1 nov. 2013

Nan mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi




Bonne Fête des Morts ! Baaaaaah ! (cri avec un son guttural figurant un zombie ou un truc du genre).

Alors, la vie c'est un kiwi ?

La vie, c'est un kiwi quand il est midi moins dix de la nouvelle heure et que je suis tout juste en train d'écrire le kiwi, affublée d'un pyjama dépareillé avec les cheveux attachés à la va-comme-je-te-pousse. Et pas la moindre envie d'activer le mouvement, ni pour préparer le déjeuner, ni pour aller me laver, ni pour inciter ma progéniture à le faire. C'est FÉRIÉ, on s'en tape.

La vie c'est pas un kiwi quand on a changé d'heure. Moi, je suis comme les bébés et les vaches, j'ai du mal. Beaucoup de mal. Réveillée tous les matins à 6h30, complètement décalée. Hyper chiant. En plus, il fait nuit de bonne heure. J'aime pas l'heure d'hiver parce que ça me met en mode ronchon.

La vie c'est un kiwi très fier quand Mentalo (que tu peux trouver sur le côté à droite) m'a fait l'immense plaisir de me proposer une interview autour du bouquin, parce qu'elle l'a bien aimé (et sa Collégienne aussi, je crois). C'était difficile parce que ses questions étaient assez personnelles, bien plus compliquées pour que "et si tu étais un objet du quotidien ?" (à laquelle je réponds invariablement "un sextoy of course"). L'interview est visible ICI. Merci pour ta confiance Mentalo ♥

La vie c'est un kiwi quand mon séjour en Lorraine s'est bien passé : mes parents, ma soeur et sa famille, du beau temps (inespéré pour cette saison). On a fait les boutiques, je suis revenue avec des cadeaux de Noël en avance dont un magnifique blouson offert par mes parents. Un truc que je n'aurais jamais acheté toute seule d'abord parce que je ne serai jamais entrée dans ce magasin et ensuite, parce qu'il est très très beau (donc dans un budget plus élevé que ce que je mets d'habitude). Avec, je trouve que je ressemble à une princesse slave et ça me fait graooou. 

Qui a dit "à une pute russe ?!" 

La vie c'est un kiwi quand je me suis fait la réflexion en prenant le train que pinaise, fallait pas être superstitieux... Heure de départ : 13h13. Après, je me suis dit que finalement la vie faisait bien les choses. D'abord, un beau gosse absolu est venu s'asseoir à côté de moi au lieu de la traditionnelle Mamie chonchon à laquelle je suis régulièrement abonnée. 
Pas très grand, une légère barbe bien taillée, un manteau gris très joli, des jolis traits et des yeux... miam ! Malheureusement, il est descendu avant que je n'ai eu le temps de trouver un sujet de conversation passionnant...
Alors, pour me consoler, je suis allée à la voiture bar chercher mes délicieuses chips Tyrell's au poivre noir concassé. Et là, bingo ! Le (jeune) serveur de la voiture qui me drague de façon éhontée.
- Vous en avez des stars sur votre porte-monnaie...
(c'est un cadeau de T-Chérie, un portefeuille avec des couvertures de Vogue en noir et blanc)
- Oui, c'est vrai (je souris)
- C'est étonnant que vous ne soyez pas dessus....
(sourire charmeur en me rendant ma monnaie)
- Peut-être un jour, je réponds avec un sourire énigmatique
(qui peut se confondre avec un air constipé, ça dépend du point de vue)
- Jolie comme vous êtes, ce sera sûrement très vite !
J'ai souri de toutes mes dents en le regardant droit dans les yeux et je suis partie d'un air mystérieux en tentant surtout de ne pas me casser la gueule à cause du roulis du train. J'étais toute guillerette parce que ce n'est pas souvent que je me prends des compliments d'inconnus dans le museau et bordel ! c'est vachement bon !
Il est cool le 13h13.

La vie c'est un kiwi quand j'ai passé du temps à décrypter à mes parent un article de Elle sur les hipsters, sur leur demande. Y'avait tout un tas de néologismes barbares et certaines références à des lieux hypes. D'ailleurs, je ne connaissais pas grand chose à ces lieux mais j'ai quand même pu éclairer leur lanterne sur certains mots. Du coup, on a posté sur Instagram une photo des nouilles sautées aux crevettes cuisinées par mon père, en taguant #foodporn et après, on est allés voir les #lolcat pendant 18 minutes. Passionnant.

La vie c'est un kiwi mouais-bof-j'ai la trouille quand DEMAIN, Samedi 2 novembre, je vais faire ma première séance de dédicaces... 

Espace Culturel Leclerc à Lagord (17)
Le matin à partir de 10h30
L'après-midi à partir de 15h00

Je suis bouffée de trouille, de ne pas savoir quoi écrire aux gens que je n'ai jamais vus.... Alors, pour me donner du courage, je suis allée m'acheter un joli crayon tout neuf, exprès pour ça.
Et il me reste la journée pour résoudre la question cruciale : qu'est-ce que je vais mettre, putain ?!
Sage ou Funky ? 
Intello ou Blonditude ? 
Ton sur ton ou Arc-en-Ciel ? 
Stricte ou Sexy ?
Pffff....
Tu me donnes des idées ?

Et surtout, si tu es dans le coin... pitié... viens me faire un p'tit coucou que je ne me sente pas toute seule sur ma p'tite table.... 

Allez, des bises


46 commentaires:

  1. Chris (aka Paquita Chocolatera)1/11/13

    Superbement kiwi tes vacances lorraines. Et dommage que le beau garçon du 13h13 ne soit pas allé jusqu'au terminus. Normal que le barman t'ait gentiment dragué il ne doit pas voir tous les jours une belle princesse slave mystérieuse.
    Pour demain je regrette de ne pas être à La Rochelle car je serai venue à la séance de dédicace avec grand plaisir.
    Bises princesse blonde et demain je penserai à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil d'avoir pensé à moi, du coup... ça s'est pas trop mal passé ! Récit demain !

      Supprimer
  2. DOMINIQUE1/11/13

    Mon petit poussin slave adoré. Ravie que ton séjour ait été tout gentil. Pour les articles de Elle, je confirme le désarroi de tes parents. Un mot soi-disant anglo-saxon sur quatre, généralement dévié de son sens originel, au secours !
    Pour la dédicace, sois ce que tu es, tout simplement : un peu timide, souriante, demande le prénom du client, et puis voilà. Tu es assez grande pour savoir quoi dire. Tu nous le prouves tous les jours.
    Mais je préfèrerais me couper une jambe que d'être à ta place !
    Et puis, c'est tellement kiwi de se faire draguer.
    Enfin, pour revenir sur terre, un kiwi involontaire de ma part. Pharmacie, pour venir chercher les chaussettes de contention de mon cher et tendre. Déjà, c'est glamour. La préparatrice me demande si je sais comment les lui mettre. Et moi, haut et fort "oh oui, comme un préservatif". Ma pharmacienne adorée m'a fait les gros yeux, et une cliente hors d'âge a gloussé (souvenir, souvenir...). La préparatrice, imperturbable "ah bon, donc vous savez".
    Qu'on se le dise : chaussettes de contention et préservatifs, même combat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame Pivoine - Natacha1/11/13

      bah, oui chaussettes, capote : c'est toujours à genou que ça ce passe ...
      Ok je sors ;)

      Supprimer
    2. lilou171/11/13

      Tu vois bien que t'es obsédée ;o))

      Supprimer
    3. DOMINIQUE1/11/13

      Mon anecdote était une anecdote informative, rien d'autre, filles à l'esprit mal placé !!!
      On passe en quelques années du préservatif aux chaussettes de contention.
      Ne pas inverser : d'abord le préservatif, après les chaussettes.

      Supprimer
    4. Denis 22/11/13

      Celui ou celle qui bai... comme un pied a le droit d'inverser.

      Supprimer
    5. Dis donc, elle a pas trop le sens de l'humour la pharmacienne....
      Madame Pivoine, ton commentaire m'enchante ;-)
      Et Denis, ta réflexion est pleine de bon sens (mais quel y a-t-il un bon sens, finalement ?) ;-P

      Supprimer
    6. DOMINIQUE3/11/13

      Si si, elle est chou, mais il y avait des clients, et notamment la vieille dame qui, à sa surprise, a pouffé...

      Supprimer
    7. Les vieilles dames ne sont pas toutes acariâtres, thank God !

      Supprimer
  3. Madame Pivoine - Natacha1/11/13

    Aaaah, le kiwi!
    Génial dis donc en ce moment le kiwi. Bon, sauf pour le changement d'heure ... je maudis également le c.o.n qui a pu inventer un truc pareil.

    Bref.

    Pour la séance dédicaces. Pas de stress, car le livre tu l'a déjà écrit, hein. Donc c'est pas comme si t'était devant une feuille blanche.
    Pour la tenue, ils sen foutent tes lecteurs, d'autant que tu seras assise... Tu peux rester sobre mais class. De toute façon y'a tes yeux, ton décolleté, ta jolie peau, tes cheveux blonds ET bouclés, bon donc le reste c'est juste pour pas que t'ai froid. T'es une bombasse, on te dit!!!

    Kiwi, kiwi le blouson (une photo!, une photo!)

    Kiwi, kiwi, kiwi la drague dans le train

    Alors, pas kiwi pour moi(nous) car Attila (17 ans) fait la gueule depuis une semaine. Elle ne sort de sa chambre que pour prendre ses repas et pas en notre compagnie. Une histoire de clés à l'origine de la dispute. Je sais pas trop où est la porte de sortie. J'ai pourtant tendu des perches mais en vain... Si vous avez des suggestions.... (bon, à part en faire de la chair à saucisse, j'ai mis 9 mois à la fabriquer et 26 heures à la faire naître .... queumême)
    Kiwi : la toussaint se termine et c'est tant mieux! Ras le bol des pomponettes... (c'est chiant à emballer, à sortir, à rentrer, ça met de la terre partout dans le magasin, ça sent pas super bon et cela ne vaut que 4.90€ meeeerde).
    Mi-kiwi : suis allée voir Gravity. Bon, malgré la 3D, malgré le super emplacement bien au milieu, bien près de l'écran, malgré la bonne compagnie (mon Homme Roquefort), et ben je suis pas entrée dans le film. Performance technique et cinématographique, certes mais rien d'autre.

    Je penserai à toi demain. Souvient toi que toutes tes blondinettes te soutiennent et t'aime!

    Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ta fille, c'est difficile de trouver la porte de sortie si t'as perdu les clés... Ok, c'est pas drôle.
      J'avoue que dans ce genre de situations, je suis assez perdue. Peut-être essayer de lui faire dire vraiment ce qui la contrarie, par écrit, peut-être ?...

      Moi, j'ai adoré Gravity ! ;-)

      Bon courage

      Supprimer
  4. Je suis ravie de tous ces kiwis ! (sauf l'heure d'hiver que je n'aime pas non plus ... moi aussi ronchon)
    Et pas mieux que ma "collègue" au dessus, on sera toutes avec toi en pensées demain ! (et t'oublie pas de me mailer ! ;) )
    Des bisous ma lorraine charentaise ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathaly, c'était bien cool !

      Supprimer
  5. Je vois pas pourquoi tu t'emmerdes à chercher une tenue, t'as qu'à y aller en pute russe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Denis 22/11/13

      Comme Eddy ? Bof ......

      http://gallery.pokerpages.com/gallery2/v/wptmain/wptseason5events/worldpokeropen/mainevent/day04/WPO+Final+18_Eddy+Putrus_websize.jpg.html

      Supprimer
    2. Putain Denis, heureusement que t'as mis le lien... J'y étais pas du tout.
      Mais la blague est bonne !

      Supprimer
    3. lilou172/11/13

      Même avec le lien il m'a fallu du temps, mais ça y est, j'ai compris !

      Supprimer
    4. En pute russe, j'aurais eu trop de succès, il aurait fallu que l'agent de sécurité soit constamment à mes côtés et franchement.. je crois que Michel-Edouard L. aurait pas été trop d'accord... ;-)

      Supprimer
  6. lilou171/11/13

    Bon. Je comprends pourquoi j'ai essayé toute la matinée, en vain, de lire le kiwi. C'était pour la bonne cause !
    Pour demain, simple, tu mets quelque chose dans lequel tu te sens bien. Prépare toi pour toi, pas pour les autres ...
    Pis quand même, un peu de pression ne nuit pas, prépare moi une dédicace, je compte bien venir la chercher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, t'as trouvé que ma tenue était raccord avec le sujet du jour ? ;-)

      Supprimer
    2. lilou173/11/13

      Ben, t'étais pile bien !
      Sobre, avec un peu de couleur (les yeux assortis), les cheveux n'avaient pas pris la flotte, bien coiffés, tu avais des talons ? Je n'ai pas vu mais tu m'as semblé plus grande que la première fois que je t'ai rencontrée. Bref, avec le sourire chaleureux qui va bien, tu étais belle !

      Supprimer
  7. C'est vrai que les jours feriés, on a une paix royale, en fait… et je te félicita chaleureusement pour ces dédicaces. Je ne peux pas venir de Paris, mais je penserai fort à toi. De mon côté…

    Bah la vie, c'est pas un kiwi. Mais on va essayer de débusquer un peu de kiwi dans tout ce pas kiwi.

    La vie, donc, c'est pas un kiwi quand mon père aura été hospitalisé trois semaines, en sort en milieu de semaine très affaibli avec une sonde urinaire et vraisemblablement des protections (couches), et qu'à part les infirmières matin et soir pour la toilette et le kiné une fois par jour, il sera entièrement à ma charge. De fait, s'il se fait popo dessus la nuit, ce sera à moi de changer les couches. Pas kiwi.

    La vie, c'est quand même un tout petit kiwi qu'il faut une loupe pour le voir quand je vais passer… heu, une partie de mon week-end du onze novembre en Belgique chez les copines. Qu'il y a une baignoire et deux chats. Et que si j'ai le temps, je me teins les cheveux. Kiwi. Kiwi aussi la perspective de passer à côté du bureau de tabac de la gare de Bruxelles et de s'en tamponner avec une babouche parce que je n'ai pas recommencé à fumer, mahahaha.

    La vie, c'est pas un kiwi quand je déteste mon frère les trois quarts du temps parce que dans les circonstances actuelles, il arrive à me renvoyer tous mes défauts dans la figure et par me dire que je devrais le remercier à genoux de me défendre devant les institutions hospitalières diverses et avariées parce que je l'énerve et que je suis une souillon saoulante. Pas kiwi.

    La vie est un kiwi surprise (comme les Kinder) quand mon téléphone neuf, que je croyais en panne et impossible à réparer parce que le SAV de tout le Bouygues mondial du monde est en panne, s'est mis à refonctionner. Woups.

    La vie est un kiwi quand je vais m'acheter des produits de beauté au Lush, que les vendeurs me font un thé, m'écoutent raconter mes malheurs, me font des cadeaux, et quand je suis en désaccord avec celui qui va souvent au Japon à cause d'AKB48, mon groupe de Jpop d'amour. C'est kiwi et rigolo. Accessoirement, j'ai acheté une crème très cher (m'en fous, ma vie est pourrie, j'achète ce que je veux), et raaaaah, elle est kiwi. Au jasmin et au thé. L'odeur me rappelle ma grand-mère, et c'est kiwi.

    Pis la vie est un kiwi quand le mois de novembre, c'est le défi sur Internet d'écrire un texte de 50000 mots en un mois (NaNoWriMo) et que je suis motivée à mort. D'ailleurs, ce commentaire posté, je me fais un café et je m'y remets.

    Bisous-zombies, belle blonde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE1/11/13

      Lilou, on s'y fait, aux couches, crois-en ma longue expérience. Si tu le peux, aide l'infirmière à le changer, pour apprendre la technique. Comme dans tout métier, il y a une façon de faire.
      Le principal, et je te le souhaite de tout cœur, c'est que ton père soit un patient facile.

      Supprimer
    2. Merci Dominique… Ça m'est arrivé de le changer avant son hospitalisation, alors qu'il ne tenait plus debout du tout et que, vu la taille de nos toilettes, tout transfert relevait de la science-fiction et… quitte à faire dans le jeu de mots bas de gamme, j'ai merdé. Comme en plus il s'agissait de selles liquides (diarrhée infectieuse), j'en mettait partout, j'étais à chaque fois à un doigt de me trouver mal… mais regarder faire les infirmières et leur demander la technique est une riche idée. Il faut certes que je m'endurcisse mais connaître les gestes me facilitera certainement la vie :)

      Supprimer
    3. DOMINIQUE2/11/13

      Je t'en prie, Lilou black ! Cela fait toujours du bien de partager nos préoccupations ou nos soucis. J'ai la chance d'avoir eu deux adorables infirmières pour mon père, et elles récidivent avec ma belle-mère, "patiente" (hum) plus compliquée, elles toujours aussi attentives. Je fais l'assistante pour les couches, les pansements, la toilette.
      On s'endurcit, mais je te l'accorde, ce n'est pas toujours facile. Sans compter les lessives ! Ma vieille machine à laver tourne tous les jours.

      Supprimer
    4. Les filles, je compatis et je me rajoute au groupe...
      A peine rentrée des USA je suis depuis 3 semaines auprès de maman... greffe sur sa seule jambe valide, ne peut poser le pied par terre donc pareil : toilette, bassin et touti canti, bien entourée par du personnel médical mais c'est le moment que choisit son aide à domicile pour la quitter... rrrrrrrrrrrrr... lundi, un nouveau service en place !
      Je pense à vous et à toutes les autres qui ont plus ou moins les parents à charge

      Supprimer
    5. Bon courage lilou black, et aussi Mamina et Dominique... C'est vraiment pas marrant tout ça et je me doute bien que si vous en aviez la possibilité, vous feriez autrement. Mais c'est comme ça.
      Je vous envoie toute ma compassion et mes encouragements.
      Et des bisous aussi.

      Supprimer
    6. Madame Pivoine - Natacha3/11/13

      Compassion, encouragements sont aussi les mots qui me viennent à l'esprit Lilou, Mamina et Dominique.
      Je vous embrasse très fort.

      Supprimer
    7. DOMINIQUE3/11/13

      Vos encouragements vont droit au cœur. Je ne parle que pour moi, bien sûr, mais j'ai la chance d'avoir pu le faire pour mon père, et de le faire pour ma belle-mère (ne nous voilons pas la face, c'est un morceau beaucoup plus coriace que mon père). Mon mari a eu cette phrase que je n'aurais osé dire, parlant de sa mère "les hommes partent les premiers, et les femmes restent pour emmerder". A part cette remarque misogyne pleine de bon sens, je pense à tous ceux qui voudraient pouvoir s'occuper de leurs ancêtres, et qui ne le peuvent pas pour des raisons géographiques, matérielles, etc.

      Supprimer
  8. Moi aussi je me suis pris le changement d'heure dans les dents, depuis pas moyen de se réveiller après 7h (et encore je suis sympa). Et aujourd'hui, je n'ai presque pas dormi…en mode zombie pour la fête des morts. Heureusement que c'est férié, "on s'en tape" pour ne citer que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben pour la première fois cette semaine... j'ai dormi un peu plus ce matin. Ce qui va faire que demain, ça va être dure puisque là, justement PUTAIN, va falloir que je me lève à 6h14.

      Supprimer
  9. delph2/11/13

    J'aurais vraiment aimé venir chercher ma dédicace, mais bon, on peut pas tout avoir dans la vie!!!! Et pis, je suis sûre que t'en feras plein d'autres :-) en tout cas je penserai bien fort à toi tout à l'heure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu rentres bientôt ? ça se passe bien ?
      sinon, le 23 du mois courant... chez Cultura !

      Supprimer
    2. delph6/11/13

      Tout se passe bien, je rentre que mi-décembre (ben oui hein, faut rentabiliser), donc ce sera pour la prochaine prochaine, tu feras bien une spéciale Christmas? :p

      Supprimer
  10. Smouik2/11/13

    mais... mais... où est la photo de la pute russe en blouson ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben pas là. En fait, le blouson, il est super chaud et pour l'instant, ça crachine mais il fait 17°... Bientôt !

      Supprimer
  11. lilou172/11/13

    Tatiiiiiiiiiiiiiiiin ! J'ai ma dédicace, heu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi j'étais contente de blablater avec toi !

      Supprimer
  12. Très jolis posts ces dernières semaines dont je rattrape la lecture...
    Contente de ton séjour en Lorraine ? te voilà reboostée ! texte très tendre sur ta Ninou...
    Chouette kiwi et racontes nous vite cette séance de dédicace
    Plein de bises.... bientôt je reviendrai plus régulièrement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi Mamina!
      Nice to see you again.
      On a parlé de toi avec Lilou hier, parce qu'elle avait ses Chicoufs à la maison ;-)
      Prends ton temps (j'ai vu tes photos sur le blog, ça avait l'air super !)

      Supprimer
  13. Phédia3/11/13

    13h13 je dis que c'est un bon chiffre : primo tu as passé un bon séjour en Lorraine, deuxio un bel inconnu s'est assis à côté de toi dans le train (certes il ne t'as pas offert des fleurs mais...) le serveur du train lui ne s'est pas fait prié pour t'en envoyées, et ça, ça rebooste la confiance en soi, rend le regard pétillant et le coeur est aussi léger qu'une plume d'ange. Que tu sois en pute russe en blouson, sage ou funky , intello ou blonditude, ton sur ton ou Arc-en-Ciel, stricte ou sexy... tu assures grave donc soi rock'roll, enfin soi surtout toi-même ;-). Des mégas kiwis pour cette journée dédicace funky ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était vachement bien... et difficile aussi ! Je raconte demain ...

      Supprimer
    2. Phédia3/11/13

      euh," prier," c'est mieux ;-)

      Supprimer
  14. Bon, quand j'ai lu que tu avais donné une dédicace et que j'y étais pas allée, j'me suis dit "merdeee, mais quelle idée d'avoir abandonné mon blog et mes blogueuses préférées et de revenir juste après l'évènement de la blonde".
    Maintenant que je sais que c'était dans le 17, ben... pas de regrets, c'est trop loin pour moi ça :)

    RépondreSupprimer