20 juin 2012

Rêves érotiques

Il est là, il me regarde, nous savons tous les deux que la seule chose à faire, la seule chose qui pourra nous satisfaire, c'est de pouvoir nous toucher, nous rapprocher. Sa main passe sur ma nuque, descend dans mon dos, il m'attire contre lui et c'est comme si maintenant, rien d'autre n'existait puisque je suis avec lui. Il... Bonjour, vous êtes sur France Inter, il est 6h30, voici le journal de Mickaël Thébault.

C'est fini. Tout s'évanouit. Pffff....

Je voudrais te faire part, en toute discrétion et juste entre toi et moi, de quelque chose de délicat qu'on ne confierait qu'à sa meilleure meilleure amie, et encore, après avoir fait croix de bois, croix de fer, si tu le répètes, mange ta grand-mère. Je sais que je peux compter sur ton entière discrétion, tu es une tombe.

Depuis quelques semaines, je fais des rêves plus ou moins érotiques. Disons plutôt plus que moins. Et pas du tout avec Chouchou. Ce qui fait que le matin quand je me réveille, j'oscille entre délice et culpabilité. Parfois, j'aimerais encore pouvoir dormir pour que ça continue, parfois, je me dis qu'il est temps que ça s'arrête parce que vraiment, ça part en sucettes. Si je peux m'exprimer ainsi.

La question qui te tarabuste, je n'en doute pas, c'est "quoi" et "avec qui" ?
Pour le quoi, disons que je ne vais trop entrer dans les détails parce déjà que les requêtes Google qui aboutissent ici sont majoritairement celles qui contiennent "cul", "blonde, "seins", "mariée", "poils", "chatte", "slut" et toutes les combinaisons qu'on peut faire avec, alors si je rajoute "cunnilingus", "fellation", "gorges profondes" et "étreintes furtives", ça va pas s'améliorer.

Ça n'est pas nécessairement très érotique, parfois juste l'effleurement d'une main, signe d'un consentement, d'une connivence recherchée, secrète, espérée. Parfois une étreinte, enlacée complètement par des bras aimants, conclusion de quelque chose d'attendu, comme une évidence. Parfois un baiser furtif, parfois un baiser langoureux, interminable. Parfois du sexe, du vrai, du qui fait grimper au plafond. 

Pour le qui... Il est bien évident que je ne donnerai aucun nom, prénom, ni même l'initiale de l'animal de compagnie. Simplement ce sont des personnes inconnues ou non, proches ou moins proches, connaissances récentes ou ressurgies du passé,  parfois célèbres (rarement). Filles ou garçons.

Mon gros problème n'est pas de faire ces rêves, mon problème est la culpabilité qui me serre la gorge au réveil, avec la colonie de questions que ça engendre surtout quand il s'agit de quelqu'un de mon entourage  proche, pro ou perso : est-ce que ça veut dire que dans mon inconscient, je suis séduite par cette personne ? Est-ce qu'il y a un message  là-dedans ? Est-ce que ça signifie que je ne suis pas heureuse dans ma vie ? Est-ce que je suis juste une grosse nymphomane refoulée qui voudrait sauter sur tout ce qui bouge, mais qui n'ose pas ? 

Parfois, le rêve est si présent, si intense, que lorsque je croise la personne par la suite, je suis certaine qu'il m'est arrivé de rougir et de ne plus le (la) voir de la même façon, de se demander si lui ou elle avait déjà rêvé de moi de la sorte. C'est ridicule.

Les rêves, ce n'est pas de l'adultère n'est-ce pas ?           Si ?                Nooooon. 
Quand on rêve qu'on embrasse quelqu'un qui n'est pas sa moitié, c'est pas comme si on l'avait fait en vrai ?
Si ?                              Nooooon.

Dans le fantasme, ce qui est plus dangereux, c'est quand il se réalise, tant que ça reste confiné dans mon esprit, je peux en jouir en toute liberté, tu ne crois pas ? Voilà, j'ai rajouté "jouir", je vais bientôt être classée X.

Ça va ? Je sais pas toi, mais moi, j'ai un peu chaud là...

***

Si tu as besoin de soulager ta conscience en toute confidentialité, rien ne t'empêche de commenter en "Anonyme"... et puis tu mets ton prénom à la fin, sinon, je ne saurai pas qui tu es ;-)

32 commentaires:

  1. Je connais ce phénomène, et comme je suis ici chez toi et qu'il ne le lira pas, j'avoue que je ne sais généralement pas avec qui je me mélange dans ces rêves. Là, j'ose croire qu'une poussée hormonale s'est immiscée dans mon cervelet et qui tire la sonnette d'alarme du genre : ce serait bien que tu te colles à l'homme et que t'agites tout tes appendices, c'est visiblement le bon moment. Effectivement c'est le toujours le bon moment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois que c'est ça ? Un genre de système d'alarme chargé de réveiller la libido ? Mouais, peut-être. Moi, ça m'épuise plutôt, mais des fois, c'est vrai que je me réveille avec une sensation d'inachevé... qu'il faudrait achever !

      Supprimer
  2. Ca m'arrive... Au depart, meme culpabilite. Et puis, finalement, j'ai fini par me dire qu'on ne maitrise pas ses reves. Donc, maintenant, je profite et c'est tout. Et il arrive que pour le coup, Cher&Tendre en profite aussi quand je me reveille ^^
    Apres, certes, il m'arrive de me sentir un peu "bizarre" quand je me retrouve face a face avec l'une des personnes qui s'est invitee dans mes reves. Et puis, juste apres, je me sens tres heureuse de savoir que personne ne peut lire les pensees de ses petits camarades... Fiouh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement comme tu dis que les gens ne peuvent lire dans les pensées, ce serait un beau bordel, ou une vaste partouze, on sait pas trop !

      Supprimer
  3. Anonyme20/6/12

    Ca m'arrive aussi. J'adore. Et pas de culpabilité. C'est pas moi c'est mon inconscient !!! ;-) Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, c'est pas toi consciemment, c'est ça qu'est bon finalement.

      Supprimer
  4. celine r20/6/12

    L'une des conditions du bonheur amoureux, c'est de ne pas savoir ce que fait l'autre...
    Le droit au jardin secret est indispensable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis 1000 fois d'accord avec toi : si tu ne sais pas, tu n'es pas malheureux. Le secret, ça a du bon.

      Supprimer
  5. Anonyme20/6/12

    Comme je te comprends ! Ça m'arrive aussi (un peu trop souvent, même), parfois juste avec des corps (la tête n'a pas d'importance, c'est uniquement charnel), parfois avec des gens dont je n'ai pourtant pas envie dans la vie, parfois avec des gens dont j'ai envie mais que j'aimerais oublier... Bref ! Je suis d'accord avec Cécile : C'est pas moi, M'sieur ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai aussi que parfois, la personne n'est pas bien identifiée, c'est plus une sensation, une partie du corps, une situation, mais j'ai souvent l'impression que l'intensité est bien plus forte... Pas dans le plaisir charnel, mais dans les sentiments instantanés.

      Supprimer
  6. Mon prof de philo nous parlait de l'inconscient. Il nous a décrit un rêve érotique comme le tien sauf qu'il faisait l'amour. Et nous a dit que peut être ne fallait-il pas attirer notre attention sur la personne avec qui on fait des choses en rêve mais plutôt sur la valise à coté dut lit que tu vois dans ton rêve. Si c'est confus c'est parce que la philo ça fait déjà un ptit bout de temps. Mais en gros, déculpabilise-toi, moi aussi je fais des rêves comme ça depuis une semaine et ça ne veut pas dire que je veux tromper mon homme. Les rêves érotiques sont des fantasmes... que ton toi conscient aimerait avoir avec ton homme. Fantasmes osés ou pas, en tout cas c'est un manque que tu cherches à combler inconsciemment en rêvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le coup d'examiner la situation "annexe" plutôt que la scène de premier plan. Le seul problème, c'est que j'ai du mal à faire rewind. Le DVD des rêves, il est pas encore dispo ;-)

      Supprimer
  7. Détail "amusant", quand mon partenaire de rêve érotique est quelqu'un de désirable (voire de désiré) : c'est nul ! Quand le type est moche et pas désiré du tout en vrai : c'est le pied !

    Ce que mon cerveau me fait faire avec des individus sans visage est pas mal aussi !

    Voilà docteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le beau et le moins désiré, c'est vrai des fois que c'est plus hot avec celui qui n'est pas une évidence...
      Pour les individus pas identifiés aussi, c'est encore plus dérangeant je crois.
      Pffff, c'est pas facile ;-)

      Supprimer
  8. NOUGATINE20/6/12

    Boudu, que c'est bon, un rêve érotique jusqu'au bout... Après tu te retournes sur ton oreiller en faisant mioum mioum. Je pense que notre cerveau a de temps en temps envie de se payer une bonne tranche de plaisir. Et profite de notre sommeil pour rigoler. Pas de culpabilité, quelques soient les partenaires, ou pas de partenaires (ça arrive), jouir est personnel.
    Et puis, ton inconscient fait ce qu'il veut, non ? T'es pas responsable.
    Je préfèrerais débrancher l'ordinateur que de montrer ta photo à mon cher et tendre. Tu es son rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton explication. La jouissance est personnelle et après tout, je n'ai de comptes à rendre à personne, surtout quand personne ne le sait ;-)

      Merci pour le gentil compliment détourné, je ne voudrais pas être responsable d'une dispute chez Monsieur et Madame Nougatine...

      Supprimer
  9. oui ben je crois qu'on est toutes passées par là hein ! lol ça m'arrive aussi et je culpabilise aussi car je ne suis pas une personne infidèle et on a forcément cette impression de tromper malgré nous, c'est notre bonne conscience qui parle. Je pense que l'interdit à toujours suscité de l'excitation et c'est pour cela que notre cerveau doit s'amuser un ptit peu... il se fait plaisir que veux tu lol mais il faut que ça reste un fantasme sinon ce ne serait plus aussi intéressant sans doute. Je me suis demandé aussi parfois ce que certaines personnes que je connaissais pouvaient bien faire dans ce genre de rêve n'ayant aucun attirance pour eux... mais bon.. ça me dégoutait même quelque fois...
    ce qui m'inquiète le plus en fait c'est de savoir si mon homme en fait aussi et avec qui ... mon côté jalouse... la peur de ne plus l'attirer...
    bises ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, je n'ai aucune envie de savoir s'il rêve aussi et à qui, et avec qui. L'histoire du jardin secret de céline au-dessus me va bien. Plus je lis vos commentaires et plus je crois que la culpabilité n'a rien à faire là-dedans !
      Quant à réaliser ses fantasmes.... c'est une autre question.

      Supprimer
  10. lilou1720/6/12

    Hey ! Nout'Blonde, tu seras à la fête de la musique avec ton groupe demain ?
    Ouais, je sais, rien à voir avec le sujet du jour, chuis fusillée ou pardonnée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiiiiiiiii of course, on va mettre le feu !

      On démarre à 20h30 au Gabut, puis on déambule vers la rue St Nicolas, et le quai valin... en principe ;-)

      J'espère qu'il ne va pas pleuvoir !

      Supprimer
    2. lilou1721/6/12

      Voui !

      Supprimer
  11. Bh!!! non tout le monde à ce genre de rêve rassure toi jolie blonde!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout le monde, c'est rassurant !

      Supprimer
  12. leyleydu9520/6/12

    Superbe décolleté !
    D'accord avec Lunaria et la grande blonde concernant les rêves érotiques ! Autant qu'ils te servent à mettre du piquant dans ta réalité !
    Et puis, un homme comme Chouchou qui fabrique du chorizo et du boudin de ses propres mains doit forcément être un homme qui apprécie les bonnes choses de la vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, côté bonnes choses je suis pas trop mal lotie. Ce qui n'empêche pas les fantasmes, qui ne proviennent dont pas d'un manque ;-)

      Supprimer
  13. anne-laure20/6/12

    eh sexy blondie!what a foto!

    c'est marrant car j'ai fait un reve de cette sorte la nuit derniere....mais comme tu dis pas erotique mais tu sens la tension nerveuse....je reve beaucoup beaucoup,toutes les nuits,de tout et n'importe quoi.Pour moi,les reves ont 2 fonctions: c'est d'abord un enorme exutoire!!je fais plein de choses ds mes reves que je ne ferais jamais ds la vie réelle.ca permet d'évacuer vachement.et puis 2eme fonction....qui en fait la 1ere,c'est à dire que c'est le reve tout simplement.le reve d'etre avec vraiment la personne dont je reve ou rever d'accomplir tel ou tel truc.

    qd je pense qu'il y a des gens qui ne revent jamais!franchement je les trouve hyper chanceux(meme si les hot dreams,c'est pas dégueu :))car moi ca m'épuise.

    Quoi qu'il en soit,y a pas mort d'homme :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les rêves sans queue ni tête (expression tout à fait d'actualité ;-), comme ceux qu'on fait à la pleine lune, c'est fatiguant. Je crois que je préfère encore les rêves cochons à ceux qui sont vraiment surréalistes...

      Supprimer
  14. Anonyme20/6/12

    merci, j'adooooooooooooooore et je me reconnais bien là ...
    petit-gros souci = délier le virtuel du réel ...
    mais que c'est bon !
    Béanonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essayer surtout de ne pas confondre virtuel et réel, le lendemain à la machine à café... Sinon, oups ! ;-)

      Supprimer
  15. Anonyme21/6/12

    depuis plusieurs mois, les quelques rêves érotiques que je fais finissent toujours par un orgasme. un vrai. qui me réveille. c'est sympa mais assez perturbant, surtout que je ne me rappelle avec qui je passe un si bon moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes que ça doit être sympa !
      Et après tout, finalement, des fois vaut mieux pas savoir... Si ça se trouve, il serait moins bon ;-)

      Supprimer