17 mars 2014

En mode boulet



Vendredi soir, y'avait un dîner organisé avec des collègues et le Chef. En fait, c'est un repas de fin d'année qu'on fait plutôt en janvier de l'année d'après parce qu'en décembre, on est tous charrette. Janvier, c'est presque comme mars, arrête de chipoter. Y'en a une qu'est cool et qui s'y colle pour trouver une date qui puisse convenir à tout le monde (avec moult allers retours), qui fait des sondages pour les lieux qui plaisent, le tout pour que ça rentre dans le budget.

Je réponds bien comme il faut à toutes les questions, oui le 14 ça me va. Sauf qu'avec les derniers événements, je me suis un peu paumée. Quand Bérengère m'a demandé ce que j'avais prévu de mettre vendredi soir, je l'ai regardée avec des yeux de poisson mort : pourquoi elle me demande ça un mardi ? 
Ben la soirée ! 
Mais quelle soirée ? 
Hé ho, on va dîner au Casino !
Boudiou, ça a failli passer à la trappe cette affaire... D'ailleurs le jour même à la pause café, quand elle m'a dit "à ce soir", j'ai eu l'air de tomber du placard. Faut bien avouer que j'étais pas dedans. Surtout que le soir même, je récupérais mon bouchon après une semaine chez son père. Crapaud-poilu, il s'en souvenait LUI que je partais dîner ailleurs, il l'avait bien noté dans son agenda...

Je le ramène à la maison, on fait un tour, on monte des trucs, il est content d'être là et moi je suis contente qu'il soit content. Je me prépare vite vite et je pars pour être à 19h30 au Casino, comme demandé. 
19h28, je suis devant. Y'a personne. Je fais un petit tour, je vais m'enquérir auprès de l'accueil du resto si des gens sont déjà arrivés. "Non, je ne crois pas, mais votre table est réservée dans une salle spéciale". D'accord.
19h40, je trouve vraiment super bizarre d'être la seule sur place. C'est pas le genre des collègues d'être TOUTES en retard au même moment. J'envoie un texto à Bérengère.
"T'es où ?"
"Dans le resto"
"Mais où ?!"
Je vois bien qu'elle est pas là. Je vois bien, je suis pas folle, vous savez.
"A Chatelaillon".

Oh bordel, sa mère.
Je suis pas bon casino. Je suis à La Rochelle.

A AUCUN MOMENT, je n'ai vu, lu ou imaginé que ce n'était pas au Casino de La Rochelle. Je suis un boulet. J'envoie un texto pour dire "commencez sans moi, j'arrive". J'imagine déjà la tronche mi-amusée mi-moqueuse des convives et je cherche un truc intelligent à dire lorsque les vingt paires d'yeux vont se tourner vers moi quand je vais entrer dans la salle.

Je vais aussi vite que je peux mais faire Casino de La Rochelle-Casino de Chatelaillon, ça prend au moins 20 minutes en ne respectant pas les limitations. Je lève à peine le pied, il manquerait plus que je me fasse flasher et que je doive payer l'amende avec l'argent que je n'ai pas encore gagné aux machines à sous.

Vingt paires d'yeux, avec des airs franchement morts de rire. Je bafouille, j'avance le plus dignement possible et présente mes excuses à l'assemblée. Le serveur m'apporte l'apéro en même temps que l'entrée et me sert un verre de blanc dans la foulée. 
Tout le monde avait compris, tout le monde avait lu correctement les messages. C'est à dire pas en diagonale comme moi. J'essaye de me rassurer en me disant que j'avais mille autres choses en tête ces derniers temps, mais franchement je suis pas vraiment pardonnable. Si c'était moi qui avait organisé la soirée, je n'aurais pas aimé qu'on me fasse ça.... Mais F. de la compta, c'est une crème de minette.

Le dîner était délicieux, après on a eu chacun un petit bon avec des sous en forme de code barre pour aller jouer dans les machines à sous et on a passé une super soirée... J'ai pas gagné, juste perdu trois euros. En revanche, j'ai gagné une bonne raison de me faire charrier à la machine à café, au moins pour pour les six prochains mois. 

Quand je te dis que je me fatigue....



44 commentaires:

  1. Zéphine17/3/14

    Je te raconte l'histoire de la fille qui, invitée au mariage d'une cousine éloignée, à présentée ses félicitation à un couple inconnu?
    Aller, on va dire que tu dit oui, je te la raconte:

    Il y a trois ans, je reçois le faire-part de mariage d'une cousine "issue de la cuisse de germaine". Ça fait dix ans que je ne l'ai pas vue (d'ailleurs, je me demande bien pourquoi elle m'invite...), mais comme les mariage c'est toujours sympa, je réponds bien poliment que je serai présente, et je note dans mon agenda le lieux, la date et l'heure des festivités.

    Le jour venue, j'arrive bien à l'heure à la commune... Je papote de-ci, de-là avec quelques personnes âgées que je n'arrive pas à situer sur mon arbre généalogiques, mais comme je ne m'intéresse pas trop à mon histoire familiale, je ne m'inquiète pas plus que ça. Le marié (jamais rencontré avant évidement) arrive, je profite pour lui serrer la louche et le féliciter. La mariée arrive. À cause de la foule je n'ai pas vraiment l'occasion de la voir, mais je lui fais quand même la bise en coup de vent en la félicitant chaleureusement (et en me disant qu'elle a vachement changée en 10 ans, quand même). Tous le monde rentre dans la salle communale, et le bourgmestre commence son laïus. "Chers parents, chers familles, chers amis, je suis heureux de célébrer l'union officielle de Mr Trucmuch et de Melle Aurélie..."
    Aurélie? Qué Aurélie??? Elle s'appelle Aude ma cousine!

    Et c'est donc sous le regard du couple que je venais de féliciter, des petites vieilles avec qui j'avais papoté, et de toute la famille et les amis de ces parfaits inconnus que je me suis levée le plus dignement possible et que j'ai quitté la salle communale en grommelant "s'cusez-moi, me suis plantée de mariage" en essayant de ne pas éclater de rire!

    Bonne ville, bonne date, bonne heure, mais mauvaise place: le mariage civile avait eu lieux la semaine précédente, c'était à la cérémonie religieuse que j'étais invitée! Le temps de courir à travers toutes la ville (qu'on ne me dise plus jamais que l'église est toujours au milieu du vilage!), je suis arrivée juste à temps pour voir MA cousine Aude se faire aspergée de riz sur le parvis, la cérémonie étant finie!

    A boulet, boulet et demi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phédia17/3/14

      Excellent, pour le coup j'ai eu droit à deux fous rires aujourd'hui. Merci les boulets :-D

      Supprimer
    2. Mais dingue !!
      Je dois dire que je me suis bien marrée quand même. On se regarde, on se désole, on se compare, on se console... ;-)

      Supprimer
  2. Smouik17/3/14

    Mis à part qu'on est toutes d'accord pour dire que tu n'avais vraiment pas la tête à ça, je pense qu'il y a toujours quelque chose à retenir de ce genre d'expérience. Je t'en propose une (mais tu peux en trouver une autre, hein ?) : "Si c'était moi qui avait organisé la soirée, je n'aurais pas aimé qu'on me fasse ça..." Eh bien la prochaine fois que tu organiseras une soirée (et il me semble que ça t'arrive plus souvent qu'à ton tour), tu seras une crème de minette toi aussi pour celui ou celle qui aura zappé ou sera arrivé(e) en retard... :-)

    RépondreSupprimer
  3. DOMINIQUE17/3/14

    Zéphine, trop drôle. Tu en as eu du courage, de ne pas exploser de rire...
    Ce n'est pas à moi que c'est arrivé, mais. Grand tralala chapeaux pour les dames et robes à l'avenant pour l'inauguration d'un château hôtel en Normandie. Tout le monde invité à déjeuner dans un cadre somptueux avec pingouins de service. Arrive un couple qui, disons renseigné à la va-vite, s'était habillé en... tenue de chasse. La partie mâle du couple, grande classe, a fait comme si de rien n'était. Par contre, j'ai vu la partie femelle se rétracter tout au long du déjeuner, surtout que la connaissant, elle était du genre "le bleu marine est une couleur d'été, on n'en met pas en hiver". Alors, sa tenue de chasse un peu pourrie...
    Bon courage Poussin, pour la machine à café !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bleu marine est une couleur d'été.... You made my day.
      J'ai une partie de ma famille par alliance qui est un peu comme ça et je dois dire que cette expression leur sied à merveille ;-)

      Supprimer
  4. Madame Pivoine - Natacha17/3/14

    J'en connais des qui nettoient la maison bien comme il faut. Préparent un apéro du tonnerre. Font mijoter un repas et mettent les petits plats dans les grands. Et attendent. Attendent. Purée, c'est bizarre ils sont jamais en retard Fred et Alain ... On s'est pas gouré de date quand même? Regarde sur ton agenda .... Ben, si on s'est gouré de date... Mais sinon le repas était très bon, abondant -du coup- et bon !

    RépondreSupprimer
  5. Ton histoire me fait bien rire (j'ai le droit ?) !
    C'est moins pire que de voir une de ses meilleures amies le jour de son anniversaire sans le lui souhaiter, de la retrouver le lendemain sans lui souhaiter encore... Et de s'en rendre compte au bout d'une heure... Et d'être très très mal à l'aise ! (surtout quand la copine te dit depuis 3 jours qu'elle fait une tarte au citron meringuée pour le café du samedi !)
    Honteuse ! Honteuse !!! (moi qui n'oublie normalement jamais un anniversaire !)
    (Bon aussi elle est pénible d'avoir son anniversaire au moment de la rentrée scolaire de septembre, on est tous dans le jus ! Non ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais grave. Ça devrait être interdit d'avoir son anniversaire le jour de la rentrée ! Elle n'était pas trop fâchée ?

      Supprimer
    2. Non elle était juste un peu vexée, mais depuis je me rattrape autant que possible ! (et peut-être qu'elle va se venger dans deux jours ?) (je suis comme Caroline, une fleur du Printemps !)

      Supprimer
    3. Menteuse ! C'est dans deux jours le Printemps !!!
      ;-)
      Aujourd'hui on est encore en hiver ! Mais c'est vrai, la fin de l'hiver c'est presque le Printemps !

      Supprimer
  6. Val Làô sur la Colline17/3/14

    C'est surtout très drôle, et en aucun cas grave ! Avec tout le chamboulement que tu as traversé récemment, c'est tout à fait compréhensible, personne ne peut t'en vouloir !

    Un dimanche midi, nous étions invités chez des amis (qui vivent à 70 km de chez nous). Et Sabine nous a ouvert la porte... en pyjama !!! Rires rires, nous étions arrivés une semaine trop tôt !
    Nous avons improvisé un barbecue saucisses, achetées à la va-vite au boucher du coin ouvert le dimanche matin, et c'était top !
    Le comble, c'est qu'on est revenu le dimanche suivant, pour l'invitation "officielle" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ben voilà ! Deux jolis déjeuners ;-)

      Supprimer
  7. Kathy17/3/14

    Ma nouvelle collègue, invitée à mon mariage s'est trompée de mariage : elle a aussi commencé à discuter avec des invités, n'étant pas étonnée de ne connaitre personne !... elle s'est rendue compte de son erreur aux moments de féliciter la mariée ! En fait, elle était arrivée trop tôt ! Je me suis déjà trompée de lieu pour une invitation mais je n'étais pas la seule !...çà n'empêche qu'on préfère souvent être dans le " bon " groupe !... Donc, je prends note pour un café à Metz et je commande ton livre de suite !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A une époque, quand je n'en faisais pas encore partie, mon groupe de musique a joué pour un mariage qui n'était pas le bon... Et puis pour le bon ensuite. Du coup, y'en a qu'on eu une super prestation de samba carioca gratos ;-)

      Supprimer
  8. Anonyme17/3/14

    moi,je suis arrivée au mariage d'une amie -ou j'étais témoin,accessoirement -juste juste à l'heure et toute essoufflée et échevelée parce qu'on s'était planté ,non pas d'église ou de mairie,non non,mais de VILLE !!!!!!! moment de solitude,quand tu arrives et que tout le monde n'attend plus que toi ....
    sterenn,qui s'y connait en bouletitude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah mince, c'est le GPS qui avait fait des siennes ?

      Supprimer
    2. Anonyme18/3/14

      mon mari tete en l'air !

      Supprimer
  9. Véro17/3/14

    Morte de rire!!! Enfin parce que c'est à toi que c'est arrivé. Si ça avait été moi, je crois que j'aurais fait un malaise.
    Parce que moi en tant que Barbie Jedi, je relis l'invitation au moins 10 fois par jour en regardant le calendrier, je pars 1 heure à l'avance, je rentre dans le resto pour repérer la table et que c'est bien le bon endroit, et ensuite je retourne attendre dans ma voiture en angoissant que quand même et si je m'étais trompée!!!
    Tu te fatigues... moi aussi, je me fatigue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris mon air le plus digne et j'ai accroché un grand sourire. C'était le moins que je pouvais faire...

      Supprimer
  10. Chris (aka Paquita Chocolatera)17/3/14

    J'ai bien ri. Et je n'aurai pas fait mieux ! A l'époque où je prenais régulièrement j'étais spécialiste de l'indignation lorsque je trouvais une personne occupant la place que j'avais réservée jusqu'à ce que je me rende compte que j'avais confondu n° de place et de voiture ou alors inversé les chiffres du n° de place.
    Ceci dit ta distraction se comprend avec les mille choses que tu as certainement en tête pour organiser ton renouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as dû te faire un peu moquer aussi... Toujours rester digne. Et s'excuser. Puis dire plein d'insultes dans sa tête !

      Supprimer
  11. Alors tu vois jolie blonde, tes lectrices sont toutes un peu des boulets !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait rentrer dans la salle des tigres à Fort Boyard. Sans problème.

      Supprimer
    2. Ah ben non les boulets ils permettent de faire le mot qui ouvre la grille, mais ils ne vont pas dans la salle des tigres... Peu de chance de rencontrer Félindra !

      Supprimer
    3. Mince. Ça fait trop longtemps que je n'ai pas regardé ;-)

      Supprimer
  12. Phédia17/3/14

    Merci de ce billet et des commentaires qui sont réjouissants. Ton acte manqué est charmant et tellement compréhensible. Comment peut-on t'en vouloir ?Tu as mis un peu de poésie, d''inattendu dans cette soirée. Les gens parfaits et sous contrôle permanent, c'est d'un ennui. Certes je prêche pour ma paroisse, je suis une distaite-boulet-chronique-gaffeuse ;-). Bonne semaine avec ton Crapaud-poilu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis poésie et inattendu. C'est merveilleux.

      Supprimer
  13. leyleydu9517/3/14

    Lol !
    Oui, je sais, c'est un peu court mais je suis un boulet qui fait le bulot au boulot ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais mais les bulots mayonnaise c'est un must !

      Supprimer
  14. Fabignou17/3/14

    J'imagine bien le stress sur le coup mais ça fait des histoires rigolotes à raconter plus tard (à la machine à café ;-)
    Ma contribution boulet du jour : on partait en voyage, j'avais commandé un taxi en prenant de la marge mais pas trop, on habitait à 15 /20 minutes d'Orly, tout était cool, les bagages prêts... Et là, mon chéri qui me sort d'une voix blanche : "on part de Charles de Gaulle". Le sachant taquin j'ai commencé par rigoler mais après gros coup de stress !
    On a eu un pot monstre, personne sur la route et un chauffeur de taxi qui a bien appuyé sur le champignon. Le pire c'est qu'on partait tellement souvent d'Orly à une époque que je pense que je n'avais même pas vérifié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois un chauffeur de taxi est votre ange gardien. Vous lui avez filé un bon pourboire j'espère !

      Supprimer
  15. Oh la la quelle histoire et puis les commentaires, et je cherche en vain un truc qui m'est arrivé...
    Un samedi matin arrive enfin, le fameux samedi matin où je prends le train pour Paname, retrouver mes copines-à-jumeaux de mon forum internet...50 fois que j'ai regardé mon billet dès que je l'ai eu en main, le numéro du train, le numéro de voiture, le numéro de la place...et vazy que je fais mon Monk, avec ma manie, mes tics et mes tocs...Mon conjoint de l'époque m'amène, mes jums de 4 ans sont dans la voiture, on passe le dernier pont avant d'arriver en Avignon, je regarde une dernière fois l'heure du train. Je regarde ma montre. Le train part à 10h15 et non pas à 10h30! Et il est...10h05. Mon ex me "jette de la voiture", en bas du parking, évidemment la gare est à l'autre bout, après un super jardin à la japonaise certes, mais super galère à traverser en courant, la valise à roulettes derrière toi, et surtout quand tu as ( déjà) dix kilos bon poids de trop au compteur...j'arrive essouflée sur le quai, et je vois le train partir...
    J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps ce matin là...rentrée maison, café dans le jardin, et copine au téléphone ( à Paris) qui me dit " t'as un train à 12h23 départ gare Avignon centre, tu te magnes le popotin et tu sautes dedans"...je suis arrivée à Paris avec quelques heures de retard et j'ai quand même profité...
    Maintenant, en plus du billet, je note les infos sur un papier, avec un feutre bien noir ( ou bleu), et je colle ledit papier sur le frigo, comme une poésie à apprendre par cœur pour demain...

    Ca me fait un bien fou de te lire, j'adore ta prose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai chaud rien que de te lire. En plus, tes petits ont dû te sentir triste et stressée... Tout est bien qui finit bien !
      Et sinon, reviens quand tu veux ;-)

      Supprimer
  16. Anonyme17/3/14

    Décidément les mariages ça inspire les boulets-style! ma petite contribution, aussi à un mariage: niveau cérémonies, ok, niveau restaurant ok . Entre le repas et la pièce montée, il y a le bal, le champ, tout ça. Et comme il fait chaud, je sors prendre l'air avec un autre invité; On papote puis on entend l'arrivée de la pièce montée, donc on rentre; La salle est dans la pénombre, on s'installe à la table, on nous sert, les choux sont excellents, mais on ne reconnait pas les autres invités qui arrivent à la table...pour la bonne raison qu'il y avait 2 salles "jumelles"; Mais on s'est regardé, on a fini nos choux, on a papoté l'air dégagé avec les autres invités puis on est rentré fissa dans notre salle où arrivait la pièce montée. Double effet kisscool de petits choux à la crème ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pirates !
      En même temps comme ça, vous avez pu comparer les traiteurs ;-)

      Supprimer
  17. Ben t'aurais dû t'incruster au dîner prévu dans celui de La Rochelle puisque apparemment il y en avait un :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Si ça se trouve, j'aurais pu même faire des rencontres sympatoches, va savoir....

      Supprimer
  18. Anonyme18/3/14

    Ma soeur s 'est trompée d'enterrement ..elle est quand même restée jusqu'au bout mais a raté celui de notre tante ..! ton récit est irresistible !! Nana630

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est pas mal dans le genre aussi.... Mais je pense que ta famille a dû le prendre moyen, non ?...

      Supprimer
  19. Anonyme18/3/14

    j'ai bien ri à toutes ces histoires, tout ça est bien humain et bien logique, à voir nos agendas, non ? pour ma part, le pire fut aussi lors d'un enterrement (en fait une incinération) ; il y avait eu cérémonie religieuse le matin, pique nique partagé à midi pour attendre ensemble le crématorium l'après-midi... on avait passé un de ces moments bizarres d'émotions, de souvenirs, de gros chagrin car nous disions adieu à une femme adorable de 53 ans, maman de la grande amie de ma fille.
    A 15 h ma fille ,est entrée dans le salon funéraire où tonitruait Johnny, est ressortie en disant à son amie, "mais t'es pas bien de lui mettre cette musique de merde à ta mère"... elle n'avait pas vu la pancarte indiquant que nous étions prévus dans l'autre salon.... stupeur en nous voyant y entrer, grand moment de solitude au milieu de l'autre famille, elle était bien mal et moi aussi pour elle...
    le pire étant, lorsque nous sommes ressorties, de croiser des membres de la famille de mon patron d'alors, sortant du premier salon... et me faisant savoir qu'ils avaient entendu....

    RépondreSupprimer