5 mars 2015

La dictée


A l'arrivée, tout est calme, le couloir peint en vert vif est désert, la classe mauve de Ninou est rangée, les rideaux sont tirés. Elle les ouvre pour faire entrer le soleil, on prend un petit café qu'elle a apporté dans son thermos. Une vingtaine de minutes plus tard, 23 paires d'yeux me dévisagent. J'entre en dernier dans la classe avec ma-soeur-la-maîtresse.


- Bonjour !
- Bonjour... (petites voix un peu timides et curieuses)
- Vous savez qui je suis ?
- Naaaaaaan...
- Je suis la grande sœur de Maîtresse et comme là où j'habite ce sont encore les vacances ("la chance..."), je suis venue passer la matinée dans la classe.
- Ah oui, tu as la même couleur de cheveux.

Je m'installe au fond sur une petite chaise, je sors mon carnet de notes et c'est parti...
Voici quelques instants, quelques instantanés, des petits bouts d'une matinée. D'abord, on a commencé par le "Quoi de neuf ?" Les enfants volontaires racontent ce qu'ils ont fait d'intéressant la veille, aux dernières vacances, s'il y a un truc particulier et leurs collègues ont le droit de poser une question "en levant le doigt".
Une fois terminé, on entre dans le dur.

- Quel jour est-on ?
"Mercredi 4 janvier" fait une petite voix.
-Mais noooon (le chœur de ceux qui savent), on est en maaaaars !
- Ecrivez la date, ensuite vous sautez une ligne et vous écrivez Dictée.

La dictée est d'abord lue à haute voix par Maîtresse.

"Les animaux n'aiment pas la neige, elle est trop froide. 
Demain, dans la journée, nous fêterons ton anniversaire".

Je ne vois pas bien le rapport entre les deux phrases mais ce n'est pas le propos. Ensuite, on prépare à l'oral pour bien évoquer toutes les difficultés.
- Alors "les animaux", c'est un .... 
- Pluriel !
- Oui, très bien, mais c'est un pluriel spécial, qu'y a-t-il à la fin de "animaux" ?
- Un "x" parce que le "u" n'aime pas le "s"
- Voilà, bravo D.
- Ensuite, "n'aiment pas", c'est quel verbe ?
- Passé composé !

J'ai pouffé parce que je ne m'y attendais pas. C'était assez discret, je ne voulais pas me moquer mais je crois que je me suis fait gaulée par le rang du fond, qui s'est retourné comme un seule homme. J'ai surtout essayé de ne pas croiser le regard de Ninou, sinon, c'était mort.

- Mais non, "passé composé", c'est un temps de conjugaison, répond-elle calmement avec un petit sourire,  alors "n'aiment pas", c'est quel verbe ?
- N'aimer pas.
- Oui, c'est presque ça, bravo. C'est "ne pas aimer", donc attention, "les animaux", c'est du pluriel donc qu'est-ce qu'on met à la fin du verbe ?
- Un "s" ! (le "n'aiment pas" est écrit en toute lettre au tableau juste devant)
- Non. On met ?....
- "ent"
- Oui !

Ouf. On y est.
On détaille encore un peu et c'est parti pour la dictée en vrai.

"Les animaux n'aiment pas la neigeeeeee virgule..."

- Maîtresse, les animaux, on accroche ?

"Qu'est-ce qu'on a dit T. pour "n'aiment pas" pas tout à l'heure ?" demande Ninou en arpentant les allées entre les petites tables et en jetant un coup d’œil aux cahiers.
"J., la virgule part de la grosse ligne et descend sur le premier interligne".

"...elle est trop froideeeeeee point"

- Attention, "est", c'est quel verbe ?
- Passé composé ! (pas le même gosse que tout à l'heure) (j'apprendrai qu'ils se sont pris une engueulade la veille parce qu'ils n'avaient pas bien appris la leçon sur le passé composé et que donc, ça allait ronfler) (on les sentait au taquet) (mais pas le bon taquet)
- Non, "est" c'est le verbe... 
- Être !
- Oui donc ça s'écrit ?....
- E-T / E-S-T !
Toutes les réponses, les bonnes comme les mauvaises fusent. On choisit d'entendre la bonne.
- Oui ! E-S-T.

"...elle est trop froideeeeeee point"

- Attention "trop", c'est un mot que vous connaissez, il y a une lettre muette à la fin, une lettre qui est là mais qu'on n'entend pas... Pensez-y !
- Froideeeeeee point...  Si on a un point à la fin, ça veut dire qu'on commence une nouvelle phrase et donc qu'est-ce qui se passe ?
- Majuscule !!! (en hurlant)

Tout le monde a la bonne réponse cette fois. La dictée se poursuit jusqu'à ce qu'on arrive à "fêterons ton anniversaire".

- Alors "fêterons", c'est comme "fête", c'est un accent circonflexe, oui un petit chapeau, c'est ça. Et "fêterons", c'est un temps de conjugaison que nous n'avons pas encore étudié et qui s'appelle le futur. Le futur, c'est quand les choses ou les événements ne sont pas encore arrivés.
- N. tu en es où ? "Elle est trop..." N'écrivez pas les autres, je recommence pour N. qui est en retard.
- ...
- "...nous fêterons ton anniversaire". Bon là, vous savez qu'on dit ton (n)anniversaire parce qu'on fait la....
- Liaison !

En fait, la dictée, c'est un peu comme Questions pour un champion, sauf qu'il n'y a pas les buzzers.

- C'est ça, on fait la liaison. Alors n'allez pas m'écrire "nanniversaire" !
Ils sont prévenus.

Voilà, on corrige la dictée au tableau, chacun prend un stylo vert, cherche un stylo vert, demande un stylo vert, dit qu'il n'a pas de stylo vert. Chacun se corrige et elle récupère les cahiers.

"la neige est dropfroide"
(ach so, dropfroideu, on est dans l'Est, bon 'ieu !)
(haaaan, ça va, on peut rigoler un peu)



Je peux pas te raconter la matinée entière, il faudrait que je fasse plusieurs épisodes et je suis en vacances, je te rappelle. Allez, juste encore une petite. Leçon de maths, sortez vos petits classeurs. Tout d'un coup, c'est comme si une tornade avait dévasté la salle. Pour sortir un classeur, ils vident tous le casier situé sous le bureau AU COMPLET. Sur le bureau, leurs genoux, par terre. Et puis ils remettent tant bien que mal à l'intérieur.
Une fois qu'ils ont trouvé l'onglet MATHS, il doivent sortir la feuille, la retourner (non, dans l'autre sens H., encore, tourne-la, DANS L'AUTRE SENS !). Finalement, c'est sa voisine qui lui mettra la feuille du bon côté.

- Vous écrivez MATHS dans la marge, en rouge.
- De quel côté de la ligne rouge c'est "dans la marge" ?
- A gauche, du côté de la cour.

J'ai adoré et en même temps, j'ai compris à quel point j'ai bien fait de changer d'orientation professionnelle juste avant de passer le concours (c'était y'a longtemps).... Je ne suis pas faite pour ça. Les gosses qui se lèvent pour un oui ou pour un non, pour aller chercher un mouchoir, les stylos et les règles qui tombent constamment, les pipelettes, les fayottes, les il-est-mignon-mais-il-a-du-mal... 
Les crayons de papier qui sont soit oubliés, soit cassés, soit j'ai pas de taille-crayons, soit je me lève pour aller fouiller ailleurs. Ça y est, ça crie. Maîtresse élève la voix, une grosse voix qui intime le calme. Ouf, ça redescend.

Un jour peut-être, je te raconterai la leçon de MATHS (dans la marge en rouge) qui a commencé par le traçage d'un tableau avec une règle. ÉPIQUE. A côté, peindre le plafond de la chapelle Sixtine, c'était de la gnognotte.

Une matinée en CE1.







Et sinon, je suis fière de toi, Ninou.... T'es une chouette Maîtresse.



49 commentaires:

  1. C'est vrai que parfois, il y a des choses qui m'agacent dans cette profession (j'ai pas mal d'instits autour de moi) mais je serai totalement INCAPABLE de faire ce métier.
    Je pense que je finirai menottes aux poignets(ou la camisole), la bave aux lèvres, les dents encore plantées dans le mollet d'un CE2...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le mollet de CE2, c'est sec, pas de gras, en plus, tu risques de péter une canine...

      Supprimer
  2. Ah je m'y vois ... Faut dire que je suis "'maîcresse"' aussi et j'ai longtemps eu des CE1 alors je vois tout à fait ce que cela a dû donner :)
    Je trouve génial que tu aies pu passer une matinée dans la classe de ta petite soeur ! Et même tiens, je trouve qu'on devrait généraliser ce genre de rencontres et proposer à tous les adultes de retourner régulièrement sur les bancs des petites classes pour se souvenir .. et comprendre comment ça se passe en vrai ;)
    L'an prochain, si tu veux venir dans ma classe : YOU ARE WELCOME !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis complètement d'accord ! Si des adultes pouvaient de temps en temps voir de quoi il retourne, peut-être que ça ferait pas de mal à ceux qui critiquent tout le temps...
      Merci pour l'invit' ;-)

      Supprimer
  3. Val Làô sur la Colline5/3/15

    Oooh ! c'est génial !!! J'adore !!!
    En lisant ton billet,je passais en revue la liste de mes copines instit' (pardon, professeurs des écoles) auxquelles je pourrais demander de faire comme toi ! On oublie tout ça, parce qu'on a aussi été comme eux, il y a longtemps. Bien sûr quand tu racontes, ça a l'air tout (ou presque) choupi, on sait bien que ça ne l'est pas toujours, et même que souvent, c'est épuisant, mais ce billet me met le sourire aux lèvres et du baume au coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une matinée calme. Ce n'est pas toujours choupi, elle a dans sa classe des cas "compliqués", des enfants qui ne vivent pas des enfances choupi du tout et parfois, c'est difficile.
      Et oui, c'est épuisant.

      Supprimer
  4. Kathy5/3/15

    Ah, c'est bien la première fois que je ris en lisant une description de la vie à l'intérieur d'une classe : souvenirs, souvenirs !...
    Partie avant l'âge " légal " de la retraite, çà a été un peu dur la première année, mais maintenant, ce n'est que du bonheur ! ... pourtant, j'adorais mon métier mais quand je fais du lèche-vitrine le matin en semaine et que je vois passer une classe qui se rend au gymnase ou autre, je savoure ma chance !...
    Respect aux enseignants !.... ;-) et profite bien de tes vacances !....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes vacances étaient douces et ensoleillées... parfaites !

      Supprimer
  5. Rhoooo quelle chance ! La matinée en classe de CE1 : la classe de mon p'tit dernier !
    Moi aussi j'aimerais avoir une sœur maîtresse ;-) J'ai bien une cousine maîtresse hein... mais on est dans la même zone de vacances :p
    Bises et merci pour ce bon moment à l'école !

    RépondreSupprimer
  6. Jolie matinée.

    Mais vu d'ici, ce métier....D'un bout à l'autre de la France, on dirait que tout le monde fait la même leçon en même temps, et que le seul espace de liberté qui reste à ces professionnels là, c'est de faire ou non retourner la feuille.
    Vu d'ici, je me dis que ce serait vraiment à tenter, de refaire un peu confiance aux intelligences qui peuvent surgir dans cette profession là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as raison, Sérénissime... Les gens qui gouvernent l'Educ Nat' devrait de temps en temps aller passer une matinée en CE1, sans caméra, sans micro. Juste pour mesurer...
      Et aussi, à mon sens, il faudrait foutre un coup de pied aux culs à certains. Autant il y a des gens impliqués, consciencieux et qui aiment leur travail, autant y'en a aussi un paquet qui n'ont rien à faire là...

      Supprimer
  7. Aurélie5/3/15

    Ohlala, c'est adorable!!

    RépondreSupprimer
  8. ahah trop drôle ! tellement mignonnnnns ces petits (enfin surtout chez les autres hein héhé) bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tellement casse-bonbons aussi pour certains ;-)
      (heureusement, c'était que la matinée)
      (sinon, j'aurais fini dans la rubrique Faits Divers)

      Supprimer
  9. J'ai aussi quelqu'un dans mon entourage qui est prof de CE1. Et pour les accompagner en sortie j'ai dû passer la première heure de la matinée dans la classe... c'était pas triste. Entre ceux qui jouent avec la balance plutôt que faire leur exercice, ceux qui se lèvent toutes les dix secondes pour demander "maîtresse, j'y arrive pas" alors que son cahier avec la leçon est juste à côté, ceux qui restent des plombes sur l'ordinateur pendant que les autres attendent... ceux qui parlent... ah lala x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez bien décrit. Je crois aussi qu'on oublie qu'ils n'ont que 7 ans et tenir en place plusieurs heures, à cet âge-là, ben c'est compliqué.
      Les petites classes, c'est aussi là qu'on apprend la patience, la politesse et tout plein d'autres trucs qui ne sont pas dans le programme pédagogique.

      Supprimer
  10. Merci pour ce partage j'ai adoré ! on était avec toi dans au fond de la classe, ah le passé composé !!! mon fils est en CE 2 heureusement que nous avons des maîtres et des maîtresses patients !!! J'appelle ma fille Ninou aussi ;) passes de bonnes vacances chez les tiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Les vacances étaient géniales...

      Supprimer
  11. Mon fils est en CE1 aussi et j'ai accompagné la classe en sortie une fois cette année et j'ai compris que je ne pourrais JAMAIS être maîtresse;trop fatiguant, trop prenant...mais surement très enrichissant aussi!
    J'adorerai être une petite souris rien qu'une fois pour faire le rapprochement entre ce que mon fils me raconte (environ 5% de la journée) et ce qui se passe réellement!
    Et dernière chose, chez moi aussi on en est à la leçon C5 en ce moment (c'est bien celle ou tu conjugues un verbe du 1er groupe au présent ??)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la C5, heu... Je sais pas ! On ne l'a pas faite ce jour-là (ça devait dater de la veille)...
      Mais sinon, ils ont plein de trucs à raconter en vrai, je te jure !

      Supprimer
  12. Reine5/3/15

    Pareil, INCAPABLE....d'ailleurs je n'y ai même jamais pensé ...
    Très contente de te lire ....ouf! elle ne nous a pas abandonnées (sorry Denis, mais on est vraiment en nombre fort ici)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, je suis cachée, mais je suis là quand même ;-)

      Supprimer
  13. Smouik5/3/15

    c'est quand j'ai commencé à accompagner les sorties de classe de mes enfants que j'ai cessé de dire du mal des instits...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'en ai jamais dit du mal, y'en a sur 4 générations chez moi ;-)

      Supprimer
  14. Ah ! les joies du contrat didactique : on vient de faire le passé composé, donc on répond le "passé composé".
    On a appris dans l'ordre l'addition, la soustraction, la multiplication pis la division, donc on les essaie dans cet ordre quelque soit le problème.
    Moi je dis qu'il faut faire vachement gaffe que l'école ça devienne pas vraiment une fabrique de crétins...
    Un peu d'espace de pensée perso et autonome, ça peut pas faire de mal
    Je dis pas ça pour Ninou ta sœur, je la connais pas.
    Juste ça me sidère que des gamins se fassent quasiment pipi dessus de pas savoir si le trait doit faire 4 ou 5 carreaux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense surtout qu'ils sont tout petits... A 7 ans, faut bien commencer par apprendre des choses qui nous paraissent évidentes aujourd'hui...

      Supprimer
  15. Sinon, je suis convoquée pour un entretien d'embauche en vue d'aller bosser aux Etats-Unis. Il paraît que là-bas, c'est vachement, vachement pire. La fille qui vient d'être élue meilleure prof de tous les Etats, vient de donner sa démission. Elle a dit "I can't drill and kill them in the same time".
    Je peux pas semer et tuer en même temps.
    Qu'on en prenne de la graine....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine5/3/15

      Si tu es prise, tu nous raconteras, hein?

      Supprimer
  16. Anne-Laure M.5/3/15

    Et bien, j'ai fait un sacré bond en arrière...Séquence souvenirs...Merci pour cet article!

    RépondreSupprimer
  17. Rhaaaa c'est trop petit pour moi les CE1...

    Bon après je te rassure, mes CE2 non plus ne savent toujours pas trouver l'orientation d'une feuille de classeur, je parle encore en "côté cour" et "côté jardin" (oui, j'ai un jardin !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool ça, un jardin à l'école ! ;-)

      Supprimer
  18. DOMINIQUE5/3/15

    J'ai rétréci d'un seul coup, et me suis retrouvée avec les odeurs de trousse, d'encre (ben oui, quoi ?), de craie...
    Merci pour ce petit voyage, Poussin !

    RépondreSupprimer
  19. Rosana5/3/15

    Oh merci ma blonde, j'attends avec impatience la leçon de maths, hahaha

    RépondreSupprimer
  20. Je suis la fille d'une maîtresse de CE1. Souvent, j'ai assisté à ce genre de choses, et même été son élève.
    D'où une résolution bien ancrée dès l'âge de 7 ans : JAMAIS je ne serai maîtresse... Et j'ai tenu parole !

    RépondreSupprimer
  21. Emilie6/3/15

    Pour moi, les profs (en maternelle, primaire, collège ou ailleurs) sont des héros ! Honnêtement, je ne pourrais pas, je n'aurais pas la patience, et je pense que je serais constamment sur les nerfs et les rotules. :-)
    Rien que de lire ton billet je suis épuisée ! :-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'étais épuisée... et sidérée par la patience de Ninou.
      Heureusement, elle a des collègues cool avec qui décompresser !

      Supprimer
  22. Madame H6/3/15

    J'ai été parent accompagnateur de la petite section de maternelle de ma fille aînée (bientôt 17 ans) à l'année de CE2 de mon fils cadet (14 ans et demi) et j'ai donc été souvent en classe avec les enfants avant ou après les sorties ... Ce que tu racontes, c'est tellement ça ! Adorable et déconcertant, mignon et épuisant, sidérant ... et les maîtresses méritent les ponts d'or qu'on ne leur verse pas !
    Après ça, je suis enseignante à l'Université, avec de jeunes adultes donc .... et parfois leurs questions sont tout aussi déconcertantes que celles de ces petits de CE1 (Madame, combien de pages la dissertation ?) ( ben je sais pas ... 12 et demi ?! Tu crois que je note au poids mon lapin ?) (Madame, quand il y a marqué sur l'emploi du temps que le cours commence à 8h30, ça veut dire qu'il faut qu'on vienne à 8h30 ?) (je ne sais pas mon bichon, essaie de venir à midi pour voir si je t'ai attendu !) et leur orthographe, leur grammaire et leur conjugaison ne valent guère mieux ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les questions déconcertantes, tu m'as fait rire !
      Bon courage à toi...

      Supprimer
  23. Quatre fois, j'y suis retournée, à ce concours, quatre p. de fois. C'était une vocation...un changement d'orientation et zou, le rêve était à ma portée...j'y suis retournée une 4eme et dernière fois après une pause de deux ans. Cette fois là, c'était un candidat sur 2 qui était reçu après les oraux. Ils ne m'ont pas voulu. Ils m'ont saqué avec une sale note, pour m'écarter définitivement.
    Mais finalement, quand je lis tes lignes, je me dis que c'était mieux ainsi. Je n'aurai pas eu autant de patience. Bravo pour ta sœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des fois, je crois qu'il vaut mieux se dire que le destin est sans doute mieux informé que nous sur ce qui doit se faire ou pas.... J'espère que tu as trouvé ta voix néanmoins ;-)

      Supprimer
  24. Avec les copains, on s'est dit qu'on aimerait bien passer une demie journée dans les boulots respectifs de chacuns. T'as eu du bol de pouvoir aller jouer les fines observatrices dans la classe de ta frangine, parce que théoriquement, si tu n'y viens pas pour un truc bien précis, on n'a pas hyper méga le droit (pardon, c'est mon côté pseudo-dirlo) et c'est BIEN DOMMAGE.

    Sinon, les CE1, c'est bien, mais les CP, c'est mieux. Du fendage de poire à longueur de journée, même si techniquement, j'ai envie de péter ce qu'il reste de dents de certains à partir de 14h15. Ma classe te plairait aussi, je pense. C'est un joyeux bordel perpétuel. Parce que j'y tolère que les mômes se lèvent pour faire un truc, à partir du moment où ils ont fini leur taff (et l'école, c'est pas le service militaire). Et puis aussi, parce qu'il m'arrive souvent de chambouler tout ce qui est prévu juste pour l'éclate. Exemple avant-hier : retour de la récré de 10h30, la MOITIE de ma classe a capturé l'intégralité des gendarmes de la cour et l'a fourrée dans ses poches de manteau (mandieu que c'est crétin à cet âge). Ils ne parlent que des gendarmes, impossible de lancer les maths (mesure à la règle, aussi, tiens !). J'annule, je sors ma loupe binoculaire de derrière les fagots, je chope un gendarme que je colle dessous et hop, observation du merdier, qu'est-ce qu'un insecte, bla bla bla. C'était trop bien (et aussi méga le bordel). Du coup, ils sauront mesurer un segment un peu plus tard. Par contre, pas sûrs qu'ils se servent à nouveau d'une loupe bino avant le collège. Je peux affirmer ici que mes CP ne repartent pas de chez moi avec un niveau de lecture défiant toute concurrence, par contre, je suis à peu près certaine que leur curiosité et leur culture gé sont affûtées. Question de choix.

    La bise à ta frangine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Viens passer une demie journée de boulot avec moi !!! Alleeeeeeez, tu verras, c'est cool. Enfin souvent. La plupart du temps.

      Tu penses qu'ils n'ont pas fait des cauchemars avec une bestiole vue grossie et en relief ? (c'est bien ça une loupe binoculaire ? ça donne un peu du relief ?)...
      Et après, vous les avez relâchés ou ils sont morts au fond des poches ?
      Et finis grignotés en pensant que c'est une miette de pain qui traîne ?

      Merde, c'est moi qui vais cauchemarder !

      Supprimer