9 oct. 2012

Fixez la montgolfière



Il était temps que je le fasse. Après six ans, il fallait que j'en ai le coeur net, j'ai pris rendez-vous. Cet été, j'ai flippé un peu parce qu'il me semblait bien que je devais un peu reculer l'iPhone pour lire les textos et je me suis dit "putain, ça y est, c'est fini". Le chirurgien m'avait prévenue "dans 5 ans, il faudra remettre des lunettes"...
Dans la salle d'attente, j'ai un peu le blues et je suis agacée. D'abord parce qu'il y a environ 8 personnes devant moi, qu'il est 17h58 et que j'ai rendez-vous à 18h00. Donc à moins qu'il ne s'agisse d'une flashmob, j'ai comme idée que je vais pas être prise à l'heure. D'ailleurs il y a tellement de monde qui attend que je n'ai pas de place pour m'asseoir. Du coup, j'en profite pour faire des photos de la salle d'attente, des trucs graphiques pour mon Instagram (au fait, j'ai rajouté un bouton d'Instagram à côté... si tu veux aller faire un tour). 

Primary colors in the waiting room... ♥

Tiens, voilà un charmant jeune homme (qui n'est pas celui avec qui j'ai rendez-vous) qui sort d'une salle et appelle Madame Blondasse. "Madame Blondasse ?" "MADAME BLONDASSE ?" (un peu plus fort). Et là, une pouffe en pleine conversation avec une dame qui doit être Madame Blondasse-mère, avise que, peut-être, c'est elle que le Charmant s’époumone à appeler. Et voilà qu'elle range son Madame Figaro, qu'elle attrape son imperméable, qu'elle donne son sac à mains à sa mère, dérange 2 personnes pour passer, se rappelle qu'elle a oublié un truc dans son sac, redérange, fouille, fouille, fouille, ça n'en finit pas, repasse.

Putain, vu l'heure qu'il est, si Charmant doit attendre trois minutes que chaque patient intègre la salle d'examen, je sens que je vais faire nocturne. Tu crois pas qu'elle pourrait être un tantinet attentive Madame Blondasse ? C'est la même histoire que ceux qui ne savent plus ce qu'ils ont pris au resto. C'est pourtant pas compliqué : elle a pris rendez-vous pour consulter un médecin. Elle a juste à attendre qu'on l'appelle et à se tenir prête, ne serait-ce que par civisme vis-à-vis des autres patients. Patient = celui qui attend et qui s'impatiente. Pétasse.

A un moment, trèèèèèèès longtemps après, Charmant m'appelle. A la première syllabe de mon nom, je suis devant lui, sourire ravageur et oeil de velours... Non, je ne le drague pas. Disons qu'à la limite je préfère qu'il me prenne pour une allumeuse plutôt qu'il se dise "et ben, on va se tartiner la grosse qui fait la gueule". Je déteste que des gens puissent imaginer ça. Il me fait asseoir et me donne son titre. En gros, je n'ai pas retenu sa profession mais c'est celui qui fait toutes les mesures des yeux pour le compte du spécialiste que je verrai juste après. Ok.

Appuyez le front et le menton. Regardez au fond et fixez la montgolfière. Ne bougez plus. Vous allez recevoir un petit jet d'air, ça va surprendre. Pschiit ! Ah oui ! Ça surprend, j'ai manqué de me cogner le front sur la barre en fer glacée. On passe à l'autre oeil.
"Je crois bien que ça fait vingt ans que c'est la même montgolfière qu'on fixe au bout de la route", dis-je, songeuse. Charmant rigole. Il a de ravissants petits plis au coin des yeux. Et un très léger strabisme tout à fait... charmant.

- C'est vrai. Je crois bien même que c'est encore plus vieux que ça !
- Y'a pas beaucoup de renouvellement. Il y a une vertu particulière à la montgolfière ?, je demande.
- Euh... non. Je crois que c'est juste relaxant.
- Ben ouais, forcément si on mettait une tête de mort, ça serait plus flippant. 

Il me regarde et sourit encore. Homme qui rit, à moitié dans... Je m'égare.
En guise de préliminaires, il me colle des gouttes affreuses qui brûlent sa mère et qui doivent me dilater pour que le chir m'examine le fond du trou (elle est chouette, hein, cette phrase ?) Retour à la salle d'attente, le temps que ça dilate bien. 

Le chir m'appelle. "Mais t'as l'air en super forme ! Tiens, tu as changé de coiffure ? Ça te va bieeeeen...." 
Je l'adore. 
Je ne suis pas dupe, comme ça fait six ans qu'on ne s'est pas vu, il y a de fortes chances que j'ai effectivement changé de coiffure, mais ça me plait de croire qu'il ne le dise qu'à moi... D'ailleurs je ne me rappelais pas qu'on se tutoyait.

Je te passe les détails mais globalement TOUT VA BIEN. Pas de retour de la myopie, le fond de la rétine plus beau que ça, c'est pas possible, aucun signe de presbytie. Juste parfaite.

Au moins une fois ces dernières semaines, il y a eu chez moi quelque chose de parfait. Et ça, je peux te dire que ça n'a pas de prix.

***

Comment s'intitule la profession de Charmant ?
Pourquoi y a-t-il une montgolfière au bout de la route ?
Madame Blondasse est-elle presbyte autant qu'elle est casse-couilles ?


14 commentaires:

  1. Ah les joies des salles d'attente... Heureusement qu'à la fin tu rencontres des praticiens sympas, quand eux même tirent la gueule et sont pressés de te faire déguerpir alors que ça fait une heure que tu aurais dû y être, dans ce cabinet, il y a comme des envies de meurtre qui s'égarent... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ça arrive aussi... Mais celui-là, il est toujours SUPER en retard mais franchement, il est vachement gentil.

      Heureusement pour lui !

      Supprimer
  2. Et t'as pas demandé le numéro de Charmant ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non elle est mariée quand même !!!

      Supprimer
    2. @La Ronde : Bah non...
      @Val kikou : Bah oui !

      Supprimer
  3. Moi aussi j'avais eu la montgolfière ! Ahahaha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle était encore au bout de la route ?...

      Supprimer
  4. NOUGATINE9/10/12

    Aïe ! Je dois m'y coller, moi aussi à la montgolfière ! J'ai quand même la chance d'avoir un ophtalmo super bien, un client de mon mari depuis 20 ans. On est chouchoutés !
    Hélas, moi c'est la presbytie qui fait son ouvrage. Mais je ne pense pas être casse-couilles. Ou pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, ici, avec nous, t'es pas du tout casse-couilles ;-)

      Supprimer
  5. Ah ben mince alors je n'ai jamais eu le droit à la montgolfière. Pourtant toute petite j'ai été opéré d'un oeil et plus récemment j'y suis allée pour un traumatisme de la cornée ...
    Du coup, je me demande comment est le fond de ma rétine ! Tu mets la barre vachement haut quand même avec la tienne qui est parfaite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PAR-FAITE, il a dit. En détachant bien les syllabes ce qui montre le degré de perfection. En même temps, je n'ai pas vérifié, je lui fais confiance.

      Mais pour voir le fond de la rétine, il faut mettre les gouttes qui brûlent et c'est pas une partie de plaisir.

      Supprimer
  6. Isabelle9/10/12

    ça me rappelle qu'il faut que je prenne rendez-vous... avec la montgolfière, la technicienne assistante (pas de charmant là ou je vais, dommage), les 2 secrétaires et l'ophtalmo... 6 mois d'attente dans mon département. J'ai jamais compris non plus ce que fout cette montgolfière au bout de cette route toute droite, peut-être que l'étonnement nous fait écarquiller l'oeil, à point nommé pour le pschitt d'air froid?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Six mois d'attente aussi ici... Je pense écrire à l'Ordre des Ophtalmos (ça existe ?) pour leur suggérer de foutre autre chose que ça. Histoire de faire un peu marrer les patients.

      On pétitionne ?

      Supprimer
  7. J'ai jamais vu cette montgolfière ....
    Mon ophtalmo préféré a plus d'un an d'attente.... l'horreur...

    RépondreSupprimer