29 févr. 2016

Rattrapée par la réalité

(c) Dario

Depuis que je vivais dans la Bicoquillette, je devais faire face à un inconfort temporaire : je n'avais pas de miroir en pied. J'ai un miroir dans la salle de bains (je ne l'ai pas eu dès le début mais maintenant, ça va plutôt bien). J'ai un miroir dans ma chambre au-dessus de la cheminée. J'ai un miroir dans la chambre d'amis-bureau-pièce à-bordel-non-identifié, j'en ai deux dans l'entrée et un dans les toilettes en bas. 
On peut dire que j'en ai, mais pas un qui me permette de me voir plus bas que sous les seins. Alors tout va bien. Je me contentais de ma tronche, ma coiffure, mon décolleté et c'était pas si mal. Un miroir en pied me manquait toutefois, pour vérifier l'allure générale de la silhouette composée à partir de choix plus ou moins hasardeux dans la pénombre de la chambre au petit matin.

C'est chose faite. Prise d'un coup de calgon (expression vintage s'il en est), j'ai acheté deux miroirs en forme de vague, assez étroits, qui collés l'un à l'autre sur la porte de mon placard, en créent un suffisamment large pour me voir en entier.

Misère.

Faut que tu fasses quelque chose ma grosse, parce que c'est bien joli d'avoir jeté ta balance aux orties (enfin dans une benne de la déchetterie) il y a plusieurs années, mais à un moment, il faut se rendre compte que ta silhouette n'a pas changé par magie. Partant du principe fondateurs de "ce que ne je ne vois pas n'existe pas", ne voyant pas mes bourrelets, j'avais l'impression qu'ils n'étaient plus là.

GRAVE ERREUR.

Lorsque je me suis vue, nue, sur les miroirs en vague, j'ai cru que j'allais faire une syncope. Je suis énorme... Mes seins tombent, mon ventre pendouille, j'ai des cuisses plus larges que celle d'un pilier de rugby et des fesses gigantesques. Et puis des plis, des plis, des bourrelets, et encore des plis.  
Un sharpei. 
En blonde.

Je sais pas si c'était une bonne idée finalement, ça m'a filé le bourdon au lieu de m'aider à ajuster ma ceinture.

Le seul truc sympa, c'est que si je me mets de profil, pile au niveau de la jointure entre les deux miroir, je perds au moins 15 kilos. Il manque une partie au milieu, mon ventre est plus près de mes fesses. Bon j'ai aussi une drôle de tête, avec l'oreille au niveau du nez. A ce moment-là, si je me regarde de face, je ressemble à un cyclope avec un seul œil et un mono-sourcil. 

Comme si un Renoir fusionnait avec un Picasso. La couleur en moins.

Renoir - 1917

Picasso - 1907


Je sais pas si c'était une bonne idée finalement, parce que jusqu'à maintenant, je me sentais plutôt bien et maintenant que des vagues réfléchissantes sont collées sur le placard, je me sens grosse et moche.

La réalité, c'est pas toujours bon pour le moral.



70 commentaires:

  1. Le blues du miroir, même les minces l'ont. A part Kate Moss, qui est content de sa silhouette ? Quand j'ai du mal à fermer mes jupes et pantalons, je limite un peu dans l'assiette. Je passe du ET au OU.
    Fromage OU dessert. Apéritif OU vin. Parce que je suis incapable de me mettre au régime sec, je recraque aussitôt, je n'ai trouvé que ça comme régime miracle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne idée le ET/OU... Merci ;-)

      Supprimer
  2. Ah non mais il y a quand même une chose qu'il faut savoir: Les miroirs en vague d'Ikéa grossissent considérablement (sont cons ces suédois ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais ils viennent de chez Casto...

      Supprimer
  3. Je suis un peu dans le même cas que toi. La balance a disparue de la salle de bain, les miroirs toujours pas mis au mur. parfois, je me demande aussi si on du bien à s'analyser comme ça. Parce que ces mots si durs que tu as sur toi, tu ne les aurais jamais pour un proche, une amie et même une collègue. Je ne suis pas satisfaite de mon reflet mais j'essaie de me rappeler à chaque fois que ce corps tant honni, me permet tellement de belles choses, que je suis en bonne santé, réellement, que j'ai de la chance globalement de ne souffrir de rien ou si peu.
    Alors oui, je fais attention quand même. j'ai 43 ans, faut pas se leurrer, ce qui s'installe c'est pour longtemps.
    Mais quelqu'un t'aime pour celle que tu es. Essaie d'en faire autant :-)
    et puis les vagues, c'est peut-être pas si cool non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joliment dit, oui souvent on est bien plus dure envers soi même qu'envers les autres

      signé la fille sans miroir en pieds chez elle :)

      Supprimer
    2. Tu as tellement raison Murmur... Ma bienveillance est inversement proportionnelle entre celle que j'accorde aux autres et la mienne.
      Jamais je ne dirai ni même ne penserai un truc pareil à propos d'une amie. Je ne suis pas ma meilleure amie, c'est certain et c'est sans doute là-dessus qu'il faut que je travaille...

      Supprimer
    3. Tataltesse, feat. Soeur Confiance des Miroirs Ridés4/3/16

      T'inquiète, j'ai des fiches.

      Supprimer
  4. Val Làô sur la Colline29/2/16

    Hum, je comprends ça, on se trouve toujours un truc en trop dans le miroir, si ce ne sont pas les kilos, c'est autre chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poil, un bouton, une ride. Oui, tout ça.

      Supprimer
  5. DOMINIQUE29/2/16

    M'enfin, Poussin ! Tu as la peau douce, des yeux à tomber, un décolleté à ressusciter le loup de Tex Avery chez tous les hommes, mais combien de femmes (y compris Kate Moss) aimeraient en dire autant.
    Tu es belle, ton chéri est le premier à te le dire et à te le prouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle. Oui, j'ai un amoureux qui est un ange et qui lui ne me voit pas du tout de la même façon. Sauf que parfois, tout ça me rattrape un peu vite.

      Supprimer
  6. DOMINIQUE29/2/16

    En tout cas merci pour le Picasso, ça confirme ce que je pense de lui : je n'arrive pas à m'y faire. Pourtant, j'ai essayé d'aimer, mais non. Pas plus que Renoir, enfin certaines toiles, mais là c'est à cause du rose bonbon de la peau.
    Que celle qui a une peau rose Malabar me fasse signe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rose malabar avec ou sans l'aide du soleil ?
      Parc que après 30 min au soleil sans protection j'ai le malabar, si tu ajoutes 30 minutes de plus je passe l'écrevisse cuite.
      Sans le soleil j'ai la couleur petit cochon propre, un beige rosé un peu bof...

      Supprimer
    2. DOMINIQUE29/2/16

      A l'époque, c'était sans le soleil. Ecoute, une grande toile de Renoir dans un musée, représentant une femme nue couchée de dos, tu ne voyais qu'une chose : ce rose étalé sur tout le tableau.
      Même le soleil il ose pas faire ça.

      Supprimer
  7. Catherine29/2/16

    oh murmur, que c'est beau et bien dit, et tellement vrai.
    tu es belle Armelle, parce que ce qui compte c'est ce que tu as dans le coeur !
    Bonne journée, et enlève ces vagues qui te donnent du vague à l'âme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va aller, promis, ça va aller mieux ;-)

      Supprimer
  8. Sophiefromthetrain29/2/16

    Ce que je lis c'est que tu te sentais bien avant et que tu t'en passais très bien. Ote ces miroirs et reprends LA VIE là où tu l'as laissée avant de les poser. Contrairement à toi, je les sens, les kilos en trop, ils sont bien là et ils m'encombrent alors je t'envie car j'adorerais faire mienne "ce que je ne vois pas n'existe pas". Bisous doux <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, je vais essayer de me regarder dedans plutôt habillée que toute nue.

      Supprimer
  9. Anonyme29/2/16

    Mais pourquoi tu te regardes nue? Il y a très longtemps que je ne le fais plus....Un miroir c'est utile pour se voir habillée, pour savoir comment les autres nous voient et d'après les photos que tu postes je dois te dire que tu déménages et que tu es belle... Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui, c'est ça ! Faut arrêter de se regarder à poil.

      Supprimer
  10. Je connais bien cette souffrance, ce choc. Se voir... Et se trouver finalement différente de l'image qu'on avait de soi (aka plus grosse...)
    Face à ça, je viens d'avoir une énieme tentative de régime... Avortée.
    A l'aube de mes 48 ans (Aïe), j'apprends tout doucement à lâcher cette proie insaisissable, la ligne parfaite... Le bonheur n'est pas là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne veux pas la ligne parfaite, je voudrais juste un peu plus de... et un peu moins de...

      Supprimer
  11. Kaylee29/2/16

    Oui, tu es belle Armelle (depuis que l'année dernière je t'ai montré mes (vieux) boobs je me permets de te tutoyer), tu as un super amoureux, un "crapaud poilu" génial, un regard magnifique et pétillant, un décolleté sublime, alors fous-toi de la glace. Pense à toutes ces actrices et autres people qui ne s'assument pas, écrasent et étouffent leur corps dans des gaines Spanx ou Spandex, comme Kim K et autres : elles montrent une parfaite silhouette en 8 aux médias, et le soir, lorsqu'elles enlèvent devant leur mec le truc en je ne sais quelle matière qui les a torturées toute la journée, et bien leur amoureux il doit être fort déçu. Style "je dîne avec Jeanne Mansfield et je me retrouve au lit avec Jane Birkin", mais à l'envers.
    C'est dans les yeux de ton amoureux et de ton fils qu'il faut que tu te regardes, pas dans un méchant miroir en entier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me voir dans ses yeux à lui, c'est ça qu'il faut que je fasse. Chaque jour...

      Supprimer
  12. Ta description me rappelle une personne que je connais bien (très bien)et qui a fini par virer tous ces miroirs en pieds.
    En plus imagine que les seins qui tombent ok je les aient, mais ils sont minuscules les miens et jamais j'aurai un décolleté à faire baver le loup de Tex Avery, qui compense bien le bassin large et le ventre envahissant, ne serait ce qu'en détournant l'attention via un décolleté pour plongeurs aguerris.

    Par contre comme je suis un peu maso dans un coin je suis allée poser nue pour un mai photographe pour la seconde fois.
    Je te promet que c'est pas le genre à magnifier le corps de la déesse femme et à te passer du photoshop pour rebooster ton égo...
    Par contre il fait plein de photos floues volontairement, en bougeant au moment de la prise de vue, et figures toi qu'il en a fait une tellement fou (en bougeant)que j'ai l’impression d'avoir perdu au moins 4 tailles et d'être nimbée d'un halo lumineux qui magnifie ma peau laiteuse/rosée pâle. Bon sur pas mal d'autres j'ai un peu de mal à me regarder quand même, mais c'est le jeu, sur celles reprenant des détails par contre j'arrive à me plaire, bizarre que tous les détails mis cote à cote ne donnent pas nu truc qui me plaise au final...

    Allez courage, vitre tes miroirs au besoin et ça ira mieux :) (et écoute Murmur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est une belle idée ça : poser nue devant un photographe talentueux, je suis sure que ça peut réconcilier avec soi-même...
      ALors écoute les conseils de Murmur, et écoute Cécile aussi !

      Supprimer
    2. Je trouve que c'est une super idée... Reste à trouver le bon. Celui qui acceptera de photographier un corps imparfait, qui acceptera ma nudité avec tout ce que ça implique...
      Peut-être...

      Supprimer
    3. Tataltesse, feat. Frétilla Salmon, curvy Burlesque4/3/16

      Je voulais vraiment faire ça, les œuvres d'arts avec des dames qui manquent trop de se voir.

      Il y a un jeune monsieur, je peux retrouver le lien, qui fait de jolies photos avec de belles dames: http://www.maximebolzer.com/

      Supprimer
    4. Je vais regarder ça de près Fretilla... ;-)

      Supprimer
  13. Clara, mon grand bébé de bientôt 18 ans, m'a dit, pas plus tard qu'hier, alors que j'avais enfilé un tregging : "Dis donc maman, ton mollet à la même taille que ma cuisse!"............... Aaaaaaaaaaaaaah m'en fout hé machibouzouk, je fais pas 1m62 moi!!!
    Mais quand même, 1m62 et 54 kgs, c'est mieux que mon 1m75 et ..... (non non, je n'écrirai rien d'autre)!
    Hé Blonde Paresseuse, si t'achetais un miroir comme dans les magasins!! Celui qui te fait paraître deux tailles en moins ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je te jure, les gosses ! Des fois, ils ne se rendent pas compte... Ou plutôt, des fois on peut tout entendre et s'en foutre et des fois, quand c'est un jour sans, ça prend une ampleur démesurée.

      Supprimer
  14. Anonyme29/2/16

    C'est "balot", me dis-je lors de mes visites aux impressionnistes :
    y'a juste 100 ans, j'aurais été à la mode, pile poil dans les canons de la beauté
    Suis née trop tard ou j'ai gardé les proportions d'une vie antérieure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les canons mais aussi corsetée, chapeauté, entravée... Du coup des fois, j'hésite.

      Supprimer
    2. Anonyme1/3/16

      C'est vrai, je l'oublie parfois à force de m'extasier devant "le déjeuner sur l'herbe"
      Merci Coco Chanel et Paul Poiret !

      Supprimer
  15. Anonyme29/2/16

    Tout à fait, c'est une question d'époque !
    J'ai résolu le problème du miroir en ne me regardant que dans la psyché que j'ai achetée 20 euros chez Emmaus et qui amincit terriblement. Je l'ai placée sur le chemin des toilettes et du coup je me trouve belle toute la journée. Mes amies et mes soeurs me remercient :-)
    Ne broie pas trop de noir, Armelle, tu es trop belle pour ça et la silhouette trop harmonieuse pour la décrier à ce point. Bisous

    RépondreSupprimer
  16. Tu me fais toujours autant rire. Franchement, dès que je change d'endroit et de miroir de tombe en déprime.... surtout mon profil. ENORMOUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, le profil, c'est ça qui achève.

      Supprimer
  17. Kaylee29/2/16

    Je rêve parfois que quelqu'un dans mon entourage a Photoshop (jusqu'ici personne ne s'en est vanté, mais je n'ai pas demandé), et que j'ose demander de photoshoper une photo de ma silhouette debout en pied, puis avec l'aide du diabolique Photoshop lui demander de faire remonter mes seins et gommer tous mes bourrelets pour transformer ma silhouette, actuellement en H ménopausée, en courbe de sylphide en 8. Histoire de voir à quoi je pourrais ressembler. Parce que même à 20 ans, je n'ai jamais été une sylphide en 8. Coller le tirage photoshopé sur le frigo, et surtout, bien regarder la photo pour voir si je me plais vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le photoshop ne me fait pas rêver, je crois que ça me ferait flipper au contraire... Ou alors, un photoshop en vrai !

      Supprimer
  18. Emilie29/2/16

    Oui, je comprends bien le choc de l'effet miroir, il est terrible ! C'est vrai qu'on ne porte pas le même regard sur soi que sur ceux qu'on aime, les bourrelets des autres ne me gênent pas, les miens oui, et tout le reste que je ne décrirai pas. Avoir plus de bienveillance envers soi,éternel objectif toujours pas atteint en ce qui me concerne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que j'écrive sur le miroir "Sois bienveillante avec toi" ou un truc du genre. Voilà qui serait utile !

      Supprimer
    2. TataSSime.4/3/16

      Comme la Méchante Reine?

      Supprimer
  19. Anonyme29/2/16

    Je n'ai pas de miroir en pied chez moi, et le calvaire de la cabine d'essayage et des chiffres de la taille de mes pantalons m'ont suffi récemment à me remettre le moral dans les godasses...
    Mais comme dit plus haut, Armelle!!!! tu as un gars qui t'aime, et tu es tellement resplendissante! Fiche moi ces miroirs à la poubelle, sacrebleu! C'est effectivement de la bienveillance qu'il te faut avoir. Et te réconcilier avec ton corps.
    Des bises très très venteuses du sud!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart du temps, je suis en bonnes relations avec mon corps. Mais certains jours, pffff.....

      Supprimer
  20. Pourquoi que les miroirs iraient pas rejoindre la balance ?
    Tu vois moi aussi j'ai tout pareil, avec 15 ans de plus...
    Depuis que je suis arrivée en Louisiane l'été dernier, j'ai perdu 20 kilos, je me sens super bien et tout le monde me trouve "resplendissante".
    Sauf que moi j'enjoye pas au max, parce que je sais que, quand on enlève l'emballage, le cadeau n'est pas de première fraîcheur.
    C'est comme ça qu'on se met des barrières plus épaisses encore que nos bourrelets.
    Ben tu sais quoi ? De savoir que toi avec ce souci, tu es toujours bien jolie et affriolante, et qu'en plus tu as trouvé l'amoureux que tu mérites (au lieu de rester avec celui qu'on pense qu'on ne mérite pas mieux...), ça m'aide beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi la confiance en soi n'est pas une histoire de kilos en plus et en moins. Merci Coline.
      Certains jours sont plus durs que d'autres. Mais je vais remettre une jolie robette et ça va aller mieux.
      Hauts les coeurs !
      Et oui, mon Amoureux est merveilleux.

      Supprimer
  21. Anonyme1/3/16

    Miroir mon beau miroir au lieu de me rassurer tu fais le contraire, et je suis mal toute la journée.

    Odile

    RépondreSupprimer
  22. Smouik1/3/16

    Que rajouter de plus, elles ont tout dit ! Le seul reflet qui compte c'est celui du miroir de ses yeux à lui...
    Relis bien le post de Coline ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Merci beaucoup... Tout ça m'aide vous savez ?
    Ce que je voudrais simplement ajouter, c'est que les photos que vous voyez de moi sont choisies avec soin. Elles sont évidemment avantageuses, les mieux possibles.... Ce qui fausse un tout petit peu l'image que vous avez de moi ;-)

    Mais quand au détour d'un cliché de quelqu'un d'autre, celui qui s'en fout, celui qui shoote comme ça vient, parfois, on se demande qui est cette personne. Ah, c'est moi. Et là, le choc est terrible.

    Alors merci, mille mercis pour vos paroles douces, je vais continuer à choisir mes photos avec soin et à jeter toutes celles où je me trouve moche. Et bien entendu tenter de me prodiguer cette satanée bienveillance à moi-même, autant qu'aux autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik1/3/16

      Parce que tu crois sincèrement qu'il y en a une seule ici qui serait capable de poster une photo d'elle sur un réseau, quel qu'il soit, où elle se trouve moyen moyen, voire moche ?
      Même pas en rêve... les réseaux, qu'ils soient blogs persos ou FB ouvert à tous les vents sont la vitrine de ce qu'on a envie de dire ou montrer, pas l'arrière cuisine où on déballe les paquets... Allons, si on n'est pas égales sur le tour de taille, on est bien toutes les mêmes pour sélectionner les photos...

      Supprimer
  24. Bonjour Armelle, je suis ton blog depuis qq temps, je l'aime beaucoup, tu as une personnalité extra et une vraie plume.
    Je suis d'accord avec tous les commentaires précédents, s'accepter, se regarder avec bienveillance c'est important, mais si ton reflet te fait souffrir, pourquoi ne pas essayer d'en changer? Je sais que c'est très difficile de perdre du poids, mais rien n'est jamais impossible. On peut changer, se mettre à un sport doux, rééquilibrer son alimentation, perdre lentement du poids, prendre soin de soi et se sentir mieux dans son corps. Même en terme de santé, je pense que cela peut-être important de se délester de quelques kilos...Toujours plus facile à dire qu'à faire je suis d'accord :-) Plein de courage et si demain le blues est passé, je te souhaite d'être heureuse telle que tu es.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Magali. J'ai fait le yoyo TOUTE MA VIE. J'ai un bac +5 en formation de nutritionniste / diététique / équilibre alimentaire. J'ai la théorie et beaucoup de pratique aussi, qui a été parfois couronnée de succès.

      Je fais du sport (un peu, parce que je n'aime pas trop ça), je ne mange jamais entre les repas et je t'assure que je prends soin de moi... La plupart du temps, je vis bien avec mes kilos mais certains jours, effectivement je me pose toujours la même question "pourquoi n'y fais-tu rien ?"

      Je pense au fond de moi que le problème ne réside pas tant dans la diététique que dans ma tête. Oui, il faudrait que j'attrape le problème à bras-le-corps. Non, pour le moment, je ne m'en sens pas capable.

      Je sais que ton commentaire est gentil, mais tu sais la phrase "pourquoi ne pas essayer de changer ?", tous les gros en ont assez de l'entendre. Oui, il a des gens qui ont de la volonté, une motivation sans faille qui leur permet d'arriver à ce but. Ce n'est pas le cas de tout le monde.

      Tous les gros ont déjà essayé et quand tu dis ça, tu leur renvoies une image de perdant. Et c'est dur.

      Encore une fois, je pense sincèrement que tu penses bien faire et il n'y a aucune agressivité dans tes mots, j'espère que tu comprendras ma réponse ;-)

      Supprimer
    2. Anonyme2/3/16

      Je comprends, je suis désolée de t'avoir blessée ou renvoyé une image négative de toi. Merci pour ton blog, j'adore te lire, quelle pêche, quelle sensibilité, quel talent!

      Supprimer
    3. DOMINIQUE2/3/16

      Tu sais, Poussin, si tu n'aimes pas ton image certains jours (ou certains mois d'affilée), si tu perdais x kilos, tu te trouverais un défaut qui te minerait tout autant.
      Certains cerveaux sont ainsi fabriqués, qu'y faire ?
      Tu as une jolie image, tu as une belle personnalité, tu sais t'habiller, et surtout essaie de tenir à distance ce démon qui te chuchote des trucs pas bien.
      Enfin, essaie aussi de ne pas tenir compte de l'opinion des autres. Tu sais, avoir les cheveux gris et 60 ans, en cette époque de jeunisme, là aussi on te renvoie un reflet pas forcément charitable, genre "se teindre les cheveux, vous savez, ça rajeunit" (couillonne, j'aurai toujours 60 ans et l'air con avec mes cheveux marron, racines au bout d'une semaine. J'ai les cheveux qui poussent vite).
      On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a !!!

      Supprimer
  25. Anonyme1/3/16

    Merci, une fois de plus pour cet article.
    Être sa meilleure amie, là est certainement le secret, se dire aussi que nous avons tous des jours avec et des jours sans quel que soit notre tour de taille.
    Cependant, je voudrais faire taire tous ces gens qui disent/pensent, au détour de conversations anodines, qu'il faut être mince pour être beau (et en bonne santé bien sûr). Ils sont aussi responsables de cette construction mentale qui nous fait culpabiliser.

    Ma façon de lutter contre ce sentiment d'être grosse et moche, c'est de regarder tes photos parce que je te trouve belle justement !

    Des bises

    Ariane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La beauté et la santé sont deux choses distinctes... Il est avéré que moins de kilos, c'est meilleur pour la santé. Oui, définitivement oui. Pour la beauté, tout est une question de point de vue, de culture aussi.

      Je suis d'accord avec toi sur la pression sociale qui exige d'entrer dans un moule dans lequel aujourd'hui, je déborde.

      Celle qui m'aide à lutter contre les jours sans, c'est Stéphanie Zwicky (lien tout là-haut). Elle est magnifique et chaque jour, elle m'inspire aussi...

      Supprimer
  26. Rosana1/3/16

    Et sinon, dans un autre registre, au lieu de fixer mon miroir au mur je l appuie un peu penché contre le mur et tout de suite ça rend ma silhouette plus fine et élancée. Mais tu n'en as pas besoin ma blonde, avec ce regard et ce sourire !!! Mille bisoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super idée !! Du coup, je vais démonter mon placard ;-)

      Supprimer
  27. Quand le blues est là, c'est difficile bien sûr...
    Rien de plus à dire que les autres: tu es belle comme tout et tes mots sont bien durs...
    Sur le blog d'Ariane Grumbach (pas sûre de l'orthographe), j'aime repenser à son conseil de mieux être: SAM ! Sommeil, Alimentation, Mouvement...
    On peut ajouter Amis/Amour. Plus qu'au miroir en cas de déprime ou de découragement, je pense à SAM et je me parle comme ça: "dors bien, fais toi quelque chose de bon à manger quand tu as faim et... marche ! Ça ira mieux demain".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est après-demain et ça va déjà mieux... ;-)

      Supprimer
  28. Bonjour Armelle,

    J'essaye désespérément de laisser un commentaire depuis hier, j'espère que cette fois sera la bonne...
    Je suis une lectrice de l'ombre, de celles qui passent tous les jours ici mais qui ne commentent jamais. Parce que je trouve que les autres le font bien mieux que je ne le ferai. Et puis, mis bout à bout, les avis rassemblent toujours mes idées au final.
    Mais là je ne peux pas m'empêcher.
    Parce que ce coup de mou que tu as eu, je l'ai eu moi aussi maintes et maintes fois !!!
    Certes c'est rassurant d'avoir un entourage proche ou moins proche qui te dit que tu es belle comme tu es. Que toi au moins tu as un joli sourire/ charisme / mascara / sac à main .....
    C'est réconfortant d'avoir un Homme qui te crie qu'il t'aime comme tu es.
    Mais toi justement ? Toi t'aimes tu comme tu es ?

    J'ai moi aussi déprimé devant des reflets de miroir, n'hésitant pas à les traiter de menteurs parce que la vérité parfois on ne veut pas la voir.
    Alors je vais rejoindre le commentaire de Magali, direct mais bienveillant : si ton reflet est souffrance, pourquoi ne pas essayer d'en changer ?

    Lors d'un énième coup de blues, moi j'ai pris cette décision. Une décision difficile et non-anodine. Et en 15 mois je suis passée d'une taille 54 à une taille 40.
    Certes, le fait d'être mince ne rend pas plus beau comme vu plus haut dans un commentaire anonyme. Et je ne prétends pas être belle.
    Mais Purée !!! QU'EST CE QUE JE ME SENS MIEUX DANS MA TETE ET DANS MON CORPS!!!!!!!

    Je te souhaite le meilleur. Et espère continuer à te lire encore longtemps.
    Je reste à ta disposition en off si tu souhaites que nous échangions sur le sujet.

    RépondreSupprimer
  29. Après avoir vu ta réponse à Magali, je suppose que mon commentaire ne va pas non plus t'être le bienvenu. Désolée, ça n'était pas le but, je n'ai pas voulu être négative et dé-constructive. Au contraire. Ce message n'avait pas vocation à donner des leçons mais à partager une expérience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les commentaires sont les bienvenus... Je comprends ton point de vue et je suis admirative de tes résultats.

      Sauf que, pour le moment, j'en suis incapable.

      Un jour, peut-être, oui, dans un état d'esprit un peu différent, je serai ravie d'échanger avec toi. Pas pour le moment...

      Supprimer
  30. magali3/3/16

    Véro, tu as résumé ce que je voulais dire. J'étais surprise de tous ces commentaires qui tous enjoignaient Armelle de s'accepter telle qu'elle est, commentaires très bienveillants mais sont-ils véritablement utiles lorsque tout cela se joue entre soi et soi? Je voulais seulement dire: "si ça te fait tellement souffrir, il y a des solutions..." Mais je comprends que ça puisse renvoyer à des échecs, à des tentatives avortées et que ça sonne comme un rappel de ces moments difficiles. Je pense par ailleurs que le poids ce n'est pas qu'une question de volonté. Il y a d'abord un métabolisme plus ou moins favorable mais surtout une histoire personnelle, le corps emmagasine toutes nos émotions, tous nos coups durs, et il exprime souvent ce qu'on ne peut pas ou ne veut pas exprimer. C'est très compliqué tout ça, alors loin de moi l'idée de juger quiconque. Je voulais seulement dire, si tu souffres de ton poids, tu n'es pas obligée de tenter de te convaincre que tu n'en souffres pas, il y a paradoxalement parfois comme une tyrannie de l'acceptation. On peut vouloir mincir, non pas pour coller à l'image de la femme parfaite que nous renvoient les médias, mais simplement pour se sentir mieux avec soi-même.C'était le sens de mon message, mais encore une fois je comprends que tu as certainement dû l'entendre plus d'une fois et que ce soit pénible de l'entendre à nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est très juste. Pas de rancoeur du tout !

      Supprimer
    2. C'est juste cette expression "tyrannie de l'acceptation" Magali mais je crois pourtant que l'acceptation est le premier pas vers un possible changement... C'est flou dans mon esprit, ça me renvoie à des événements chez des très proches...

      Supprimer