7 avr. 2016

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



Ça faisait longtemps dis donc.... Longtemps qu'il n'y avait pas eu de billet sur le blog, et longtemps qu'il n'y avait pas eu de kiwi. On répare ça, ok ?

La vie c'est un kiwi quand les tests d'évaluation subis par Crapaud-poilu dans l'école près de Bordeaux se sont "globalement bien passés". On attend le retour sachant qu'il a clairement dit que même si c'était l'école la plus proche de La Rochelle, ce n'était pas du tout celle qu'il préférait. Bon, ben c'est dit. On attend les résultats pour... je ne sais plus quand, vers le 18, il me semble. Si c'est bon, entretiens devant le jury à suivre. On attend surtout les réponses des deux autres écoles dans l'ordre de préférence, en croisant les doigts à s'en faire péter les jointures.

La vie c'est pas un kiwi quand je manque cruellement de temps en ce moment pour faire des choses que j'aime, écrire ici par exemple. Déplacement pro en début de semaine, avion, voiture de location, hôtel, réunion, retour à l'aéroport, arrivée chez moi à 22h15. Se coucher, dormir, retourner bosser... Pas de le temps de lire, pas le temps d'écrire, pas le temps de faire le ménage ou de paresser sur mon canapé. Pas le temps...

La vie c'est pas un kiwi quand ce weekend, on monte avec un camion dans la maison de ma grand-mère pour rapporter quelques affaires avant que la maison ne soit vendue. C'est la première fois que je retourne là-bas depuis qu'elle nous a quittés et franchement, ça me fait drôle. Je vais rapporter quelques trucs, un meuble très bizarre que j'aime beaucoup, un sèche-linge, des chaises, sa boite à couture, peut-être des foulards et quelques sacs à main. J'espère que ça va aller...

La vie c'est un kiwi quand justement, l'orchidée offerte par ma grand-mère l'année dernière pour mon anniversaire s'est mise à refaire de gros boutons, juste la semaine de son décès. J'ai décidé d'y voir un joli signe.

La vie c'est un kiwi quand toutes mes tulipes sont sorties ! Violettes très foncé(es ?), rouges, jaunes et orange. Un joli parterre. Tous les soirs avec mon amoureux, on sort faire "un tour de la cour" où on inspecte avec attention toutes nos petites plantations, on mesure les pousses, on compte le nombre de feuilles, on contemple les bourgeons. Ça fait un peu vieux couple pépère. J'adore. Love you, Darling.

La vie c'est un kiwi quand on a eu une bonne crise de rire hier soir à table. Crapaud-poilu nous raconte que quand il va aller en Haute-Savoir avec sa Chérie (un projet de vacances à deux), ce qui sera génial c'est qu'ils "vont pouvoir cueillir les myrtilles directement sur les arbres".
Je le regarde, interloquée.

- Comment ça "sur les arbres" ?
- Ben ça sera la saison !
- Oui, bien sûr, sur des grands myrtilliers, mais comment allez-vous faire si vous n'avez pas d'échelle ?...

Là, il a compris qu'il y avait un truc qui clochait, parce que j'ai failli m'étouffer de rire.
Il pensait vraiment que les myrtilles, ça poussait comme des cerises. Alors il a cherché sur Google (à table, hein, tout de suite bien entendu), et il a compris. On s'est bien marrés.

La vie c'est un kiwi quand nous sommes allés dimanche dernier dans le délicieux restaurant L'Hysope, situé à La Jarrie, petite commune près de La Rochelle. C'était un cadeau de Noël offert par des amis attentionnés et c'était parfait. Un endroit charmant avec un jardin magnifique, une déco belle et tendance, façon cabinet de curiosités (concoctée par la talentueuse Karine Favier que je connais depuis si longtemps, et que je croise avec joie trop peu souvent).
Et une cuisine parfaite. Ce que j'aime dans un resto, c'est quand tu peux manger des choses que tu ne peux pas cuisiner chez toi.
Sinon, à quoi ça sert ? ;-)
Ingrédients choisis, modes de cuisson particuliers, assaisonnement de ouf... Un vrai régal, une découverte de sensations à chaque bouchée.
Si tu es du coin, vas-y, franchement, ça vaut le coup.
Pour L'Hysope... un très bon.
(tu reconnais la fille qui est scotchée sur Paris Première le dimanche matin vers 11h30 ?)
(François-Régis, si tu me lis...)

(c) L'Hysope

(c) L'Hysope

La vie c'est un kiwi quand j'écoute en boucle dans la voiture Alabama Shakes. Il m'est arrivé un drôle de truc avec cette musique. D'abord, l'un des titres a été la musique d'une pub pour... je ne sais plus quoi... un ordi ou une tablette il me semble. A chaque fois que passait la pub, je disais "J'aime bien cette musique".
Oui Maman, tu le dis à chaque fois.
Et puis un jour, sur France Inter, j'entends une musique (pas la même), je kiffe, je mets en route TrackId, un genre de Shazam, et bing ! Je te le donne en mille, c'est le même groupe.
J'ai refait le coup une autre fois, une autre et encore une autre...
Alors voilà, finalement, j'ai l'album. Je te laisse avec un titre, un que j'adore vraiment, mais tous sont parfaits...



Allez, des bises.



21 commentaires:

  1. Val Làô sur la Colline7/4/16

    Ah oui ! Alabama Shakes ! J'avais mis "don't wanna fight" dans ma playlist de running (playlist que je n'écoute plus finalement, ça perturbe mes enjambées tellement tellement magiques de la licorne). Le morceau que tu nous proposes est chouette aussi, dans un autre genre.

    Le coup des myrtilles, c'est pas mal. Offre-lui un peigne à myrtilles, ça va le scotcher :-)

    Kiwi aussi ici avec les tulipes, alors que nous déclarions à qui voulait l'entendre que nous n'aimions pas ça ni l'un ni l'autre, surtout mon homme, qui est Hollandais, "pourtant". Mais mon beau-frère nous a à l'automne ramené des caisses de bulbes des Pays-Bas, donc... on a planté. Et maintenant on est super content ! Nous aussi on en a des violet foncé (violettes foncées ? je ne sais pas, je dis "pourpres", c'est vachement plus chic) et même des mixtes jaunes & rouges, le truc que je déteste à la base, mais là je sais pas, ça doit être l'endorphine du Printemps... ça passe...

    Les affaires des grand-mère chez soi... J'en ai quelques-unes, meubles ou autres, j'aime bien les avoir autour de moi.

    J'espère que tout ira bien pour ton Crapaud. Ici aussi, on a envoyé les dossiers pour mon aînée, qui après une année hors statut d'étudiante mais consacrée entièrement à la préparation de cet objectif, devrait rentrer à l'université en septembre. Section sélective à 20 places, c'est chaud (même s'il n'y a qu'une 50e de demandes)... Avec tout ce qu'elle y a mis comme cœur et enthousiasme, j'espère que son premier vœu sera exaucé... J'ai un peu mal au bide, quand même, quand j'y pense...

    Et pour le boulot, j'espère qu'il n'empiète pas trop sur ta vie perso, même si tu t'y éclates.

    Des bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes que tu aies mal au bide ! Fingers crossed for you tou ;-)

      Supprimer
  2. Reine7/4/16

    Aaaaahhh , on te languissait!!!
    Nous avons 4 petits arbres dans notre cour, et le chéri qui les a délivrés du lierre qui les étouffait, fait le tour aussi le soir (3 mètres!) pour leur dire combien il est fier d'eux et de leur nouvelle vigueur!! C'est un nouvel aspect de mon chéri, totalement inattendu!!
    merci pour le tip de l'Hysope . Je viens à La rochelle en juin. Je vais organiser quelque chose, car il y a un anniv à fêter!!
    Et merci pour Alabama Shakes , ...connaîs pas du tout , j'ai hâte d'être à la maison ce soir pour écouter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis aussi scotchée par mon mec, pas jardinier, pas bricoleur mais qui m'aide dans tout avec bonne humeur et bonne volonté...

      Supprimer
  3. Coucou, moi aussi je fais le tour de mon jardinet pour voir mes plantes pousser, mais avec mon petiot qui adore venir commenter avec moi, et attend impatiemment le moment ou il y aura des fleurs à cueillir "pour me faire un gros bouquet" <3
    Des bisous chez toi La blonde !

    RépondreSupprimer
  4. Chris (aka Paquita Chocolatera)7/4/16

    Oh je peux de nouveau commenter depuis le boulot ! C'est-y pas un kiwi ça ?
    Bon ton Crapaud-Poilu va peut-être regretter que les myrtilles ne poussent pas sur des arbres parce que pour en avoir ramassé : dieu que la terre est basse !
    Je continue de croiser les doigts pour lui (et pour la fille de Val Làô).
    Pas encore fait le tour du jardin pour voir les floraisons. Par contre mon mini-rosier que je croyais en mourance a repris de la vigueur, est plein de jolies feuilles. J'attends les fleurs avec impatience.
    Matériellement, je n'ai pas grand-chose de mes deux grand-mères : tout dans la tête.
    Question travail, je constate que tu es gâtée. Ici, ça turbine aussi mais c'est surtout l'ambiance qui est pourrie par une personne ! Pas grave elle est bientôt partie (plus que 2,5 mois - oui je tiens un décompte).
    Alabama Shakes j'en ai déjà entendu parlé par ma fille (?) mais je ne connais pas donc...je vais écouter ça ce soir.
    Bises jolie Blonde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE8/4/16

      Oui, mais pour le ramassage des myrtilles, mes parents avaient un truc : les enfants sont plus près de la terre. Au risque de les voir réapparaître de la couleur violette des tulipes de notre Blonde...

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)8/4/16

      Dominique, enfants et vivant à la montagne, mon frère et moi étions de "corvée" myrtilles mais maman se joignait toujours volontiers à nous. Il valait mieux d'ailleurs ainsi elle était sûre qu'il y en aurait pour la confiture ;-)

      Supprimer
    3. Oui, montagne : moi, c'étaient les Pyrénées Atlantiques.

      Supprimer
    4. Lèvres bleues en perspective !

      Supprimer
    5. Chris (aka Paquita Chocolatera)11/4/16

      Moi c'était Pyrénées orientales. Et les lèvres bleues c'était toujours très drôle !

      Supprimer
  5. Ah, une autre fan de François Régis :-) (La préparation du repas du dimanche avec Très très bon et parfois un verre de blanc, c'est ma tradition, ça)
    Je croise les doigts pour ton Crapaud, même sans myrtilliers :-)
    De ma grand mère, il me reste des napperons au crochet fins comme de la dentelle, ils me sont précieux. C'est ma Mémé qui les avait faits... Garde bien ce meuble biscornu et les autres choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas exactement ce que je vais rapporter... On verra bien, mais je ne prendrais que des choses qui me tiennent vraiment à coeur. Sauf pour le sèche-linge, là, c'est juste le côté pratique...

      Supprimer
  6. Smouik7/4/16

    Boîte à couture de ma grand mère... J'ai les deux. Je pense à elles à chaque fois que je m'en sers... Autant dire souvent :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est magique sa boite à couture !

      Supprimer
  7. DOMINIQUE8/4/16

    Mon jardin est plus herbes sauvages et chardons. Mais j'ai quelques pépites "dames d'onze heures" "ail sauvage" "véroniques" et... poireaux sauvages. Pour l'instant, je me bagarre contre les chardons.
    Alors, tulipes violet foncé ou tulipes violette foncée. Dans les deux cas, "foncé" s'accorde avec la couleur. Pour violette, c'est une fleur donc invariable. On pourrait écrire des tissus violette (de la couleur de la violette), comme on écrit des tissus orange. Mais comme on a "violet", c'est plus joli, des tissus violets.
    Vous êtes dures, de me plonger là-dedans, alors que je n'en suis qu'à mon deuxième café. J'espère ne pas avoir écrit trop de sottises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiii, plein de bisous violets foncé. Donc.

      Supprimer
  8. Anonyme8/4/16

    Bien sur que la floraison de l'orchidée c'est un signe, ta grand mère est venue te faire un petit coucou.
    Odile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte que les boutons s'ouvrent...

      Supprimer
    2. Kaylee9/4/16

      Mais oui, c'est un joli signe ! Prends-le comme tel :)

      Supprimer