22 mai 2013

La mort du cartable




Hier soir, j'allais chercher Crapaud-poilu au lycée et je me suis fait une réflexion étrange : "tiens, c'est bizarre me dis-je, plus personne n'a de cartable"... (en vrai, je n'ai pas dit cette jolie phrase, enfin ça m'étonnerait...). Les garçons ont des sacs à dos ou des besaces en bandoulière et les filles ont... des gros sacs à main.

Moi quand j'allais au lycée, j'avais un p'tit cartable usé façon petite sacoche en cuir marron (sans bretelle, tu vois ce que je veux dire ?), vestige de mon frère aîné et convoité pendant des années. Il ne fallait surtout pas avoir un cartable neuf, c'était nase. Et le sac à dos, c'était pas pour les filles...

Au collège, le monde se divisait en deux clans : ceux qui avaient un Tann's (t'as ton Tann's ! t'as ton Tann's ! nous hurlait la pub pour nous endoctriner et pour qu'on réclame à nos parents cet objet comble du luxe). Un truc en croûte de cuir qui vous collait une scoliose alors qu'il était encore vide. 
Et ceux qui avaient un sac US kaki, le sommet de la coolitude étant de dessiner au stylo dessus des symboles de paix et d'anarchie, voire d'y mettre des badges (la langue des Rolling Stones faisait fureur).

Misère ! Je n'étais dans aucun de ces deux camps... 

Dans mon collège, le clan des Tann's était en sous-effectif. Un objet trop cher pour mon collège de classes moyennes (je crois qu'il n'y avait que Thomas L. qui en avait un, il avait des lunettes aussi et il était un peu lèche-cul). Les besaces US étaient beaucoup plus fréquentes. Moi, j'avais un cartable normal, un cartable insignifiant qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. 

Aujourd'hui, je crois que le cartable ne survit pas à l'école primaire...

Hier soir au lycée, toutes les Pimprenelles portaient leur sac à mains dans le creux du coude avec le téléphone portable au bout de la main, face dirigée vers le ciel et en rejetant leurs cheveux vers l'arrière avec un mouvement de tête décidé. J'étais fascinée. Après, je me suis demandée quel sac j'aurais si je devais aller au lycée maintenant...

Et Crapaud-poilu de me dire d'un ton maniéré de pétasse de 17 ans "en plus, si c'est pas un Longchamp, t'as rien compris...". Ensuite, il a soupiré, consterné par tant de fatuité.

Bon, ben je sais. J'aurais un (faux) Longchamp.


60 commentaires:

  1. Cécile-H-22/5/13

    Ou bien un Vanessa Bruno, une belle saloperie qui coute une blinde et que les petites gamines arborent dès la sixième !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'espèce de cabas tout simple là ? En SIXIEME ?
      Mais en sixième, elles n'ont plus de cartable à roulettes ? ;-)

      Supprimer
    2. J'allais le dire !
      Pareil ici, à la sortie des collèges, les gamines même les plus petites ont leur Vanessa Bruno.. Ceux avec des bandes en strass là, qui coûtent deux bras et ont l'air tout pas solides...

      Supprimer
    3. Cécile-H-23/5/13

      Oui il paraît en effet que ce n'est pas solide du tout ...

      Supprimer
    4. DOMINIQUE24/5/13

      Oui, cabas en toile et paillettes à 150 Euros minimum...

      Supprimer
  2. DOMINIQUE22/5/13

    Yeeesss ! J'ai un Longchamp. Je peux retourner au lycée. Mon père et Chéri se sont cotisés pour me l'acheter pour le noël 2009. Depuis, on ne se quitte plus, Longchamp et moi.
    Par contre, horreur : pas de téléphone à la main et pas de cheveux rejetés en arrière d'un air décidé. J'ai une grosse marge de progression.
    J'ajouterai que G. Doré bannit le sac porté au creux du coude. C'était bon il y a deux ans. Maintenant, c'est ringard. A l'inverse, les birk avec chaussettes, c'est très fashion. Elle ne mentionne pas si la birk gauche doit smouiker.
    On est mal barrés, c'est moi qui vous le dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Smouik22/5/13

      la Birk DOIT smouiker, c'est un must ! Contente de te revoir, me suis morfondue sans toi hier...

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)22/5/13

      Est-ce grave si ce sont des converses qui smouik (grâce aux semelles orthopédiques) ?

      Supprimer
    3. DOMINIQUE23/5/13

      Oh, c'est gentil Smouik ! J'avais commenté chez Madame Grain de sel.

      Supprimer
    4. Smouik23/5/13

      tout ce qui smouike est un must, hihi...

      Supprimer
    5. Donc on le porte comment le sac Dominique ?! Je suis adepte du creux du coude et aussi du bout du bras. Mais l'idée de me faire conspuer par Garande D. m'est insoutenable...

      Moi j'ai des bottes qui smouikent. Et le pot d'échappement de la Grosse Bleue smouike terriblement en ce moment....

      Supprimer
    6. DOMINIQUE23/5/13

      On passe le bras entre les anses, et on soutient le fond du sac, contre la hanche. Si si, c'est le must.
      Ou tenu par les anses, de l'autre main le téléphone, et comme ça, si tu trébuches, tu t'estramasses pour de bon.
      Faut jamais se fâcher avec G. Doré, dont le dernier billet raconte ses déboires avec son sac blanc (fait évidemment par un petit artisan italien, qui n'a rien à envier à Hermès). On en frémit d'horreur.

      Supprimer
    7. ça tombe bien, j'ai des hanches assez vastes pour accueillir un sac week-end !

      quand à Garance, je vais retourner la voir mais je dois avouer que je me sens tellement éloignée de ce qu'elle est que j'avais laissé tomber depuis un bon moment...

      Supprimer
    8. DOMINIQUE23/5/13

      Poussin, si quelqu'un est totalement éloigné de ce qu'elle est, c'est bien moi. Mais j'aime bien contempler ce monde un tantinet, comment dire en restant polie, allez, "futile". Qui m'énerve bien souvent, et me fait marrer aussi, tellement c'est... allez, disons, "futile".

      Supprimer
    9. Chris (aka Paquita Chocolatera)23/5/13

      Je fais un tour chez Garance tous les jours, ça m'amuse !

      Supprimer
    10. La futilité est tout un art...

      Supprimer
  3. Chris (aka Paquita Chocolatera)22/5/13

    J'ai tanné mon père (militaire) pour avoir une besace (militaire) achetée en direct en magasin d'appro (militaire), je l'ai eue et ça a été une belle histoire d'amour entre elle et moi. Y compris en première et terminale G où il était de bon ton d'adopter le look "secrétaire". Je faisais tache avec mon look tirant sur le hippie. Depuis je me suis rattrapée, j'ai un Longchamp, un téléphone portable, un slim, des ballerines, ne manque plus que la longue chevelure à rejeter en arrière. Ah et il faut aussi que je revois ma façon de parler.
    @Dominique : le Longchamp a juste un léger défaut : pas compartimenté. Du coup pour y retrouver mes petits je rajoute des pochettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE22/5/13

      Cela ne dépend-il pas du modèle ? Le mien est tout simple, monocompartiment en effet, mais il a deux pochettes avec fermeture éclair dans la doublure.
      Vu le bazar que je mets dedans, compartiments ou pas...

      Supprimer
    2. Chris (aka Paquita Chocolatera)22/5/13

      Ah oui sans doute pas de doublure dans le mien qui est un "Pliage".

      Supprimer
    3. Comme quoi tout change...
      J'adore les petites pochettes, moi aussi j'en ai, en plus de ma VIP. Si tu sais pas ce que c'est, je t'explique... ;-)

      Supprimer
    4. DOMINIQUE23/5/13

      On sait pas. Donc explique.

      Supprimer
    5. Chris (aka Paquita Chocolatera)23/5/13

      Sais pas moi non plus. Explication bienvenue !

      Supprimer
    6. VIP c'est Very Intelligent Pocket, un truc proposé par une société qui s'appelle Tintamar et qui est installée à La Rochelle : un genre de "sac de sac", tu mets tout dedans et après, quand tu veux changer de sac à main, hop ! tu bascules la VIP, ton porte monnaie et le tour est joué... Comme ça, tu peux changer de sacs TOUS LES JOURS. Si tu veux.

      http://www.tintamar.com/vip.html

      Supprimer
    7. Chris (aka Paquita Chocolatera)24/5/13

      Ah mais oui 'fectivement ! Et en plus j'en ai une ! Oh mazette je suis impardonnable d'avoir oublié cet accessoire intelligent. Je ne savais pas que la société est installée à La Rochelle.

      Supprimer
  4. "A vendre Longchamp modèle Roseau souflet extérieur à porter à l'épaule comme neuf bon prix !"
    tu pourrais demander à fiston de coller ma petite annonce au foyer du lycée ???
    ça me rendrait bien service... il est trop lourd, même à vide pour mon dos arthrosé, je régresse, je prends un Little Marcel !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique le Longchamp Roseau !! J'adore.... Quelle chance ;-) Tu ne veux pas l'offrir à une de tes petites filles ?

      Supprimer
    2. DOMINIQUE23/5/13

      Hin hin, mon Longchamp est un roseau, sans poche extérieure par contre.

      Supprimer
    3. Mais Dominique, quelle chance !... un vrai beau cadeau...

      Supprimer
  5. Smouik22/5/13

    raaah le sac US Army... c'était mon double. Jusqu'à ce que je trouve que c'était encore plus cool d'attacher mes livres et mes cahiers avec une sangle !
    Quant à mes filles, la plus pépette a son sac Longchamp au creux du coude (mais bon, on habite en grande banlieue) et l'autre, qui s'en contrefout, a son sac à dos avec motif tartan... Quant à moi, je ne sais vraiment pas pourquoi, je continue d'adorer les besaces... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais où mettais-tu la trousse ? Et la règle, et le rapporteur et le compas ?

      Supprimer
    2. Smouik23/5/13

      coincés sous la sangle ! le comble de la coolitude ;-)

      Supprimer
  6. Moi, mon sac à dos de lycéenne, il était méga trop bien, parce que c'était un sac à dos/ produit dérivé du groupe "Good Charlotte" et que, dans la vraie vie, ben je m'appelle Charlotte. Du coup j'étais convaincue d'avoir la classe internationale. Ce qui est bien, c'est que ça allait super avec les petites jupes tailleur marine que j'affectionnais en ce temps là (oui, je sais...).
    Ce qui m'épate surtout avec les lycéennes que je croise parfois, c'est que leurs sacs à main sont super sobres. Alors que le mien, bon... Soit il est en plastique mou motif léopard, soit il est brodé avec des fleurs et des perles, et il est fort probable que c'est le genre de sac que j'emmènerais au lycée. Quitte à avoir un sac, autant que ça pète.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis complètement d'accord, les sacs sont hyper discrets : marron, noir, peut-être beige pour l'été ?
      Moi aussi j'ai des sacs foufous ! Mais je crois qu'au lycée, l'idée est surtout de se fondre dans la masse...

      Supprimer
  7. moi au lycée, j'avais un sac US, déniché dans un stock américain, avec des rangers taille 40 (je fais du 38!), et du vernis fluo !!! des bagues à chaque doigt...
    je me souviens aussi (là c'était au collège) que je ne quittais pas mon béret rouge (en laine) même en été, même en classe (et en dessous j'étais blond platine alors que je suis plutôt châtain foncé !!!)... j'en ai fait hurler, mais je ne démordais pas !
    ah oui, et quand j'ai rasé entièrement ma nuque (sous les cheveux longs), et que je m'habillais entièrement en gris anthracite (ma mère ne voulait pas que je m'habille tout en noir !)...
    c'était bien !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des époques différentes qui laissent des souvenirs et qui vous construisent aussi... Moi j'ai toujours été plutôt soft, avec les cheveux plutôt courts et plutôt rouges quand même à un moment ;-)

      Supprimer
  8. Bein, oui, faut suivre !!!
    Pour les filles c'est Vanessa Bruno qui cartonne ou Marc Jacobs (en toile, hein, mais c'est déjà cher)
    Le sac c'est ringard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je m'attelle à faire, Denis... A suivre .... ;-)

      Supprimer
  9. Elles me font peur les lycéennes comme celles que tu décris ; elles sont toutes pareilles et elles pullulent dans les rues... clone power.
    Et quand j'allais chercher une gamine à l'école primaire il n'y avait déjà presque plus de cartables ; des sacs à dos Eastpak pour les garçons, des sacs à main comme les grandes pour les filles. L'eugénisme fatal à toute individualité les agrippe déjà dès leurs 10 ans...
    J'aime bien les cartables, mais c'est limite si ça se fait encore ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que quand on est ado (et l'adolescence commence de plus en plus tôt), on navigue entre deux extrêmes : l'invisibilité et la surexeposition :-)

      Ce qui n'empêche pas d'adopter son propre style un peu plus tard (tout en sachant que nous sommes influencées et que nous ne faisons que suivre plus ou moins ce qu'on nous impose dans les magazines, les médias, etc.. en ayant l'impression de se distinguer)...

      Supprimer
  10. Anonyme22/5/13

    Ben vu mon grand âge (55 ans)je suis un peu étonnée...il n'y avait déja plus de cartable il y a près de 4O ans...donc c'est pas très nouveau.Le Longchamp qu'il faut ou plutôt fallait c'est le pliage ..ça devient déja ringard..Il y a eu une période chipie ,une eastpeack ,etc etc..Ca dure deux ou trois ans.Moi j'avais ,flower power oblige ,la besace de "chasse" en cuir naturel de mon grand père ...quand j'allais en cours :)et ma petite soeur l'a récupéré religieusement puis une de mes filles puis in fine celle de mes nièces qui n'est pas marque...C'est Oma Christine c'est pas anonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cette idée de transmission de ces objets... Mais je ne suis pas certaine que mon Crapaud soit ravi si je lui donne mon sac violet à paillettes, même si c'est l'un de mes préférés ;-)

      Supprimer
  11. DOMINIQUE22/5/13

    A part mes cartables d'école primaire, puis ceux des premières années de collège, c'est le trou noir en ce qui concerne la mode cartables au lycée. Je ne m'en souviens absolument pas. Peut-être que, comme maintenant, je m'en foutais royalement de la mode.
    J'ai beau farfouiller dans ma mémoire, rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute attachais-tu plus d'importance à des choses plus importantes....

      Supprimer
    2. lilou1724/5/13

      Dis-moi pas que c'est l'âge ?! Moi non plus je n'ai aucun souvenir de mes sacs.

      Supprimer
  12. Phédia22/5/13

    Voila voila, j'arrive... Bon quel sac vais-je choisir : mon longchamp ou mon Vanessa Bruno (si cher et si facile à reproduire !!) ?
    Que nenni. Non, j'avais une besace kaki que je m'étais (déjà) amusée à customiser pour mon entrée en sixième. Du coup elle était unique. Au primaire cartable, bien sûr ! Bien évidement pas de téléphone portable greffé à l'oreille, ni la moindre tablette. Mais c'est cela l'évolution. Dans un an ce sera hyper boloss de jeter la mèche de cheveux en arrière, avec son longchamp au coude et son portable à la main. Le cartable sera "swag", et les cols Claudine aussi.
    Je pense que je prendrais le sac Hermès vintage de ma grand-mère. C'est top ringard, mais j'assume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sac Hermès vintage n'est JAMAIS ringard. Demande à Garance D., tu verras !

      Supprimer
    2. DOMINIQUE23/5/13

      Oui, mais Garance D. ne peut absolument pas porter le sac Hermès de sa grand-mère qui est un faux. Elle ne peut pas. Interdit. Niet. Rouge de honte.

      Supprimer
  13. J'avais au lycée une besace US bleu marine, avec un badge de Taxi Girl épinglé dessus, puis au marqueur : U2, AC/DC, téléphone...

    Mais à l'époque, ce sac hyper populaire ne coûtait pas grand chose. Quand je vois le prix que c'est vendu maintenant, je décède !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai acheté une besace de ce genre à mon fils il y a un an ou deux, dans un "surplus américain" (je crois que seul le nom est vintage). Ouch ! Oui, un prix quasi indécent. Il l'aime beaucoup mais ne s'en sert pas pour l'école, il l'utilise plutôt quand il prend le train ou des trucs comme ça...

      Supprimer
  14. Isabelle22/5/13

    La besace kaki forever! Avec divers badges ajouts au feutre noir... Comme Lydie! A chaque époque ses musts et ses clones!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'invente rien et tout se recrée.
      Deux poncifs de la mode, mais pas si cons finalement...

      Supprimer
  15. J'ai eu un cartable jusqu'à mes quatorze ans, puis une grosse besace. A partir du moment où je suis allée à Paris (à douze ans, avant j'étais en grande banlieue), c'était le sac Eastpack voir Jansport d'abord. Pour les filles comme pour les garçons. Avec des porte-clés dessus ou des inscriptions. J'ai toujours été une ringarde.

    Y a qu'en formation librairie que je me suis lâchée, j'avais un cabas imprimé chiens \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore le grands cabas... Pendant un temps, je venais au bureau avec un panier en osier tapissé de tissu rouge à carreaux, comme un panier de pique nique !

      Supprimer
  16. Eva au Chocolat23/5/13

    Ouais, ben vous me faites rêver avec vos besaces US, et même vos Tann's...
    Moi, au collège comme au lycée, mon unique but dans la vie était d'être invisible. Et faut dire que je réussissais plutôt pas mal, avec mes jeans et tee-shirts noirs informes, et donc mes éternels sacs à dos noirs, sans marques ni rien de distinctif...
    Pfff, quand j'y repense, j'étais mignonnette comme tout et pas trop mal gaulée, quel gâchis de vouloir à tout pris être ainsi transparente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE23/5/13

      Dans mes bras Eva ! Je crois que l'adolescence se passe soit en rebelle-attitude, soit en passe-muraille... J'étais de la seconde catégorie. Mignonnette aussi.
      Mais pourquoi est-ce un gâchis ? Il fallait passer ce moment difficile, chacune à notre façon.

      Supprimer
    2. Eva au Chocolat23/5/13

      Oui, tu as sans doute raison, Dominique, et ce ne fut sans doute pas la pire manière de passer ce cap... Il n'empêche, elle me fait un peu de peine, cette petite, à vouloir disparaitre ainsi; si je pouvais, je lui dirais combien elle est belle, et qu'elle ne doit surtout pas manquer de confiance en elle...

      Supprimer
    3. Moi j'étais pas trop dans la catégorie passe-muraille... Je ne suis toujours pas ! Des fois, je voudrais juste pouvoir rentrer dans un trou de souris ou... disparaitre, mais avec un top à paillettes !

      Supprimer
  17. Nous au lycée on appelait ça une "biasse"; moi j'avais un sac style indien, je prenais le même chaque année, mais dans des couleurs différentes, j'adorais !

    RépondreSupprimer