2 déc. 2014

J'ai raclé la bite



Ouais, ouais, ouais, vous allez encore dire que je choisis des titres racoleurs pour attirer le chaland. Ben pas du tout. J'ai déjà mon compte de gros cochons qui pensent trouver ici des photos de grosse blonde lascive en sous-vêtements. Heu. Merde, ils les trouvent donc. Bref, c'est pas le sujet.


Hier soir, retour du ciné après avoir été voir la première partie du dernier épisode d'Hunger games. Aparté : j'aime pas trop les dernières parties coupées en deux, ça fait un peu des longueurs, comme le dernier Harry Potter mais comme je m'étais enfilée (autant continuer, hein, maintenant qu'on y est) les deux premiers épisodes dans le weekend, j'avais tout bien l'histoire en tête.

Donc, je reviens du ciné. Avec la Grosse Bleue, on arrive devant l'entrée de mon parking pourvue d'une borne rétractable, activable à l'aide d'une petite zapette. Une bite, donc. Une voiture avec une pouffiasse à l'intérieur est pile poil devant l'entrée, en train de discuter avec une autre pouffiasse. Elle n'a pas l'air de vouloir se bouger donc je mets mon clignotant et j'active la bite pour lui faire comprendre que c'est bien là que je vais, des fois qu'elles ne comprennent pas la signification du clignotant. Si, c'est possible vu qu'elles n'ont aucun problème à se stationner devant une entrée de parking, il est fort probable qu'elles aient tout oublié du code de la route...

La bite descend et la poufiasse conductrice, dont un neurone plus vaillant a dû se connecter à un autre qui passait par là, comprend qu'il faut qu'elle dégage. Elle entreprend une marche arrière hasardeuse qui la conduit à frôler un mur. Elle se reprend, avance de nouveau, recommence, dommage qu'il fasse nuit, j'aurais pu faire une vidéo avec mon téléphone pour passer au Grand Zap de D8 (la consécration).
Je commence un tantinet à m'agacer, des paroles pas très élogieuses sortent de ma bouche et j'avance finalement pour rentrer dans mon parking.

Et la bite remonte.

En plein sous ma Grosse Bleue qui ne s'y attendait pas du tout. Prise à froid par une bite qu'elle n'avait pas vu venir, ni moi non plus. Le bruit a été atroce. J'ai avancé tout doux à ma place, sous le choc. Je suis descendue en ayant le coeur serré, en me disant que si ça se trouve, la Grosse Bleue était éventrée. A quatre pattes, j'ai regardé dessous. Ça a l'air d'aller. Le pot d'échappement est en place, et rien ne semble pendouiller....
J'ai voulu aller dire ma façon de penser aux deux morues qui avaient bien entendu foutu le camp.
En même temps, si je suis un tantinet honnête (ce qui n'est pas ma plus grande qualité lorsqu'on aborde le sujet de la voiture), j'aurais pu penser que la bite allait remonter, vu le temps que Pouffiasse Conductrice avait pris pour dégager sa caisse. J'aurais pu.

Alors ce matin, j'ai pris la Grosse Bleue tout doucement, j'ai fait le chemin jusqu'au bureau sans encombre... Espérons que le bruit atroce n'a pas fait trop de mal, en tout cas rien d'apparent. Je vais tout de même essayer de l'emmener chez mon garagiste de compétition pour qu'il lui jette un oeil dans le fondement...

Il faut qu'elle tienne encore ma brave vieille, encore peu. 
Il faut vraiment que je fasse attention à ne plus lui faire racler de bite impromptue. 

Promis ma Grosse.



38 commentaires:

  1. Smouik2/12/14

    ouais ouais ouais.... comme si tu le faisais pas exprès les titres racoleurs... Dans ce cas précis, tu aurais dû écrire "bitte", comme une bitte d'amarrage. Mais ton esprit mal tourné te joue des tours, hein ?!
    En tout cas, j'ai craché mon café sur "Prise à froid par une bite qu'elle n'avait pas vu venir, ni moi non plus. Le bruit a été atroce." J'en pleure... :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaaaan, mais je savais pas. C'est vrai ?
      Du coup, je vais vraiment passer pour une grosse cochonne.

      Supprimer
  2. Ce billet fait mon bonheur de la journée ! En plus, ça nous fera encore une histoire avec le garagiste. Pauvre vieille bleue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, pauvre vieille. Elle méritait pas ça.

      Supprimer
  3. Val Làô sur la Colline2/12/14

    Hahahahahahahaha !
    Un gros nœud, ça compte aussi ? Oui, un nœud, un nœud qui dépassait du platane près duquel je m'étais garée et qui était trop bas pour que je le vois, mais assez proéminent pour agresser ma voiture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gros noeud est aussi pervers que la bit(t)e qui remonte de façon impromptue. Si, si.

      Supprimer
  4. Hannn mais la bite est fourbe donc ? Hummm je vais faire attention ;-)

    RépondreSupprimer
  5. je le lis au bureau et je pleure sur mon clavier. J'explique ça comment à mes collègues ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben... je sais pas trop. Tu leur fais lire ? ;-)

      Supprimer
    2. Non, ils ont pas cet humour fin. Ce sont des mecs

      Supprimer
  6. Un grand moment cette note, mais d'accord avec Smouik, une bitte d'amarrage s'écrit avec 2 T, je ne sais pas pourquoi tu as fais une telle erreur ;)

    RépondreSupprimer
  7. DOMINIQUE2/12/14

    Je ne ferai aucun commentaire sur les bites. Si, finalement. Coincée à 10 heures du matin dans le centre d'Aix en Provence, par des bites (qu'un "t", c'est plus poétique) qui étaient remontées, faisant des rues des rues piétonnes. Sauf moi et mon Kangoo. Perspective amusante de rester sur place jusqu'à 17 heures...
    Je ne me suis jamais autant excitée sur un interphone relié aux releveurs de bites : "il suffit de passer votre carte d'autorisation devant le lecteur " "j'ai pas de carte" "Ah. Il en fallait une" "J'en ai pas" Bref... un employé municipal m'a délivrée après les avoir menacés de nous faire hara-kiri, moi et mon Kangoo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce qu'il avait une cape et une épée ton délivreur ? Il a dû se sentir super fort de venir secourir une charmante dame en détresse, et son fidèle destrier bien ennuyé lui aussi...

      Supprimer
  8. Reine2/12/14

    Ah, ah, ah !!! hug à la grosse bleue ...(je ne savais pas pour les 2 T..., merci smouik)
    Et fais gaffe !! j'ai appris hier soir, qu'une ex-collègue est en couple avec le garagiste installé en bas de notre ex-entreprise.Elle était allée faire réparer sa voiture et ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais le mien est pris. Et moi aussi, hein...

      Supprimer
  9. Fabignou2/12/14

    "Ma grosse bleue a pris un coup de bite impromptu", y'a moyen de le faire rougir un peu, ton charmant garagiste ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux ça. C'est pas faux.

      Supprimer
  10. Madame H2/12/14

    Il est vrai que l'on n'est jamais à l'abri d'un coup de bite !
    Et c'est vrai ? on va retourner voir le garagiste ? Mmmmmmmmm .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup de bite sournois n'est pas le plus agréable.

      Supprimer
    2. Son Impériale Turgescence la Princesse Héritière de Kurlande5/12/14

      Oh pardon.

      Supprimer
  11. Chris (aka Paquita Chocolatera)2/12/14

    Obligée d'attendre ce soir pour te lire (tu es classée pornographie au boulot et mon code wifi ne fonctionne plus) mais ça valait vraiment le coup. Ton récit est savoureux. Ça peut être vicieux une bit(t)e surtout quand 2 pouffiasses s'en mêlent (s'emmêlent ;-)). Vivement le récit de la visite chez ton garagiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pinaise, mais c'est dingue tous ces trucs qui pensent que je suis une grosse perverse. Alors que je raconte juste des misères de la vie.

      Supprimer
  12. Moi j ai 2 bites à l entrée de mon parking pro mais elles sont très dociles et ne m ont jamais prises en traître! !elles restent bien dans leur trou et quand tu t approches d elles avec ta voiture le soir pour ressortir du parking,les bites se couchent sans que tu aies quoi que ce soit a leur ordonner(les trous doivent être bien huilés je pense)..je te prête ma petite zapette (qui ne vibre pas)pour tester la bite domestiquée si tu veux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles rentrent dans leur trou sans avoir besoin de zapette ? Pinaise, mais c'est de la bite de haute volée, ça...

      Supprimer
  13. Comme je te connais, j'ai cherché la contrepètrie un bon moment ! (je cherche encore ! lol)
    J'ai horreur de ces bites là ! Il y en a d'ailleurs au centre ville de Metz ! bon, moi j'ai pas de zapette, donc je ne passe pas au-dessus ! ouf !
    J'espère que la grosse bleue n'a rien ! (c'est costaud ces bêtes là !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il n'y en a pas. J'ai pas vérifié !

      Supprimer
  14. MDR, tu devrais écrire pour un one woman-show franchement :)

    RépondreSupprimer
  15. Moi j'aime tes titres, ne change rien !

    RépondreSupprimer
  16. La bitte tu veux dire ? Non mais sinon, un bon coup de bite, ma foi, ça peut pas faire tant de mâle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, parait qu'il y a 2 T. C'est moins drôle du coup.

      Supprimer
  17. tu m'as bien faite rire en tout cas :) merci!

    RépondreSupprimer