14 sept. 2012

Non mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?


Non mais t'as cru qu'la vie c'était un kiwi toi, ma parole ! La vie c'est pas forcément un kiwi mais parfois, on pourrait croire que oui. Pour ceux qui radinent leurs côtes pour la première fois, welcome, et  va jeter un coup d'oeil sur la page A propos si tu sais pas de quoi qu'il retourne.
J'en profite pour faire un aparté... Est-ce qu'il y a des choses que tu penses que je devrais ajouter dans cette page "A propos" ? Des choses que tu aurais aimé savoir mais que tu n'as pas trouvées.... En fonction de la nature de ces choses, je f'rais p'têt' une mise à jour ;-)

On y va ?

Cette semaine, la vie ça été un big kiwi quand je suis finalement allée chez le coiffeur. Résultat des courses : coupée juste au niveau de la nuque, avec une frange et un super brushing trop beau tout lisse. Je ressemble à un playmobil et j'adore ça. Ok, le lendemain j'étais toute rebiquée mais je suis contente parce que j'ai retrouvé ma couleur toute pleine de blonditude. Super contente !

La vie, c'est un kiwi quand malgré quelques moments frisquets le matin (voire super glagla), on a quand même de belles belles journées ensoleillées. Même si j'ai super envie de remettre mes bottes pour me sentir à nouveau une bombasse, je dois avouer que le côté été indien, ça me va bien. On ira.... où tu voudras quand tu voudras...

Tiens, à propos de loucher (!), la vie c'est un super kiwi quand je suis allée chez l'ophtalmo et qu'il a été très très gentil avec moi. Bientôt je raconte...

La vie, c'est un kiwi ému et fier quand Crapaud-poilu m'a raconté un truc qui s'était passé à l'école. Il faut que j'arrête de dire "à l'école" maintenant qu'il est au lycée. Au lycée donc. Une nouvelle élève est arrivée, handicapée. Il ne sais pas trop ce qu'elle a mais "elle marche bizarre" m'explique-t-il en mimant la démarche avec les genoux en dedans et en boitant. Puis, plein d'émotion dans la voix, il me raconte comment des garçons se sont beaucoup moqués d'elle dans la cour et à quel point il a trouvé ça injuste. "C'est dégueulasse, Maman, ils sont vraiment cons". J'ai senti aussi toute l'impuissance dans sa voix... Impuissance de celui qui est indigné mais qui n'ose pas se révolter par peur du nombre d'adversaires et du regard des autres. J'ai essayé de lui expliquer qu'il pourrait peut-être lui parler un jour, dans un autre contexte... C'est dur. Je ne peux pas reprocher à mon gamin de ne pas être Superman justicier, lui qui a toujours eu tant de mal à se faire accepter. Mais j'ai été heureuse de constater qu'il était "dans le camp des gentils" et émue que cette situation le révolte.

La vie, c'est un kiwi pétrifié et en colère à l'écoute de cette nouvelle pitoyable. Une prof dans un collège qui se fait torgnoler par une mère d'élève pour un mot dans le carnet de correspondance qui l'avait défrisée. Mais sans déconner ?! Bientôt, pour passer le concours de Professeur des écoles, il va falloir imposer un brevet d'auto-défense, comme le brevet de secourisme. Avec stage de mise à niveau tous les ans avec comme intervenant Jean-Claude Vandamme ou Teddy Riner (miam). Ou alors, une coopération utile "Castagne contre Conjugaison" où des jeunes en difficulté scolaire apprendraient aux professeurs comment se défendre, en échange d'un cours de français ou de math. Ok, je plaisante mais je suis atterrée. D'autant plus que même si la prof s'était défendue et lui avait collé une droite à la mère en furie, c'est elle qui au bout du compte aurait été emmerdée, j'en suis sûre. Pas kiwi du tout du tout.

La vie, c'est un kiwi quand notre vidéo sur YouTube a dépassé les 1000 vues, en partie grâce à toi. Merci à toutes celles qui croient m'avoir reconnue dans la baignoire. J'vous kiffe. C'est pas moi, mais rien qu'à l'idée que vous ayez pu croire que c'était moi, j'vous kiffe.

La vie, c'est un kiwi do Brasil quand la semaine prochaine, je vais jouer trois soirs de suite sur le Vieux Port à l'occasion du 40ème anniversaire du Grand Pavois. Donc, pour les locales (qui se reconnaîtront), voici un mini-programme. Les autres, tu peux sauter le paragraphe...
mercredi 19/9 : 19h00 à 20h30 - quartier Gabut, rue St Nicolas
jeudi 20/9 : 19h00 à 20h30 - quartier Tour de la Chaîne, Cours des Dames, rue St Jean du Pérot
vendredi 21/9 : 19h00 à 21h00 - Vieille ville (Hôtel de ville, rue des Merciers, rue St Yon, rue du Temple)
dimanche 23/9 : 12h00 à 13h30 - Dans l'enceinte du Grand Pavois aux Minimes.

La vie, c'est un kiwi rougissant quand hier, j'ai reçu tout plein de gentils compliments sur ma tenue et des fois, ça fait hyper plaisir. Un top rouge et petits pois blancs acheté à la merveilleuse Stéphanie Zwicky il y a un an ou deux (qui me fait un décolleté grrraou), une jupe en jean offerte par la belle Domi, mes sandales argentées à noeuds-noeuds (je t'ai déjà dit qu'elles étaient mes préférées). Et voilà, plein de gentillesses. C'est kiwi moi je dis.

La vie, c'est un kiwi étonné quand j'ai entendu aux infos ce matin que c'est l'anniversaire de Morten Harket et qu'il a 53 ans. Tu sais qui c'est ? C'est le chanteur de A-Ha. J'avais complètement oublié son nom et je dois dire que je n'avais même pas imaginé qu'il puisse vieillir... Les stars de notre adolescence restent éternelles.

Un p'tit coup pour le fun (avec ce vidéo clip qui m'avait tellement épatée lorsque je l'avais découvert). Bon, aujourd'hui quand je regarde les brushings des membres du groupe, je dois dire que je kiffe un peu moins. Mais Morten, il était plutôt mignon, non ?



Allez, des bises.

29 commentaires:

  1. leyleydu9514/9/12

    J'écoute la radio au bureau et tu sais quelle chanson est en train de passer au moment ou je lis ton post ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais comme j'ai ramé pour que le programmateur la passe juste à ce moment là !

      Supprimer
  2. Aaaaah Morten (j'avais complètement oublié son nom... en fait je ne suis même pas sure de l'avoir su quand j'étais jeune...) L'autre jour j'ai vu Luke Perry dans une série, mais une série de "maintenant"... Raaah l'était tout vieux et tout maigre, quelle horreur !

    Totalement d'accord avec toi sur cette prof, non mais on va où là ? Et même si c'était la pire vache du monde (j'en sais rien, si ça se trouve elle est sympa) ben ça serait quand même pas une raison pour lui taper dessus, non mais elle espère apprendre quoi à son gamin ? (sans doute rien, faut pas avoir grand chose dans le crâne pour faire ce genre de choses de totue façon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun prof, le plus crétin soit-il ne mérite de se faire taper dessus. Je suis d'accord avec toi, le gosse il part pas avec toutes les chances... malheureusement.

      Supprimer
  3. Bon week-end et merci pour cette semaine...
    Je viens de découvrir ce clip, la chanson je connaissais, je suis soufflée par la modernité des images... super !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En dehors du brushing et du manteau super épaulé, ça n'a pas trop vieilli, c'est vrai ;-)

      Supprimer
  4. Lallalyluulu14/9/12

    T'as raison pour les profs...mais où va le monde ?
    C'est pas étonnant qu'il ait pénurie d'prof... qui aime se faire tabasser ?
    Mon kiwi à moi arrive demain : restaurant à La Chapelle avec toute la grande famille...17 personnes, ça va faire mal..
    Gros kiwi à toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ton déjeuner s'est bien déroulé... Des bises :-)

      Supprimer
  5. oh oui miam miam Teddy Riner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la taille de la bête, on peut partager... ;-)

      Supprimer
  6. Si des fois l'educ nat' nous offre Teddy pour prendre des cours; si les cours durent jusqu'à ce qu'on sache se défendre, je sens que vais mettre un temps infini à comprendre et à faire 'zactement ce qu'il faut pour être une parfaite self-defense prof!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens qu'il y aura plein de monde sur la liste d'attente...

      Supprimer
  7. Chris14/9/12

    J'ai été copine en primaire avec une fillette handicapée (prothèse à un bras) dont la plupart des enfants se moquaient, je ne comprenais pas ces moqueries. C'était il y a bien bien bien longtemps (fin années 60 début années 70) et je me rappelle encore de son prénom : Violette. C'était un superbe kiwi de la connaître, de même l'amour infini que j'ai pour une trisomique qui m'a donnée sa confiance totale le jour où, adolescente, je l'ai défendue des moqueries et méchancetés des petits voisins.
    Atterrée également avec cette histoire de mère qui tabasse une prof. Je ne comprends pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas s'il ira jusqu'à devenir son ami. En tout cas, dans sa tête aujourd'hui, c'est déjà plutôt bienveillant. Ça, c'est important.

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé ton article, il est doux et rafraichissant.
    Pour rebondir sur la réaction de ton fils face à cette fille 'handicapée' au lycée. J'ai été cette fille au collège et au lycée (et encore aujourd'hui, bien sûr...) et j'ai énormément souffert du regard et des moqueries des gens à l'époque. Ton fils a une belle (et intelligente) réaction. C'est une preuve de maturité. Tu as bien fait de lui conseiller d'essayer d'aller lui parler. Petit geste mais grand réconfort ;)
    Bon vendredi à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime que tu passes ici, je te croise sur Hellocoton !
      J'espère qu'il osera le faire... La suite bientôt ;-)

      Supprimer
  9. J'adore tes kiwis et bravo à crapaud poilu, parce-que vois tu, ma gosse à moi, m'a dit hier qu'elle avait pas mis ses appareils auditifs, parce qu'elle avait eu peur qu'on les voit (because queue de cheval) qu'on se moque d'elle et ça me fait beaucoup de peine en fait. D'ailleurs, si on pouvait me donner des exemples de réponses toutes faites, pour répondre à ce genre de bêtise humaine, ça nous ferait drôlement du bien à toutes les deux (j'envisage bien de l'armer d'une poele à frire pour faire des retours, mais c'est pas très kiwi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est triste... Je ne sais pas comment procéder pour répondre. Moucher sévèrement mais est-ce que ce n'est pas s'isoler encore plus ?
      Essayer de trouver une pirouette en plaisantant ? Pas facile quand on est petit...
      Pourquoi pas faire croire aux autres que grâce à ses appareils, elle peut tout entendre, y compris ceux qui pètent en classe ou qui discutent dans le dos de la maîtresse ? ;-)

      Supprimer
  10. Il est génial ce clip, on ne s'en lasse pas !!
    J'ai aussi du mal à comprendre les parents d'aujourd'hui. J'ai toujours voulu être prof mais la dure loi de l'école a eu raison de ma vocation. J'ai raté le concours l'année où une prof a été poignardée par un élève redoublant, je crois que ça a été le déclic. Je suis trop sensible pour bosser dans un climat pareil.
    Pour l'handicap à l'école, c'est vraiment bien que ton fils s'insurge, même si ce n'est qu'à la maison. Je me souviens qu'en primaire, nous avions un élève atteint du cancer dans la classe, il était chauve à cause de la chimio et nous l'évitions tous de peur d'attraper sa maladie. Il aurait pourtant été si simple de nous réunir et de nous expliquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'explication est sans doute la clé. Mais l'adolescence verrouille la porte à double tour...

      Supprimer
  11. NOUGATINE14/9/12

    Les mômes, surtout en groupe, ont peur de la différence. Et ton fils n'aurait pas pu intervenir, c'est trop cruel les gosses en bande. Il est sensible, tant mieux s'il n'est pas mouton avec les autres. S'il t'en a parlé, c'est qu'il était choqué.
    Je ne te dis pas ce que mon neveu a souffert avec son bec de lièvre.
    Quant au professeur molesté, rien à dire. C'est purement honteux. Quand je pense que j'ai systématiquement doublé ses punitions (essentiellement bavardage) "tatie, tu es TOUJOURS du côté des professeurs, tu veux pas m'écouter". Ben non. J'écoute pas les prétextes à la noix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais jamais imaginé que prof ou instit devienne un métier à risques. Comment les gens peuvent-ils être crétins à ce point ?
      Si les profs et les instits ne sont pas là pour enseigner aux enfants, qui le fera ?...
      Je suis profondément choquée.

      Supprimer
  12. Pas kiwi du tout en effet l'agression de l’enseignante, mais ta proposition par contre est super kiwi!
    Et ton fils est au top, belle mentalité. Heureusement qu'il y en a encore avec la tête bien faite.
    Cool pour le coiffeur, qu'est-ce qu'il en dit Chouchou?
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouchou n'a rien dit, comme d'hab'.
      Crapaud-poilu a dit qu'il adorait, que je ressemblais à Maminou (ma mère). Raison pour laquelle je suppose que Chouchou n'a rien dit.

      Supprimer
    2. désolée, j'ai pas réussi à ne pas éclater de rire! De toute façon, qu'est ce qu'ils y connaissent en coiffure les mecs, hein? (ça va, je m'en sors bien là???)

      Supprimer
  13. lilou1714/9/12

    Hey ! Je me suis reconnue ! (locale de l'étape)
    Merci pour les précisions.

    RépondreSupprimer
  14. Ton crapaud poilu est vraiment un chouette mec ! Bravo !
    Sinon, ben je suis prête pour les cours de self défense.... nan, sérieux, c'est de pire en pire.... ;o( J'ai entendu l'interview de cette prof, elle m'a vachement émue... surtout quand elle dit, que non elle ne quittera pas ce job, elle y croit encore, malgré tout.... Chapeau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vocation est quelque chose que j'admire au plus haut point... Bravo à tous pour votre investissement.

      Supprimer