7 avr. 2014

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?



C'est pas la faute au changement d'heure, c'est la faute à Internet.
C'est aussi un peu la faute à mon planning et à un weekend bien chargé, mais surtout la faute à Internet. Alors au lieu de finir la semaine par un kiwi, on va la démarrer !

La vie c'est pas un kiwi donc quand j'ai une relation suivie et chaotique avec SFR. C'était trop beau que ça marche comme ça tout de suite, du premier coup. Il se trouve que d'après ce que j'ai compris suite à mes interminables coups de fil avec les service technique NIVEAU 2 (c'est pour te dire la complexité de l'affaire), un autre abonné et moi partageons la même ligne... J'ai pas tout compris mais toujours est-il que je n'ai plus de connexion à la maison, ni de téléphone, que le décodeur TV reste hermétique à mes coups de zapette et que je suis un peu coupée du monde virtuel... J'attends un appel de France Telecom qui doit venir démêler les fils... On n'a pas le cul sorti des ronces (et ça pique).
Bref, les publications risquent d'être un peu anarchiques dans les prochaines semaines, j'espère que tu ne m'en voudras pas.

La vie c'est un kiwi quand j'ai eu l'honneur de voir ma p'tite histoire sélectionnée pour la première édition du Club des Blogueurs Lecteurs initié par Cléophis. Elle choisit un livre et propose à d'autres blogueuses de le lire et d'en faire leur critique.... Je t'avoue que j'ai vécu ces dernières semaines un peu tiraillée entre l'impatience de les lire et l'appréhension de ne pas avoir su les toucher...


D'autres critiques devraient être publiées cette semaine...
Merci beaucoup !

La vie c'est un kiwi quand je suis ressortie presque indemne de mes deux carnavals de weekend... Un coup de soleil (alors qu'on n'a pas vu le soleil, les UV sont vraiment fourbes), une impossibilité de bouger en fin de journée samedi après-midi mais finalement, juste quelques courbatures dimanche. C'était top ! J'ai bouffé des confettis en essayant de ne pas fusiller du regard les gosses qui te les lancent dans la figure (c'est un peu le concept du carnaval mais le confetti, je trouve ça insipide) (et ensuite, j'essaye tout le temps de souffler sur mon tee-shirt pour les enlever parce que ça m'agace ces trucs qui ne sont pas assortis) (et j'ose pas penser à ceux que j'ai dans le dos). La batucada, c'est mon grand kiff à moi, taper fort sur mon surdo, avoir le cul qui tortille tout le temps parce que ça donne envie de danser, j'adore ! Mon groupe, c'est Surdo'Rei, et c'est géant !

La vie c'est un kiwi quand vendredi, je suis allée me faire papouiller. J'avais eu en cadeau de Noël par le CE un bon pour un soin dans un Institut : hammam, gommage au savon noir et massage. Hmmmmm, ça faisait du bien... mais faut que je te raconte en détail donc on voit ça dans un prochain billet, ok ? ;-)

La vie c'est pas un kiwi quand mon four est mort. J'avais bien compris qu'il y avait un truc qui déconnait quand lorsque j'avais voulu le mettre en route, ça faisait sauter toutes les lumières... Après avoir consulté le gars chez qui Papa l'a acheté, c'est mort. Faut que j'en trouve une autre.... Pfff....

La vie c'est pas un kiwi quand mon p'tit chou a eu un très gros coup de mou la semaine dernière, à base de crise de larmes ininterrompues. On a parlé, ça va un peu mieux. Je m'étends pas sur le sujet mais je suis préoccupée. Il va aussi aller parler "à quelqu'un" parce que je crois qu'il a surtout besoin de se confier à une oreille neutre (ni moi, ni son père, ni ses grands-mères, un peu ses copains mais surtout quelqu'un d'autre). Je crois qu'il faut ça sorte, qu'à un moment, on a le droit de pleurer sur la séparation de ses parents, même si on est un grand costaud de 18 ans....

La vie c'est un kiwi quand après avoir été me faire gratouiller les pieds chez la pédicure, je suis en mesure de dire qu'il aura bien fallu presque un an pour ne plus voir les traces de mon ongle blessé... Il reste encore une marque sur l'ongle mais le mois prochain, on pourra dire que c'est du passé ! La vache, c'était quand même costaud cette histoire...
Du coup, j'ai remis du joli vernis rouge et j'entends mes sandales frétiller dans leurs boites. Patience mes jolies, patience, fais encore un peu frais le matin et mes mollets hésitent à sortir tout nus.

Allez, des bises.


34 commentaires:

  1. Kathy7/4/14

    Bonjour, Belle Blonde ! Merci d'avoir mis le lien pour Surdo'Rei ! c'est trop bien !...j'adore : çà me donne la patate pour ce début de semaine !...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi ça me donne la patate pour la soirée du jeudi ;-)

      Supprimer
  2. Oui je ne peux que te conseiller d'emmener ton crapaud voir quelqu'un. Ma fille avait trois ans quand son père et moi nous sommes séparés. Je n'ai pas mesuré sa détresse, à l'époque c'était une enfant toujours gaie, facile. Mais son père a choisi de disparaître de sa vie. En début de cette année, à 28 ans, elle a pété les plombs, et a commencé une thérapie. Depuis elle va beaucoup mieux, elle était remplie de colère il fallait que ça sorte. Mais tu vois, je m'en veux de n'avoir pas pris la décision de l'emmener plus tôt, prise par le quotidien difficile à gérer à l'époque, je n'avais aucune idée de sa souffrance si bien cachée. Alors oui, deux fois oui, même à 18 ans on peut avoir mal, mais bien accompagné et avec des parents intelligents ça va le faire t'inquiètes. Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement ça l'a un peu remué la séance... Il y retourne dans 15 jours. A suivre.

      Supprimer
    2. Ma fille a pleuré pendant tout sa 1ère séance, et ensuite pendant des heures chez elle. Elle y est allée toutes les semaines pendant deux mois, et maintenant tous les 15 jours, et elle attend ses séances avec impatience, même si elle est chamboulée. Elle dit "qu'elle a l'impression qu'on lui a enlevé une enclume dans son corps qui l'empêchait d'avancer", et je confirme qu'elle est beaucoup plus sereine maintenant qu'elle peut exprimer toute sa colère à quelqu'un de neutre qui l'oriente sur sa façon d'analyser son vécu. Il faut qu'il tienne bon, ça va lui faire un bien fou ;-). Tu permets que je l'embrasse ton crapaud ? Allez, transmets lui !

      Supprimer
    3. Je transmets, sans souci ! Il est en mode "j'veux un câlin" depuis deux jours....

      Supprimer
  3. Anonyme7/4/14

    mon mari avait 25 ans quand ses parents se sont séparés :et ben,meme un grand gaillard de 25 ans ,c'est tout chamboulé ! c'est bien que crapaud-poilu puisse en parler ...plein de bises à vous 2
    sterenn

    RépondreSupprimer
  4. Hiiii j'aime bien le kiwi aussi le lundi... surtout quand on guette depuis vendredi ;-)

    Plutôt positif ce kiwi du lundi (hormis Crapaud-poilu, mais qui devrait se solutionner puisqu'il va entreprendre une bonne démarche <3) et des liens bien sympas !!!

    Une semaine sans Net ni téléphone parce qu'un type avait débranché et mal rebranché des fils... avec les boulets qui râlaient de pas avoir accès à certains jeux... c'est pas vital, mais c'est galère, je compatis.

    Des kiwises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si c'est vital. Moi je ne le renie pas, je suis accro... alors, c'est dur.

      Supprimer
  5. Chris (aka Paquita Chocolatera)7/4/14

    Pour travailler dans un service informatique je confirme que le niveau 2 c'est pas mal. J'espère que la panne sera résolue assez rapidement.
    Pas kiwi pour Crapaud-Poilu. En fait peu importe l'age on croit toujours que le couple formé par les parents c'est ad vitam.
    Moi qui envisage la séparation je n'arrête pas de me poser des questions au sujet des enfants qui ont pourtant 21 ans. Pas facile d'y voir clair.
    Bon on dirait que le printemps ne réussit pas à certains fours, celui de maman vient de lâcher.
    Mes papouilles cadeau de Noël c'est le 3 mai. Il me tarde d'y être.
    Et faut que je prenne rdv pour les papouilles pédestres.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai fait les papouilles pédestres avant le hammam. Pas question de faire masser des pieds tout moches... La honte !

      Supprimer
  6. DOMINIQUE7/4/14

    Le notaire : quoi ? Vous voulez divorcer à 90 ans ??? Mais pourquoi ??
    Le couple de petits vieux : on attendait que les enfants soient morts.
    Elle est pourrie, mais elle me fait rire. Désolée.
    La Blonde, c'est bien déjà que ton crapaud ait craqué dans tes bras. Mon neveu s'est fait harceler pendant toute une année scolaire par des crétins qui se moquaient de son bec de lièvre. Il ne voulait pas faire de peine à sa mère, et n'a rien dit. C'est la prof. de français qui a découvert le pot aux roses. Imagine l'enfer qu'il a vécu.
    Ton fils par contre a suffisamment confiance pour chercher une consolation auprès de toi. Il faut le comprendre, son quotidien s'est effondré. Une aide extérieure serait sans doute la bienvenue, mais ne t'inquiète pas trop et surtout, ne culpabilise pas.
    Bon courage pour la liaison SFR, ayant vécu cela il y a peu, c'est une vacherie frustrante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai tâché de lui faire comprendre : c'était plus facile pour moi de l'aider s'il me donnait quelques billes pour affronter le problème..... Mais que cela a été difficile !

      Supprimer
  7. Des Kiwis pour cette semaine, et surtout plein de kiwis qui font sourire au crapaud poilu (non je ne l'incite pas à prendre de la drogue !)
    Bises belle blonde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà qu'il a moité pris une caisse samedi soir pendant son anniversaire avec ses copains (il boit pas, enfin il ne BUVAIT pas)...

      Supprimer
  8. lilou177/4/14

    Je commençais à m'inquiéter.
    C'est pas mal non plus un kiwi du lundi. En outre tu as peut-être plus de temps vu que si j'ai bien imprimé, le jeudi c'est zique !
    Pour ton Crapaud, une aide n'est jamais superflue en la matière ...
    Et puis mazette ! être soumise aux critiques d'un club de lecture ça pose là, surtout quand elles sont bonnes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tes vacances se sont bien passées, c'est cool que tu sois revenue !

      Supprimer
  9. Phédia7/4/14

    Un lundi kiwi, j'adore. c'est bien de changer les habitudes avec une cagette chargée de kiwis positifs (la sélection de ton livre, ton groupe de percu brésilienne...) malgré tes déboires avec SFR et ton four out.
    Quant à Crapaud poilu, c'est plutôt sain qu'il ait pu exprimer sa peine en toute confiance, sans jugement. La souffrance n'a pas d'âge. Je sais ce que tu peux ressentir, je suis passée par ce chemin là et une aide en la matière n'est jamais superflue si on en ressent le besoin. Plein de courage à vous deux.
    Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La souffrance n'a pas d'âge... c'est tout à fait ça. J'espère que ça pourrait lui apporter de l'aide en tout cas.

      Supprimer
  10. Faut pas stresser comme ça, ton bouquin est génial. Quand est-ce que tu en publie un autre d'abord? ;) J'avoue que moi aussi j'avais un peu peur qu'il ne me plaise pas, j'aime beaucoup ton blog et on sait que l'écriture d'un blog et d'un roman, ce n'est pas du tout la même chose! Finalement, j'ai été agréablement surprise. En tout cas, merci de tes retours, si on pouvait avoir une relation comme ça avec chaque auteur, ce serait génial.
    J'espère que Crapaud Poilu va pouvoir parler à quelqu'un. J'ai très mal vécu la séparation de mes parents, j'avais 6 ans et je ne comprenais pas grand chose, je pense qu'à tous les âges, on est ébranlé. Les parents sont quand même les piliers!
    Et bon courage pour Internet. C'est le problème des offres groupées, quand ça ne fonctionne pas, on n'a plus rien: ni téléphone, ni internet, ni télé, on est coupé du monde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ta confiance et je suis contente si ça t'a plu ;-)

      Supprimer
  11. Anonyme7/4/14

    Bon courage pour ton grand, qui va certainement, avec de l'aide, surmonter sa tristesse et passer cette étape... Quant à la sélection de ton roman, quelle bonne nouvelle ! J'attendrai de l'avoir reçu (commande partie aujourd'hui !!!) et de l'avoir lu pour aller voir les critiques que tu mentionnes, mais je ne manquerai pas d'y faire un tour... Et pour SFR, je compatis...
    Edith (de Savoie !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je te l'envoie dès que possible ;-)

      Supprimer
  12. reine7/4/14

    Waou!! Génial le sourdo !! J'avais envie de danser !! La prochaine fois que je suis à La Rochelle , j'espère pouvoir vous applaudir.

    RépondreSupprimer
  13. merci pour le clin d'œil ! et bravo pour ton roman ! des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi et contente de savoir que ça t'a plu ;-)

      Supprimer
  14. Pas bon ça le téléphone. L'intervention de FT hors de son réseau, en général, n'est pas gratuite...
    Mais géniaux la batacucada et la sélection de ton livre.
    A bas les chaussettes, je n'en mets plus depuis 1mois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a encore pas parlé d'argent.... Mais comme déjà j'ai gueulé que je payais l'abonnement alors que rien ne fonctionnait... on va croiser les doigts !

      Supprimer
  15. oh la la bon courage avec SFR, j'ai vécu l'enfer avec Free, 4 mois sans internet ni téléphone... sachant que je bosse en grande partie de chez moi, tu imagines le truc? Bref, au bout de 4 mois, je suis passée chez Orange, c'était plus cher, mais ça marche. Et bon courage à Crapaud poilu... Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce matin, ça a l'air de fonctionner. J'ai de nouveau un rendez-vous téléphonique à 12h.... on va bien voir.
      Des bises aussi !

      Supprimer
  16. Madame Pivoine - Natacha9/4/14

    C'est le drame d'être parent : notre impuissance devants les maux de nos enfants.
    Il pleure, c'est déjà ça : c'est bien que ça sorte. Certainement une étape pas facile mais surmontable, surtout que vous avez pris conscience de son malaise.
    Des bises et du réconfort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus dur a été d'essayer de lui faire dire ce qui n'allait pas, parce que je m'attendais à tout : une peine de coeur, des ennuis, des mauvaises notes, un ongle cassé... comment savoir ?...

      Supprimer