29 nov. 2015

L'allumeuse déboucheuse



Dimanche, fin d'après-midi.
Les chiottes sont bouchées. Celles du haut et celles du bas. L'eau remonte gaiement jusqu'à affleurer la lunette.
On dirait pas un peu que c'est mon jour de chance, dis ?


L'ancien proprio avait laissé "au cas où" une espèce de très longue tige flexible en acier dans le garage, "ça peut toujours servir".

Ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille.

Alors dimanche, en fin d'après-midi, me voilà à quatre pattes devant la cuvette du bas (et pas parce que j'avais trop bu) (comme quoi), en train d'enfiler 5 mètres de tige flexible dans le trou. Ça change rien. 
Alors j'ai essayé dans la cuvette du haut. Ça change rien. Sauf qu'il y a de l'eau partout.

Devant la maison, sur le trottoir, il y a un regard. On l'ouvre. Ça sent le caca.

Me voilà dimanche en fin d'après-midi à quatre pattes sur le trottoir, en train d'enfiler une tige flexible dans un gros tuyau qui sent le caca (n'y vois aucune métaphore, c'est simplement l'image exacte de ce qui est en train de se passer) (cochonne). 

Normalement, à cette heure là, je comate sur mon canapé en surfant sur Showroomprivé. Comme quoi, devenir propriétaire, ça vous change une femme.

Je secoue ma tige, je la remue, j'ai des giclures d'eau marron caca jusqu'au coude, ça coule à l'intérieur de mes gants en caoutchouc. Tiens, un petit morceau de PQ. C'est bon signe...

Et puis... La victoire. Au bout de cinq bonnes minutes, ça coule à gros bouillons. Ça sent la merde mais je crois que je n'ai jamais autant kiffé cette odeur, signe que nous allions tous les trois pouvoir nous soulager librement dans une pièce chauffée et pas dans un seau au fond de la cour.

Je me suis relevée avec des giclures de caca sur les vêtements et sur les bras mais j'ai gagné. J'AI GAGNÉÉÉÉ.

Je me suis lavée, j'ai changé de vêtements et j'ai été me réchauffer devant le feu qui crépitait dans le poêle, feu que j'avais réussi à allumer une heure avant du premier coup.

Je me suis sentie fière, importante, invincible. Dans la même soirée, j'ai vaincu la merde et le feu.

Who runs the world ?

GIRLS.


49 commentaires:

  1. 'Tain, mais pourquoi ya pas les émoji sur les blogs? Tu mérites plein de petit bras musclés!
    Parceque franchement, vaicre la merde et le feu en une journée, chapeau! Dire qu'il a fallut des millénaires avant que nos ancêtres cro-magnonesques ne contrôlent les flammes, et encore quelques milénaires avant qu'ils ne mettent au point les chiottes...

    RépondreSupprimer
  2. c'est exactement ça, les joies de la propriété de sa maison individuelle à soi ! j'ai connu exactement la même chose, sauf que c'est à la campagne, plus pratique pour vider le seau dans le jardin au fond, et qu'on peut rincer la tuyauterie au tuyau d'arrosage!
    après un tel épisode, on se sent invincible prête à affronter toutes les surprises des vieilles bicoques, et surtout, on est intraitable et féroce avec les utilisateurs de lingette!
    Pffff! petits joueurs les copropriétaires en appartement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le premier qui jette autre chose que du PQ dans la cuvette, il aura affaire à moi.

      Supprimer
  3. oui, on te l'a pas dit? l'ennemi des chiottes et des égouts à l'ancienne c'est la lingette!
    il faut l'avoir vécu pour comprendre!

    RépondreSupprimer
  4. Je confirme JAMAIS de lingettes dans les toilettes sous peine de dimanche dans le caca jusqu'au cou et c'est pas qu'une image... ça sent le vécu oui et c'est rien de le dire...
    Trop forte en tout cas, Bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik30/11/15

      "trop forte en tout... caca" ?
      Bon, ok je sors... non sans avoir salué notre Blonde chapeau bas !

      Supprimer
    2. Smouik... Présidente !

      Supprimer
  5. L'année dernière, y avait une putain de BARRE A MINE dans la colonne d'eau de l'immeuble où j'habite…

    Et y a pas que les lingettes. Les Tampax aussi, ça bouche les cabinets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Les tampons. (ai-je fait une bêtise ?...) (chut).

      Supprimer
  6. Waouh, félicitations - mais, attention, cette bicoquillette risque de t'apporter à l'avenir d'autres occasions de te sentir fière de toi. Je bénis souvent les tutos vidéos glanés sur internet qui me permettent de passer pour la Mac Gyver du bricolage. J'ai vécu un peu le genre de mésaventure, dans une maison échangée à Londres. Comment faire, sans aucun outil? Une vidéo et quelques minutes plus tard, les toilettes étaient débouchées avec une bouteille d'eau en guise de ventouse.

    Je dois avouer que rien qu'en regardant ma collec' d'outils constituée au fil des chantiers, je sens mon égo remonter en flèche - ben oui, certaines sont fières de leur dressing, moi, de mon local technique. Et seul endroit rangé à la maison, c'est ma boîte à vis. Le bonheur tient parfois à une simple vis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou à un simple vice, c'est selon.

      Supprimer
  7. DOMINIQUE30/11/15

    Nous aussi nous avons eu notre période "furet" (c'est ainsi que l'on appelle le truc qui débouche). Question de pente, d'après ce que j'ai compris. Cela se passe toujours soit le matin tôt, soit le soir trèèès tard, un dimanche de préférence.
    Qui ne s'est pas trouvé un dimanche matin en pyjama, à quatre pattes dans la rue au milieu d'odeurs loin d'être sympathiques, ne sait pas ce qu'est l'extrême solitude. Surtout quand les voisins viennent vous donner des conseils. A distance raisonnable. Bref, pas de lingettes, pas de tout ce que vous voulez, que du PQ. Votre dignité vous en sera éternellement reconnaissante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si on veut l'option fontaine, le furet spécial karcher est redoutable ! Par chance, ma maison est cachée dans la garrigue, seule la fois où mon sèche-cheveu a grillé en tentant de dégivrer mon arrivé d'eau devant mon compteur m'a valu la risée des voisins. Ben oui, dans le sud la SAUR ne prend pas la peine d'isoler ses tuyaux.

      Supprimer
    2. DOMINIQUE30/11/15

      Ce qui est couillon, l'histoire de ne pas isoler les tuyaux, car il gèle en Provence. Tout le monde croit qu'il y a des cigales toute l'année, et qu'on prend le pastis en terrasse sous le soleil en décembre.
      Ben oui, il y a du soleil, avec un vent glacial à 90 km/h... Et s'il n'y a pas de vent, il fait gris et il pleut à verse. Comme l'hiver partout.
      La seule chose, c'est que l'hiver est court. Fin février, ça y est le printemps commence.

      Supprimer
    3. Kaylee30/11/15

      Je confirme, et je compatis car également concernée : j'habite dans le Gard

      Supprimer
    4. Je confirme aussi que fin février ça y est le printemps commence, sauf en 2012 où il a gelé 3 semaines à moins de -10. Mes tuyaux d'évacuation se sont bouchés, puis fendus ( aériens, ancienne maison dans l'ancien village, bref)...j'en garde pas un bon souvenir.
      Les cigales toute l'année, c'est dans les pubs pour l'huile Puget, c'est tout, lol!
      J'habite Nord BdR...

      Supprimer
    5. Alors la team Sudiste, on craint le gel ? ;-)

      Supprimer
  8. Toi aussi tu œuvres pour la Cop 21, je vois que tu reviens au bases, à l'essentiel. L'eau, le feu, la m...
    la peau de bête maintenant et tu manges quelques racines. Blonde paresseuse, notre nouveau gourou écolo, ça le fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête, je rêve d'une peau de mouton Ikea. Mais il m'en faudrait 6 pour que je puisse m'allonger lascivement dessus...

      Supprimer
  9. C'est arrivé plusieurs fois chez nous. Depuis, les enfants sont briefés sur la quantité de feuilles de PQ qu'on peut raisonnablement utiliser pour se torcher et sur le moment où il est conseillé de tirer une chasse d'eau intermédiaire si tout n'est pas essuyé...
    Sur ce commentaire plein de poésie, je ne peux qu'ajouter un petit conseil de produit préventif à verser dans les toilettes 1 fois par semaine. Ca marche quand même assez bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis preneuse du conseil, avec plaisir !

      Supprimer
  10. Admiration et paillettes sur toi !!!
    Je suis trop une chochotte pour vivre en maison, je crois. Ce genre de choses, je ne saurai pas le gérer, même dans l'obligation de le gérer. Alors bravo. Non et puis le caca, je crois que ça fait la peau douce, aussi. Ah oui, quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... peut-être, mais je préfère continuer d'utiliser mon lait Palmer's au beurre de cacao.

      Supprimer
  11. Son alèse...ALTESSE!30/11/15

    Putain.

    RépondreSupprimer
  12. merci la Blonde, tu nous a bien permis de délirer, mais ça sent le...vécu non?
    allez, tu vas voir c'est quand même génial d'avoir sa bicoquillette à soi, en vrai!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le vécu sent le caca, je préfère attendre de voir...

      Supprimer
  13. Fabignou30/11/15

    Je sens qu'il y a matière à série dans tes aventures : épisode 1 - la Blonde et le feu, épisode 2 - la Blonde et la fosse septique, épisode 3... la Blonde et la chaudière ?
    Non pas que je veuille te porter la poisse, hein ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête, malheureuse. Que dirais-tu de La Blonde et la toiture ?...
      (attends, je jette du sel par-dessus mon épaule !)

      Supprimer
  14. Avais-tu déjà écrit un billet avec autant de fois le mot "caca" à l'intérieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denis 230/11/15

      Wai son billet le plus merdique en quelque sorte :-)

      Supprimer
  15. Ha, Ha !!!.... que c'est rigolo comment tu racontes !.... ( le " comme quoi " ...) mais quand cela nous est arrivé, je ne riais pas du tout ! ...on a acheté une maison avec une fosse sceptique et l'ancien propriétaire s'était bien gardé de nous dire que la fosse était pleine !... donc, en toute logique, on a acheté son caca ! ? ....en tout cas, Bravo ! ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE30/11/15

      Tu te vois, à sa place, en train de dire "ah, au fait, ya mon caca dans la fosse septique". Pudiquement, il a préféré vous laisser la bonne surprise.
      Paraît que ça porte bonheur.

      Supprimer
    2. Kathy2/12/15

      C'était donc comme un cadeau de bienvenue dont on n'a pas apprécié la juste valeur ? !... vu sous cet angle, çà change tout ! ;-)

      Supprimer
  16. Emilie30/11/15

    Pour ma part, je préfère être une petite joueuse en appartement... Mais merci pour ce récit imagé et odorant (par chance les ordis ne sentent rien). :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. L'odorama, c'est par pour demain !

      Supprimer
  17. Alors là, vraiment chapeau bas ! Ca porte bonheur, non ?! Oui, y'a pas de raison !
    J'ai eu un souci de ce genre dans mon ancienne maison, mais j'suis pas une warrior, j'ai fait venir un plombier .... sa phrase est bien resté ancrée en moi : "Mais enfin, jamais de sopalin dans les WC !".... ben ouais, mais en panne de PQ, on avait cru bien faire !
    Et pour le feu ! Génial ! Ici, ce sont mes filles qui m'ont conseillée pour ma première cheminée ! C'est leur grand mère (tu sais celle qui vit à St Agnant !) qu'elles avaient observée ! Et ça a marché !
    Bisous ma Belle !

    RépondreSupprimer
  18. Chris (aka Paquita Chocolatera)30/11/15

    Ben moi y aurait eu du vomi en plus du caca !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai même pas eu un petit haut-le-coeur. Warrior.

      Supprimer
  19. Anonyme1/12/15

    Après la guerre du feu, la guerre du caca, vivement demain��...

    RépondreSupprimer
  20. Madame Pivoine - Natacha4/12/15

    you're my heroe !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu comme je porte bien la cape ?

      Supprimer