27 févr. 2013

Mais non je ne ronfle pas !




En vacances, je sieste à mort.
En vacances, je sieste tous les jours.
En vacances, je sieste avec délice, sans culpabilité (celle de me dire que j'ai plein de linge à repasser)
D'ailleurs je sieste aussi pas en vacances... mais celle des vacances est plus douce.

J'ai commencé dans le train, avant le changement à Poitiers. Je me suis un peu mise sur le côté et hop! J'ai plongé direct. Un peu bercée par le mouvement du train, tentant de faire abstraction de la petite fille à qui sa mère essayait vainement d'apprendre à chuchoter. Je glisse, je sombre, je n'entends presque plus rien.... Mais je ne suis pas complètement partie...

Aïeu. Je viens de prendre un méchant coup de coude de la part de Crapaud-poilu qui me regarde avec un oeil noir en me disant "Maman, tu ronfles ! Tout le monde te regarde !"
Mais non. Je ronfle pas puisque je ne dormais pas.

Je me tourne un petit peu. Je repars dans l'inconscient.

Aieeeeeeu. Mais c'est bon ! Fous-moi la paix ! En plus, je ne dors pas.
Mais arrête Maman, c'est pas possible, tu ronfles !!
Pffff. Pas moyen d'être tranquille.

Encore une fois, je m'endors
Encore une fois, je me réveille de façon intempestive en raison d'un événement indépendant de ma volonté (mon fils et son coude).

Ça suffit. Visiblement, je ne pourrai profiter de ces instants récupérateurs en paix. Je me redresse digne, la bouche plus pâteuse que si elle avait hébergée un sac de plâtre et la paupière lourde. Tant pis.

En vrai, même si je peux pas l'avouer, je m'entends ronfler à la sieste. Au moment précis où je suis un peu bousculée, je suis déjà à demi-éveillée par mon propre son... Ça ne dure qu'une fraction de secondes et c'est pas drôle. Bon, faut dire que depuis 8 jours, j'ai UNE narine bouchée. Ça compte comme excuse non ?

Depuis que je suis arrivée chez mes parents, je dors tous les jours, plein. Cet après-midi, j'ai dormi une heure et demie, même pas peur. Je me suis réveillée avec sur la joue la marque rouge de l'oreiller, qui a bien mis une bonne dizaines de minutes à disparaitre...

Si j'ai ronflé ?

Je ne sais pas, je n'ai pas pris de coup de coude.



***


En haut, le rideau de la fenêtre de ma chambre doudouille à l'heure de la sieste, chez Maman et Biquet


11 commentaires:

  1. DOMINIQUE27/2/13

    Si tu veux me voir d'une humeur de dogue (ma mère disait une humeur de panthère qui a la myxomatose. Scientifiquement peu probable, mais imagé), prive-moi de sieste !
    La narine bouchée est une bonne excuse. Pas le petit filet de bave qui coule sur le menton.
    Je crois que, quand je me glisse dans les draps, volets fermés, tout au chaud et que je glisse doucement dans le sommeil... vo-lup-té !

    RépondreSupprimer
  2. Si tu ne ronfles pas c'est une sieste crapuleuse ;

    RépondreSupprimer
  3. Smouik28/2/13

    Saleté de narine ! Tu as raison, sentir qu'on est en train de s'endormir est la chose la plus agréable que je connaisse (enfin, dont je peux parler ici, je veux dire...)
    Mais sinon ronfler peut venir de beaucoup d'autres choses... amygdales, cloison nasale déviée, ..., si c'est fréquent, ça vaut le coup de consulter parce que ça veut dire qu'on ne respire pas bien et ça fatigue l'organisme. Crois en une spécialiste :)

    RépondreSupprimer
  4. Chris28/2/13

    Les mauvaises langues disent que je ronfle, mais je sais que ça n'est pas vrai : je ne suis pas réveillée par mes ronflements :D

    RépondreSupprimer
  5. Moi je ne ronfle pas, je respire fort !

    RépondreSupprimer
  6. Moi je bave, c'est pas forcément mieux! :D

    RépondreSupprimer
  7. leyleydu9528/2/13

    Pour moi, sieste=vacances.
    Dans la famille, la sieste est un rituel partagé par tous;j'ai la chance d'avoir un fils de presque 6 ans à qui j'explique depuis sa naissance que la sieste est O-BLI-GA-TOI-RE quand on est à la maison l'après midi...On ferme le volet,on éteint les téléphones,on se met en pyjama et on dort !
    Mini Leyley a eu une gastro en début de semaine et je l'ai gardé tous les après midis(j'ai travaillé les matinées et Mr Leyley a travaillé l'après midi).
    Quel bonheur de se coucher tous les 2 lovés dans les bras l'un de l'autre et se réveiller vers 16h/16h30 pour regarder un DVD et manger des tartines de Nutella pour le gouter !

    RépondreSupprimer
  8. D'abord il n'y a que les ronfleurs qui disent aux autres que se sont EUX qui ronflent... ou les mauvaises langues alors...
    Et puis s'est même pas vrai que j'ai ronflé hier soir sur le canapé (à 21h12, la honte). C'est juste que j'avais un chat dans la gorge...
    Et puis d'abord j'ai les narines légèrement encombrées, aussi. Oui, depuis des années. Parfaitement.
    Et puis la sieste si on ronfle pas ... à quoi bon!

    RépondreSupprimer
  9. Franchement, la honte, la vraie, c'est pas en ronflant qu'on l'a, dans le train, c'est moi qui vous le dit. Par exemple, quand je parle en dormant, ça met une pure ambiance, surtout quand je me réveille et que tout le monde me regarde d'un air consterné parce qu'ils n'ont pas réussi à identifier la langue que je parlais... Une autre fois, c'est carrément le contrôleur qui m'a tirée de mon doux sommeil, il voulait faire son boulot, le pauvre, sauf qu'il m'a réveillée en sursaut, et qu'il a failli se prendre un pain. Bonjour la loose.

    RépondreSupprimer
  10. Merci à tous. J'ai à nouveau ronflé pour le retour, mais cette fois-ci, je crois que c'est plutôt parce que j'avais vraiment le coeur gros.

    Le retour est toujours délicat.

    A très vite.

    RépondreSupprimer
  11. DOMINIQUE1/3/13

    Zut, la Blonde, c'était super court ! Allez, haut les cœurs et plein de bisous.

    RépondreSupprimer