11 janv. 2016

L'esprit de la rivière



Mille ans après tout le monde, j'ai découvert Miyazaki. J'ai honte. Ou plutôt, j'ai de la chance parce que j'ai pris beaucoup de plaisir à m'émerveiller devant quelque chose de nouveau... Pour ceux qui ne le savent pas (j'espère tout de même ne pas être la seule), Hayao Miyazaki est un réalisateur de films d'animation japonais, extrêmement célèbre pour ses longs métrages.


Fin décembre, Chérie 25, chaîne plutôt connue pour ses émissions racoleuses ou cucul (Sans Tabou ou J'ai dit oui à la robe) (oui, je sais, je regarde la deuxième) (cette émission m'énerve, mais je pleure toujours en même temps que la mère de la future mariée quand sa gamine sort de la cabine d'essayage avec LA robe, celle qui la fait ressembler à une grosse meringue), Chérie 25, donc, a programmé quelques-uns des films de Miyazaki.

- Je n'en ai jamais vu, ai-je dit tout doucement avec la petite voix de celle qui a fait une bêtise.
- C'est vrai ? C'est dommage, c'est super bien, a répondu mon Amour sans moquerie. Sans faire "Haaaaan, c'est pas vrai !! T'as jamais vu un Miyazaki ?!" 
Non, il m'a simplement demandé si je voulais le voir, parce que c'était très beau.

Alors on a regardé Le Voyage de Chihiro.



J'étais un peu perdue au début, mon esprit occidental et cartésien cherchant à comprendre ce qui se passait, qui était ces personnages étranges mi-hommes, mi-poissons, ces esprits vaporeux, pourquoi le sans-visage n'avait pas de visage, et c'est quoi cette drôle de maison ? 

Laisse-toi porter, m'a-t-il dit, c'est de la poésie...




Je crois que c'est pour ça que ça me faisait peur... La poésie, c'est pas ma came, je trouve ça souvent chiant. Sans doute la faute à mes cours de français du lycée, où on envisageait Baudelaire ou Apollinaire uniquement comme une épreuve du bac. Je ne suis pas fan de poésie, c'est trop loin de ce que je suis (sauf si tu trouves de la poésie dans les paroles de Larusso). J'ai peur de me sentir cruche.

Je n'avais donc jamais regardé un film de Miyazaki, parce que je ne me sentais pas assez pointue pour ça. Pas dans le clan, pas assez intelligente, pas assez hype. Je m'en aurais voulu de vouloir faire partie de ceux qui trouvent ça génial, alors que j'étais à peu près sûre de ne rien y comprendre. Pas assez hypocrite pour m'enflammer sur quelque chose qui ne me toucherait sûrement pas. 

J'ai eu tort.

Le Voyage de Chihiro, c'est de la poésie, pas un truc intellectuel uniquement pour abonnés de Télérama (je vais me faire des copains, je sens). Les couleurs sont majestueuses, les arrières-plans, les décors, on dirait des fresques extraordinaires. C'est perturbant aussi puisque les personnages sont dessinés comme des mangas. J'ai l'impression que je vais voir surgir Candy ou Albator à chaque plan. 

Pourtant, encouragée gentiment par celui que j'aime et qui ne me juge jamais, je me suis laissée porter par cette histoire tellement belle, tellement absurde, tellement poétique. 

Chihiro m'a emportée dans son voyage et la semaine suivante, le Château ambulant m'a fait rire et rêver...

Lorsque que le film s'est terminé, je n'aurais su dire si la fin était triste ou joyeuse. Les deux je crois. En tout cas, j'ai adoré. Et j'ai dit à mon Amour à la fin du film "C'est toi, mon esprit de la rivière..." 
L'esprit de la rivière qui prend tour à tour la forme d'un jeune garçon ou d'un dragon blanc, qui aime et qui sauve son amie.



En une soirée, j'ai eu l'impression de commencer à aimer la poésie et d'avoir osé quelque chose de difficile. J'ai aussi compris à quel point je suis bourrée de préjugés et d'a priori et ça, c'est pas drôle. En fait, j'avais juste besoin d'un petit encouragement et d'une absence de jugement... Il est fort mon esprit de la rivière.

Du coup, si ça se trouve, je vais aller essayer le yoga, soyons fous ! Peut-être qu'on n'y rencontre pas que des gens incroyablement souples et bien dans leur peau, peut-être que si ça se trouve, même, j'y prendrai du plaisir si je ne retombe pas sur un prof à la con comme celui avec qui j'avais parlé, et qui avait pincé le nez quand il avait vu que je n'arrivais pas à toucher le sol avec mes mains, les jambes tendues.

Si ça se trouve, je vais me mettre au yoga. Et on m'appellera Chihiro.



EDIT : Let's dance... Put on your red shoes and dance the blues...
So sad.




54 commentaires:

  1. Je ne le connais pas non plus, et je n'ai donc jamais vu un de ses films. Mais concrètement moi la cartésienne, je risque de ne pas aimer du tout. M'enfin j'essayerai un jour où ça ira bien (s'ils reviennent ce jours-là....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il reviendront. Ils reviennent toujours...

      Supprimer
  2. Moi j'aime bien, mais autour de moi tout le monde est hermétique à ce genre de trucs. Je trouve que ça fait du bien de se laisser porter par un film sans chercher qui est le coupable, avoir peur ou rire. Là, les codes changent, pas de repères, une vraie détente. Bonne journée blonde Chihiro, va à ton cours de yoga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, les codes changent. C'est pour ça que j'ai été un peu désarçonnée au début mais après... quel plaisir !

      Supprimer
  3. Val Làô sur la Colline11/1/16

    Jamais vu non plus, mes filles et mon homme adorent. Je n'ai jamais envie de voir des films d'animation, et pourtant, chaque fois que je m'y contrains, j'en ressors confite de plaisir et de rires (un de mes plus gros fous-rires, c'est une scène de L'âge de glace, y'a du level...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre pour l'âge de glace, tu sais ?

      Supprimer
  4. C'est sublime ces dessins animés, que j'avais découvert il y a quelques années grâce à mes enfants...On se laisse porter et on rêve.... Ca fait du bien ! Quand au yoga essaie c'est génial (et je ne touche pas mes pieds!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer. Peut-être pas cette année mais l'année prochaine ;-)

      Supprimer
  5. Je l'ai découvert avec mes enfants et "mon ami Totoro" et j'ai toujours beaucoup de plaisir à le regarder. j'ai vu aussi le voyage de Chihiro et Princesse Mononoké. c'est vrai qu'il ne faut pas chercher forcément de sens à tout. Que certaines évocations doivent être culturelles, etc. Mais ça marche sur moi.De toute façon s'émerveiller encore c'est toujours une bonne chose ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'émerveille chaque jour devant tout et n'importe quoi et c'est vrai que ça fait du chaud dans le creux du bide.

      Supprimer
  6. Madame H11/1/16

    Yes, so sad ...

    RépondreSupprimer
  7. Fabignou11/1/16

    De temps en temps, c'est chouette de découvrir quelqu'un après tout le monde, ça fait plein de films/livres/chansons sur lesquels se jeter.
    Une des expressions que je déteste le plus, malheureusement très en vogue sur internet, c'est "sauf si vous vivez dans une grotte, vous avez forcément entendu parler de ça". Je trouve ça condescendant et agressif, rien que de l'écrire ça m'énerve :-)
    Bref, bons Miyazaki à toi, et bon yoga si tu trouves un prof un peu plus décoincé des chakras ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord pour le côté condescendant. Ça m'agace aussi ce genre de choses !

      Supprimer
  8. Kaylee11/1/16

    "Let's dance... Put on your red shoes and dance the blues...
    So sad" - je viens de comprendre... et d'entendre à la radio - so sad too, c'est trop tôt, c'est injuste !

    RépondreSupprimer
  9. Emilie11/1/16

    Le voyage de Chihiro, c'est mon préféré ! Et il n'y a pas du tout besoin d'être intello (j'aurais presque envie de dire, au contraire) pour aimer la poésie. Quelle chance tu as d'avoir un esprit de la rivière à tes côtés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon esprit de la rivière m'a dit que c'était bien de commencer par celui-là, parce qu'il était vraiment magnifique...
      Oui, j'ai beaucoup de chance.

      Supprimer
  10. J'adore! (normal je suis une ex abonnée à Télérama ^^); je te conseille vivement "Mon voisin Totoro", plus enfantin (mes filles adorent) mais non moins poétique, c'est magique!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'à plus ou moins longue échéance, je vais tous les regarder...

      Supprimer
  11. Marie de Bordeaux11/1/16

    si tu ne touche pas tes pieds =ischio-jambiers raides, ça se travaille à partir du plancher pelvien... bon quand tu viens à bordeaux,tu viens à la boutique et après je te donne un cours de Pilates (oui j'ai 2 métiers)
    Essaye un prof de yoga qui a suivi la méthode Degasquet(bernadette)et tu découvrira ton transverse.....et le reste. David ma jeunesse et la suite, je suis aussi très triste . Bises à toi jolie blonde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je n'ai pas compris un mot sur deux dans ton commentaire. Mais il me semble qu'il est plutôt bienveillant ;-)

      Supprimer
  12. Smouik11/1/16

    un prof de yoga qui pince le nez en te voyant arriver c'est pas un bon prof parce qu'il n'a rien compris à la philosophie du yoga. Donc, aux chiottes ! Il y en a des super bons et qui arrive à te faire aimer ça, même quand tu as du mal, et c'est ceux-là qu'il faut garder... ;-)
    PS : et maintenant tu es bonne pour relire Baudelaire et ses fleurs du mââââl, voire même François Villon ! (pour aimer Villon, lire avant "Je, François Villon" de Jean Teulé... une perle !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leyleydu9512/1/16

      Ah bon? Il est aussi écrivain notre ancien premier ministre??
      Oui,je sais, je sors...Tiens, j ai qu'à partir en ballade avec les pendus��

      Supprimer
    2. Je note pour le bouquin et je rigole pour le com de leyley. Reviens !

      Supprimer
  13. Silène11/1/16

    La chance, tu as raison ...

    Mon Miyazaki favoris, c'est le château ambulant, mais tu en as encore tellement à découvrir !
    Porco Rosso est peut être son plus "réaliste" (enfin ... On parle d'un aviateur qu'un sort a transformé en cochon, donc bon ...) mais ce fut mon premier, à l'époque des cassettes vidéos.
    Et puis tu as "princesse mononoké", un chef d'oeuvre de la première à la dernière seconde, un hymne à la nature qu'on avait projeté dans une salle de mon école de commerce... On s'était démenés et sept personnes étaient venus. On avait la salle pour nous et cette merveille.
    Comment ne pas citer "Mon voisin Totoro" ?
    Et j'en oublie, je le sais, mais comme je t'envie de toutes ces merveilles à découvrir

    (Pour ma part, il me reste "Le vent se lève". Je le garde pour un jour ou j'aurai vraiment besoin de poésie dans ma vie)

    Bises à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool, ça fait plein de trucs en réserve pour les jours où les Experts de toutes les villes trustent les programmes TV.

      Supprimer
  14. Ce qui est bien, c'est que tu aies pu trouver la poésie dans un film! La poésie, c'est tellement plus (et bien mieux!) que ce qu'on en dit pour le bac. Du reste, tu as raison: pour le bac, la poésie, c'est juste super chiant, et long, et pénible... Alors, qu'en vrai, c'est tout le contraire! C'est comme les films de Miyazaki... Mais à l'écrit ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la poésie est chiante pour le bac parce qu'on nous l'impose ou qu'on nous l'enseigne sans ferveur. C'est comme la philo, faudrait qu'on en fasse maintenant, avec notre vie et nos expériences, plutôt qu'à 17 ans, quand on ne pense qu'aux garçons.

      Supprimer
    2. C'est ça: un truc qu'on enseigne, ça a tendance à devenir chiant. Je suis prof de français. En lycée. Oui, je sais ça fait peur ;-) mais j'essaie justement de redonner un peu de ferveur. Les élèves le méritent et la poésie peut-être un peu aussi. Des fois ça marche, des fois ça marche pas... L'autre jour, ça a marché quand Dorian, au fond de la classe et grand "peu attentif" devant l'éternel, s'est exclamé à propos de Baudelaire: "ouah! Le bôgoss (pas sûre de l'orthographe, forcément!) il met tout ça dans un seul vers!" Voui, voui (Yes, pour celui-là et pour aujourd'hui, c'est gagné!). Et c'est juste pour ces (rares) moments que je continue à parler de poésie (et à leur en faire écrire, même!) à des ados de 15 et 16 ans. Et c'est aussi pour ça que ta découverte de la poésie dans Miyazaki me fait plaisir! Le tout c'est de la découvrir, un jour, cette poésie-là parce qu'on vit mieux avec, il me semble.

      Supprimer
    3. Je suis sûre qu'on vit mieux avec... Et bon courage à toi pour leur ouvrir l'esprit !
      Ceci était, je suis tombée sur Les Fleurs du Mal à l'oral du bac, et j'ai quand même eu 15 !

      Supprimer
  15. Oh cela m'émeut...
    Ce sont mes enfants qui m'ont fait découvrir Miyazaki et je crois que ce partage a change notre famille. Quand mes filles se déguisent en princesse, c'st en princesse Mononoké.

    RépondreSupprimer
  16. Miyazaki c'est tellement bien ! Dommage que tu débarques après qu'il ait pris sa retraite ;) Je les aime tous mais mon préféré c'est quand même Princesse Monoké :) mais le premier que j'ai vu, pas loin devant Mon Voisin Totoro, c'est Chihiro !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reste ses films, c'est le principal ;-)

      Supprimer
  17. Rosana11/1/16

    Ooooooh ma blonde, ça me fait très très plaisir ce que tu racontes là. J'ai découvert sur le tard miyazaki avec totoro ... et versé quelques larmes.
    Sinon, bowie, pour moi c'est plus tôt avec china girl, shhhhhhhhhhhhhhhhh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. EVIDEMMENT. China girl et Modern love !

      Supprimer
  18. Anonyme11/1/16

    j'ai découvert il y a qq années(Ponyo sur la falaise),mon n°2 aime bcp,du coup,je les regarde avec lui,j'adore !!!!
    sterenn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est chouette ! Peut-être que mon gosse aurait aimé... si j'avais su lui montrer. En attendant, je suis incollable sur les Télétubbies.

      Supprimer
  19. Chris (aka Paquita Chocolatera)11/1/16

    C'est ma Bichette qui m'a fait découvrir Miyazaki dont j'apprécie l'univers onirique mais moins certains dessins. Il n'est jamais trop tard pour découvrir des choses et s'émerveiller (ou non).
    Dis donc quel abruti ce prof de yoga. Il représente bien mal la philosophie de la discipline !
    Que dire du décès de Bowie sinon que c'est un peu de ma jeunesse qui disparaît :-(.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ! Je me sens d'un autre âge...

      Supprimer
  20. Fredauboulot12/1/16

    Alors, si tu veux poursuivre ta découverte, je te conseille "Kiki la petite sorcière" et "Totoro" qui sont vraiment pour les enfants (donc pas trop compliqués) et quand tu seras prête, "Princesse Mononoke" qui est absolument superbe mais très haut perché. Je l'avais vu à sa sortie au Japon (en VO non sous-titrée donc) et bien que parlant japonais, je n'avais absolument rien compris. Mais c'est pas grave, c'est beau. :)
    Dur dur ce début d'année pour les people...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça se trouve, même en français, je ne vais rien comprendre !! Mais je regarderai pour la beauté, promis !

      Supprimer
  21. Reine12/1/16

    Complètement imperméable à ce type de poésie.(même pas envie d'essayer, je sai pas très open comme posture..) pourtant folle de plein de poètes et poétesses (Emily Dickinson , rhaaa) ....
    Mais j'y viendrai peut-être un jour avec mon petit bouton d'amour.

    Oh!!!oui , sad, sad sad..."Is there life on Mars?"....oh! Sailor!!!
    Je l'ai vu à Marseille , fin des années 70 !! et j'ai gueulé avec des centaines d'autres : "Rebel, Rebel, you've torn your dress " une élégance de folie ! (c'était sa période costumes de marin...)
    A propos de chanteur , réaction à la commémoration de samedi : Johnny, l'exilé fiscal (vive la solidarité nationale) qui devait se bronzer le cul à Saint Barth le 11 janvier , m'a carrément fait peur (que quelqu'un lui dise qu'il est temps d'arrêter les UV et le lifting) . Quant à Laéticia , la ravie de la crèche, elle n'avait pas compris qu'elle était dans un moment de recueillement. Que quelqu'un lui dise que c'est pas tous les jours une rencontre avec Gala magazine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. paola12/1/16

      Choquée aussi par le sourire béat de laetitia... on ne pouvait pas la manquer avec sa capuche bordée d'une énorme fourrure blanche ! lui manque vraiment la discrétion et la classe (mais ça, ça ne s'achète pas)

      Supprimer
    2. Je n'ai pas vu ce dont vous parlez mais honnêtement, ça donne pas envie.
      Et l'expression "ravie de la crèche", j'adore ! ;-)

      Supprimer
    3. Phedia13/1/16

      "Ravi de la crèche" (santon) est une expression provençale pour signifier qu'une personne est un peu simple d'esprit pour ne pas dire idiot ;-). C'était la minute du petit rapporteur :-)

      Supprimer
  22. Mon premier a été "Le tombeau des Lucioles " c'est d'une beauté et d'une tristesse !
    https://www.youtube.com/watch?v=YoDh_gHDvkk Freddy et David !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fredauboulot13/1/16

      Ah nan mais celui-là il est trop triste...
      J'ai jamais autant pleuré de toute ma vie devant un film. :(

      Supprimer
    2. Phédia13/1/16

      "Le tombeau des lucioles" n'est pas un film de Miyazaki mais de Isao Takahata. (Déformation professionnelle !!)Très beau mais très triste vu le sujet traité

      Supprimer
  23. Porco Rosso sur Chérie 25 ! Mais c'est un peu moins poétique ! Moi aussi je l'ai découvert sur k7 VHS ! Le siècle dernier quoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu mais ce soir, j'ai pas le temps... On regardera le replay !

      Supprimer
  24. Phédia13/1/16

    Miyazaki, tu connais pas Miyazaki ???!!!! Et bien maintenant tu le connais et le premier qui te juge, tarte sa gueule à la récré. Et pour le yoga je partage le point de vue de Smouik. La souplesse c'est comme le reste ça se travaille. Et si tu pratiques tu vas découvrir des muscles que tu ne soupçonnais pas. J'ai découvert la pratique du yoga cette année et sincèrement j'adhère : respiration, étirement, confiance en soi, souplesse et musculation. A la fin du cours tu as des ailes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma copine M.-la-Catalane m'a fait le même discours hier... Faut vraiment que je réfléchisse !

      Supprimer