12 nov. 2012

Une claque



Vendredi, à l'heure du kiwi et de répondre à une question-tag, je me suis un peu dégonflée. La question était "Quel musée conseillerais-tu ?" La réponse était complexe parce que premièrement, je ne suis pas très calée en musées et deuxièmement, parmi ceux que j'ai visités, il y en a certains qui m'ont laissés des traces, impossibles à décrire en deux lignes...

Tu vas sans doute t'offusquer mais les musées dont je vais te parler, ils ne sont pas en France. Non pas parce que les musées français ne me plaisent pas mais tout simplement parce que je n'y vais pas beaucoup... Alors que quand je suis à l’étranger  j'essaye toujours d'aller en voir un. Va comprendre...

Le MoMA à New York. Visité le 27 décembre 2010, après une tempête de neige mémorable : rues désertes, la plupart des boutiques fermées. On se dirige vers le musée en espérant qu'il soit ouvert. Bingo ! On entre comme des fleurs, pas besoin d'attendre, on monte tout en haut et on commence la visite depuis le dernier étage en redescendant au fur et à mesure. Les salles sont presque vides et j'en prend plein les yeux. Il y a beaucoup de choses que je ne comprends pas, que je ne cherche pas à comprendre, mais qui me scotchent par leurs couleurs, leurs dimensions gigantesques, leur ingéniosité. On prend notre temps, on se sépare aussi : Chouchou a toujours tendance à faire les musées au pas de course et moi, je musarde. Parmi les souvenirs fabuleux, un nu allongé de Modigliani, des poissons rouges de Matisse, des disques rouges et bleus de Kupka, la Gold Marylin Monroe de Warhol et les boites de soupe Campbells. Excuse la qualité des photos, c'était pris avec mon téléphone...


Des sculptures géniales, des objets du quotidiens designés fabuleusement, je souris. J'essaye de trouver la troisième nuance de noir d'un tableau tout noir... difficile. Je kiffe la salle des photos surtout celles d'une photographe qui s'appelle... je ne sais plus son nom mais elle photographie des gens d'une manière particulière, magnifique. Je souris devant une petite photo d'un autre artiste où sont shootés en très gros plans des parties trrrrrès intimes de l'anatomie humaine... L'art se niche partout, même dans le trou du cul visiblement.
Chouchou commence à s'impatienter : il a chaud, il a mal à la tête, je sais que c'est le signal du départ.... Lorsque nous arrivons au rez-de-chaussée, la foule est dense et compacte et la file d'attente fait des serpentins interminables, jusqu'au coin du block. On s'en sort bien. Si j'étais arrivée à ce moment-là, jamais je n'aurais pu visiter le musée. Chouchou supporte pas l'attente. Ouf!

La National Gallery à London. Visite par tous petits bouts, à chaque fois que j'y vais, je fais cinq / six salles. Ce qui est génial, c'est que c'est gratuit, donc tu entres comme tu veux, tu ne te sens pas obligée de rentabiliser le prix du ticket en faisant tout au pas de charge. Alors je profite. J'ai pris une claque la première fois devant un tableau de Rembrandt (en fait, apparemment il n'est pas de lui mais on s'en fout). Il s'agit de L'homme lisant à une table, un truc de 1628-environ. Quand j'ai vu ce tableau, j'ai trouvé que la lumière était si fabuleuse, le contre jour, les détails de la pierre au fond, les ombres légères, la poussière. Je suis restée figée, plusieurs minutes... Incroyable. L'image que je te mets, c'est pour illustrer, mais la vibration de la lumière, on ne la ressent qu'en vrai...


Toujours à la National Gallery, une autre fois. Je me ballade devant des trucs gigantesques, des tableaux qui font des murs entiers. Je m’assoie, j'admire. Et puis, là, au détour d'une salle dans le labyrinthe de la National, une autre claque. Il est là, solaire, presque seul au milieu d'un mur gris  anthracite mat. J'ai de la chance, il n'y a pas trop de monde.... Je m'approche et je ressens une émotion indescriptible, comme si toute la beauté du monde était concentrée là, dans ces couleurs, dans cette force. Des tournesols, un vase, posé sur... une table ? On connait par coeur cette image, on l'a vu dans des livres, à la télé, sur des calendriers de la Poste. Mais je peux te dire que quand tu l'as devant les yeux, ça n'a rien à voir... 


Le Guinness Storehouse à Dublin. Je vais pas te la refaire, tu peux aller relire un petit coup le billet concerné si tu t'ennuies. Mais c'est prodigieux, moderne, inventif, pas chiant et la pinte au sommet du Gravity Bar, c'est le meilleur souvenir qu'on puisse garder ;-)

Bon voilà. Je suis pas la meilleure guide de musée, loin d'être calée. J'adore ça mais je ne voyage pas seule et celui avec qui je voyage, les musées, c'est pas trop son truc alors... je compose. En ce moment, je rêve comme tout le monde d'aller voir l'expo Hopper au Grand Palais, je veux retourner au Musée d'Orsay, je veux aller au Guggenheim à Bilbao, à la Tate Modern et à la Tate Britain à London, au Musée du Quai Branly à Paris.

J'ai encore envie de me prendre des claques.


27 commentaires:

  1. Le guggenheim de Bilbao c'était un de mes fantasmes avouables. Noud avons profité d'un séjour pour le BBQ (Festival de musique) pour y faire un saut : magique. Musée à taille humaine, rien que pour l'architecture je suis restée deux plombes à l'extérieur. Une fois dedans, premier choc : de l'art contemporain, très contemporain, une mise en scène avec des voitures qui me laisse perplexe. Premier étage, encore de l'art contemporain, des mises en scène dont je m'imprègne doucement et qui commencent doucement à m'interpeler. Dernier étage l'expo continue, des toiles de maître à foison, pas toujours mises en valeur mais comme tu le dis si bien ... quelle claque de les avoir sous les yeux, à portée de main, de pouvoir scruter les détails, s'approcher, s'éloigner, en percevoir la profondeur. En redescendant, nous sommes retournés voir les expos contemporaines et là nous avons commencé à interpréter, à confronter nos points de vue ... certainement un des objectifs de ce type d'expo.
    Le Musée Dali de Figueras : 4 visites à mon actif et toujours le même plaisir. Certaines oeuvres font leur apparition, d'autres restent. C'est un univers, c'est border line, c'est Dali. Mais je me souviens comme si c'était hier, de ce petit tableau représentant une fantasia, avec un relief de folie quand on le voit de loin, et je me demande encore comment on peut mettre autant de détails, de personnages dans un si petit format. Certaines mises en scène sont folles. Toujours beaucoup de monde, éviter si possible les congés scolaires. C'est un musée pas comme les autres, où règne un joyeux capharnaüm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, bien sûr le Musée Dali !!! Quelle idiote.
      Vu avec mes grands-parents deux fois et une fois avec Chouchou et Crapaud-poilu il y a quelques années. J'adore. J'aime le batiment, les bidets accrochés dans la cour, l'univers de Dali tellement perturbant et parfois si romantique.
      Cadaques est un village que j'adore. Ce sont mes souvenirs de presque 12 ans de vacances d'été....

      Supprimer
    2. Ah Cadaquès j'adore et quand il y a trop de monde il faut filer à quelques encablures (la baie d'à côté) à Port Lligat. Une crique, 2 hôtels, la maison de Dali, quelques maisons, moins d'une dizaine de barques de pêcheurs. Il n'y a rien et pourtant comme je m'y sens bien.

      Supprimer
    3. Bon ben les filles je descends à Noël je ferai un coucou à Figuères Cadaquès Port Lligat Collioure de votre part

      Supprimer
  2. NOUGATINE12/11/12

    La pinacothèque de Munich.
    La Tate à visiter, revisiter et tomber sur un Turner... blanc. Sauf que quand tu regardes mieux, tu vois Venise se révéler tout doucement dans le brouillard. Il est placé comme il faut, avec la bonne lumière dans une petite salle. Belle claque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà, ça me donne encore plus envie maintenant....
      Pfffff.

      Supprimer
  3. Essaye tout simplement le Louvre à Paris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sûr... j'ai fait plusieurs fois, mais sans doute trop jeune. Il faudrait que je m'y colle vraiment ;-)

      Supprimer
  4. Comme The Cs touch : le musée Dali à Figueres (c'est presque chez moi), on y découvre toujours quelque chose passé inaperçu à la visite précédente.
    Le musée d'Art Moderne de Céret ma petite ville d'amour(pas très loin de Figueres côté français) pour ses expos temporaires surtout et parmi les oeuvres permanentes quelques merveilles d'artistes qui ont séjourné à Céret au début du 20° siècle (picasso, braque, soutine, chagall, matisse)et du bien plus contemporain (Ben entre autre). En attendant mon prochain séjour là-bas, je pense aller au musée d'Orsay pour l'expo l'impressionnisme et la mode.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chris pour cette petite piqure de rappel. Je vais assez régulièrement dans les Pyrénées Orientales, je me souvenais qu'il y avait un petit musée dans une des villes, mais je ne me souvenais plus laquelle. Merci, merci, merci. Ca fait tellement longtemps qu'il me tente, ils doivent avoir un site, je vérifie les jours et heures d'ouverture, et la prochaine fois je m'organise pour y faire un saut.
      Blonde Paresseuse et ses commentateurs (trices) devraient être glorifiés, au moins, et déclarés d'utilité publique.
      Merci encore.

      Supprimer
    2. Ben voilà, la prochaine fois que je vais dans le sud, je penserai à toi. Merci Chris !

      Supprimer
    3. Je confirme le musée a un site. Et en plus Céret est vraiment une très jolie petite ville avec encore quelques remparts, de vieilles ruelles, une splendide petite place avec une fontaine, de vénérables platanes et quelques restos et bars bien sympathiques où il fait bon être en terrasse aux beaux jours. Il y a également quelques galeries qui exposent. Bref petite sous-préfecture mais très axée sur la culture.IL fait si bon y vivre, à chaque fois que j'y vais je me régale à arpenter ses ruelles. Même le marché du samedi est à voir ! Bref c'est mon port d'attache !

      Supprimer
    4. cecile14/11/12

      Alors là je confirme aussi !!!

      Supprimer
    5. Es-tu du coin Cécile ?

      Supprimer
  5. J'adore les musées ! et nous avons la chance maintenant, à Metz, d'avoir notre Pompidou ! (l'as-tu déjà visité ?!)
    La claque dont je me souviens ce sont les trois Miro (bleus) vus à Beaubourg... j'suis restée trois plombes devant la larme à l'oeil... émue...
    Je les ai revus ici à Metz (lors de l'ouverture de Pompidou) et mal placés, pas de recul, ça ne m'a pas du tout provoqué la même émotion...
    Derrière expo, Cezanne à Budapest vendredi matin ! Extra ! (tu as du voir la façade ds mes photos fb)
    Je rêve du MOMA... et j'économise ! (sans doute l'an prochain ... j'espère !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore pour Pompidou Metz !!!
      Trop de monde à chaque fois, trop de choses à faire. Mais la prochaine fois que j'y vais... ben j'y vais !!

      Supprimer
    2. Chouette ! je t'attends de pied ferme ! tu sais que mon école est à deux pas ! ;o)

      Supprimer
  6. Isabelle12/11/12

    Florence au mois de mai 2012, 4 jours de musées non-stop, et plein de claques... De Botticelli à Raphael en passant par Michelange, en vrai c'est simplement géant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça doit être top. J'adore l'Italie. Je veux aller Florence. Et dans le Chianti, et Toscane et retourner à Vérone, si belle, si merveilleuse...

      Supprimer
    2. Ca doit vraiment être quelque chose, j'ai vraiment l'impression que l'Italie, c'est un musée à ciel ouvert, moi qui n'y suis pas allée.
      Blonde pour ton prochain musée tu nous organises un musée-tour de blogueuses ? :lol:

      Supprimer
  7. J'ai eu la chance de "faire" plein de musées jusqu'à l'autre bout du monde... et plus que les oeuvres qu'ils contiennent -car finalement on y retrouve à chaque fois tous nos grands peintres- c'est le lieu, l'ambiance qui m'ont charmés.
    L'Ermitage à St Pétersbourg c'est magique, le Métropolitan à New York on est ébahi,les musées nationaux de Phnom Penh et d'Edimbourg sont riches en histoire, les Galeries de Prague et d'Amsterdam croûlent sous les chefs d'oeuvre mais comme j'aime aussi le tout petit Marmottan à Paris, celui de Céret (déjà nommé), les Guggenheim de Bilbao et de NY aussi beaux à l'extérieur qu'à l'intérieur...
    A chaque fois c'est un plaisir, une découverte, un coup au coeur...
    Et, j'ose à peine l'avouer.... je n'ai pas encore mis les pieds dans celui de ma ville !!! tu m'obliges à y aller cet hiver !!! merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr encore l'Ermitage !!! Je l'ai visité quand St Petersbourg s'appelait encore Leningrad et je garde un souvenir émerveillé et très chaud des nénuphars de Monet. (Chaud parce que pour compenser le froid de février, le chauffage tournait à fond, il devait faire 27°... un régal quand tu te trimbales manteau, bonnet et tout le toutim)

      Supprimer
  8. NOUGATINE12/11/12

    Oublié de dire que les tournesols, ben, ils ont "tourné", comme de la vieille moutarde, là, sur les bords du pot. Il a utilisé un jaune de chrome qui a vieilli à la lumière, et qui a perdu sa vraie couleur.
    Je n'aime pas Van Gogh, enfin pas trop, il me fait peur. Tu me diras qu'au moins il me trouble, et là tu n'as pas tort. Pas loin des "tournesols" de la Tate, il y avait des iris. A tomber. Là, oui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des iris, des tournesols... tout un jardin sur les murs

      Supprimer
  9. Mon Chérimari a ceci de commun avec ton Chouchou c'est que les musées, c'est pas son truc. Mais tout simplement parce que je pense qu'il n'y est pas assez allé, et qu'il a horreur des foules. Je n'en ai pas fait des dizaines (les villes que tu cites me font rêver, wouah) mais je garde un souvenir ému des salles égyptiennes au Louvre et du Musée d'Orsay (♥ les impressionnistes). J'ai voulu faire l'expo Monet il y a qq années, dès le petit matin il y avait une queue d'enfer et Chérimari n'a pas voulu attendre. Ca me fait penser que je n'ai mm pas fait celui de Rennes, tu me fais un rappel là pour que j'y aile avec les z'enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les musées de sa propre ville, c'est par là qu'il faut démarrer !
      Le muséum d'histoire naturelle à La Rochelle, entièrement refait il y a 3 ou 4 ans est une vraie merveille. Celui-là, je sais, je l'ai vu !

      Supprimer