26 févr. 2016

Commentaire de texte



Ce matin, nous étudions ensemble l'une des œuvres d'un grand poète contemporain. Né en 1951 à Paris, il a su, malgré son handicap, s'imposer dans son art auprès du plus grand nombre. Il a mis en musique des textes d'autres auteurs, ce qui a permis à des millions de gens de se les approprier et de les réciter à hautes voix dans des soirées festives, depuis des dizaines d'années.
Nous allons nous pencher sur un texte de 1983, écrit par son comparse Didier Barbelivien, l'une des compositions les plus connues, afin d'en étudier les propos et de décortiquer ensemble cette oeuvre majeure.

On va s'aimer
Gilbert Montagné / Didier Barbelivien
1983


On va s'aimer, à toucher le ciel
Ah ouais, direct. Comme ça, sans prendre un quelconque aéronef, ni un peu de préliminaires.... On attaque fort.

Se séparer, à brûler nos ailes
Ici, l'auteur fait référence à son enfance passée à la campagne, lorsqu'il torturait d’innocentes mouches en leur faisant subir des atrocités, sous les yeux admiratifs et angoissés et de ses petits camarades de jeux.


Se retrouver comme les hirondelles
Au printemps, donc. Pour forniquer.


On va s'aimer, tellement tu es belle
D'accord. C'est gentil. Mais cela signifie-t-il que finalement tu ne m'aimes pas les jours où mes cheveux sont raplaplas et où mon mascara bave un peu ?

On va jeter les clés d'la maison
Non, mauvaise idée, très mauvaise idée. Etre obligés de péter un carreau pour rentrer, c'est un coup à vous ôter toute libido une fois à l'intérieur, d'autant que trouver un artisan pour réparer un samedi soir à 23h12, c'est pas gagné.

On va rêver à d'autres saisons
Comme la mousson par exemple ?


On va quitter ces murs de prison
C'est à dire que je n'ai pas bien avancé ces derniers mois. Creuser un tunnel à la petite cuillère, c'est pas donné à tout le monde. Je ne suis pas El Chapo, figure-toi.

On va s'aimer
D'accord.

Sur une étoile, ou sur un oreiller
Perso, je préfère l'oreiller. D'abord une étoile c'est loin, et puis c'est hyper incofortable, il y a de la poussière partout, assez peu d'oxygène et à mon avis, pas l'ombre d'une salle de bains digne de ce nom.

Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier
Quelle charmante idée ! Et on demandera au contrôleur de nous assister pour la sex-tape parrainée par la SNCF ! 
Quant au grenier, rien que d'y penser, j'éternue déjà. Et y'a pas pire comme tue-l'amour qu'un gros éternuement pile quand ton mec s’approche pour te rouler une pelle.

Je veux découvrir ton visage où l'amour est né
Tu vas voir, c'est magique. D'un coup, je rayonne, je souris, l'amour, c'est le meilleur blush. Ça et celui de Nars, celui qui s'appelle Orgasm.

On va s'aimer
D'accord.

Dans un avion, sur le pont d'un bateau
Décidément, l'auteur aime les endroits insolites. Un bon lit, c'est tellement démodé. 
Alors dans l'avion, oublie. Déjà que toute seule, j'arrive à peine à rentrer dans les chiottes (il faut que je rentre le ventre ET les fesses), alors à deux.... Le pont d'un bateau, moi je dis que ça dépend du bateau. Sur un yacht prêté par Kanye West, ça peut s'envisager. Sur un petit voilier avec les amarres dans le dos, le taquet dans les reins et le winch comme oreiller, je dis bof.

On va s'aimer, à se brûler la peau
Je te vois venir, t'es en train de dire que tu as tellement d'endurance que mon vagin va sentir le cochon grillé, c'est ça ?

Et s'envoler, toujours, toujours plus haut
Ouais, d'accord, vers l'infini et au-delàààààà.

Où l'amour est beau oh oh oh oh oh
L'amour infini. J'en ai des frissons.

On va s'aimer, aux marches des églises
Nan mais ça va pas ? Mais quelle idée ! Imagine donc la tête des grenouilles de bénitier, c'est un coup à se retrouver direct en garde à vue alors qu'on a déjà eu tant de mal à quitter la prison, je te rappelle. Et en plus, le curé va se rincer l'oeil. Beurk.

Se réchauffer au cœur des banquises
L'auteur ici nous alerte sur le réchauffement climatique. C'est grâce à cette phrase que nous pouvons comprendre que la chanson est un peu ancienne, étant donné que les banquises ont quasiment disparu aujourd'hui.

Se murmurer toutes ces bêtises
Genre "Tu crois qu'on peut gercer du clitoris ?..."

On va s'aimer, j'aime que tu dises
On va partir au bout d'une île
Au Phare de Chassiron ? Trop de touristes.

Pour découvrir l'habit fragile
Oui Monsieur, la soie c'est fragile. Et si tu as l'intention de déchirer sauvagement ma jolie combinaison rose poudrée, alors qu'elle m'a coûtée un demi-mois de salaire, je peux te garantir que tu vas pouvoir te la mettre sur l'oreille.

Se découvrir, amoureux encore
Et toujours, Mon Amour.

On va s'aimer
D'accord.

Sur une étoile, ou sur un oreiller
Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né
On va s'aimer
Dans un avion, sur le pont d'un bateau
On va s'aimer, à se brûler la peau
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut
Où l'amour est beau
On va s'aimer
Sur une étoile, ou sur un oreiller
Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né
On va s'aimer
Dans un avion, sur le pont d'un bateau
On va s'aimer, à se brûler la peau
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut
Où l'amour est beau
On va s'aimer
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né
On va s'aimer
Dans un avion, sur le pont d'un bateau
On va s'aimer, à se brûler la peau
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut
Où l'amour est beau, oui
On va s'aimer
On va s'aimer
On va s'aimer...

Gilbert reprend donc ad lib une partie du texte, afin que POUR TOUJOURS celui-ci soit ancré dans ta mémoire et que lorsque tu écoutes Nostalgie, ta voiture se transforme en karaoké géant, pour le plus grand plaisir du conducteur de la voiture d'à côté.

Bien entendu, nous sommes à l'écoute de tes propres théories et commentaires sur cette oeuvre qui, si elle n'est pas révolutionnaire, énonce tout de même quelques concepts que tout le monde peut ne pas partager.



19 commentaires:

  1. On ne verra plus jamais de la même manière cette super chanson !

    RépondreSupprimer
  2. Oh my fuckity fucking Zeus. Le fou-rire ! Tiens, interprétation du refrain par bibi :

    On va s'aimer (une affirmation, donc. Tu t'en fous que je sois d'accord ou non, que j'ai mal au crâne, la gueule de bois ou mes ragnagnas. Merci, c'est gentil)

    Sur une étoile ou sur un oreiller (faut arrêter la SF, mon pote… et t'es sûr qu'il existe un oreiller assez grand pour qu'on tienne à deux dessus ?)

    Au fond d'un train ou dans un vieux grenier (le train en marche, c'est nul, on va en foutre partout. Quant au grenier, tu oublies tout de suite, je suis arachnophobe)

    Je veux découvrir ton visage où l'amour est né (pas besoin de faire des cochoncetés pour voir ma trombine, ton excuse est pourrie)

    On va s'aimer (ouébon… en fait, tu veux dire "on va baiser" mais t'oses pas, ça passerait pas à la radio)

    Dans un avion, sur le pont d'un bateau (t'as regardé Emmanuelle, coquinou ! Et le bateau, c'comme le train : mouvements, tout ça)

    On va s'aimer à s'en brûler la peau (ça veut dire que l'un de nous deux a l'épiderme comme du papier de verre : rase-toi et fais-toi un gommage)

    Et s'envoler toujours toujours plus haut (tant qu'il y a encore de l'air, ça va… en orbite, j'ai des doutes)

    Où l'amour est beau… (d'accord)

    Je suis déjà très loin XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne évaluation, vous apportez un point de vue personnel. Continuez dans cette voie !

      Supprimer
  3. Attention, je crains que dans cet extrait: "on va s'aimer, aux marches des églises", Gilbert ne soit en train de demander en mariage. On ne peut exclure cette possibilité, désolée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Même s'il ressort de votre analyse que vous semblez être une incorrigible midinette.

      Supprimer
  4. Anonyme26/2/16

    Si t'attends que Gilbert te lise, j'ai comme un doute :D

    Biz nad :)

    RépondreSupprimer
  5. Tu craques, maintenant je l ai dans la tête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le but. Call me Machiavel.

      Supprimer
  6. Reine27/2/16

    hi,hi,hi
    Trop forte la Blonde....ça y est j'ai la chanson dans la tête pour le reste de la journée !!!
    Pfff les filles , un samedi de plus à ranger , organiser ce post déménagement et j'en ai ras le bol!! ...surtout qu'i fait beau sur Paris .....pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes, j'ai encore vidé deux cartons ce weekend...

      Supprimer
  7. Moi j'aime la romance.
    Moi j'aime cette chanson.
    Je l'aurais pas écrite comme ça, c'est certain.
    Mais vu le succès qu'elle a eu, et vu qu'elle reste dans notre tête (c'est malin...)
    c'est qu'elle a quelque chose de sustainable comme ils diraient ici...

    RépondreSupprimer
  8. Kaylee28/2/16

    Pour moi, avant de te lire, "à se brûler la peau", c'était faire l'amour au soleil sur une plage et se taper un coup de soleil à vider un tube de Biafine après. L'image du vagin qui sent le cochon grillé me fait tordre de rire. Je n'écouterai plus jamais cette chanson de la même façon ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'amour à la plage. Ahou Tcha Tcha Tcha.

      Supprimer
  9. Anonyme1/3/16

    Prends-moi la main viens danser
    J'ai dessiné sur ta peau
    Un palmier au bord de l'eau
    Qu'est-ce qu'on est bien, tout est beau
    fa mi fa sol do
    ... heu... un palmier au bord de l'eau... DESSINE par Gilbert Montagné ??
    On s'en fout hein ?? qu'est ce qu'on s'est éclatées sur cette chanson !
    Je ne voulais pas être "anonyme"... je suis Christine à Arras, mais je ne sais pas comment faire pour mettre mon pseudo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Christine ! Moi je me suis toujours demandée si "fa mi fa sol do" était chanté sur les vraies notes...

      Pour ton prénom, tu peux choisir l'option "Nom/URL" et tu ne mets rien dans URL, je crois que ça marche ;-)

      Supprimer
  10. Excellent ton commentaire de texte !!!

    RépondreSupprimer