24 oct. 2012

38 fois par jour


Je suppose que nombre d'entre vous ont lu cette petite brève dans le Marie-Claire de novembre et peut-être même si ça se trouve, certaines blogueuses en ont déjà fait leurs choux gras (et ont pété après). Je ne saurais dire, parce qu'à cause de raisons indépendantes de ma volonté (travail, famille, tâches ménagères), je ne peux pas passer mon temps à lire des blogs bien que j'adore ça.
La brève dit la chose suivante :
38 fois par jour.
C'est le nombre de fois où une Britannique se regarde dans un miroir, soit toutes les 37 minutes.
Deux fois plus que les hommes
(source : journal "Behaviour Research and Therapy")
So what ? 

Cette petite brève a déclenché une foule de questions, d'interrogations et d'auto-analyse de moi-même. C'est te dire si mon esprit est encombré en ce moment par des questions existentielles profondes. Alors au bout du compte, est-ce trop ou est-ce trop peu ?

Si je prends mon cas personnel de moi-même, je pense être largement au-dessus de la moyenne. Déjà, je passe à l'aise 35 minutes le matin dans la salle de bains à scruter mes rides, mes poils, mes plis, mes bourrelets, à me tartiner de la crème, me tapoter le contour (des yeux, pas du cul, patate), me maquiller pour ressembler à un être civilisé et plus à un alien. Donc je suis non-stop face au miroir.
Après, dans la voiture, j'use le rétroviseur à force de checker que tout va bien : la symétrie de mes sourcils, le savant dégradé de mes paupières, le rouge à lèvres, l'ensemble, la nouvelle frange trop mimi... Parfois, je regarde la route aussi (surtout en ce moment parce que bon, à l'heure à laquelle je décolle de la baraque, il fait franchement nuit donc je ne me vois pas).

Tout au long de la journée, je me reluque dans mon téléphone sur lequel j'ai posé un film "miroir" qui fait que ça fait... un miroir ! C'est hyper pratique et ça fait bisquer mes copines, sauf quand j'essaye de lire un texto en plein soleil, là... c'est moins pratique étant donné qu'on ne voit rien. Je me regarde aussi dans le miroir des chiottes du bureau, dans le reflet de la baie vitrée à côté de moi, dans les vitrines des endroits où je passe, dans après tout ce qui peut réfléchir. Donc finalement, toutes les 37 minutes, je pense que ça doit pas être loin.

La question suivante est "Qu'est-ce que j'y vois dans ces miroirs ?" Ben... moi. Et alors, tu es contente ? Non. Oui. Ça dépend. Ça dépasse. Les jours où je me trouve bof bof, sans doute que je regarde moins parce que ça me démoralise un peu. Les jours où je me trouve bombasse, c'est beaucoup plus (mais les jours sont moins fréquents donc ça s'équilibre).

Ok.

Et les hommes alors ? Pourquoi les hommes se regardent deux fois moins ? Parce qu'ils s'en foutent ! En tout cas la majeure partie d'entre eux. Crapaud-poilu, le matin, il se brosse les dents les yeux fermés, il s'habille les yeux fermés, je pense qu'il ouvre une paupière au moment de jeter un coup d'oeil à ses cheveux (c'est le roi des épis mon p'tit chou, vraiment le bébé de sa maman ♥) mais c'est à peu près tout. Dans la journée, je ne sais pas. Un mec, finalement, ça se regarde le miroir quand ? Tu sais toi ?

Mais la question qui me tarabuste vraiment, ce n'est pas de savoir si je suis dans la moyenne, haute, basse, peu importe, non, ce que je me demande c'est qu'est-ce qu'il peut bien passer par la tête de chercheurs pour se dire un matin "tiens, je vais compter combien de temps les femmes se regardent dans le miroir par jour". Il s'est passé à quoi, à un moment pour en arriver à trouver un tel sujet d'étude ? D'autant plus que ce qui me débecte, c'est que cette étude a certainement dû coûter des sous, mobiliser du monde, bouffer du papier et de la mémoire d'ordi (merci la planète) et tout ça pourquoi au bout du compte ?...

PUTAIN, MAIS A QUOI ÇA SERT ?!

Et surtout, qu'est-ce que ça peut te foutre ?!


25 commentaires:

  1. Tu crois qu'ils ont demandé aux femmes de faire un petit bâton à chaque fois qu'elles croisaient leur reflet dans un miroir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande. Peut-être pourrait-on se renseigner sur le protocole ?

      Supprimer
  2. quand il se rase... à part ça, ben c'est tout !
    alors que nous on aime s'occuper de nous !
    j'aime pas le film miroir sur les portables, c'est moche ! (mon mec en avait un je lui ai fais enlever !) niark niark !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou quand ils se tripotent les boutons ;-)

      Supprimer
  3. Mouais...je suis comme toi, je suis sceptique...Comment et pourquoi fait-on une telle étude? Moi, par exemple, je n'ai pas de glace en pied chez moi. Donc pour me voir en entier, je me regarde dans les vitrines en sortant, et je réajuste tout... Pratique. Et est-ce que ça compte, alors? Par contre, une étude que j'avais adoré (attention, rien à voir) c'est à un congrés d'urologie, ils avaient mis des étudiants incognito comme dames pipi. Et ils avaient compté combien d'éminent urologues se lavaient les mains après être passé aux toilettes. Le résultat était déprimant (en gros, je crois, 20%...) C'est pour ça que je ne serre plus les mains des collègues ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus de bisous, plus de serrage de mains... ça va devenir compliqué la politesse...
      T'as raison, c'est dégueu.

      Supprimer
  4. "Et toi, sur quoi tu bosses en ce moment ? - Eh ben, je compte combien de fois par jour les femmes se regardent dans un miroir. c'est vraiment faaaaaaascinant."

    RépondreSupprimer
  5. Isabelle24/10/12

    Ca doit servir à vérifier à quel point notre image compte à nos yeux, et à anticiper sur les moyebs de renforcer cette emprise, doit y avoir encore plus de fric à se faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement, pour pouvoir vendre les données ensuite. Nous sommes bien peu de choses ma bonne dame...

      Supprimer
  6. Lydie-Anne24/10/12

    Je propose en retour : combien de fois par jour les mecs matent le postérieur de la serveuse, de la boulangère, de la secrétaire, ... et combien de fois ils vérifient si leur b... (si c'est trop vulgaire, tu peux effacer, je ne serai pas vexée) est en place.
    Voilà, c'est tout, il suffit de comparer ce qui est comparable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bite et les couilles tu veux dire ?
      Ce serait rigolo comme étude... Ou pas.

      Supprimer
  7. NOUGATINE24/10/12

    Elle a les yeux révolver...

    Cela me rappelle les types qui ont étudié le système nerveux des homards. Pour avouer qu'ilS n'en avaient pas, et qu'ils aimaient le homard à la mayonnaise.
    Aussi cette chercheuse toulousaine qui a étudié la différence entre la longueur des sauts de puces des chats et des chiens. Ce sont les puces de chiens qui ont gagné...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sang, mais tu penses que ce sont nos impôts qui paient des trucs pareils ?... J'ai peur.

      Supprimer
  8. Je me demande aussi à quoi veut cette étude en venir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaitre le taux d'usure des miroirs ?...

      Supprimer
  9. Je veux pas être rabat-joie, ni sarcastique, ni suspicieuse mais à mon avis, si des sous ont été engagés pour une étude; c'est qu'on cherche à la rentabiliser. Cela s'appelle le retour sur l'investissement. Même si ce n'est pas immédiat.
    CELA SERT A FAIRE DES SOUS! Forcément ...
    Bon ceci dit, sourcils : parfaits - cils longs ET recourbés: parfaits - regard : plus que parfait (j'ai fais "la vache, les yeux, whouaou" dans ma petit tête).

    RépondreSupprimer
  10. Heu, un petit rajout.
    Il y a quelques années est sortie une étude qui démontrait que dans une population d'infirmières en Grande Bretagne, celles qui buvaient du café étaient beaucoup moins suicidaires que les autres.
    Ben, moi j'ai pensé que c'est bien peu connaître la gente féminine que de penser que le café y est pour quelque chose. Simplement, le café, on le boit souvent accompagnées, entre collègues, c'est la pause, on cause quoi, on se montres les fringues, on râle contre les chéris, on se remonte le moral toussa toussa. Nan?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, t'es trop mimi.

      Et pour l'étude en Grande Bretagne, je confirme que ton analyse est surement la bonne. La machine à café, c'est un bon centre de thérapie...

      Supprimer
  11. Merde, je dois être un homme alors :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, c'est juste pour pour une moyenne, moi je fais la version haute et toi la basse ;-)

      Supprimer
  12. leyleydu9525/10/12

    Je me regarde dans le miroir très souvent pour vérifier si j'ai minci ou pas...La réponse est "NON" et ça m'énerve,alors je me re-regarde pour voir si ça s'améliore ou pas et ça n'arrange rien.
    Je me suis inscrite à un club de photos et les rencontres ont lieu dans une salle de danse avec miroir tout le long de la pièce.
    J'arrive pas à me concentrer parce que je me regarde tout le temps et je constate que de face comme de dos, je suis moche et on voit mes bourrelets !!!
    =minute caliméro off=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non ma bichette, c'est quoi ce gros coup de blues moche ?
      Des jours ça passe, des jours ça passe moins tu sais... je te comprends tellement.
      Prends soin de toi.

      Supprimer
  13. Ce qui m'éclate, c'est d'être de l'autre côté de la surface réfléchissante! On a une agence de recrutement à côté... Très amusant. Sauf la fois où il y en a un qui a décidé de satisfaire un besoin urgent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est DEGUEULASSE !!! Encore plus que d'essayer d'extraire un point noir récalcitrant !

      Supprimer