17 oct. 2012

Pulpeuse mais borgne


Il se trouve que parmi les choses que je ne trouve pas trop mal chez moi, il y a mes seins. Disons que le fait d'être grosse fait que j'ai plutôt des gros seins. Du coup, j'en profite, tu vois quand il y a un truc à mettre en valeur, c'est plutôt là-dessus que je mise plutôt que sur mon arrière-train (je vais arrêter de dire cul), qui lui est trèèèèès volumineux.

Sauf que malheureusement, n'ayant pas encore eu les moyens d'aller rencontrer le chirurgien qui pourra me permettre de défier l'attraction terrestre, je ne peux me passer d'un soutien-gorge. Et pas genre triangle à fleurettes brodées comme ils nous gavent les magazines, avec des gamines prépubères floutées façon David Hamilton. Nan. Moi, il me faut du renforcé, du costaud tu vois, balconnet certes, mais plutôt avec une rambarde en fer forgé.

Malgré tout, il y a des modèles que j'adore. Sauf que pas de pot, y'en a deux qui viennent des States (I NY) et deux qui viennent de London. Ouais, ben c'est pas ma faute si les anglo-saxons ils ont tout compris à comment me faire des beaux seins. Du coup, je les porte souvent, du coup... ils s'usent.

Et quel est le truc le plus chiant qui se produit quand un soutien-gorge à armatures s'use ? Mais si tu sais, le truc qui fait que tu dis... et merrrrrde. La baleine perce. Au départ, un tout petit peu et de plus en plus à chaque fois. Alors, tu prends du fil, une aiguille et tu commences consciencieusement à recoudre le petit trou. Tu te dis que ce coup-ci, c'est bon. Tu le remets, tu scrutes... Ça a l'air de tenir... Au bout de deux heures, c'est fini.
Tu recommences, tu recouds encore et encore. A un moment, je sais qu'il faut arrêter et commencer le travail de deuil. Un soutien-gorge dont la baleine a percé, c'est MORT. Plus jamais elle n'acceptera de retrouver sa place normale.

Oui mais moi, je veux continuer à le meeeeettre.  Je veux pas faire le deuil alors je continue à les porter de temps en temps et je passe la journée à faire ce geste si élégant qui consiste discrètement à renfoncer la baleine par le trou duquel elle est sortie : côté aisselle (genre, je me gratte sous les bras) ou côté milieu des seins (genre, j'me touche les poops). Le comble du glamour.

Ce qui est extraordinaire, c'est que Super-Grosse et moi, il nous est arrivé la même chose, quasi le même jour.

Super-Grosse, héroïne du quotidien : http://supergrosse.blogspot.fr/

Tu as vu, elle, c'est une VRAIE dessinatrice qui avec quelques coups de crayons m'émeut à chaque fois, tellement son trait est juste.



Ah oui, et moi quand même, j'ai failli avoir un problème bien plus grave....

J'ai éternué. 

Et manqué de me crever un oeil par la même occasion.


29 commentaires:

  1. Excellent ! Me suis bien marrée ! Merci !
    Alors comme ça, il y a des top soustifs à Londres ?
    Ben va falloir aller à Londres alors !!!!
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des top soutifs chez EVANS, boutique fabuleuse pour les grosses doudous, hyper tendance, de la tête au pied. J'adore Evans (près de Marble Arch, au début d'Oxfort Street)... Vivement que j'y retourne !

      Supprimer
  2. Qui n'a pas connu l'arrogance d'une baleine qui a décidé de s'émanciper ???? Quand elle a décidé de se faire la malle on ne la rattrappe jamais.

    RépondreSupprimer
  3. NOUGATINE17/10/12

    Tu as inventé l'arme terroriste par excellence : la baleine tueuse. Bravo !
    Je lis Super Grosse depuis que je te connais, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super Grosse est extraordinaire. Drôle parfois, tristoune aussi... on est un peu pareille elle et moi ;-)

      Supprimer
  4. Lydie-Anne17/10/12

    J'avais effectivement vu cette réalisation de SuperGrosse et je m'étais sentie TELLEMENT proche d'elle... et donc de toi du coup si j'ai bien tout compris.
    Mais la baleine qui casse ! Hein ?? Qui peut comprendre ça aussi ? Parce que le fil et l'aiguille, oui, je sais faire, mais la glue sur un truc de 3 mm de large, ça ne sert à rien ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La baleine qui casse, c'est pire je crois. On risque une perforation du poumon à chaque fois qu'on tousse !

      Supprimer
  5. Isabelle17/10/12

    C'est pas des baleines c'est des anguilles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voui, c'est ça, c'est pour ça qu'elles veulent se barrer tout le temps !

      Supprimer
  6. Anonyme17/10/12

    Pour info, ma maman m'a filé un truc qui marche plutôt bien pour dompter les baleines: Avant de recoudre directement tu glisses un petit morceau de tissu qui bloque la baleine et aprés tu recouds d'un point solide et... Longues vies au soutifs :-)

    LN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, c'est pas mal ça.... Je vais peut-être essayer !

      Supprimer
  7. Rhhoooo copine de galère! On doit avoir les mêmes boobs parce que moi aussi je les commande aux US (c'est un Secret hihi) et je dois avouer qu'ils sont très solides. En plus des armatures qui s'évadent, tu as aussi les bretelles suicidaires, tu vois quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bretelle suicidaire, c'est celle dont l'attache pète un jour, au risque de te claquer dans l'oreille et que tu essayer de rattacher avec un trombone au bureau... sans aucun succès.

      Je la connais.

      Supprimer
  8. Anonyme17/10/12

    Coucou merci pour ce retour sur expérience partagée ! Quelle sont les marques chéries anglo-saxonnes dont tu fais référence à demi mot ? Peut-être peut-on commander par internet ... ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Anonyme.
      L'américaine, c'est Cacique, une gamme de lingerie de la marque Lane Bryant. A acheter sur ebay, on trouve des offres pas mal.

      L'anglaise, c'est Evans, qu'on peut aussi acheter sur Internet.

      ... mais j'aime bien essayer alors, c'est pas souvent sur Internet, ou alors un modèle que j'ai déjà ;-)

      Supprimer
  9. Comme disent les amateurs de vin du terroir: oeil pour oeil, Saint Pourçain ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment qu'c'est trop bon le Saint Pourçain.... Tu sais vivre, toi, hein ?

      Supprimer
  10. je compatis et en profites pour dire fuck aux soutifs pas chers que je ne peux pas acheter sous peine de vivre un calvaire mammaire!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demandons une augmentation pour nous acheter des soutiens gorges dignes de ce nom !
      Je cale un rendez-vous demain !

      Supprimer
  11. Et à Dublin, y'en avait pas ? Ah la la, on peut dire ce qu'on veut, les mecs n'ont pas ce genre de soucis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, enfin peut-être mais j'ai pas suffisamment cherché. On n'avait pas assez de temps !!!

      Supprimer
  12. Des fois on ferait mieux de les acheter en deux exemplaires à chaque fois, comme ça il nous en reste un tout neuf quand le premier craque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est ce que je fais !! Le même modèle, dans deux couleurs ! Mais bon, ça dure un peu plus longtemps mais ça finit quand même par s'user...

      Supprimer
  13. Ah, on achète nos soutifs au même endroit. Sauf qu'à part de prendre un méga lot et de ne pas changer de taille entre temps, la baleine se barre et la baleine à deux pattes (autrement dit, moi) se retrouve à devoir porter un soutif à baleine folle jusqu'à réception du nouvel objet tant convoité. Pas pratique, pas facile. Quand les boutiques françaises se mettront-elles à nous proposer les mêmes produits à des tarifs équivalents au coin de la rue (histoire d'aller en racheter un en urgence ^^) ?

    RépondreSupprimer
  14. Mes nichons sont minus. Le point fort : je peux mettre les petits triangles à fleurs des magazines. Le point faible : mes nichons sont minus. Et moi aussi j'ai droit à la baleine qui se barre sur mon soutif préféré qui me fait des nichons un peu plus gros que minus. MÊME PROBLÈME.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop pas d'la chance Jeanne... Je compatis.

      Supprimer
  15. Je suis morte de rire! J'adore ton humour et ta plume!!! Merci ;o)

    RépondreSupprimer