3 nov. 2014

Allez-y, penchez-vous doucement



Après le teasing de vendredi dernier, je vais te raconter ma rencontre avec l'ostéopathe. J'ai l'habitude de me faire remboîter la colonne environ deux fois par an, parce que suis un peu guingois tout le temps. "En zig-zag", on m'a dit un jour. Et puis le port du gros surdo pendant les répètes de musique n'arrange rien, faut bien l'avouer.

Ce praticien-là, je ne le connaissais pas mais disons, sans trop m'étendre sur le sujet, qu'il était "pratique". Pas besoin de trouver un stationnement à la con, par exemple. Le matin, j'avais tout bien fait attention avant de partir : mettre une culotte jolie (et propre, tant qu'à faire), pas trop sexy mais pas mémère non plus. Dans un éclair de lucidité, j'avais rasé mes jambes, non pas que j'étais très velue mais disons qu'on aurait pu croire que j'avais des chaussettes hautes en mohair. Un mohair qui ne serait pas passé par la case Soupline, si tu see what I mean. Jusque là, j'ai tout bon.

Sauf que j'avais oublié que j'avais foutu des ballerines sans chaussettes (c'est l'été, tu te souviens ?) et que dans CETTE PAIRE-LA, je pue des pieds. Je pue jamais des pieds, ni des dessous de bras d'ailleurs (juré), j'ai plutôt une bonne nature qui fait que mon corps sent naturellement la guimauve ou le chocolat blanc (merci un peu au lait corps Palmer's Cocoa Butter). Juste parfois, j'ai une haleine de hyène si j'ai trop abusé du roquefort et de l'alcool la veille. Mais c'est tout. Oui, tu peux me détester. 
Sauf dans CETTE PAIRE de ballerines, je le sais, je pue des pieds. Des ballerines en pur cuir de plastique, achetées à deux balles il y a au moins deux ans, en vrai-faux-serpent violet. En rejoignant ma voiture à grandes enjambées (j'étais pas en avance), j'ai percuté. Putain, mais tu imagines si je pue des pieds quand il va me tripoter les chevilles ? PANIQUE.

Pas le temps matériel de repasser par la maison, alors en arrivant, j'ai foncé aux chiottes et dans le lavabo, j'ai savonné mes arpions en les essuyant avec le papier essuie-mains jetable. Pathétique.
Je rejoins la cabine où il officie et comment dire ?... OH MY GOD !! 

Je pense que c'est à peu près ce qui m'est venu à l'esprit. Juste ça et un grand sourire plein de dents, en rajustant sensuellement ma mèche suprêmement blonde, puisque passée chez le coiffeur trois heures plus tôt. Pathétique.
L'ostéo, c'est un mix entre Robb Stark (sans la barbiche, ni le loup collé aux basques), Patrick Fiori (sans la barbe, en plus jeune) et Colin Farrell (en plus grand et plus mince). Tu vois ? T'imagines ?
Il commence à me parler en me regardant droit dans les yeux, j'essaye d'arrêter de sourire bêtement et de comprendre ce qu'il dit, jusqu'à ce qu'il me demande de me déshabiller. Là, direct ? Mais tu veux pas qu'on prenne un verre d'abord ? Pardon. 
Le débardeur aussi ? Oui, oui.

Il me demande de lui raconter où j'ai mal, pourquoi je suis là, mes antécédents. J'ose pas lui dire tout de suite que j'ai eu hyper mal à la chatte y'a pas si longtemps, des fois qu'il me basculerait tout de suite pour vérifier. Quoique. Il m'examine de dos, me fait mettre les mains au mur en me demandant de me pencher doucement. Toi grosse vilaine, Moi, policeman qui va te punir...
En fait, il commence par me tripoter les chevilles. JE LE SAVAIS. Je prie pour que le savon du lave-main soit efficace, il n'a pas l'air de défaillir, c'est déjà ça. J'ai la cheville droite bloquée, les articulations du genou droit bloquées. L'articulation sacro-iliaque droite aussi... Il m'explique posément ce qu'il fait, me demande de respirer calmement, le tout en appuyant doucement mais TRÈS fermement sur l'os de mon bassin, avec une main sous mes fesses. C'est là, le sacro-iliaque.

En vrai, même si ses mains sont chaudes, ça fait mal. C'est la seule chose qui m'empêche de continuer à sourire bêtement, ça, et quand il a dit "ma femme", à propos de je-sais-pas-quoi. Voilà. Tout est terminé entre nous. Il a senti que j'étais triste, j'en suis certaine. J'avais la lèvre du bas qui tremblotait et j'ai fermé les yeux pour qu'il ne voit pas mon regard malheureux. Et puis à un moment, pendant qu'il pétrissait le gras doux de mon ventre avec sa paume, il m'a demandé si j'avais des problèmes digestifs. Heu, non. Tu crois quand même pas que je vais te dire que je pète à mort quand je bois deux bières ? 
Pas de brûlures d'estomac ? Heu, si des fois.
C'est normal, comme vous avez le diaphragme très tonique, votre estomac en souffre.
Mon sourire est revenu.
J'ai des bourrelets mous mais j'ai le diaphragme tonique. Dans sa bouche, c'était comme s'il avait dit que j'étais une bombe. Enfin c'est comme ça que je l'ai interprété.

Après, il a tripoté mon utérus "un peu crispé". Par l'extérieur. Me demande pas pourquoi j'ai l'utérus crispé, mais en tout cas, il pense que c'est pour ça que j'ai un peu mal au dos. C'est pas du tout le surdo.
Voilà, il m'a caressé la tête au moins 10 minutes, gentiment mais fermement, et puis m'a demandé de me rhabiller. 
Ah ? Tu es sûr ?...
Je le revois début décembre. D'ici là, faut que j'achète une autre culotte parce que je vais pas remettre la même, il va croire que j'en ai qu'une seule. Une chouette culotte qui cache un peu mes fesses (je suis pas une fille facile) (et j'ai de la cellulite), mais quand même un petit peu sexy (pas avec des Mickey par exemple), mais pas trop non plus (pas la culotte fendue des pages du milieu de La Redoute).  Le tout dans une taille qui puisse loger mon cul.

Autant te dire que la quête du Graal, à côté, c'est du pipi de chat.






42 commentaires:

  1. Réponses
    1. Et encore, il ne t'a pas tripoté les chevilles...

      Supprimer
  2. Val Làô sur la Colline3/11/14

    Ha ha ha ha ! Justement, j'ai rendez-vous CE SOIR avec mon (nouvel) ostéo (mignon, mais trop jeune pour moi) ("choisi" parce qu'il est près de mon bureau, et qu'il pouvait me prendre le lendemain de mon appel - j'étais coincée). Mon premier rendez-vous avec lui, c'était il y a 10 jours. Alors ce matin, pour ce 2e rancard, idem, j'ai choisi une autre culotte/soutif que la dernière fois, et ce week-end j'ai rajusté mon épilation...
    Mais ton histoire me renvoie à une autre, avec un autre ostéo. Je venais le voir pour la première fois, pour un trapèze coincé (encore). Et je n'ai pas trop calculé mes sous-vêtements... C'est-à-dire que vu la localisation de ma douleur, je ne pensais pas que j'allais finir sur le dos, les jambes largement écartées... Et heu... je portais un genre de shorty, sans élastique "de l'entrecuisse"... Voilà voilà...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ostéos sont fourbes. Ils te tripotent toujours des endroits aux antipodes de ta douleur...

      Supprimer
  3. J'adore...
    Dans le même genre, j'ai eu un grand moment de solitude le jour où j'ai bénéficié d'un massage génialissime par un apollon tout en longueur avec des mains géantissimes fermes, douces, aaaahhh et c'est au moment où je commençais à fondre littéralement que je me suis souvenue de ma culotte.
    Avec l'arrière en dentelle transparente.
    Sexy certes...Mais sur un popotin d'envergure, ça fait un peu filet à provisions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reine3/11/14

      MAIS , une culotte en dentelles !!!

      Supprimer
    2. Si ça se trouve, lui a trouvé ça génial.

      Supprimer
  4. Reine3/11/14

    Merci la Blonde pour ce post très drôle.....un ami de ma fille est ostéo à Paris et c'est une bombe atomique ....vous croyez que ça fait partie des critères d'acceptation dans les écoles d'ostéopathie???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik3/11/14

      je veux bien l'adresse Reine... :-D
      suis en panne d'ostéo en ce moment et c'est pas une sinécure...

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)3/11/14

      Pareil que Smouik pour l'adresse. Autant joindre l'agréable à l'utile :-D. Je suis prête à sauter dans rer et métro pour un bon (et bel) ostéo.

      Supprimer
    3. Bon alors Reine, tu la fais péter ton adresse, ou bien ?

      Supprimer
    4. Reine3/11/14

      Desolee les filles Antoine travaille en institution hospitaliere, par contre celui que je vois est très efficace : Alain Garenne rue Oberkampf . Il est médecin donc en partie remboursé. Par contre côté sexytude....

      Supprimer
  5. je suis pliée en 2 devant mon écran purée que çà fait du bien ce fou rire mdr tu décris tellement bien que je te voyais devant moi et c'était pas triste ce que j'imaginais lol çà me rassure de ne pas être la seule à bien faire attention aux culottes que je porte quand je vais dans ce style d'endroits ^^ halala... merci de m'avoir fait rire, c'était pas gagné pourtant, mais tu as réussi <3 Gs bisouss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tant mieux ! Si ma culotte à pois a égayé ta journée, je suis toute jouasse !

      Supprimer
  6. clemence3/11/14

    Moi, c'est mon gynéco qui me faisait cet effet-là. Du coup, je n'ai pas changé de culotte, j'ai changé de gynéco ! (enfin, je te rassure, j'ai quand même changé de culotte aussi, ça date d'il y a 3 ans !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je ne veux que des gynécos femme... L'idée qu'un homme pour lequel je n'ai pas de sentiments enfourne ses doigts justement là, ça me plait moyen.

      Supprimer
  7. une photo ! une photo !
    Justement je cherche un osthéo.
    (mais venir d’Angoulême pour aller voir un osthéo à la Rochelle ça fait un peu vicieuse non ? oui ? ....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik3/11/14

      j'ai beaucoup ri... MERCI ! si si...

      Supprimer
    2. Oui, un peu vicieuse. Et comment veux-tu que je le prenne en photo ?!
      "Attendez, c'est pour une copine..." Nan, je le sens pas. Tu dois me croire sur parole !

      Supprimer
    3. Même pas un petit selfie ? (ah ah je ris en imaginant la scène :D )
      Bon, je te crois...
      (avec plaisir smouick, c'était le but ;) )

      Supprimer
  8. Rahhhhh et Ahahaha !!! tu viens de me rappeler la mésaventure d'une copine qui ayant mal au dos prend rdv avec son doc qui lui dit venez ce soir j'ai encore de la place : la culotte était un string... et la situation hilarante (ou pas, ça dépend pour qui) quand il lui a demandé, une fois en petite tenue, de se pencher en avant devant lui pour examiner sa colonne et de se relever doucement... mal à l'aise, elle n'a pas pu retenir un petit pet, non odorant (ouf) qui a fait pffffffff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça m'arrive une fois sur deux avec la médecine du travail. Pas terrible non plus. Mais j'essaye de ne pas péter, au moins.

      Supprimer
  9. Euh,mon osthéo est vieux,sent le cendrier à 15 mètres et a un bureau des années 70 tout poussiéreux mais il est hyper gentil et surtout très efficace...Les fois ou j'ai eu affaire à un docteur(toutes spécialités confondues) qui était une bombe,j'ai perdu tous mes moyens et je ne me souvenais plus ou j'avais mal (difficile de parler d'un bubon ou de problèmes gastros au frère jumeau de Robert Downey Jr!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes !! "Un bouton ? Heu non, je ne crois pas... Mais j'ai une petite douleur au sein gauche, si, juste là..."
      Cochonne.

      Supprimer
    2. Le mien est très bien leyley, si tu veux son numéro....
      Et moi aussi, je fais gaffe à mes dessous et aux chaussures "qui font pas puer des pieds"....
      Mais une fois, j'ai manqué de vigilance et j'ai mis un shorty qui n'avait plus trop de tenue....bref, j'avais l'impression d'avoir mis un string, mais avec la ficelle devant^^....d'habitude, ça me détend l'ostéo, et bah, pas là !!!!

      Supprimer
    3. Le string avec la ficelle devant, c'est un concept. En même temps, je suis persuadée que certains doivent adorer ;-)

      Supprimer
    4. Encore moi....
      Aujourd'hui, j'avais rendez vous avec le dit ostéopathe....alors, forcément, j'ai bien fait attention à mes dessous, mes chaussures...toussa, toussa....et finalement, juste avant d'y aller, je me suis aperçu que j'avais une couture qui se faisait la malle sur le shorty (et un trou, donc)....c'est pas faute d'en avoir parlé pourtant^^....et m...... ! :)

      Supprimer
  10. Chris (aka Paquita Chocolatera)3/11/14

    S'il le faut il a reconnu l'odeur du savon du lave-main :-D. Moi un ostéo comme ça, je m'invente des douleurs et lui réserve mes plus jolis dessous c'est sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'en invente pas des douleurs, je fais avec ce que j'ai, c'est déjà pas mal !

      Supprimer
  11. Magistral du début à la fin !! Merci pour cette belle tranche de rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, Laurie, avec grand plaisir.

      Supprimer
  12. Moi, aussi, je pensais comme Paquita ! Si ça se trouve, il a reconnu l'odeur du lave-main et s'est dit que décidément il devrait installer un bidet, beaucoup plus pratique pour se laver les pieds (ou autre chose !) Un de ces jours quelqu'un ou quelqu'une allait lui péter son lave-main !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais grave ! Je vote pour le bidet (tu connais mon amour du bidet ?)

      Supprimer
  13. Ce billet là, je crois que je vais l'encadrer et me l'afficher dans ma chambre pour me marrer tous les matins (et mettre la bonne culotte au cas où). :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu rigoles mais moi, quand j'ai rendez-vous à la Médecine du travail, je mets un post-it sur le tiroir à culottes...

      Supprimer
    2. lilou174/11/14

      Bon, d'accord, il est canon ! Mais est-il, aussi, efficace ? Si oui, sois sympa, balance l'adresse, je ne suis que douleur...

      Supprimer
    3. delph5/11/14

      Lilou, on en a pas mal des osthéos efficaces sur LR, si tu veux des adresses, pas de souci. Mais bon, effectivement si celui de Notre Blonde est efficace en plus, pourquoi se priver? ;-)

      Supprimer
    4. Message privé les grenouilles ;-)

      Supprimer
  14. Ahahahahhahahahah, et voilà mon nouveau billet chouchou qui vient de détrôner mon pourtant préféré "mon cul fait des étincelles" ! Merci !

    (Ah oui et sinon, dans la ma vie je suis sortie deux fois avec des ostéos, et c'est trop géniaaaaallll)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci la belle ! Et tu m'étonnes que ça doit être génial... Enfin après, il faut qu'il pense aussi à faire autre chose que tripoter les chevilles ;-)

      Supprimer
  15. énorme!! et alors, la culotte? t'as trouvé?? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais pas tarder, j'ai rendez-vous dans un mois ! Je suis laaaaarge.

      Supprimer