17 oct. 2015

Se regarder le nombril



Après tout, je n'ai que ça à faire... Je ne me déplace que difficilement, passer de la station assise à debout est un exploit qui me prend plusieurs secondes, au prix d'efforts contorsionnés. Je me revois il y a un peu plus de dix-neuf ans quand le dépotage du Crapaud-poilu m'avait laissé quatorze points de suture à l'entrejambe ... Je bouge avec autant de grâce.

Ça tire au niveau des coutures de tous les petits trous de cœlioscopie, les fils commencent à gratter aussi. "C'est que ça guérit", on me dit. Je ne peux dormir que sur le dos car quand je veux me mettre sur le côté, j'ai l'impression que tous mes boyaux voyagent et c'est douloureux. Donc je ne dors pas beaucoup, ou mal. Mais ça va mieux chaque jour.

Je me sens inutile et comme un poids mort quand lorsque j'écris ces lignes, mon amour est en train de passer l'aspirateur, après avoir fait le déjeuner, la vaisselle et mis une machine à tourner. En fait, j'ai toujours autant de mal à lâcher prise, à me dire que de toute façon, je n'ai rien de mieux à faire. Une fois de plus, je culpabilise et je m'en veux.

J'ai de la chance qu'il soit là...

Et contrairement à ce que j'avais écrit un peu en fanfaronnant, j'ai eu peur. La peur est arrivée sans prévenir, lorsque j'étais dans les petits box clôs de tentures plastique, dans l'antichambre du bloc opératoire. Je me suis mise à sangloter, c'était incontrôlable. Les larmes coulaient et chaque personne qui venait me voir me demandait ce qui se passait.... Je ne sais pas. Est-ce que j'ai peur ? Ben nan, je crois pas. Je pleurais encore quand on m'a mis le masque sur la figure. 

Pourquoi je pleure puisque je n'ai pas peur ?

Parce que sans doute, petite menteuse, la peur t'a chopée par surprise et que tu te croyais invincible.

C'est fini, je suis rentrée, je me retape. Lui est là à mes côtés, il était là à mon retour dans la chambre 517, sa main chaude a pris la mienne et à caressé mon front, enlevant les cheveux de ma figure. Je l'aime tellement.

A la maison, dans ma salle de bains, je me regarde le nombril, c'est lui qui a morflé le plus. Il est tout couturé à l'intérieur et se pare de couleurs chamarrées. Un vrai nombril d'Halloween. 
Bleu, jaune, violet, indigo, un joli nuancier de mode automne hiver. J'hésite à le prendre en photo, il est tellement tendance, si ça se trouve je ferais un carton sur Instagram. 

Sur mon canapé, sous mon édredon, je lis, je regarde la télé, des films, des séries. Et mon nombril. Le temps passe doucement, celui de la convalescence.


46 commentaires:

  1. Prends soin de toi et reposes toi !!! Je sais que c'est pas facile de lacher prise, sans culpabiliser. On pense à toi ! Des bisous !!!

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme17/10/15

    de toute façon,c'est un temps à rester sous la couette ! ;)
    et cette fois,tu as une bonne excuse,en plus ....
    bon rétablissement,belle Blonde !
    sterenn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sous l'édredon plutôt... mais ça revient au même ;-)

      Supprimer
  3. Val Làô sur la Colline17/10/15

    Repose toi bien ! J'ai eu une coelioscopie il y a qq années, ça laisse peu de marques mais ça n'est pas indolore...
    Fais toi chouchouter, ça ira vite mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me fais chouchouter, t'inquiètes !

      Supprimer
  4. Madame Pivoine - Natacha17/10/15

    Haaaaa welcome back!!!!
    Je vois que tu vas très bien puisque tu renoues avec les défauts qui caractérise bon nombre d'entre nous : femmes wonderwoman du 21ieme siècle. On vient de t'enlever un ORGANE et tu culpabilises. Je rêve! Ne serais-tu pas au petits soins pour ton amoureux si le cas se présentait (ça se voit pas là mais je touche du bois, pour que non, justement)?
    Et puis tu devrais prendre une photo de ton nombril. Tu la mettra sur le net un jour, ou pas.... mais tu l'auras.
    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris une photo. On dirait un peu une pensée (la fleur).
      Merci à toi...

      Supprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)17/10/15

    L'essentiel est que ça aille mieux chaque jour. Pour la culpabilité on ne te changera pas jolie blonde :-D ! Pendant ma convalo j'ai trouvé le moyen de nettoyer ma petite cuisine à fond (bon je pouvais me bouger fallait juste éviter de prendre un choc frontal).Ton amour ne t'en voudra pas que tu te regardes le nombril.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il veut surtout que je ne fasse pas autre chose. Et quand il fait les gros yeux, vaut mieux pas s'y frotter. Ou alors en ronronnant.

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)21/10/15

      Je suis certaine que tu es une championne du ronronnement ��

      Supprimer
  6. J'ai connu ces pleurs autour de l'opération, moi c'était après .... Les infirmières s'inquiétaient "mais vous avez mal comme ça ?!" non, en fait, c'était irrépressible, venu de je ne sais où, le contre coup tout ça.... pis j'étais seule, mes filles venaient de partir en vacances avec leur père, j'avais pas d'amoureux, pas de famille sur place... mauvais souvenir...
    Prends bien soin de toi ! Tu as quelqu'un qui veille sur toi, la chance ! Je t'embrasse, prends le temps et cesse de culpabiliser ! Profite ! ;à

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça a pas l'air jouasse ton histoire... J'essaye d'arrêter de culpabiliser. C'est pas gagné.

      Supprimer
  7. Anonyme17/10/15

    Reposes toi et profites ;)
    Les coutures, ça gratte un max mais c'est que ça cicatrise.
    Pour la peur, c'est normal, j'ai aussi eu la trouille juste avant d'entrer au bloc mais qque part, j'ai eu raison : ils s'étaient trompé de bracelet; un peu plus, au lieu d'une coelio , j'avais une zolie opération de la hanche, comme ça pour rien, sympa non ?
    bises de guérison rapide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps tu faisais ça à l'américaine: tu engageais un avocat payé au pourcentage, attaquais l'hôpital en justice , et te retirais à Hawaï pour de très longues vacances....

      Supprimer
    2. C'était aussi ma crainte !

      Supprimer
  8. J'adore le it nombril!!!
    bonne convalescence ma Blonde!!! et tous mes compliments à Lui pour sa gentillesse et tendresse....

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme17/10/15

    très bon rétablissement à toi....
    fais toi chouchouter, tu le mérites bien
    la bise!

    RépondreSupprimer
  10. DOMINIQUE17/10/15

    Bon, ton homme t'aime vraiment. Il passe l'aspirateur. Ex-cep-tion-nel !
    Contrairement à ta vésicule, garde-le précieusement.
    Des tas d'encouragements pour ta convalescence et bises à ton nombril.

    RépondreSupprimer
  11. A ta décharge, les couloirs d'hôpitaux et leurs boxs jouissent le plus souvent d'un style architectural, d'un mobilier et d'une décoration qui sentent bon la joie de vivre. Je te souhaite un bon retour chez toi, avec l'amour bienveillant des hommes de ta vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'était pas très gain... A quand un joli papier peint ou une p'tite télé qui passerait Friends ?

      Supprimer
  12. Enfin ... la blonde a mis du temps à être paresseuse ! Ca va aller, quelques jours et tu retrouveras ton tonus Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr ! Faut que j'apprenne la patience aussi.

      Supprimer
  13. Anonyme18/10/15

    Contente de te retrouver, le plus dur est derrière toi, maintenant repose toi laisse toi vivre et laisse ton homme te gâter.
    Bon dimanche
    Odile

    RépondreSupprimer
  14. Prends bien soin de toi. (De toutes façons si j'ai bien compris c'est la seule chose que tu puisses faire.)
    Et laisse toi chouchouter par ton amoureux.
    Bisettes
    Ciloucr

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme18/10/15

    Dis, ils ne t'auraient pas filé un médoc avant de partir au pré-bloc ? Je dis ça parce que les pleurs irrépressibles peuvent aussi être causés par le petit cachet qui chez la plupart des gens rend gazou-gazou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, ils m'ont rien filé du tout. Juste une course folle dans les couloirs ! Mes brancardiers, c'était Fast & Furious.

      Supprimer
  16. Kaylee18/10/15

    Hey, c'est normal de pleurer, tu n'es pas un robot bien huilé insensible - et puis c'est très probablement toute la tension nerveuse accumulée avant le jour J qui se déverse comme un joli petit nuage de larmes chaudes et apaisantes.
    Prends soin de Toi, photographie ton nombril, rien que pour Toi, pour en rire quand les douleurs et les couleurs seront parties. Tu verras plus tard si tu postes la photo dudit nombril ?
    Plein de bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as sûrement raison pour la tension nerveuse. Ce qui était étonnant, c'est que ça m'a vraiment pris d'un coup, sans prévenir...

      Supprimer
  17. Repose toi, tu en as besoin. Le coup de flip juste avant qu'on t'endorme est normal, parce que finalement, on se demande si on va bien se réveiller, après...et on s'imagine le pire. Bonne convalescence, petit à petit tu arriveras de nouveau à dormir confortablement, comme avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On devrait arrêter de penser, des fois, ça irait vachement mieux.

      Supprimer
  18. Edith (de Savoie !)18/10/15

    Des bises, Belle Blonde pas du tout Paresseuse. Et lâche prise... Du repos, et tout ira mieux...

    RépondreSupprimer
  19. Yeahhhh, bon rétablissement, et profite de tout ce temps juste pour toi, ça compte pour bien guérir !

    RépondreSupprimer
  20. Le temps de la convalescence est nécessaire et ne doit pas être négligé... C'est peut être l'occasion de trier ses photos, de lire ce qu'on a râté, de rattraper films et séries en retard et de revoir ceux qu'on aime. L'occasion de se mettre sur pause, sereinement. Prend soin de toi, respire et fais toi chouchouter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais dis donc, c'est exactement mon programme ça !!

      Supprimer
  21. Repose toi, fais confiance...
    Ton billet est vraiment touchant; Quand tu dis "Je l'aime tellement", ça me pique les yeux.

    J'espère que je vais réussir à poster mon message, j'ai déjà validé 3 fois des noms de rues mais aussi des salades pour le robot anti spam... :(

    RépondreSupprimer
  22. Après le 1er essai (5 validations successives pour l'anti spam), j'ai du re-sélectionner des noms de rues, des salades encore, des tartes et ... des pancakes ! L'anti spam a des troubles du comportement alimentaire semble-t-il...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'anti spam est capricieux. Désolée Geneviève et merci pour ton message.

      Supprimer
  23. Oh ben Poulette !!
    Je suis pas venue depuis quelques jours et pouf, tout ça tout ça !!
    Effectivement, prends bien soin de toi, laisse-toi chouchouter surtout que ça a l'air d'être fait avec amour et plaisir, et retape-toi l'intégrale de Friends en Ouzbèk ! Comme je suis sûre que tu les connais par coeur, tu vas te marrer quand même et en profiter pour apprendre un idiome bien sympathique ;o)
    Si ça te dit, tu peux aussi lire ces trucs que j'ai écrit sur l'hosto, j'y étais y a pas longtemps moi aussi :
    http://lejourdabra.blogspot.com/2015/09/reflexions-amusees-dune-hospitalisee-la.html
    et
    http://lejourdabra.blogspot.com/2015/10/definition-hopital.html

    En attendant, merci pour le lien sur le gèle-teucha, ça permet de connaître un truc rigolo à faire à la maison quand on s'ennuie et de découvrir un billet excellent !

    Grosses bises de rétablissement et bises à Véro à qui j'envoie souvent plein de pensées d'amour...

    RépondreSupprimer