11 avr. 2013

Un soutien-gorge ? Mais pour quoi faire ?!




Hier matin, je suis restée un peu interloquée par une nouvelle entendue à la radio. Un type, un professeur, a fait une étude sur 130 femmes pendant plusieurs années visant à démontrer l'inutilité du soutien-gorge. En gros, les seins ne tomberaient pas plus sans soutien-gorge qu'avec, voire se maintiendraient mieux.

"Nos premiers résultats valident l'hypothèse que le soutien-gorge est un faux besoin. Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, le sein ne tire pas bénéfice d'être privé de la pesanteur. Au contraire, il s'étiole avec le soutien-gorge".

Voilà voilà.

Alors je m'imagine des mecs un jour autour de la machine à café, essayant de chercher sur quel cas d'étude ils vont pouvoir se pencher dans les dix prochaines années pour faire avancer la connaissance universelle. Ils réfléchissent à des trucs sérieux (la téléportation, le moteur à bouse de vache, le récupérateur d'eau de lavabo qui fuit) et puis y'en a un qui dit tout à coup avec un air goguenard "chiche que je trouve un sujet qui va vous faire baver les mecs"

Le mec, Professeur Machin-Chouette, il a trouvé un sujet d'étude où il va mesurer, soupeser, examiner des seins TOUTE LA JOURNÉE. Y'a pas du lourd là !! 
Un copain m'a dit "Putain, c'est quand même le bon plan... En plus, il est payé pour ça.... Le rêve !"

Une jeune femme de 29 ans témoigne en disant que depuis qu'elle n'en porte plus, elle respire mieux, se tient plus droite et n'a plus mal au dos. Et elle a les phares allumés depuis 6 mois vu nos températures polaires (expression tout à fait imagée de Chouchou) (c'est rapport au dessin du haut ;-)

L'histoire ne dit pas s'il y avait toutes sortes de femmes dans l'étude : des seins jeunes, des moins jeunes, des petits, des gros, des lourds, des mous... Mais je doute que nous soyons toutes logées à la même enseigne concernant le fait de pouvoir se passer de soutif.

J'ai bien conscience de faire un peu aigrie-jalouse. Je le suis. Ça fait déjà un moment que mes seins ne sont plus fringants (les prises et pertes de poids, la grossesse, peut-être même le soutien-gorge du coup, si ça se trouve...) et ça ne me fait pas marrer. Quand j'étais beaucoup plus jeune, ça ne me dérangeait de me balader sans soustingue, j'aimais bien. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui si j'avais des sous, c'est évident que je les ferais réparer pour qu'ils tiennent tout seuls... Mais clairement si demain je fous mes balconnets armaturés à la corbeille, ben ça va pas être joli joli. Alors certes, je respirerais peut-être mieux, mais pour le reste, pardon.

Pas pour moi donc. Le soutien-gorge va encore faire partie de ma garde-robe, je le crains...

Et s'il n'y avait pas de soutien-gorges, on n'aurait jamais vu cette série de dessins si drôles (j'ai traduit les légendes, toutes mes confuses à l'avance pour les éventuelles approximations...)

Le soutien-gorge préféré que tu portes tous les jours, jusqu'à ce qu'il rende littéralement l'âme.

Portés pour l'entrainement, les capacités de maintien de ce soutien-gorge sont une légende.

Armatures dans tous les sens, fermeture hydraulique à cinq agrafes et des bretelles qui pourraient étrangler un âne : c'est LE soutien-gorge pour les poitrines bien généreuses.

Le soutien-gorge dont l'effet sur la séparation des seins brise toutes les lois connues de la physique.

Un soutien-gorge qui... Attends. Ce n'est pas un soutien-gorge ! Qui peut porter ça ?

Le soutien-gorge avec une armature acérée et mal alignée qui provoquera d'inévitables blessures à chaque fois que tu le porteras.

Acheté par erreur, ce soutien-gorge est d'une taille trop grande, mais tu le gardes tout de même de côté dans l'espoir de donner à tes seins un but à atteindre.

Le soutien-gorge qui fait que tes seins ont l'air cinq fois plus gros que ce qu'ils sont réellement.

Le soutien-gorge sans bretelle, peu importe comment tu le serres, il poursuivra toujours son chemin vers ta taille dans les cinq minutes qui suivront le départ de la maison.

Pas de soutien, pas de forme et aucune fonction que ce soit... mais ooooooh, il est si joli !


Et toi, soutien-gorge ou pas ?

78 commentaires:

  1. Chouette serie!
    Je soutien-gorge dans la vie de tous les jours (i.e. au boulot) mais souvent, a la maison je ne soutien-gorge pas. J'en profite tant que possible, la gravite va bien finir par rappliquer.
    Souci, quand je ne porte pas de soutien-gorge, ca se voit et pas qu'un peu. D'ou le "je vais eviter au labo, faudrait voir a ne pas perturber ces messieurs too much" (c'est qu'en general, le scientifique, il ne lui en faut pas beaucoup pour etre perturbe!)
    Des bises, m'dame Blonde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime bien être nénés au vent le week-end... tant que personne d'extérieur ne me voit et que je n'ai pas à sortir.
      Seule exception : le tour à la boulangerie pour les croissants du dimanche matin... ;-)

      Supprimer
  2. Smouik11/4/13

    A moins de vouloir avancer tous phares allumés comme dirait ton chéri, je trouve que le soutif est une promesse bien plus sexy...
    Mais sans même rentrer dans les considérations avec ou sans, je constate qu'une fois de plus c'est un mec qui vient parler de choses dont il ignore tout, dans la compréhension émotionnelle, je veux dire... Ça me fait penser à ces hommes qui nous parlent sans rire des douleurs de l'accouchement. Y en a même un, un jour, qui m'a soutenu que ses coliques néphrétiques étaient pire en douleur qu'un accouchement. Pas pu compatir, tellement je l'ai regardé d'un air goguenard... Depuis, il me fuit quand on se croise (et là pour le coup, ça me fait vraiment rire...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE11/4/13

      @ Smouik : j'avais entendu dire que les douleurs des coliques néphrétiques étaient AUSSI douloureuses que les douleurs de l'accouchement. J'ai répété cela à mon père (qui avait été mis sous morphine pendant une crise, pas du bidon la crise). Il m'a regardée avec de grands yeux stupéfaits. Il n'a jamais, plus jamais, parlé de sa colique néphrétique...
      Contente de moi.

      Supprimer
    2. Smouik11/4/13

      mouahahaha... :-D

      Supprimer
    3. Je peux pas dire, j'ai pas eu de coliques nephrétiques. Faut dire que je suis sous contraception depuis un moment.

      Supprimer
  3. leyleydu9511/4/13

    Avec.
    Tous les jours.
    Si ça ne sert à rien d'après le professeur machin-chouette,ça sert quand même à harmoniser un peu ma silhouette et à m'acheter de jolis dessous (enfin, pas la culotte...Dominique, tu me comprends...)!
    Mais c'est le 1er truc que j'enlève le soir en rentrant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Harmoniser la silhouette, c'est exactement ça ! Essayer de maintenir un peu de volume en haut pour compenser le gros volume du bas ;-)
      Premier truc que j'enlève aussi.

      Supprimer
  4. Il semblerait que l'étude en question porte sur 150 femmes minces et sportives ... No comment...

    RépondreSupprimer
  5. Perso je ne peux pas me passer de soutif ! Je veux dire, quand tu fais un bonnet D, à moins d'avoir du plastique dedans, les seins ils tiennent pas tout seul en l'air hein... Et à 24 ans, avoir les seins au nombril, c'est pas franchement sexy... Et puis à cause de leur poids, je regrette mais c'est quand je met pas de soutif que j'ai mal au dos !
    Bref encore un homme qui sait pas de quoi il cause...
    Il ferait mieux de se pencher sur un soutien-couilles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ta conclusion Kabuki Me !...

      Supprimer
    2. mouaahahahha, Excellente conclusion!

      Supprimer
    3. Le soutien-couilles, c'est une vache de bonne idée. En plus, ça ferait des idées de cadeau pour la St Valentin ;-)

      Supprimer
    4. delph27/4/13

      ah mesdames, ça existe déjà, et en fait ça s'appelle un suspensoir!!! Je vous mets pas le lien, je vous laisse le plaisir de googliser ça toutes seules ;)

      Supprimer
    5. mais tout à fait, tu as raison !

      je vais pas gooliser tout de suite, déjà que j'ai moitié la gerbe, je vais attendre un peu...

      Supprimer
  6. Pareil pour moi qui fait du bonnet E... Sans c'est comment dire... Vraiment moche, oui vraiment !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que ton mari ne pense pas la même chose... Mais je te comprends !

      Supprimer
  7. Ouais faut avoir envie de faire sans !
    J'ai beau avoir les seins qui tiennent, sans soutif ça doit balancer grave. C'est bon pour les micro nénés ça ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ! Imagine quand tu es le métro ou dans une voiture sur une route pas trop lisse ...

      Supprimer
  8. J'ai entendu le résultat de cette étude ce matin aussi, et ça m'a carrément interpelée !
    Je fais un bête bonnet B, et il ne me viendrait même pas à l'idée de sortir sans soutif !
    J'adore l'expression "sortir les phares allumés" !! En vrai, je trouve ça hyper vulgaire les tétons qui pointent sous le T Shirt (sauf si tu t'appelles Jane Birkin, et encore!) Et perso je ne supporterai pas le frottement des fringues toute la journée (j'ai du mal à me passer de soutif rembourrés pour cette raison!)

    @Kabuki Me : j'adoooooooore aussi ta conclusion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tétons qui pointent, je trouve pas ça forcément vulgaire mais disons... inapproprié dans certaines situations (en réunions du comité de gestion par exemple, au hasard)...

      Supprimer
  9. Ça vient du CHU de ma ville, je suis inscrite sur les liste d'essais cliniques et ils ne m'ont pas contactés...
    Sûrement parce-que lors de ma dernière visite gynéco dans ce même hôpital, à la question : "Je peut palper vos seins ?", j'ai répondu : "En général il faut au moins m'offrir un verre avant...". Oupsss ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adoooooooooooooore ta répartie

      Supprimer
    2. Sauf que c'était plutôt de la gène camouflée par une vieille blague de routier et qu'après j'ai sérieusement songé à changer de médecin...
      Sans compter que je vais en consultation publique, et donc il y a le gynéco, moi et quelques internes. C'te honte !

      Supprimer
    3. Excellente réponse !!
      Mais du coup, le budget apéro des internes a dû exploser, à force...

      Supprimer
    4. *listeS et *peuX...
      Voilà, je me sens mieux. :-)

      Supprimer
  10. Et s'il avait fait son étude en Papouasie ou en Amazonie, au vu des magnifique poitrines plates et longues de 35 cm (vers le bas cqfd), tu crois qu'il aurait conclu la même chose. Non merci sans façon, vive la dentelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé la même chose. C'est un peu de la fumisterie ce truc, sans déconner.

      Supprimer
  11. Chris (aka Paquita Chocolatera)11/4/13

    J'ai entendu ça ce matin. Avec mon bonnet A, je suis bien contente de porter un soutien-gorge, même non rembourré, ça "étoffe" mes seins un minimum.
    @Kabuki Me : belle conclusion.
    @ Petit Nuage Rose : très drôle la répartie.
    @Lunaria : entièrement d'accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le soutien-gorge ne sert pas qu'à soutenir... il renforce, remplume, soulage, excite... Alors pourquoi s'en passer ? ;-)

      Supprimer
  12. Cécile11/4/13

    Pareil que mes camarades ... Avec un bonnet D, impossible de me passer de soutif. Même à la maison, je le garde jusqu'au moment du coucher ...
    Mais j'aurais adoré avoir de petits nénés lâchés en liberté, nus sous un débardeur.
    Ceci dit, je reste quand même persuadée, notamment quand je fais du sport, de l'utilité de l'accessoire, quoiqu'en disent ces messieurs, qui n'ont qu'à se poser des questions existentielles genre slip ou caleçon (ceci dit, dans ma fac, des équipes de recherche se sont effectivement posé la question des conséquences du port des jean's trop serrés sur la qualité et la quantité ses spermatozoïdes !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton image de petits nénés libres et foufous. Mais ça, c'est pas pour moi...

      Ça devait être rempli de mecs en slims moule-boules dans ta fac ! ;-)

      Supprimer
  13. HeLN, il paraitrait que Jeanne birkin lorsqu'elle a attrapé la varicelle s'est retrouvé avec 36 paires de seins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhéhé ! excellent !

      Supprimer
    2. Même des seins dans le dos. Génial.

      Supprimer
    3. Anonyme12/4/13

      Sur le front aussi ?

      Supprimer
  14. Les soutifs et moi : longue histoire d'amour/haine. Faut dire ça a mal commencé entre nous :
    Mes deux premiers m'ont flanqué une allergie du tonnerre car synthétiques. Tu vois une fille qui a pris un méga coup de soleil en bikini. Ben, l'inverse : nénés écarlates, corps blanc/vert (ouais, peau blanches à coté de peau rouge = peau verte)... les démangeaisons en plus!
    Je les déteste : ils me font mal au entournures, les baleines se cassent (au sens littéral et figuré), ils jouent au chat et la souris avec la culotte assortie, du coup ils ne sont jamais de sortie ensemble...
    Mais, je ne peux pas m'en passer car c'est quand même LE vêtement féminin par excellence, c'est beau, c'est doux, ça rend sexy ET SURTOUT, ça soutient mon bonnet E (eh oui, eh oui).
    Mais des fois je rêve de pouvoir sortir avec les phares allumés (j'adore, bravo Chouchou) en débardeur, toussa. Mais ça c'est pour quand je serai grande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais c'est beau. J'adore un sein blanc calé dans un balconnet de couleur. J'aime quand ils sont bien remontés et que le sillon entre les deux seins est visible.
      J'aime parce que je me sens sexy avec... et ça n'a pas de prix !

      Supprimer
    2. fiouff, fait chaud, naan?

      Supprimer
    3. oui, tu trouves aussi ?...

      Supprimer
  15. Merci ! Merci jolie blonde pour le billet, merci Chouchou pour les phares, merci les filles pour les com', merci ! quelle rigolade (j'aime ce mot). Je vais de ce pas publier la varicelle de Jane B.

    Ah, et jamais sans pour moi non plus. Au delà d'un certain bonnet j'imagine même pas comment c'est possible. Mais surtout, pour rien au monde je ne me priverais du plaisir de me le faire ôter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se faire ôter doucement le soutien-gorge... pas arraché parce que vu le prix que ça coute, faut pas déconner, mais c'est vrai que ça peut être graaaaoooouuuu....

      Supprimer
  16. Smouik11/4/13

    @DOMINIQUE.... hin, j'aime pas quand tu disparais de l'écran radar... Vas-y, rassure-moi, dis quelque chose à propos des soutifs Petit Bateau... steuplaît...

    RépondreSupprimer
  17. DOMINIQUE11/4/13

    @ Smouik : c'est tout gentil, ça ! J'étais partie à un rendez-vous à 600 km de chez moi... soit 1200 km en Kangoo en moins de 48 heures. Je suis de retour depuis 2 heures. Vous m'avez manqué. Pas belle-maman qui a distillé son venin contre ma femme de ménage adorée. Je l'ai envoyée bouler (vous voulez que je la vire ? C'est vous qui choisirez la suivante). Je sens la crise arriver.

    Soutif : pas porté pendant des années, vu mes seins concaves. Avec le temps, la ménopause et les kilos pris, ils ont grossi, donc soutif anti-ballottements. Mais je l'oublie bien souvent...
    Justement, ce matin après 200 km d'autoroute, je l'ai enlevé en me tortillant, il me serrait trop dans la position assise.
    Précision aux pestes que vous êtes : mes soutifs ne sont pas de chez Damart ! Non mais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DOMINIQUE11/4/13

      Les "traductions" des dessins sont dix fois plus drôles que les textes originaux.

      Supprimer
    2. leyleydu9511/4/13

      Eh ! moi je parlais pas de tes soutifs mais de tes culottes !!
      Et puis, ils font des soutifs chez Damart ??Faut que j'aille voir leur site,suis trop curieuse !

      Supprimer
    3. DOMINIQUE11/4/13

      Je sais, Leyley, mais je préfère prévenir que guérir... Tu dois te douter que les soutifs Damart c'est du super sexy version mamie !

      Supprimer
    4. Cécile11/4/13

      Oui c'est vrai ça, on n'aime pas bien quand t'es pas là DOMINIQUE ...
      Ravie que tu sois de retour de tes 1200 bornes ... avec soutif.
      T'as bien été prudente comme te l'a recommandé notre blonde ?

      Supprimer
    5. DOMINIQUE11/4/13

      Je suis toujours prudente, voyons ! Et puis, avec un Kangoo utilitaire, pas de chances de doubler des Ferrari...

      Supprimer
    6. DOMINIQUE11/4/13

      Merci Cécile, pour ce compliment, au fait. Je suis touchée.

      Supprimer
    7. Smouik11/4/13

      raaaah, je préfère quand t'es là...

      Supprimer
    8. DOMINIQUE11/4/13

      Smouik : ne te trompe pas de cible. Personne ne serait là sans notre Blonde !!! C'est grâce à elle que l'on est bien ici.

      Supprimer
    9. Smouik12/4/13

      je ne me trompe pas. je sais très bien ce qu'on doit à notre Blonde mais je confirme que j'aime bien quand tu es là :)

      Supprimer
    10. DOMINIQUE12/4/13

      La réciproque est vraie !

      Supprimer
    11. lilou1712/4/13

      Je m'inscris au fan-club !

      Supprimer
    12. Contente que Dominique soit rentrée sans encombre.
      Je vote pour que tu dises à ta belle-mère que c'est une casse-couilles.

      Et j'adore quand vous papotez entre vous les filles.

      Supprimer
    13. DOMINIQUE12/4/13

      Je vais me lancer dans les trucs bidules : :) :)
      Yeees !
      Merci la Blonde d'aimer nous voir papoter. Tu es un amour.

      Supprimer
    14. DOMINIQUE12/4/13

      Oui, bon, pour les trucs bidules, je me rends compte que j'ai 4 yeux. J'ai des progrès à faire.

      Supprimer
    15. DOMINIQUE12/4/13

      Pour belle-maman, bon, je temporise. Cela s'appelle la "paix armée"...

      Supprimer
  18. Anonyme11/4/13

    comment on peut avoir un bac +10 et être aussi con...... ah je sais c'est un pervers frustré qui a trouvé le seul moyen d'en voir (et toucher) des vrais!
    et puis comme je fais du D quand je porte pas de soutifs j'ai 1/ mal aux seins 2/ mal au dos 3/ et puis je suis pas à l'aise si je dois courir vers mon bus .. sauf si je les tiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courir en tenant ses seins, tiens c'est marrant, ça me rappelle un truc.
      Heu non.
      C'est pas marrant.

      Supprimer
  19. Ben moi mon souci c'est que sans soutif, ça se voit vraiment que j'ai des seins ridicules (non pas que je porte des wonderbras, mais quand même, avec soutien-gorge, c'est mieux). Et puis deux grossesses, même quand on n'a QUE 29 ans (et demi et demi), ça fout un coup... Franchement ils ne sont pas frais, pas gros, et comme toi, je les emmènerai bien se faire réviser. Donc je dirais que je garde en général mon soutien-gorge tout le temps. Sauf quand je suis en maillot de bain... et sous la douche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, c'est pas forcément une question de taille trop grande, ça peut être aussi une question de taille plus petite...

      Supprimer
  20. Anonyme2/6/13

    Bonjour,

    J'ai 17 ans et cela fait maintenant 3 mois que je ne porte plus de soutien-gorge. J'ai voulu tester, je me suis dit que je n'avais pas grand chose à perdre, et que si ma poitrine tombait et/ou se ramolissait, je n'aurais qu'à remettre un soutif. Résultat: ma poitrine s'est vraiment rafermie, mes tétons sont remontés et ma poitrine aussi. Maintenant, impossible de faire tenir un crayon dessous alors que je pouvais avant, et que je fais un D généreux. De plus, mon fiancé est ravi.
    Je voulais juste faire part de mon expérience car vous avez toutes l'air de dire qu'il est impossible pour vous de vous séparer de cet outil, alors j'apporte un autre point de vue. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ça, Anonyme de 11:43, de nous apporter ton point de vue. Ecoute franchement, si tu te sens bien comme ça et si en plus ton chéri est content... tu as 100 fois raison !

      Supprimer
  21. Anonyme25/7/13

    Pareil pour moi, 3 mois et tétons qui ont remontés, raffermissement aussi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme25/7/13

      J'oubliais, j'ai pris du volume aussi :-)

      Supprimer
    2. Mais super top ! Je vais essayer bientôt... Peut-être pendant les vacances...

      Supprimer
  22. Anonyme8/12/13

    En lisant tous ces commentaires on constate à quel point la pub et le marketing ont réussi à conditionner les femmes à porter un accessoire complètement inutile pour la plus grande majorité d'entre elles. Pire, elles sont l'instrument d'une société qui a sexualisé leur corps et leurs seins à tel point qu'elles pensent que c'est un organe sexuel qu'il faut cacher et que les tétons visibles sont "sales". "Avoir les phares allumés" serait donc d'une inconvenance telle qu'il faille avoir honte de son corps, parce qu'être une femme est indécent par le fait même de sa féminité. Et les femmes se complaisent d'autant plus dans leur rôle qu'on leur a donné, corps sexuel dont elles ne disposent plus qui n'est plus le leur, mais celui d'une société qui défini pour elles ce qu'elles doivent porter ou pas, pour qu'elles puissent se faire accepter par la majorité qui a adopté l'accessoire suprême de la féminité. Honte alors à celle qui ne fera pas comme les autres et qui osera braver l'interdit érigé par la pression sociale, alors que sa santé en dépend et que ses seins tiendront bien mieux...
    Oui les seins se raffermissent sans soutien gorge et tiennent mieux, (même avec une grosse poitrine) mais comment le savoir si vous n'arrivez pas à vous en défaire plus de trois mois (un jour tout au plus). Essayez avant de dire ce n'est pas possible et de vous moquer d'un médecin du sport qui fait une recherche sérieuse pour le bien-être des femmes. Pour votre santé, je vous propose la lecture de ce diaporama (repris sur de nombreux sites de santé) que vous pouvez échanger avec vos amies, ça ne pourra que leur rendre service:
    http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52
    Toutes les sources sont à la fin, rien n'est inventé. Le soutien gorge pour les femmes est une solution a un problème qu'il a généré lui-même.
    Je vous souhaite une bonne lecture et surtout une bonne santé (sans soutien gorge) !
    Y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Y. pour toutes ces informations et pour le travail réalisé.
      J'avoue que je suis perplexe.
      J'aime porter de la lingerie parce que je trouve ça joli. Parfois, je vis sans soutien-gorge mais il est vrai que les convention sociales m'empêchent de venir bosser comme ça. Et aussi parce que je ne suis pas très fière de ma poitrine qui tombe un peu. Je ne sais si j'aurais le cran de faire le test pendant trois mois mais la réflexion est entamée.

      Supprimer
    2. Anonyme13/12/13

      Les femmes pensent toutes que leur poitrine tombe lorsqu'elles enlèvent leur soutien gorge. Celles qui n'en ont jamais mis n'ont pas cette sensation. Pensons un instant que la véritable position des seins pour une femme n'est pas perchée sous le menton. Ce n'est qu'artificiel ! Et c'est ce qui crée les nombreuses pathologies.
      Imaginez un instant que dans notre société les hommes doivent maintenant porter un étui pénien sur leur pénis comme les papous, afin de redresser leur virilité comme le font les femmes chez nous avec leur féminité... Tout le monde dirait "c'est n'importe quoi..." et c'est pourtant ce que font les femmes... De quoi rajouter un peu matière à votre réflexion ! Je vous souhaite une bonne santé. Bien cordialement. Y

      Supprimer
  23. Anonyme25/1/14

    Bonjour Blonde Paresseuse,
    Ci dessous le témoignage d'Ombeline et bien d'autres dans les commentaires. De quoi rassurer toutes celles qui veulent tenter l'expérience, même avec une forte poitrine.
    Je suis persuadé que vous allez tenter l'expérience, et que quelques mois plus tard vous n'en remettrez plus, convaincue...
    http://www.larbreapatates.fr/freetheboobies-vivre-sans-soutien-gorge/
    Bien cordialement. Y.

    RépondreSupprimer
  24. Anonyme25/1/14

    Et pour être sûre que vous faites le bon choix de vivre sans soutien gorge:
    http://cellule-video.univ-fcomte.fr/wordpress/?p=1323
    Cordialement. Y.

    RépondreSupprimer
  25. Jean-Denis Rouillon, auteur de l'étude citée plus haut, a donné à l'occasion d'un colloque sur le sein, une conférence pour faire le point sur son étude, qui continue toujours, fort heureusement. à voir par ici : conférence de JDR. Il y en a d'autres, si vous avez le temps et l'intérêt : 2ème conférence de JDR et conférence de Thierry Adam.
    En complément des travaux d'Yves, j'ai quant à moi ouvert un site d'information sur les dangers du soutien-gorge... qui regroupe de nombreuses vidéos d'information, des reportages TV, etc. ainsi que des témoignages, assez nombreux, de femmes qui on essayé et qui expliquent pourquoi elles ne souhaitent plus remettre de soutien-gorges...
    J'espère vous voir nombreuses et surtout que ce site vous sera utile!
    Liberté

    RépondreSupprimer
  26. J'ai oublié de donner le lien... freetheboobies.fr.
    "freetheboobies" ou encore "seins libres" sont parmi les mots-clés qui vous permettront de trouver des blogs et contenus sur internet où le sujet est évoqué...

    RépondreSupprimer