18 oct. 2012

Un rallye dans le désert, tu crois que ça me correspond ?


T'as déjà entendu parler du Trophée Roses des Sable ? C'est une course auto 100% féminine qui se déroule en ce moment dans le désert marocain. Des filles qui concourent en buggy, 4x4, quad ou moto, deux par deux et qui en profitent pour mener des actions solidaires avec des associations en faveur des gosses du sud du pays. So what ?
Et ben figure-toi que je suis admirative. Des fois, quand je regarde ma vie, je me dis que ce serait bien que je fasse un truc extraordinaire, au sens premier du mot. Un truc qui sorte de l'ordinaire, qui me sorte de mon ordinaire, donc à 1000 lieues de ce qu'est ma vie, histoire de me dépasser, sans me faire une queue de poisson. Une course auto dans le désert, en profiter pour agir en même temps pour une bonne cause, je crois que c'est vraiment pas mon ordinaire.

Auto + désert + bonnes oeuvres = pas tous les jours dans ma vie de Blonde paresseuse
(enfin auto, si, mais bon... t'as compris)

Mais je me demande si c'est vraiment ma place. Parce que franchement, moi, c'est le genre de truc qui même si au niveau de l'aventure humaine ça doit être super enrichissant, casse-couilles-pimbêche comme Chouchou prétend que je suis, je pense que j'aurais du mal. Tu m'imagines, moi, dans le désert, dans un bivouac ?

Je vais pas faire ma princesse mais déjà, je suppose que sur le quad, y'a pas la place pour un vanity-case digne de ce nom, les fringues de rechange ET le sèche-cheveux. Et les chaussures à assortir à la combi. Donc il me semble déjà quasi impossible de voyager... 

Après, comment qu'elles font les filles pour se doucher le soir ? Parce que quand tu as bouffé du sable toute la journée et que t'as transpiré sous ton casque, on est d'accord que la douche est plus que nécessaire... Parlons-en du casque. Histoire de te coller le faux-pli de misère, y'a pas mieux (je sais, j'ai fait de la moto avec Chouchou... faut que je te raconte la moto !). Moralité, quand t'arrives le soir à l'étape et qu'il y a plein de journalistes, ben t'as plutôt intérêt à garder ton casque pour parler sinon, coupe de jambon assurée sur toutes les photos. 

Comment ça, tu comprends pas ce que je dis quand j'ai un casque ? Fais un effort s'il te plait...

"Mais patate ! Y'a des douches au bivouac" me dit-on dans l'oreillette. Ah, bah tout va bien alors. Et même figure-toi qu'il y a un espace ostéopathie pour venir se faire remettre droite quand tu t'es fait démonter la colonne toute la journée dans les dunes (enfin j'me comprends). Le Trophée Roses des Sables, c'est presque un 4 étoiles...

En revanche, au-delà de l'aspect pratique qui est quand même fort bien placé dans ma liste des choses à envisager si je devais tenter l'expérience, je crois que ce qui me ferait super kiffer, ce serait de passer des nuits dans le désert. Il parait que c'est une expérience fabuleuse : des étoiles à l'infini (je t'ai déjà dit que j'étais dingue des étoiles ?), le silence (bon ok, faut s'éloigner un peu du bivouac de 200 personnes), la possibilité de se recentrer sur son nombril en s'interrogeant sur sa place dans l'univers. J'adorerais ça.

Ça fait deux "pour" (dépassement, étoiles) et un "contre" (garde-robe, épilation, transpiration, cheveux qui rebiquent). 

Finalement, je sais pas si je pourrais... Puis conduire, c'est pas mon truc. Pour commencer, je pourrais d'abord être copilote, parce que je suis méga bonne pour imiter la voix du GPS et en plus, j'ai un super sens de l'orientation (quand je peux voir les plaques des noms de rues). 

A ton avis, faut que je réfléchisse pour candidater à la prochaine édition ?

22 commentaires:

  1. Mon beau frère a participé au Rallye 4L Trophy, il paraît que c'est une aventure inoubliable à vivre au moins une fois ! ;)

    Et puis "Une Blonde Paresseuse dans le désert" ça sonne bien comme sujet, non ? Huhuhu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'adore le titre "Blonde paresseuse dans le désert". Peut-être une prochaine histoire ?... ;-)

      Supprimer
  2. Si t'as besoin d'une pilote, je prends!!!! j'en rêve depuis des années, mais je sais pas ce qui me retient (la trouille peut-être). Cette année il se trouve qu'il y a plein d'équipages de chez moi, j'aurais un exposé précis sur tes questions à leur retour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Tu pourras nous faire un retour d'expérience alors !

      Supprimer
  3. Ca a l'air d'une super aventure! Un chapeau/casquette pour remplacer le casque le soir et le tour est dans le sac :-) T'as une tête à chapeau, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut surtout que je laisse encore un peu pousser mes cheveux, comme ça je ferai une queue de cheval. ça peut être le bon plan... tu crois que dans le désert on peut se laver les cheveux tous les jours ?

      Supprimer
    2. Il parait qu'au bout d'un certain temps sans les laver, les cheveux arrêtent de graisser. Pour le brushing par contre...

      Supprimer
  4. C'est une question que je me suis déjà posée. Bon j'ai conduit une berline à Cuba l'an dernier,vu l'état de leurs routes et autoroutes, dunes mis à part, ça doit être un peu pareil non ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute.... je ne sais pas vraiment. J'adore Cuba aussi mais lorsque nous y sommes allés, on a voyagé en bus ;-) Pas le courage d'affronter les routes. Je ne suis pas sûre que ça fasse bien dans mon CV d'aventurière... ;-)

      Supprimer
  5. NOUGATINE18/10/12

    Cela n'a jamais été mon cas. Ce genre de rallye est fait surtout pour s'en payer une bonne tranche avec des véhicules qui roulent à toute blinde, dépenser des millions, l'humanitaire un vague prétexte.
    Travaillant dans le monde de l'automobile, il faut voir ce que ces gens dépensent pour préparer leur véhicule.

    RépondreSupprimer
  6. blog, livre, photos, look etc... tu es déjà extraordinaire, ce n'est donc pas la peine de te torturée. Ou vraiment si tu y tiens écris tout que l'on puisse en profiter :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu es super mimi... ça me fait tout du plaisir dans mon coeur !

      Supprimer
  7. oh trop bien ! moi je veux bien faire pilote si tu veux, je conduis trop bien en plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est gentil ça de vouloir s'embarquer avec moi... mais dangereux, très dangereux !

      Supprimer
  8. Je crois que tu as déjà commencé (à réfléchir hein...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est le tout début de la réflexion... en fait, je crois que c'est une idée qui m'est venue, je ne sais pas encore si c'est une envie...

      Supprimer
  9. Anonyme18/10/12

    mon prochain voeu dès que je croise une étoile filante : être une petite souris pour voir la tête que fera Chouchou au moment où tu lui annonceras !

    RépondreSupprimer
  10. Bon je ne suis que la troisième à candidater pour le poste de pilote mais j'ai des arguments : je fais 85000km par an et j'ai vécu dans le désert. Pas assez convaincant ? Ok, tu auras droit à un miroir de courtoisie taille XXL avec stabilisateur intégré, à une prise 24V pour ton sèche cheveux, on fera des pauses mascara, tu pourras te tromper de route sans te faire allumer, on chantera au rythme des bosses sur la route et surtout surtout surtout ... je fournirai le 401. Chiche on se fait sponsoriser par Armani !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu as des arguments d'enfer !!! Merci ma belle, toi, tu sais me parler ;-)

      Supprimer
  11. L'association rallye + humanitaire, je n'y crois pas trop.

    Par contre, quand c'était encore safe, fin des années 80, j'ai eu l'occasion de voyager plusieurs fois dans le désert tunisien et algérien en bagnole (même pas des 4x4, bien trop chères à l'époque) avec une équipe de copains.

    - Dodo: l n'y avait pas d'hôtel dans les coins où on allait, donc on avait installé matelas et sacs de couchage à l'arrière du minibus

    - salle de bains: un réservoir d'eau sous les matelas, une petite douche qui s'accrochait à la porte arrière du minibus, un drap pour fermer la cabine de douche. On se douchait en fin d'après-midi , quand l'eau était tiède. De toute manière, dans le désert, on n'est pas sale, on ne transpire pas, et le sable n'est pas sale, il n'y a qu'à s'en servir comme gommage :-)

    - lavabo-évier: aussi à l'arrière du minibus, parfait pour se laver les dents et le museau.

    - maquillage: personne n'a envie de se maquiller dans le désert: on prend tellement de sable dans les yeux que l'on passe du temps à les frotter, voire à les rincer. Par contre, personne n'a envie d'oublier son baume pour les lèvres et une bonne crème hydratante pour peau sèche (même si on a la peau grasse). Et un beurre pour le corps. Je ne plaisante pas, pour avoir oublié d'en mettre quelques jours, j'ai eu des saignements derrière les genoux.

    - sèche-cheveux: cheveux mi-longs à l'époque, sans vent, j'arrivais à les démêler avant qu'ils ne soient secs. Avec vent, ils séchaient emmêlés. Donc le sèche-cheveux est bio dans ce voyage. Vu le peu d'eau disponible en route, préférer les huiles sèches aux masques à rincer, porter un foulard si trop de vent et prévoir de bons soins au retour.

    - la garde-robe: nous étions très limités par la place dans le véhicule et sommes partis en décembre-janvier, ce qui donne une amplitude de température de - 10 à + 30 dans la même journée donc: 1 doudoune, 1 polaire, 1 sweatshirt, 2tshirt, 1 bermuda, 1 jean, 1 pyjama chaud, chaussettes, slips, stg (en petit nombre), 1 maillot de bain, 1 linge de toilette, 1 paire de baskets, 1 paire de chaussures de marche et je crois que c'est tout. Des petites lessives dès que nous trouvions de l'eau. Les jeans sèchent en une heure. Et étrangement dans ce genre de voyage on oublie très vite l'aspect vêtement, il y a tellement de choses plus intéressantes.

    Et bien sûr on prend sa crème solaire et un peu de pharmacie, à voir avec son médecin

    Et inscris-toi pour le prochain rallye, il faut vivre le désert au moins une fois dans sa vie, le silence total, les étendues sans fin, c'est magique et méditatif.

    RépondreSupprimer