21 août 2012

J'ai pas trouvé la route


Une des choses que je préfère dans l'été, c'est de pouvoir être à poil. Cela fût l'une de mes toutes premières illustrations, parmi mes tout premiers billets l'an dernier...  Quand je suis seule à la maison, en tout cas quand Crapaud-poilu n'est pas là, j'adore me balader juste en culotte, être nue dans le jardin et me baigner à poil.
(Si avec une intro pareille, je ramène pas du lecteur, je rends mon clavier.)

Malgré tout, je n'ai jamais été dans un lieu public où on se met tout nu, bien que cela me fasse super envie. Alors quand nous avons décidé avec Chouchou d'aller passer trois jours "ailleurs", le fait de choisir un endroit où le naturisme est assez fréquent n'était pas tout à fait le hasard... (va voir hier si tu veux). J'avais même poussé la prévoyance à chercher sur Internet les plages autorisées pour le nudisme, afin de ne pas me mettre à poil dans le premier endroit venu. Ainsi donc, armée de mon papier, d'un sac de plage AVEC MAILLOT quand même on sait jamais, nous voilà partis en voiture sous une chaleur de plomb.

Le problème est que pour des raisons évidentes de discrétion, figure-toi qu'il n'y a pas de panneaux indicateurs "plage nudiste" à tous les ronds-points. Laisse-moi te dire que c'est nul. La seule indication que j'avais était en gros la commune, le nom de la plage et une indication qui stipulait "face au centre Euronat". Euronat, l'un des plus grands centres naturistes d'Europe, avec thalasso et tout le toutim. J'aurais bien aimé y aller mais je crois que je ne suis pas tout à fait prête pour le full-time. La plage, pour commencer, je trouvais ça bien. Sauf que si tu veux "face au centre Euronat", ça veut dire que on ne sait pas comment y accéder, vu que toute la propriété est entourée de clôtures infranchissables. A un moment, à force de longer la clôture, on arrive face à des dunes. On longe la route, plusieurs voitures sont garées mais on ne voit pas si derrière les dunes, c'est bien l'endroit recherché (en gros : ils sont nus ou pas ?)

En réalité, il faudrait qu'on se gare et qu'on aille voir. Oui, mais il fait environ 38° à l'ombre et là nous sommes en plein cagnard, et il faut chevaucher un gros paquet de dunes ce qui pour deux sportifs comme nous revient à faire une portion du GR20 à midi pile. Et si au bout du compte tout le monde porte un maillot, on sera déçu, il faudra faire le chemin inverse, on crèvera de chaud et on va s'engueuler. Je tente bien une médiation proposant qu'il attende et que j'aille voir seule. Refus.
Chouchou préfère contourner le centre par l'autre bord, se disant qu'on a peut-être loupé un truc. On arrive dans un cul de sac, on se gare sur un parking bondé et on débouche sur une grande plage avec que des gens en maillot. Il tire la tronche, ça ne lui plait pas. On se barre. Ça fait au moins 35 minutes qu'on tourne en bagnole, autant te dire que j'avais imaginé autre chose comme après-midi. 

Je lui suggère qu'on aille carrément à l'accueil d'Euronat et qu'on demande par où on accède à la plage, en leur fourrant mon papier sous le nez. Il ne veut pas. En même temps, c'est lui qui conduit, je ne vais pas non plus me jeter de la bagnole en marche. Je suis HYPER déçue.

Finalement, nous irons à la plage de Soulac, près de l'hôtel. On descendra une dune gigantesque et on posera nos serviettes sur une plage magnifique mais "textile". Je suis vexée et énervée du manque de cran de Chouchou alors je suis partie marcher. J'ai fait au moins 1.5 km dans chaque sens, les pieds dans l'eau. Ça m'a fait du bien. Je ne suis pas trop baignée pour cause de drapeau jaune et je peux te dire que le drapeau jaune dans le Médoc, c'est pas juste pour faire tendance summer 2012, c'est vraiment dangereux. Genre tu as de l'eau à mi-mollets et tout à coup, la vague qui arrive te trempe jusqu'aux seins. Froide, l'eau.

Je me suis ensuite posée sur ma serviette, avec mon bouquin, c'était bon. A un moment, Chouchou a dit "on rentre ?". Ok. Nous n'avions pas de montre, il était finalement 20h. C'était chouette, même si ce n'était pas exactement ce que j'avais imaginé.

Putain, heureusement que j'avais trouvé un maillot, tu crois pas ?

20 commentaires:

  1. Pareil, le bonheur de vivre/dormir nue (par contre j'ai jamais tenté la plage, je fais ça uniquement chez moi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez soi, on fait ce qu'on veut, et c'est ça qu'est cool...

      Supprimer
  2. Si tu veux venir chez moi feignasser sur la terrasse et te baigner en costume d'Eve, c'est OK ! moi aussi je le fais souvent - Par contre, pas encore prête pour me mettre à poil devant chouchou...(je suis une de tes collègue...devine qui !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... ouh la, ça va pas être facile de deviner. Un indice ? ;-)

      Supprimer
    2. Fournisseuse de blondes très paresseuses !

      Supprimer
    3. Tu te caches, coquine... ;-)

      Supprimer
  3. Chris21/8/12

    Tout pareil j'aime me balader juste en culotte, flemmarder à poil sur mon transat et pour avoir goûté à la plage nudiste je m'en referais une bien volontiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben faut chercher les panneaux et c'est pas facile, crois-moi !

      Supprimer
  4. Moi je dis Chouchou il a pas été cool sur ce coup-là :(

    RépondreSupprimer
  5. Je suis déçue pour toi... :-(

    RépondreSupprimer
  6. Moi je n'arrive pas à imaginer être nue devant d'autres gens que mon copain, je suiis trop pudique... Mais toute seule à la maison, c'est la fête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça qu'est bien, quand on est chez soi, on fait que ce qu'on veut...

      Supprimer
  7. NOUGATINE21/8/12

    Alors, nue devant des étrangers, c'est pire je crois que de parler en public. Torture dans les deux cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi, finalement, parler en public ça ne me gêne pas trop. Peut-être que les deux sont liés si ça se trouve... C'est aussi une forme de mise à nu.

      Supprimer
  8. C'est la tante de mon copain qui est la directrice d'Euronat.

    C'est dingue comme les gens aiment être nu ! (j'avoue moi aussi lol) mais en public je n'oserai pas :/

    J'ai jamais voulu tester Euronat malgré que sa tante nous y invite tous les étés, mais j'espère trouver le courage un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est incroyable ça ! Tu lui demanderas, à l'occasion par où on accède à la plage ? ;-)

      Supprimer
  9. t'as trooooooooop raison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment que j'ai raison !
      A propos de quoi ?

      Supprimer