autant... alors oui continue comme çà !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines étaient professionnelles, d'autres non. Certaines avaient l'air très très stressé, d'autres moins. Elles étaient toutes adorables !

      Tu as IMPRIMÉ des billets ?! Le truc de ouf' ! Même moi, j'ai jamais fait ça !!

      Supprimer
    2. Kathy12/5/16

      Ouiiii !!!.... je me suis fait un classeur !... un billet " au hasard " : La grosse et les collants ; je ne peux pas m'empêcher de rire à chaque fois car c'est tout moi !...

      Supprimer
  15. Reine11/5/16

    Et ben au moins maintenant tu sais!!
    Et ma caille comme tu es belle sur la photo....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un genre de photomaton où tu te prenais tout seul et qui t'imprimais les photos ensuite... Rigolo !

      Supprimer
  16. DOMINIQUE11/5/16

    Au fait, faire la gueule en défilant, c'est pour que le public oublie le mannequin, qu'il ne soit qu'un porte-manteau. Exactement la même chose pour les formes : pas de seins, pas de hanches. Le plus plates possible. Donc, on obtient un porte-manteau qui fait la gueule.
    Ce sont les hommes, qui demandent cela. Pour la plupart, ils ne voient pas l'attrait que peut avoir une femme à courbes et souriante. Cela gâche la marchandise. On ne DOIT voir que le vêtement.
    Nous, les femmes, on sait que c'est ridicule, comme de nous harnacher de trucs totalement importables, à moins d'accepter de se casser la figure tous les mètres, de ne pas pouvoir s'asseoir ou de ne pas pouvoir bouger.
    Ces graaands messieurs confondent le moyen (de rendre une femme belle) et le but (d'être un âââârtiste).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas pensé que ça pouvait être pour ça. Pour qu'on oublie la fille et qu'on voit le vêtement. C'est ridicule !
      Moi je vois surtout une fille qui fait la gueule et ça ne me donne pas envie de voir le vêtement !

      Supprimer
    2. Madame Pivoine - Natacha12/5/16

      Et pas de forme c'est pour cacher l'incompétence à savoir coudre ....

      Supprimer
  17. Je te trouve très jolie sur la photo que tu as choisi.
    Merci pour tes articles qui sont toujours très agréable à lire. Je file lire la 1ere partie car je crois que je suis passée à côté.
    BIses
    Ciloucr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. File vite ! Mais après, tu reviens, d'accord ?

      Supprimer
  18. Esteldf12/5/16

    Je sors de mon sous-marin, pour te remercier de ce billet si vrai. Je suis ton blog depuis au moins tout ça, après avoir suivi un de tes commentaires (que je trouvrais hilarant) chez Caro.
    Merci de te livrer avec autant de franchise, que ce soit dans les photos ou les écrits.
    Bises sincères !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore quand les gens font le coming-out ! Je sais que pour certains (certaines), c'est une sacrée étape à franchir... Alors, merci à toi ;-)
      Et des bisous de bienvenue aussi

      Supprimer
  19. Smouik12/5/16

    quel joli billet dans sa construction... les faits, les ressentis et à la fin, l'expérience qui jaillit. Tu sais vraiment pourquoi tu fais ton blog, et c'est aussi ce qui nous y attire, pour le partage et l'authenticité. Si tu perdais ça, tu nous perdrais aussi.
    Je ne me permettrai aucun commentaire sur les autres bloggeuses que tu as rencontrées, je ne les connais pas, mais sans doute certaines sont à la recherche d'elles-mêmes dans ce miroir et ne s'y sont pas encore trouvées...

    Quant au Brody qui engueule les gens dont il a besoin pour vivre, wouahou, ça donne pas envie de le connaître...

    Bref, ce show a dû être un moment important et je souhaite longue vie à ton joli blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik, toujours la voix de la sagesse... Oui, elles cherchent.

      Supprimer
  20. Merci ma grande pour ce retour sans concession.
    En ayant fait le top d'abord et le flop en suivant, on reste un peu sur les flop... pas top !!!
    Alors je reviens sur le positif
    Grâce à ton blog dont nous adorons toutes le style et l'humour et que nous ne voulons pas voir changer, tu as pu te faire connaitre et assister à un évènement qui t'a quand même mis des paillettes dans les yeux.... pendant deux jours, ça c'est chouette !
    C'est un bon souvenir, c'est un truc genre "waouhhh j'y étais"
    Tu es restée très lucide, tu garderas ton regard perspicace et ta plume acérée, nous continuerons à trouver ici une ambiance chaleureuse.
    Tout est bien qui finit bien !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure Mamina, je garde bien sûr un très bon souvenir de tout ça. Encore une fois, j'y ai rencontré un tas de gens très bien !!
      C'est vrai que j'ai hésité à publier les deux billets dans l'autre sens, c'était difficile.

      En tout cas, j'y assisterai de nouveau avec plaisir, mais comme une visiteuse ;-)

      Supprimer
  21. Phedia12/5/16

    Merci Armelle de savoir rester toi-même, c'est devenue tellement rare l'authenticité humaine. Toujours un grand plaisir de te lire (même si je commente moins en ce moment).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun souci ma belle, tu passes quand tu veux.

      Supprimer
  22. Madame Pivoine - Natacha12/5/16

    Il y a fort longtemps que je ne lis plus aucun magazine "féminin",trop de pub, trop de bla-bla, trop de complexes. La mode .... pfff, comment te dire. Elle m'aime pas trop la mode et j'en ai un peu marre du sens unique.
    Je commence sérieusement à me lasser de certains blog qui ressemblent aujourd'hui justement aux magazines que je fuis comme la peste. C'est vrai que certaines bloggueuses attrapent un melon insupportable, sont très hargneuses à la moindre critique. Le manque d'honnêteté est légion et ça m'agace. Parmi elles, LA grande absente du Pulp Fashion Week. Je sais que tu l'aime bien (tu vois de qui je parle, hein) mais quand on relis certains post d'il y a quelques années où elle nous (lectrices/lecteurs) suppliait presque de commenter.... Bref.
    Pour le coup je suis mieux sur instagram. C'est plus direct, on a très vite fait de se faire une opinion sur les personnes qu'on croise. Et je me suis fais quelques amies IRL.
    Je vais de temps en temps chez Caro, mais de moins en moins. Chez Chag je trépigne à chaque nouveau billet. ET chez toi c'est quasi quotidien. Mais ça tu le sais déjà. J'aime bien ce qui se passe ici et la bande de douces dingues qui tiennent le bar...
    La bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La grande absente, oui, je l'aime beaucoup, pour ce qu'elle m'a apporté.
      Mais je visite son blog pas forcément pour l'échange, surtout pour l'inspiration. D'ailleurs je ne laisse pas souvent de commentaires. C'est comme si je regardais une vitrine...

      Supprimer
  23. Anonyme12/5/16

    :o)) reste comme tu es !!! j'aime beaucoup ce post : recadrer, ça donne du recul et je crois qu'en ce moment on a besoin de ça !!
    la souris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas trop de recul non plus, sinon, on se casse la gueule dans les pots de fleurs.

      Supprimer
  24. Merci pour ce retour tout en franchise, whaou !

    Et surtout ne regrette rien et reste comme tu es.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Votre article me laisse stupéfaite.... Vous insultez les personnes qui se plient en deux pour organiser et faire connaître la mode grande taille en France !
      Quand aux attaques envers de Mr Brody prenez en considération ses remarques ce Monsieur et ses créations sont connus dans le monde entier. Vous critiquez également Gala rédactrice en chef d'un magazine de mode grande taille en Israël !
      Pourquoi toute cette méchanceté et cette vulgarité ?
      Ariella

      Supprimer
    2. Bonjour Ariella,

      Je n'ai ABSOLUMENT pas insulté les organisateurs... J'ai d'ailleurs reconnu leur travail dans le précédent billet, j'espère que vous avez eu le temps de le lire.

      Concernant Monsieur Brody, le fait d'être un créateur reconnu ne dispense pas d'être poli. Il est venu, agressif et condescendant, il me semble que sa célébrité ne le justifie pas.

      Ce serait à moi de courber la tête de lui cirer les pompes alors qu'il vient me donner des leçons, sur notre stand sans que nous ayons tenté de l'approcher d'aucune manière ? Mais de quel droit ?!
      La "célébrité" n'excuse pas tout. Au contraire, il devrait plutôt veiller à être irréprochable, en tant que personnalité publique.

      Je ne connais pas "Gala". J'ai juste vu la façon dont elle approchait les créateurs justement et je n'ai aucunement apprécié son comportement, ni celui de son interprète. C'est mon droit.

      Quant à la vulgarité, Chère Ariella, si ce sont les gros mots qui vous choquent, j'en suis navrée, mais c'est souvent le cas ici...

      Peut-être est-ce la première fois que vous venez ?

      Supprimer
  25. Concernant Rosie, elle est un exemple pour beaucoup de femmes, elle a perdu plus de 100 kilos !
    c'est tellement méchant vos commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une nouvelle fois, je vais tenter de mieux expliquer : si Rosie Mercado a perdu 100 kilos, tant mieux pour elle. C'était sans doute difficile et le parcours a dû être compliqué.

      Il ne s'agit pas de ça. Je n'ai d'ailleurs absolument pas évoqué sa perte de poids, car ce n'est pas la question.

      Il s'agit de l'écart entre son image et la réalité... C'est sans doute la même chose pour quantité de personnes, mais je pense que cela dessert plus qu'autre chose. A quoi bon être une personnalité publique si on ne peut vous reconnaître tant l'écart est grand ?!

      Dans mon commentaire, j'essayais visiblement de montrer que cet écart, même s'il est compréhensible (on veut tous être beaux !) est parfois trop grand...

      Il était question de notre rapport à l'image et pas de sa perte de poids...

      Supprimer
  26. Isabelle18/5/16

    Je pense comme toi, un blog, c'est d'abord une envie de partage, de rencontres, d'imprévus, d'échanges. Je suis aussi quelques (peu) de blogueuses curvy. Certaines ont l'honneteté, les plus jeunes, de spécifier quand un billet est sponsorisé, quand on leur a offert les vetements, d'autres pas du tout, on les sent prêtes à tout pour faire croire qu'elles sont sincères mais bizarrement, sitôt le post en ligne, le vêtement est dans leur vide-dressing, c'est dire si elles l'aiment. Idem pour tout, les blogs de cuisine aussi, quand certains blogueurs cherchent à te faire croire qu'un certain petit "fromage" (enfin ersatz) est un vrai fromage et non une marque, et qu'en plus il a du goût, pour moi ils ne sont plus crédible.
    J'espère que les quelques blogueuses que je suis sont sympas en tout cas.
    Pour l'écart entre l'image et la réalité, c'est pour toutes les "staâââââââ", elles sont souvent tellement retouchées qu'à Hollywood, elles sont nombreuses en psy car quand elles se voient dans un magazine elles ne supportent plus le décalage entre l'image et la réalité, décalage qui leur vaut des "ah je vous croyais plus belle" au quotidien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant, je ne critique pas le fait que certaines fassent de leur blog un business, why not... mais alors, il ne faut plus tenter de faire croire qu'on est une super copine, avec des super tuyaux trop cool...

      Supprimer
  27. Rien de nouveau sous le soleil ...

    Ceci dit, je te trouve pas cool concernant Rosie. Personnellement je ne peux pas l'encadrer mais je salue son taf ! Tu dois savoir que les photos pros c'est de la manipulation et qu'elle n'est qu une base. Lui reprocher ses injections dans les lèvres pourquoi pas, mais sa peau et ses pomettes ... pour moi ça revient 2 dire à une grosse qu'elle pourrait faire l'effort de muscler son gros ventre qu'on ne voit pas sous son jean mais qui jure en maillot de bain.
    C'est qui le créateur qui se prend pour le maître de l'univers et qui a tellement de succès qu'il est obligé d'intégrer la pulp au lieu de faire son propre truc ? ... ? ......... ?????
    Les retours que j'ai eu concernant l édition précédente étaient puants. D'où mon désintérêt.
    Les nanas qui ne sourient pas c'est pour faire comme les défilés habituels ou des femelles androgynes tirent la tronche car n'oublions pas que ce ne sont plus des personnes mais des porte manteaux.
    Ça m'a toujours rendu dingue.
    Mais vu que ce milieu ne peut exister dans copier coller la mode qui nous rejette on est mal barrées ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pommettes, c'étais vraiment pas joli. Qu'elles soient saillantes, pourquoi pas, si on aime, mais avec tellement de terre de soleil et d'enlumineur qu'on aurait dit de la terre cuite, ça tranchait vachement et du coup, on ne voyait que ça !

      Enfin, c'est mon avis, mon goût qui n'engage que moi bien sûr.

      Quant aux mannequins, elles étaient tout de même un peu plus souriantes, heureusement... mais pas toutes !

      Supprimer