15 mai 2015

Dépareillées



Je travaille mes TOC. Bon, ok TOC, c'est un peu fort comme mot. Je ne voudrais pas faire de la peine aux personnes qui sont vraiment atteintes de ces troubles mais des fois, je te promets que je m'agace moi-même.
Je suis quand même un peu obsédée par la symétrie, l'alignement, l'harmonie. Quand la maison est en bordel, j'hyperventile, j'ai besoin d'ordre. Pas de propreté forcément, hein, mais en gros pour te donner une image, je me sens mieux quand les moutons de poussière sont bien alignés le long des plinthes.


J'aime le torchon bien plié, centré sur la barre du four.
J'aime les coussins bien droits et symétriques sur le canapé.
J'aime quand les piles de paperasses sur mon bureau sont alignées au cordeau.
J'ai besoin d'harmonie dans les couleurs et les motifs de mes fringues, même si Cristina-la-tyrannique dit que "C'est pas mouderne d'assortir ses chaussures avec ses vêtements".

J'en ai déjà parlé moult fois... C'est chiant à vivre, pour les autres et pour moi. Bon, y'a pas mort d'homme non plus, mais parfois, je sens bien que j'agace un tantinet mes colocataires.

MAIS, j'entrevois une lueur d'espoir, toute petite, ténue mais néanmoins là. 

L'autre jour, à l'occasion d'un plein d'essence, Syl m'a fait remarqué que "C'est dingue, toi qui est tout le temps obsédée, tu ne fais pas un compte rond quand tu fais le plein ?!"

Nan, jamais, j'en n'ai rien à carrer.
VICTOIRE !
(Je ne suis donc pas complètement perdue)

L'autre jour, j'ai mis des chaussures bleues alors que je n'avais pas de bleu sur moi.
(en dehors de mes yeux) (hin hin hin)
VICTOIRE !
(Je suis capable de trucs de dingues)

L'autre jour, j'ai acheté des assiettes dépareillées. Je vais avoir tous les jours pendant les repas des assiettes différentes, pas le même motif, pas tout à fait la même taille ni la même épaisseur, et j'ai décidé que j'allais bien le vivre.
Chez Emmaüs, j'étais même partie pour les choisir dépareillées ET de couleurs différentes... J'ai visé un peu haut. J'en ai pris une bleue, une rose et verte, une... jaune ? C'était too much.

J'en ai donc choisi des bleues et blanches. Pas toutes du même bleu, pas toutes du même blanc.
Une fois la vaisselle terminée, je m'efforce de remettre les deux fraîchement lavées sous la pile, histoire de faire tourner, même si j'ai déjà mes préférées.
VICTOIRE !
(presque) (je peux faire mieux)

Tiens, pour la peine, je m'offrirais bien cette petite paire de ballerines pile de la couleur de mon nouveau pantalon.

Oh wait...




41 commentaires:

  1. Smouik15/5/15

    on a tous nos obsessions, y compris dans les contraires... Ceux qui ne peuvent vivre que dans un bordel noir, ceux qui entassent, ceux qui... Perso, c'est la symétrie qui me gêne... au point d'être capable de mettre les deux rideaux du même côté de la fenêtre, c'est dire... Alors tu vois, tu peux vivre sereine avec tes obsessions, le tout c'est de trouver les compatible housemates... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes housemates font avec... du mieux qu'ils peuvent. Et moi, j'essaye de me détendre quand je vois des trucs qui me chiffonnent...

      Supprimer
  2. C'eût été dommage de se passer de ce joli assortiment d'assiettes !
    Et t'inquiètes.... tu n'es pas seule ;)
    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
  3. DOMINIQUE15/5/15

    Ayant un compagnon plutôt maniaque sur certains points, notamment les draps housse, j'ai appris le lâcher prise sur les obsessions. Yé fé cé qué jé peux, c'est-à-dire que j'évite de l'étrangler en pensant aux années de prison pour maricide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine17/5/15

      Hi, hi,hi

      Supprimer
    2. Bah oui, ça vaut pas le coup finalement, la prison.

      Supprimer
  4. J'aimerais tant vivre dans une maison rangée. Mais j'ai déjà du mal à me discipliner moi même. Quant à mon homme et les zenfants.... soit ils sont pires que moi question rangements, soit ils sont comme moi et n'en n'ont rien à carrer, eux, soit je supporte nettement moins le bordel des autres (avouons que c'est une hypothèse plausible)
    Jolies assiettes en tout cas. Et c'est rigolo, je dejeunais hier avec une copine qui me disait quel bon plan c'était d'acheter ses assiettes dans une brocante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec le fait qu'on supporte moins le bordel des autres !

      Supprimer
  5. Phédia15/5/15

    On s'adoucit avec le temps, et notre caractère aussi. Du coup ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui, et l'on devient plus fantaisiste. Je n'aime pas la symétrie, j'aime le mélange de styles (mais avec une certaine harmonie). Peut-être que tu es en train de lâcher prise sur certaines choses, de ce fait ton côté fantaisiste s'affirme. Très sympa tes assiettes déparaillées dans un camaïeu de bleu ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que je lâche prise et surtout que je tente des nouveaux trucs... Pas toujours réussis !

      Supprimer
  6. Anonyme15/5/15

    je suis un peu comme toi( moins,je pense,mais pas loin ;) ) ,j'ai un mari bordélique et 3 zenfants de presque 4,presque 8 et 11 ans et demi .....et je tachycarde .....souvent ....alors,je compatis ! (très jolies assiettes,sinon !)
    sterenn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec des petits, c'est plus compliqué. Sauf à être un dragon tout le temps. Mais je peux témoigner que ça s'apprend tout petit le rangement, mon crapaud le sait bien !

      Supprimer
  7. Chris (aka Paquita Chocolatera)15/5/15

    Je suis une bordélique née qui s'y retrouve dans son foutoir. Par contre au boulot y a pas intérêt qu'une secrétaire classe mal un document ça m'énerve fort. Contradictoire non ?
    Jolies assiettes dépareillées. C'est une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fredix16/5/15

      Décidément, beaucoup de points communs, la Paquita ! A la maison, j'aime pô ranger donc je dis rien à mes colocataires jeunes ou vieux ! Par contre , au boulot, je suis hyper maniaque et je râle souvent contre les imprimés, les papiers mal rangés ! C'est vrai quoi , c'est tellement plus facile et plus rapide de s'y retrouver quand the right thing in the right place ! Super idée, les assiettes dépareillées !!!! Et très jolies !!

      Supprimer
    2. Fredix16/5/15

      En même temps, ne plus retrouver le dernier mascara acheté ou la pince à épiler ( La blonde, tu connais pas ton bonheur d'avoir un gars !) au moment où un énorme poil pousse sur le menton , ça m'énerve quelque peu ! Et je rêve ( chut, les filles, on est entre nous ) du moment où le dissolvant sera là où je l'aurai posé cinq jours avant ! Mais pas longtemps, hein ? Allez, je vous laisse , faut que je mette à charger l'épilateur que je retrouve TOUJOURS à plat !!!

      Supprimer
    3. Chris (aka Paquita Chocolatera)18/5/15

      Fredix tout comme toi ça m'énerve de ne pas retrouver mes affaires parce qu'on (qui est aussi bordélique mais râle du désordre des autres) les a déplacées ! Y a pas des circonstances atténuantes pour ce cas précis de maricide ?

      Supprimer
    4. Oui, merci, j'ai un garçon. Je crois que tu m'as achevée avec les piles de l'épilateur à plat !

      Supprimer
  8. Décidément j adore cette histoire d assiettes bleues et blanches depareillee !

    RépondreSupprimer
  9. Et bien moi, je ne trouve pas ça antinomique, le sens de l'esthétique qui te fait choisir des assiettes dépareillées, et le goût de la netteté autour de toi.
    Je trouve ça important un environnement carré pas envahi, simple et accessible, et il me semble que ça n'exclue pas la fantaisie qui te fait telle que tu es.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, simple et accessible, c'est comme ça que j'aimerais que soit ma future maison...

      Supprimer
  10. Madame H16/5/15

    Ah ah , chez moi ce sont les verres à pied qui sont dépareillés !!! J'ai une petite collection que j'aime bien ...
    Sinon, je suis très bordélique, mais je suis comme Chris Paquita je me retrouve très bien dans mon bordel ... j'aime les accumulations d'objets, les coussins bariolés, les trucs un peu pas tout à fait droit, un peu déglingués ... mais je ne supporte pas le bordel des autres !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE17/5/15

      J'en ai quelques uns, de verres dépareillés. Des verres chinés par ma mère, faits à la main. Dont un, que j'aime bien, qui penche légèrement sur son pied. Il est gentiment ridicule.

      Supprimer
    2. Madame H17/5/15

      Je chine aussi les petits verres à digestif, les plats à fleurs et les tasses ...
      C'est chouette les objets "gentiment ridicules " ....

      Supprimer
    3. Je suis interdite de "petits verres". Si je m'écoutais, j'en achèterais 6 à chaque brocante... je trouve ça adorable. Mais je ne bois rien dans des "petits verres". C'est con.

      Supprimer
  11. Valkikou16/5/15

    Oh là là qu'elles sont belles ces assiettes ! J'adorerais faire pareil, mais monsieurmonmari risquerait l'apoplexie !
    Entre les assiettes et les photos de tes essais culinaires, un de ces quatre je vais descendre de ma belle Bretagne et m'inviter à dîner chez toi !
    Bises jolie blonde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez hop ! Mais quand j'aurais mon nouveau chez moi, d'accord ?

      Supprimer
  12. Anonyme17/5/15

    Elles sont belles tes assiettes.


    Odile

    RépondreSupprimer
  13. Reine17/5/15

    Je ne peux me sentir à l'aise , reflechir, travailler, aimer, etc que dans un environnement en mouvement, en transition...on peut appeler ça le désordre, pour moi c'est créatif. Ça aide à voir les choses sous un autre angle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ben la créativité dans le linge sale, j'ai un peu de mal à comprendre... mais je vois l'esprit !

      Supprimer
  14. J'adore les assiettes dépareillées... Tu gardes l'harmonie des bleus de toutes façons. Chez moi, c'est du blanc mais avec souvent du rouge (j'aime le rouge ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine17/5/15

      Gen, jai vraiment essayé. Nous avons même déjeuné au Chenal, et j'ai enquêté dans le coin. Auprès des voisins. Aucun ne voyait de qui il s'agissait. Sinon, weekend merveilleux comme d'habitude. Suis sous le charme du coin.

      Supprimer
    2. Bon, je sais pas de quoi vous parlez mais faites comme chez vous ;-)

      Supprimer
  15. J'aurais du aller au Chenal, j'étais chez moi, on va dire à 150 mètres ! J'ai essayé de repérer des "groupes de potes" et j'ai regretté de ne pas t'avoir demandé de mettre une couronne sur la tête pour que je te reconnaisse ;) ...
    Il faisait beau (très beau le samedi et le dimanche) et j'ai pu remettre mon jardin en état...

    Désolée La Blonde, on squatte sans vergogne (c'est qu'on se sent bien :) )

    RépondreSupprimer
  16. Je suis en pleine mutation du rangement, moi. Bordélique à la maison, et rigoureuse tendance très pénible au boulot. Et donc en train de vider la maison... -:)
    Cette photo m'a fait un drôle d'effet parce que ma Mémé avait ce type d'assiettes, pas une comme les autres mais toutes dans les mêmes tons. Quand on y allait, on avait "son" assiette préférée (celle avec une bergère) et "son" verre.
    Et puis Cristina, elle n'aime pas les collants chair, elle veut qu'on se balade jambes nues par 15 degrés, alors c'est no way, le truc "mouderne"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai déjà mes préférées, mais je ne veux pas que les autres se sentent délaissées, alors je fais des efforts...

      Supprimer
  17. Edith (de Savoie !)18/5/15

    Mais qu'elles sont belles ces assiettes ! Et moi aussi j'adore assortir, même si "c'est pas mouderne". On s'en fout de Cristina...

    RépondreSupprimer
  18. Ah ben pareil qu'Edith : elles sont super belles ces assiettes.
    Perso je kiffe faire des brocantes pour trouver des choses dépareillées, enfin surtout des verres. tu sais les petits à liqueurs !

    RépondreSupprimer