13 févr. 2014

Wie geht's ?



Je suis dans de beaux draps... Je crois que mon fils n'est pas mon fils. En dehors du fait qu'il me ressemble quand même beaucoup aux dires de certains, je crois qu'il n'est pas vraiment mon fils. 

J'avais déjà eu un doute avec le coup de "Ulrich". Tu te souviens ? C'était il y a un an (oh non, merde, presque deux ans) et il m'avait balancé que s'il avait pu choisir son prénom lui-même, il aurait choisi Ulrich (tu peux lire ICI si t'es arrivé récemment). Ulrich........ 
Plein de points de suspension.

Et pis rebelote l'autre matin.


"Moi, je veux apprendre l'allemand".


Oh merde. Dès le matin, mais pinaise, il est 7h44, on est presque arrivés au lycées, ça fait déjà une 1h30 que je suis levée et je commence à peine à ouvrir les yeux. 

"Ah ? Mais pour quoi faire ?"

C'était la question à pas poser. Il fallait juste dire oui, ou ok. Ou rien.

Il a vidé son sac. 
"TU m'a obligé à faire de l'espagnol en deuxième langue alors que je voulais faire allemand" (c'est vrai).
"Je t'avais dit que j'aurais bien aimé apprendre l'allemand et t'avais dit "sûrement pas, moi j'ai fait espagnol, si tu prends allemand on va être largués" (c'est vrai) (comme si je parlais couramment espagnol).

Pour moi, l'allemand c'est incompréhensible, c'est compliqué et en plus, ça sert pas quand tu pars en vacances (je vais pas trop en vacances en Allemagne) (il me suffit d'aller en Espagne si je veux voir des Allemands). Alors que je viens d'une famille un peu germanophone quand même. Maman, elle parle allemand encore super bien (j'ai été scotchée quand on est allés à Sarrebruck à l'automne), mon oncle Mino était prof d'allemand et ma cousine Marie, elle vit et travaille en Teutonie.

Moi, nicht.

Tu l'as senti le reproche terrible dans sa voix, tu l'as entendu ? Moi je l'ai bien entendu. 
Alors j'ai dit qu'il avait qu'à s'y mettre, acheter un DVD ou une appli sur l'iPad ou que sais-je. Après tout, je ne vais pas être responsable de ses choix ad vitam, merde ! 

Tu crois que c'est possible d'apprendre une langue étrangère en dehors de l'école ? Sans que ça coûte un bras, je veux dire.

Pfff..... On n'a pas le cul sorti des ronces.
Nicht ass aus Brombeeren 
(je garantis pas, c'est Google Trad qui l'a dit).

* * *

Le titre de ce billet est une madeleine de Proust. Dans ma Lorraine de jeune fille, c'est comme ça qu'on se demandait comment ça allait. J'ai été vérifié sur Internet l'orthographe parce que pour moi, ce n'était qu'une expression orale. Aujourd'hui, je l'emploie moins, en Charente Maritime, c'est moins courant faut dire...


62 commentaires:

  1. leyleydu9513/2/14

    j'ai fait 3 ans d'allemand pour cause de bac littéraire (il fallait 3 langues à l'époque) et tout ce dont je me souviens,c'est "buchtabieren sie bitte","ich bin ein fraulein und ich komme aus frankreich"...et des trucs un peu cochon que je ne sais même pas écrire!
    Mon mari a essayé d'apprendre l'anglais seul et je peux te dire qu'il commence à se faire comprendre au bout de 4 ans!Je lui ai acheté les cahiers de vacances/anglais/classe de 6eme et il a moyennement progressé.
    Plein de courage à Crapaud Poilu avec cette langue difficile !!

    ...Au fait, me vient une idée à l'instant...Y'aurait pas une p'tite pépette Ulrika qui lui donne envie d'apprendre le teuton (avant d'apprendre à connaître ses tétons ?) ??(Denis 2 et Gille, sortez de ce corps!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denis 213/2/14

      Ben dis donc y a de la place la d'dans :-)

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec toi Leyley, surtout si Ulrika maitrise parfaitement la langue...

      Supprimer
    3. leyleydu9513/2/14

      Vous êtes trop fort pour moi les mecs ! Je capitule ;-)

      Supprimer
    4. Peut-être... j'ai pas creusé plus que ça. Je crois que l'envie est là depuis bien longtemps, avant que le Crapaud ne soit poilu ;-)

      Supprimer
  2. Ridée rieuse13/2/14

    moi, j'avais pris Allemand parce que le prof était beau. 40 ans plus tard, je sais compter jusqu'à 10, je connais encore 10 mots et j'ai jamais pratiqué.
    je vais en Espagne tous les 2 ans et je comprends rien. c'est malin
    Il a de droles d'idées, ce gosse
    ou alors c'est pour comprendre ce que disent les groupes Metal Allemands. ça déchiiiire !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est pas très Métal. Mais je suis d'accord que ta raison de prendre allemand était tout à fait justifiée !

      Supprimer
  3. Apprendre une langue uniquement à l'école c'est déjà un peu chaud...
    J'ai un bon niveau scolaire en anglais, mais n'ayant jamais fais de voyage linguistique, je patauge quand je dois comprendre un "native" !
    Mais s'il est motivé et qu'il a l'occasion de pratiquer quand il va en Alsace, pourquoi pas. Et puis il parait que la structure de l'allemand c'est assez proche de celle du latin.
    Courage à lui... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, il m'a dit ça aussi. Que tu fais du latin, l'allemand c'est facile. Heu. Je demande à voir mais je vais lui laisser le bénéfice du doute ;-)

      Supprimer
  4. yoelle13/2/14

    Ca suffit,je sors de l'ombre ! Moi je suis un pur fruit de l'Alsace, mes parents me parlaient alsacien quand j'étais petite, et ils sont allés jusqu'à me faire croire que notre chien ne comprenait QUE l'alsacien, pour être sûr que j'apprenne au moins les bases ! (promenade/croquettes, la base quoi). Un séjour à la maternelle plus tard, c'en était fini de la petite alsacienne, je suis devenu une petite franco-française. Mon seul atout a été ma facilité à apprendre l'anglais et l'allemand à l'école (bicoz langue germanique, donc mes oreilles étaient déjà aware). L'espagnol, j'ai tenté 2 ans au lycée mais ça a été une pure torture.
    Bon, bref, je gérais super bien l'écrit, les déclinaisons, l'ordre des mots dans les phrases... nickel. Mais alors j'alignais pas deux mots à l'oral quoi ! A 18 ans, je me suis retrouvée à parler anglais à Berlin parce que je m'en sortais pas à commander du Starbucks en allemand... La classe.
    Aujourd'hui, je travaille depuis 3 ans dans la filiale française d'une boîte allemande, et j'ai ENFIN progressé ! je parle toujours comme une vache espagnole, mais je m'en fous ! Les langues, c'est la richesse, je suis tellement fière de pouvoir dire : je suis bilingue anglais, je gère en allemand, je me démerde vaguement en espagnol, je comprends l'alsacien et j'avais une vague compréhension du suédois et du néerlandais (longue histoire)... Et puis bon quand t'habites à la frontière d'un pays, je trouve que ça craint de pas parler la langue. Mais depuis La Rochelle effectivement c'est pas pareil ;-p
    Ouf voilà, je suis sortie du bois ! Bon ben... à bientôt alors... *regarde timidement ses chaussures*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, arrête de regarder tes chaussures, c'est vachement cool comme commentaire ! Une amie chère m'a dit un jour "peu importe si ta grammaire n'est pas impeccable, l'important c'est de se lancer à parler et de se faire comprendre !" Et c'est vrai que ça aide... Merci !

      Supprimer
  5. Mais envoie-le moi ton Crapaud-Poilu, on va lui concocter un petit stage intensif! Le problème ici c'est qu'ils ont un accent à coucher dehors alors s'il veut apprendre l'allemand campagnard c'est bon mais le "hoch deutsch" c'est foutu...
    Feu mon Papa (prof d'allemand) aurait été content, des jeunes qui réclament d'apprendre l'allemand il n'a pas dû en voir beaucoup dans sa carrière!
    Bussi! (ca veut dire bisou en teuton, lecon numéro 1)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais lui transmettre ta leçon numéro 1... ;-)
      Bussi aussi.

      Supprimer
  6. Smouik13/2/14

    Je pense qu'on a des choses en soi qui, lorsqu'elles sont ancrées comme ça, ne doivent pas être enterrées. Il est possible que cela lui vienne du côté de ta mère justement. Je pense qu'il y a plein de façons d'apprendre l'allemand sans que ce soit trop cher. Regarde du côté des assoces de ton coin, parfois, il y a des cours de langues le soir ou le week end. Regarde aussi ce qui se fait avec la chambre de commerce, bref, ça vaut la peine de l'encourager dans son souhait même si ça reste un peu hermétique pour toi (je te comprends d'autant mieux que pour moi, l'allemand est une langue qui s'aboie... mais c'est très personnel !). Mais franchement s'il a envie, worth it!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ça le vaut. Honnêtement, je préférerais qu'il s'y colle après le bac, mais oui, bien sûr, on va regarder... ;-)

      Supprimer
  7. Ici on est en région frontalière allemande, autant dire que l'espagnol c'est hyper exotique ... Du coup on est obligés de faire Allemand première langue dès que possible (maintenant c'est dès la maternelle, pauvres gosses ! ^^), puisque "l'anglais c'est plus facile, on peut l'apprendre plus tard" (ou en matant des séries en VO)(par exemple)(jedisçajedisrien). Ceci dit ici ça sert, on peut bosser en Suisse (enfin jusqu'à ce qu'ils aient définitivement foutus dehors à coups de pied au cul les saloperiedefrontaliersbouffeursdejob, ou alors on peut communiquer avec les personnes âgées (quand on va voir mémé une fois l'an à l'EHPAD)(ou qu'on y bosse) ou bien de comprendre la poésie de Rammstein...
    Au final j'aime bien cette langue, c'est moche à mourir mais ça m'éclate de ponctuer mes phrases de bons vieux "et yooooooooooo net !" "geht's?" ou "ça schmekt ?" (on s'amuse comme on peut), ou bien de moucher les touristes teutons en vacances dans le sud et je me pisse de rire quand j'entends prononcer "Rodgeur" Federer en sachant (attention révélation ...) que chez lui on l'appelle "Roooooooché" :D

    Perso je dirais qu'apprendre avec une méthode quelconque c'est bien si on s'astreint à apprendre la pu*#@^§t de syntaxe et de grammaire, ils font 250 000 mots en en utilisant 200, genre, mais après faut pratiquer.
    Pour info l'Allemand est la langue la plus parlée en Europe (et oui ;)) , pas du tout éloignée de l'anglais et de toutes ces langues germaniques qu'on trouve dans le nord et on peut apprendre le Yiddish ensuite si on est bien bien bien motivé :D

    Mais sinon ... Ulrich ? REALLY ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'espagnol était aussi exotique en Lorraine où pratiquement tout le monde faisait allemand en première ou deuxième langue. Faut dire que pour aller bosser au Lux, c'est indispensable.
      Le Lux, c'est le graal de tout travailleur frontalier ;-)

      Supprimer
  8. Agathe13/2/14

    Bloque la télé sur Arte en VO pas-ST, et s'il n'y a pas de progrès sous 2 mois, envoie-le en Teutonie cet été. L'immersion totale, y'a que ça de vrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denis 213/2/14

      Moi j'ai arrêté de regarder Arte... A chaque fois j'avais l'impression qu'on allait me demander mes papiers :-)

      (ja ja ...schwarzer humor)

      Supprimer
    2. C'est pas con. Je vais essayer de lui dire ;-)

      Supprimer
  9. Phédia13/2/14

    Ce qui est positif c'est qu'il puisse exprimer sa frustration et son envie de l'apprendre cette langue que je n'aime vraiment pas (car elle s'aboie comme dit Smouik). J'ai appris l'allemand car il m'a été imposé par mes parents en deuxième langue (non pas qu'ils parlaient cette langue, non, juste une histoire d'être dans une classe avec un bon niveau, pfff) . Je voulais apprendre l'italien, une langue chantante et pleine de rire. Je comprends l'allemand mais j'y suis hermétique. Je n'en ai jamais eu l'utilité. De plus le pays ne m'attire pas. Bref regarde du côté des associations franco-allemandes, la mairie si elle est jumelée avec une ville allemande. Tu peux aussi lui offrir un berger allemand qui répondrait au doux nom de Rex !
    Je suis contente que mon fiston est choisi l'espagnol ! Ja wirklich zufrieden !


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais me renseigner vers tout ça, c'est une bonne idée !

      Supprimer
  10. Meuuuh y a aucune raison de s'inquiéter. Une bonne grammaire, des fifiches de vocabulaire (prends des actions chez Rodia par contre) et quelques films sous titrés, et roule ma poule!
    Par contre s'il décide de se mettre au polonais, dissuade le, s'il te plaît. C'est trop compliqué sa mère. (moi, s'il y avait pas le chéri polonais, j'aurais abandonné depuis un moment).
    Do widzenia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la ramène pas trop mais moi, j'ai fait deux ans de russe. J'ai ramé comme jamais.
      Tout ça pour aller dans un lycée de bourges...
      Il me reste trois mots et une berceuse que je chante en phonétique et qui raconte l'histoire d'un renard. Je crois.

      Supprimer
  11. n'empêche que, en ce moment en Teutonie il y a pas mal de chanteurs "à texte" qui chantent dans leur langue, ca permet de découvrir l'allemand sous un jour nouveau: mélodieux (si), poétique (si si) et agréable à écouter (j'vous jure!).

    Voilà, c'était ma participation à la défense de la langue teutonne (promis, j'arrête de pourrir les commentaires)

    Bisous à la Dicke Faule Blonde et au Beharrte Kröte! (par contre Ulrich... je ne peux pas cautionner)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kröte (on dit kreute ou crotte). Je vais l'appeler comme ça... il va adorer !

      Supprimer
    2. prononcer "Kreuteu" :-)

      Supprimer
  12. Rosana13/2/14

    Goethe Institut sont assez bien implantés, il faut voir à La Rochelle...
    Ce qui est efficace aussi, c'est regarder des séries allemandes en VO : Derrick ? ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Val Làô sur la Colline13/2/14

    Je lis ça pour faire une pause dans mes recherches d'orientation concernant ma fille cadette... en me disant de ne pas faire comme mes parents qui m'ont poussée dans une direction que je ne souhaitais pas !...
    A la maison, on parle plusieurs langues parallèlement (mais pas en Allemand) (je dis parallèlement parce que nous les parents, nous parlons chacun la nôtre ; nos filles choisissent en fonction de la personne à qui elles s'adressent, et tout le monde comprend la langue des autres. Non, c'est pas du tout le bordel, et il n'y a aucune confusion) et on regarde les films en VO (éventuellement sous-titrés en français, en anglais ou en néerlandais selon l'humeur et la langue d'origine du film). Nos filles pratiquent 4 langues aisément.
    Je te dis tout ça, parce que selon ma toute petite expérience, il me semble que le plus important dans la pratique d'une langue étrangère, c'est AVANT TOUT de PARLER (et non pas de lire ou apprendre la grammaire, DANS UN PREMIER TEMPS) (pardon pour les majuscules, mais je m'énerve un peu dès qu'on aborde la question de l'apprentissage des langues étrangères en France... Et peut-être que je ne vais pas me faire des copines, mais tant pis !). On apprend d'abord et dès la naissance sa (ses) langue(s) maternelle(s) en écoutant puis en parlant, et ensuite éventuellement on se penche sur l'orthographe et la grammaire. Et ce, à partir de 5 ou 6 ans, donc après 5 ou 6 ans d'écoute et de pratique orale. Bien sûr, on peut raccourcir ces 5-6 ans lorsqu'on commence une langue à l'adolescence ou plus tard, puisqu'on a déjà des bases dans une ou plusieurs autres langues qui permettront de faire des liens (bon, OK, je ne sais pas si c'est le cas quand on se lance dans le chinois ou le russe, mais je crois pouvoir dire que ce sera le cas pour l'allemand si ton Crapaud pratique déjà l'anglais).
    BREF, envoie-le en vacances en Allemagne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. clemence13/2/14

      je suis tout à fait d'accord avec Val Làô sur la Colline : en France, il y a un vrai problème d'apprentissage des langues étrangères. J'ai un bon niveau d'anglais à l'écrit mais quand il faut aligner trois mots à l'oral : la cata. Pourtant j'en ai besoin pour mon boulot. Résultat : je reprends des cours d'anglais à 35 ans. Je n'ai aucun souvenir d'avoir parlé anglais au collège ou au lycée. Et ma prof d'anglais (qui est anglaise) me dit que, bien souvent, lorsqu'elle cherche à discuter avec les profs d'anglais de ses enfants..en anglais...ils sont en difficulté. Il y a comme un problème !?

      sinon, c'est mon premier commentaire et j'aime beaucoup ton blog !

      Supprimer
    2. Madame H14/2/14

      Sois la bienvenue Clémence !
      Tu verras on y prend vite goût à donner son avis sur tout et n'importe quoi ici, c'est accueillant !

      Supprimer
    3. Val, je suis entièrement d'accord avec toi. Je me débrouille plutôt pas mal en anglais mais ce qui m'a fait du bien ces dernières années, c'est une formation un peu poussée dans le cadre de mon boulot, où une fois par semaine, je parlais 30 minutes au téléphone avec une anglaise. De tout, de rien, de la mode, de mon gosse, de mon taff.... Ça, ça décoince. Vraiment.
      Il faut qu'il parle, je suis d'accord et qu'il écoute.

      Bienvenue Clémence !

      Supprimer
  14. DOMINIQUE13/2/14

    Ulrich peut très bien prendre une option allemand à l'université quand il entrera dans le supérieur. Et s'initier déjà d'une façon ou d'une autre. Comme il a déjà trois langues à son actif, il a la souplesse intellectuelle nécessaire.
    Je suis tombée amoureuse de Berlin, des gens, de la ville magnifique bien que presque entièrement reconstruite après guerre. Jamais pu analyser exactement le charme qui s'en dégage, pourtant bien réel.
    Quant à la madeleine de Proust, dans son premier manuscrit, c'était une tartine de pain grillé. Tu te vois dire "c'est ma tartine de pain grillé de Proust" ? Comme quoi, la célébrité ne tient pas à grand chose. J'ajoute que l'évocation de ladite madeleine est peut-être un de ses plus courts paragraphes (c'est-à-dire une demi-page).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame H14/2/14

      Bien d'accord avec toi, Berlin est une ville absolument magique, et je suis complètement tombée sous le charme moi aussi. Son atmosphère est indescriptible, et la ville pourtant ne doit pas grand chose de cette ambiance si particulière à son architecture, sans grand intérêt ... mais la ville, les gens, cette façon de vivre l'Histoire au quotidien, sans en faire des histoires justement, c'est vraiment très particulier ... par contre, et pour les raisons inverses, je n'ai pas du tout aimé Vienne, qui semble figée à jamais dans son passé impérial, sans avoir grand chose de neuf à proposer ...
      Dans les deux cas, malgré 5 ans d'allemand, accompagnée par mon homme qui lui avait fait allemand 1ère langue, on n'a pas été capables de sortir une phrase correcte en allemand, et tout s'est fait en anglais !
      M'est avis, comme Leyleydu95, que derrière cette subite passion du crapaud pour l'allemand, il doit y avoir une petite Ulrika qui se cache tapis dans l'ombre (l'Ulrika est sournoise)

      Supprimer
    2. DOMINIQUE14/2/14

      Dans mes bras, Madame H : je n'ai pas du tout aimé Vienne. Mais pas du tout, surtout que les gens nous regardaient de haut, ma mère et moi, petites femmes brunes. Trop exotiques sans doute... Cette ville me semblait, comme tu le dis, morte.

      Supprimer
    3. J'ai envie d'aller à Berlin, c'est vrai. Mais j'ai peur... ce qui est complètement con parce que c'est sans doute bien moins compliqué que d'aller dans des contrées bizarres où même l'anglais n'est pas très parlé. Ou d'aller dans le sud de l'Irlande où même si ton anglais est top, tu ne comprends pas un traître mot de ce qu'on te raconte ;-)

      Supprimer
  15. Moi j'ai fait allemand 1ère langue, j'étais super bonne. Mais ça ma sert à rien. Et je prends des cours aujourd'hui à Londres pour improve my english. Les boules. Et de toute façon je connais très peu (aucune ?) de personnes vraiment bilingues juste grâce à l'école. Mais on peut apprendre après. Il y a un espagnol dans mon cours qui ne parlait pas du tout anglais en arrivant à Londres. Et là on discute ensemble en anglais. Comme quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais je rêve, j'ai tenté au cas où, mais ça fait des jours que je ne peux plus commenter ici (genre je voulais raconter la semaine dernière que j'étais blonde et que j'aimais cuisiner et rigoler, en gros) et là paf ! Pfff...

      Supprimer
    2. Dis donc, je suis bien contente de te lire !... J'ai pensé à toi hier en enfilant mes collants et j'espère que tout roule pour toi.
      Xoxo, London Girl !

      Supprimer
  16. Nan je dis rien (sauf que Google Translate c'est du caca). :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire que mon cul ne sort pas des ronces, même en allemand ?

      Supprimer
  17. Emilie13/2/14

    Tu l'as pas laissé choisir ? C'est très mal, tu sais. :-) Comme Rosana j'allais conseiller le Goethe Institut mais il n'y en a pas à La Rochelle. S'il est très motivé, il peut apprendre par le CNED (centre national d'enseignement à distance), je pense que ce n'est pas très cher. J'ai l'impression qu'il tient à son héritage familial, ton fils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais jamais vu ça sous cet angle, le coup de l'héritage, tout ça... mais c'est pas bête
      Merci pour le tuyau, je vais me renseigner ;-)

      Supprimer
  18. Emilie13/2/14

    Je vois que le Goethe Institut pratique également le téléenseignement. Tu peux comparer les prix avec le CNED.

    RépondreSupprimer
  19. J'ai fait 9 ans d'allemand : 9 !!!

    Un jour, vers la fin, Môm s'est quand même inquiété de voir ma moyenne culminer péniblement à 04/20, elle est allée voir la prof qui lui a lancé : "Votre fille parle une langue inconnue : le petit-nègre-allemand"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Misère.... Oui mais là, s'il a envie, c'est pas pareil... ?

      Supprimer
  20. Sarah M13/2/14

    J'ai fait italien LV2 parce que je trouvais ca classe et que je ne voulais pas faire espagnol ou allemand comme tout le monde. Résultat? Je me suis mariée à un mexicain et j'ai du apprendre l'espagnol (au bout de 3 ans je suis presque bilingue en partant de 0 et sans aucun cours). L'italien? Euh... je sais dire bonjour (5 ans d'italien quand même, c'est dingue comment ca s'oublie facilement)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûre que dès qu'on ne pratique pas, c'est mort. Je parlais super bien espagnol à la fin du lycée, vraiment. Aujourd'hui, je ne sais plus conjuguer que les verbes du premier groupe au présent... On s'en fout, les gens comprennent quand même ;-)

      Supprimer
  21. En bonne Lorraine d'origine allemande (je sais plus si je t'avais dit, si je crois... je suis née à Sarrebrücken de parents allemands, naturalisée française à l'adolescence), je ne peux que l'encourager à apprendre l'allemand ! et honnêtement, une fois que tu as appris l'allemand tu peux apprendre toutes les langues étrangères du monde, non ?!
    J'ai voulu que mon aînée prenne allemand (en 2ème langue, après l'anglais)... bon, elle s'en est sortie a même eu une assez bonne note au bac, mais je crois qu'elle m'en veut encore...
    Mes deux zouzouilles sont en classe bilangue anglais/allemand depuis la -ème, et elles s'éclatent ! et moi aussi à leur réviser leurs déclinaisons ! (ouais,,je sais ça fait flipper, mais c'est dans mes gênes ! )Même si je ne cause plus du tout couramment, c'est une langue qui m'émeut (ma petite madeleine à moi), parce que ce sont mes racines...
    Also ! Goethe Institut, y'en a bien un à Nancy ! Un petit stage chez ninoune cet été ?!
    Viele grûsse und Küsse von Lothringen ! bis bald ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Obligée d'aller voir sur Google trad, c'est pitoyable.
      Mais je t'embrasse aussi !

      Supprimer
  22. Ici c'est l'allemand qui est exotique, en 2eme langue on prend soit espagnol ( parfois en 1ere langue) ou italien...

    J'ai la chance d'être née au plat pays et d'avoir des parents qui m'ont toujours stimulée à garder ma langue maternelle batave ( on parlait néerlandais à la maison, et j'en lisais beaucoup, aussi)...du coup, prendre allemand en 4eme était un évidence...et moi ben j'ai géré ça "Finger im Nase" jusqu'en licence LEA...
    Mon fils veut apprendre l'allemand, mais je le soupçonne de vouloir prendre cette langue pour lui permettre de comprendre ( et parle un peu) le batave de sa maman...mais d'abord, l'anglais! Et l'allemand sera un énorme bonus ici dans le sud.

    Ton Crapaud est à l'aise en langues, ça devrait pas etre trop compliqué. As t il essayé "Babbel" sur tablette ou autre androïd? avec ça je m'initie à l'italien et au russe...ensuite, Internet est un formidable outil gratuit...lire le journal, regarder une émission, un truc sur youtube...
    En tout cas, bravo qu'il s'y mette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'avec internet, c'est magique. Peut-être existe-t-il des journaux bilingues, comme les magazines dans les avions ?
      Je te tiens au courant ;-)

      Supprimer
  23. Anonyme13/2/14

    Hallo ! pour moi c'était en 2ème langue avec une prof qui ressemblait à Yvette Horner et qui s'habillait new-look (en 1963, c'était plus trop tendance) nous nourrissions une haine mutuelle et puis je suis partie en pension dans un trou perdu saintongeais, célèbre pour ses cultures maraîchères et son petit séminaire, c'est dire.. en fait les soeurs étaient toutes originaires de l'Est et j'ai commencé à apprendre, du coup quand mon village natal a décidé de se jumeler, je suis partie en "immersion" et ça s'est fait tout seul; il y avait aussi le CAREL qui venait d'ouvrir à Royan et qui nous a proposé de correspondre avec leurs stagiaires.... c'était en 67 et ma Brieffreundin est restée une amie que j'essaie de voir aussi souvent que possible, la dernière fois, en août, à l'ile d'Oléron...je retrouve chaque fois cette langue difficile avec plaisir (j'ai 1/4 de gènes alsaciens), même si je fais des fautes... alors que je lis et écris fluently l'english et ne comprend rien quand on me parle ; je pense que les bonnes bases en latin vont l'aider; j'avoue avoir orienté mes filles vers allemand 1ère langue par pur calcul....elles ont tout oublié mais ne m'en ont je crois jamais voulu !! mon fils a fait classiquement anglais espagnol ...j'ai essayé d'apprendre en même temps que lui mais j'ai vite décroché !
    le premier instit de ma fille répétait toujours que rien ne peut empêcher un enfant d'apprendre s'il a envie, alors tout est permis, non ?
    Viel Glück und viel Spass !
    La Souris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est chouette de garder des correspondantes comme ça, pendant des années...
      Mais alors, tu es près d'ici, La Souris ?

      Supprimer
  24. Pauline14/2/14

    Guten Morgen ! Ici, j'ai adoré l'allemand et j'ai l'anglais en horreur (merci les profs !). A une époque je parlais allemand couramment, mais je ne pratique quasiment plus... Et j'ai été embauché grâce à l'allemand, j'étais prête à apprendre l'espagnol (ce que j'ai fait, d'ailleurs) alors que ma concurrente parlait espagnol, et n'était sûrement pas prête à apprendre l'allemand ;)
    Du coup, j'ai découvert la méthode assimil, qui fait répéter, répéter et répéter. Ce n'est pas très cher et ça peut peut-être l'aider pour démarrer.
    Des bises !
    Pauline (de la marne où l'allemand n'est plus très pratiqué à l'école non plus...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauline-des-fraises, je suis contente que tu repasses, c'est cool !
      Assimil, ça me dit quelque chose, je crois bien que mon père a dû y avoir recours pour l'anglais à une époque.... Il parle anglais as a spanish cow (dixit la super chanson de Brigitte), mais tout le monde le comprend !

      Supprimer
  25. Chère Blonde Paresseuse,
    j'arrive un peu après la bataille, mais je plussoie le comm d'avant (Assimil). Bon, c'est pas pour me vanter, mais figure-toi que je parle 4 langues. Et donc, selon moi, il n'y a pas mieux que la méthode Assimil. Alors certes, c'est pas très sexy niveau présentation, illustrations et textes. Certes, ils ne prétendent pas te faire apprendre le japonais sans effort en 2 semaines. Mais leur méthode est vraiment très bonne, très progressive. Il y a même depuis peu des petits guides Assimil pour le weekend (je n'ai pas testé) de quelques dizaines de pages. Tu pourrais commencer par là, pour voir. Et vraiment, pour avoir testé et vu testé des méthodes différentes, je peux te dire que ça n'a rien à voir avec les pseudos méthodes qui pullulent sur le marché. Bon courage à Crapaux poilu.

    RépondreSupprimer
  26. Je plussoie pour Assimil, à condition d'en faire au moins un jour sur deux sans faute.
    Plutôt un peu tous les jours, qu'une fois 4 heures dans le we...
    Comme pour apprendre à jouer d'un instrument quoi.
    Après, ben, faut aller Outre-Rhin : service volontaire européen, office franco-allemand pour la jeunesse, un semestre d'études à Sarrebrück...
    C'est justement parce qu'on n'est pas nombreux en France à parler allemand que ça fait une différence.
    Perso, je parle plusieurs langues, et je trouve la grammaire allemande bien moins compliquée que l'espagnole.
    Sinon,
    j'ai un fils épais comme un clou,
    et je peux te dire que c'est le même calvaire pour les fringues...
    Rien ne va, et tout ce que je donne comme avis, c'est bulshit..
    Dis-lui d'essayer asos, y a plein de trucs bien, pas chers, et on n'a pas besoin de se taper des suées en cabines.
    En tout cas, mon fils adore et ça m'a évité de le déshériter.

    RépondreSupprimer
  27. Hallo,
    je suis tombée sur ce blog par hasard et là je dois dire que j'ai adoré l'article :D

    J'habite en Allemagne depuis 20 ans et lorsque je suis arrivée je ne savais dire que "Rolf und Gisela spielen Tischtennis" et "Vati sucht seine Pfeife" (papa cherche sa pipe...) bizarre les phrases qu'ils nous font apprendre à l'école...

    Je trouve aussi la méthode Assimil géniale pour apprendre les langues étrangères, pour parler allemand il FAUT apprendre la grammaire, sinon on parle comme une vache espagnole!

    Voici mes astuces pour être encore meilleur: regarder en allemand des DVDs de films ou de séries que l'on a déjà vues, écouter et chanter des chansons allemandes avec les traductions des paroles, lire des livres en deux langues (éditions DTV) et natürlich tchatter sur Facebook avec des allemands !

    Tschüss :)
    Caroline

    RépondreSupprimer
  28. lilou1714/2/14

    J'y vais de mon petit couplet ? Allez !
    Ma fille aînée (comme ses sœurs d'ailleurs) (et comme moi) a fait allemand ce qui lui a été utile pour un séjour Erasmus à Munich, et anglais qu'elle avait bien négligé au lycée (filière C, donc petit coeff). elle a bien regretté car dès la première année en fac de sciences, elle a eu des devoirs en anglais (style commenter un texte scientifique écrit en anglais). C'est la langue des scientifiques (séminaires, congrès, publications ... ) Elle a rattrapé le coup en partant faire son post-doc à Toronto (ville anglophone) en immersion pendant 3 ans; elle est maintenant bilingue et heureusement car comme elle a ramené un canadien dans ses valises, ses enfants sont aussi bilingues !
    Voilà, mon choix pour l’allemand, outre le fait que j'aimais, était dicté par un vil calcul : allemand + latin = bonne classe ...
    Conclusion pour ton petit Crapaud, oui à l'allemand mais si possible en immersion ou au moins en parlant.
    J'ai bien étalé là, non ?

    RépondreSupprimer