31 mai 2015

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



On est bien d'accord, ce blog, c'est du grand n'importe quoi en ce moment. La tenancière n'est pas souvent là, y'a moins de billets que de bonnes-sœurs dans une soirée échangiste, bref, c'est le désert. Oui, mais j'ai des bonnes et des mauvaises raisons pour ça... Tu veux savoir ?

27 mai 2015

Avenue de la Libération



Je trouve que le symbole est joli. J'aurais tout aussi bien pu habiter Rue des Myosotis ou des Bleuets, Avenue Jean-Jaurès ou du Général de Gaulle, Rue du Chat-qui-pète ou Impasse du Bois des Coucous, mais non, ce sera très probablement Avenue de la Libération.

25 mai 2015

Une jolie vache déguisée en fleur



A part pour Paris Hilton (et encore, j'ai un doute), je me demande pour quelle nana il n'est pas ultra compliqué d'acheter un maillot de bain avant l'été.
Peau blanche, lumière blafarde, exiguïté de la cabine, rideau qui a décidé de mener une vie propre qui consiste le plus souvent à s'écarter au moment où tu enfiles le bas par-dessus ta culotte, maquillage et bijoux pas du tout raccord avec l'idée d'aller à la plage ou à la piscine (sauf si tu es Paris Hilton).

20 mai 2015

Le match du siècle



Je t'oublie pas, hein, ami lecteur. Je suis pas beaucoup là en ce moment parce que je passe mes journées de vacances à visiter des baraques... Et comment dire, ça me prend pas mal de temps, pas mal l'esprit aussi.

* * *

Bienvenue à tous dans l'ArenaMagicDome pour ce match ultime qui va être suivi par par des millions de téléspectateurs dans le monde (au moins 12 personnes, en tout cas)...


A votre droite, en short pailleté et top à fleurettes, omniprésent dans l'esprit de tout-un-chacun, évoluant au gré des années, du temps qu'il fait et de l'âge qu'on a, 

Roi incontesté du salto et du looping, 
Empereur des chemins tortueux, 
King de l'esbrouffe
et Master of Hope, 
Mesdames et Messieurs, veuillez ovationner....


LE RÊVE !


A votre gauche, en total look gris foncé, mocassins moches et cheveux gras-mouillés,
Vous la connaissez depuis que vous avez vos propres revenus, 
Éminence grise du banquier, toujours à coller des toiles d'araignées dans votre tête, 
Maîtresse du budget,
Multiples fois Championne du monde de la déception
Rarement battue,
Mesdames et Messieurs, veuillez huer...

LA CONTRAINTE


* * *


Je ne sais pas encore qui va gagner le match.
Sans doute l'arbitre, celui qui sait faire des compromis justes et salutaires.

Bientôt, je te raconte en détails.


15 mai 2015

Dépareillées



Je travaille mes TOC. Bon, ok TOC, c'est un peu fort comme mot. Je ne voudrais pas faire de la peine aux personnes qui sont vraiment atteintes de ces troubles mais des fois, je te promets que je m'agace moi-même.
Je suis quand même un peu obsédée par la symétrie, l'alignement, l'harmonie. Quand la maison est en bordel, j'hyperventile, j'ai besoin d'ordre. Pas de propreté forcément, hein, mais en gros pour te donner une image, je me sens mieux quand les moutons de poussière sont bien alignés le long des plinthes.

12 mai 2015

11 mai 2015

Le trouver changé



Laisser partir son Crapaud 15 jours et le trouver changé. C'est le cas quand ils sont petits, c'est aussi le cas quand ils sont grands... Je l'ai trouvé beau, et drôle, et mature, encore plus que d'habitude.
Il est aux anges après son séjour chez Tantine. Il a adoré, il s'est amusé, il a rapporté plein de trucs, des photos, des souvenirs, des trucs à manger étranges ou moins étranges.

Il est allé voir sa chérie hier, elle lui manquait. Il est passé voir son père aussi, pour la même raison.

Il est complètement jet-lagué, il a dormi 16 heures d'affilée au retour et cette nuit, il ne dormait toujours pas à 4h du mat'. A mon avis, la journée de cours va être longue...

Il a rapporté des centaines de photos dont au moins un bon tiers de selfies avec sa cousine. Des drôles, des beaux, des cooooool.

Merci Tantine d'avoir accueilli les deux ados.

Maintenant, il nous faut "reprendre le courant", comme on dit chez moi. Retrouver nos habitudes, notre vie à deux, nos contraintes et nos fous-rires. Me faire à l'absence de l'amoureux aussi, je reprends ma vie à mi-temps.

Il m'a manqué mon p'tit chou.


7 mai 2015

Le fil



Au début, des liens se tissent. Ils deviennent petit à petit une étoffe, d'abord souple et qui finit par être de plus en plus serrée... On la croit même indestructible.

Un jour, on ressent plus ou moins le besoin de sceller ces liens d'une manière définitive. Alors on se noue autour de l'annulaire, un fil rigide, en présence de plein de gens. On fait même la fête pour que tout le monde puisse voir ce joli nœud autour de nos doigts.

5 mai 2015

Le remords et le regret



Jusqu'à hier, je n'avais pas vraiment compris cette phrase "Il vaut mieux avoir des remords que des regrets". Pour moi, c'était kif-kif bourricot, un remords, un regret, c'est avoir fait ou dit quelque chose que finalement on aurait mieux fait de garder pour soi.