7 juin 2012

La perfidie de la cacahuète

Les aliments sont perfides. Nous pensons, à tort, que certains sont nos amis, pour des histoire des vitamines, d'oligoéléments, de fibres ou autres balivernes. La vérité, c'est que les aliments sont aussi là pour nous gâcher l'existence. Tu ne me crois pas ? Attends, viens voir...
Dans la catégorie des aliments perfides, nous pouvons trouver (je vais faire un liste à puces, je suis pas tout à fait désintoxiquée. Après le week-end, ça ira mieux) :
  • la graine de pavot, qui se coince entre la canine et l'incisive, juste dans le pli de la gencive. Ses cousines "petit bout de laitue" et "morceau de persil" ne sont pas mal non plus.
  • la spaghetti bolognaise qui, avec un petit "plitch" de fin de bouchée, te redécore le tee-shirt en moins de deux
  • la moule marinière qui a décidé de ne pas s'ouvrir à la cuisson. Tu essayes de glisser une lame de couteau pour tenter de l'ouvrir quand même (qui c'est l'chef ici ?). Elle résiste. Soudain, elle cède et soit tu te transperces la main car le couteau a ripé, soit le jus gicle et ton cou sent la moule pour le reste du repas.
  • la langoustine dont certaines parties de la coquille, de la tête, ou des pattes, j'en sais rien, se fichent sous ton ongle en décollant la peau. Après, le jus de citron, ça pique.
  • le citron justement, que tu décides de presser pour faire un sublime cake et qui te saute dans l'oeil. Pupille brillante assurée ("qu'est-ce que t'as, tu pleures ?")
  • l'oignon nouveau : sous ses airs de pas y toucher, sa divine couleur verte qui se dégrade magnifiquement vers le blanc, sa peau fine et ses grandes tiges, il est superbe. L'odeur de ton haleine aussi, après en avoir juste dégusté trois rondelles dans la Salade fraîcheur du jour. Même après brossage des dents. Même le lendemain matin. Même le Freedent menthe glaciale n'aura pas sa peau. Perfide et tenace.
  • le Freedent menthe glaciale qui au bout de 30 secondes te déclenche une crise d'éternuement.
  • l'oignon pas nouveau : larmes, sanglots, nez qui coule, quand tu commences à l'éplucher. C'est un sadique de la première heure. A croire qu'il se défend quand on veut le déshabiller...
  • l'asperge, qui te fait croire que tu es en train de pourrir de l'intérieur quand tu sens l'odeur que ça dégage quand tu fais pipi après l'avoir mangée.
  • le jambon de pays, surtout quand il est en sandwich. Tu croques un bout de sandwich. Quand tu veux reculer ta bouche, toute la tranche vient avec. Elle pend lamentablement le long de ton menton. Tu la rattrapes comme tu peux. Tu te retrouves avec une grosse boule de jambon dans la bouche, tu manques de t'étouffer en voulant l'avaler. Tu es bleu. Ensuite, il te reste tout le déjeuner pour finir ton pain / beurre / cornichon. Génial.
  • le petit beurre : une minute pour le manger. Cinq pour essayer de faire partir discrètement, à coup de langue chercheuse, tous les bouts mous qui se sont collés contre les dernières molaires, tout au fond et qui forme une bouillie compacte. Ce n'est JAMAIS discret. En plus, ça déforme ta figure dans un rictus odieux et ridicule.
  • la mangue, qui sous ses airs de princesse exotique, te colle des fils dans les dents à la première bouchée. Fil dentaire obligatoire pour s'en débarrasser. 
  • le radis, malgré ses couleurs Hello Kitty, il peut t'emporter la langue tellement il arrache. Vicieux.

Pour ma part, je réserve la première place à la cacahuète, depuis que ma copine Emma m'a fait une révélation incroyable.

1 cacahuète = 1 concombre

Pas la couleur, patate !
Encore moins la forme, bon sang, réfléchis !

La valeur calorique.
Si.
Je te jure.
C'est pas perfide ça ? 

Tu me vois là ? Petite, mignonne, je me promène, avec quatre cents copines dans un joli ramequin en pyrex. Je suis ronde, dorée, parfois luisante, parfois j'ai mis de la BB cream pour avoir le teint bien matifié, des fois de la terre de soleil pour avoir l'air épicée. 
Je t'attire, tu me regardes et tu vas m'enfourner dans ta bouche avec toute ma famille : parents, frères et soeurs, grand-parents et même Tata Marcelle si ça se trouve. 

Sauf que, toute seule, je vaux la même chose qu'un seul concombre. Donc, si tu voulais respecter la même valeur calorique, il faudrait que tu t'enfiles, en une seule bouchée, environ 2 kilos et demi de concombre. En rondelles, sinon tu peux passer pour une drôle de fille. Enfin, c'est toi qui vois.

Depuis qu'Emma m'a dit ça, je ne mange plus les cacahuètes qu'une par une et mon budget concombre a explosé.

34 commentaires:

  1. DOMINIQUE7/6/12

    Etant du Sud, je te conseille aussi l'ail. Tes doigts en l'épluchant, ta cuisine en cuisant, ton haleine après.
    Je ne parle même pas de l'ail nouveau, qui en plus colle aux doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai failli le citer, mais cela aurait été une trahison parce que finalement, malgré tout ça, je l'adore.

      L'ail nouveau (qu'on appelle aillet ici, peut-être aussi ailleurs ?) avec du camembert.... Je ne te dis que ça !

      Supprimer
    2. DOMINIQUE7/6/12

      L'aillet ? Toute mon enfance et ma jeunesse ! Ici, on n'en trouve pas. Je me damnerais pour une omelette à l'aillet.
      L'ail nouveau ici, est déjà formé en gousses (c'est l'ail que l'on connaît, mais pas séché)les peaux sont épaisses et les gousses elles-mêmes sont pleines d'eau et tendres. Délicieusement parfumées.

      Supprimer
    3. NOUGATINE7/6/12

      Ou des pommes de terre nouvelles sautées à l'aillet. Je bave rien que d'y penser.

      Supprimer
    4. ail/camembert ! non, t'abuses ! ;o)

      Supprimer
    5. Omelette = délicieux
      Patates sautées = aussi

      Et Nathaly, tu devrais essayer avec le camembert, c'est un délice. Par contre, toute la nuit tu regrettes. Mais tu recommences.

      Supprimer
  2. C'est pas très étonnant, le concombre c'est comme de la salade "c'est que de l'eau"... mais c'est quand même plus agréable de prendre des cacahuète à l'apéro que des concombres x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors avec une super sauce à la crème et au curry... Ce qui, du coup devient plus calorique que la cacahuète. HA HA HA.... (rire sardonique)

      Supprimer
  3. leyleydu957/6/12

    Par chez moi,on a un proverbe qui dit :"l'ail, tout en monde en mange ou personne n'en mange"...pour moi, c'est jamais...une minute de plaisir en bouche avec des pommes de terre sautées et trois jours de mauvaise haleine!
    Pour la cacahuète, je l'ignorais car je n'aime pas ça mais je pense que ça doit fonctionner avec les tuiles au paprika ou les schoko bons que j'adore !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'aimes pas la cacahuète, t'aimes pas l'ail.
      Bon.
      Mais je t'aime bien quand même ! ;-)

      Supprimer
  4. Saleté de cacahuète!! et pour les graines de pavot que j'adore je confirme note que ça calme un tant soit peu ma boulimie de gâteaux secs aux pavots!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben pas moi, c'est bien ça le problème... Ça ne me calme pas du tout.
      Pffff.

      Supprimer
  5. yep mais le concombre il est quand même drôlement moins savoureux que la cacahuète grillée...
    rahhh t'as raison satanée perfidie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ça fait des apéros tristounets le concombre... Sauf avec de la trempette !

      Supprimer
  6. je suis fan absolue de l'épinard haché à la crême, mon sourire beaucoup moins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arghhh, rien que d'imaginer le sourire vert, ça me flanque les jetons.

      Supprimer
  7. Non mais tu as grave raison ! Je n'avais jamais remarqué. Je pense qu'ils nous en veulent de les bouffer sans compassion. Il n'y a pas d'autres explications.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que je ne suis pas certaine que si tu expliques à la graine de pavot qu'elle est sympa, mignonne et que tu l'aimes bien, cela change quoi que ce soit.
      Je vais essayer, je te dirai.

      Supprimer
  8. Tu m'as déclenché un fou rire au boulot !
    Le coup du jambon de pays est juste TROP drôle quand c'est raconté par quelqu'un d'autre, nettement moins quand ça t'arrive en live ! n_n

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah bravo !
      C'est à dire que ça sent le vécu, tu vois....

      Supprimer
  9. Isabelle7/6/12

    Tu as tout juste! La graine de lin est pas mal non plus dans le genre collant, ainsi que les fragments de barre de céréales qui en ce qui me concerne adorent aller se loger dans les endroits les plus inatteignables de ma bouche... Les grimaces et les contorsions de la langue pour les déloger je te dis pas... A éviter avant les réunions en tout cas!
    Et les cacahuètes... Mes préférées sont celles enrobées de Wasabi, mode d'emploi: enfourner une bonne poignée et mastiquer vite vite pour que le sucré de la cachuète vienne calmer le piquant du Wasabi, ça me fait venir les larmes à chaque fois... Franchement je ne les échangerais pas pour des concombres, même si j'aime bien les concombres aussi (mais seulement en été).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je surkiffe les cacahuètes au wasabi et aussi les green peas, dans le même genre. Ça monte au nez, ça pique, ça pique et hop ! c'est fini !

      Je vais aller en acheter ce soir, ça fait trop longtemps que j'en n'ai pas eu ;-)

      Supprimer
  10. Et la framboise! tous les grains qui se collent dans les dents et qu'on arrive pas à faire sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vilaine, vilaine framboise.... mais si délicieuse.

      Supprimer
  11. Et en arrivant à une réunion, quand on te propose un croissant frais (ça arrive) et que tu passes le reste de la matinée à essayer de savoir si oui ou non une miette est restée collée sur tes dents de devant ?... (parce que la lanque passée sur les dents n'est pas assez équipée en terminaisons nerveuses pour la déceler !) Et que du coup tu n'oses plus prendre la parole ni même sourire...???

    Y'a vachement de perfides, quand même !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiii, dans mon travail aussi il y a des croissants aussi. Tu fais mgroumpfh, sauf que tu souris pas à la personne qui te dit bonjour. Et la miette que tu as oublié et qui fait une tâche de gras pour la journée ?!

      Supprimer
  12. Entièrement d'accord avec toi sur ce coup-là ! Perfides !
    Dans le genre encore plus perfides car on ne s'en méfie pas... le poivron et la sardine grillée... un bonheur à déguster une horreur à digérer ! trois jours à roter du poivron/sardine, trop glam ! depuis j'évite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déteste la sardine grillée. Ça pue, ça fait les doigts tous noirs, ta poubelle devient une infection. La seule chose que j'aime dans la sardine grillée, c'est le pain et le beurre qui vont avec !

      Supprimer
  13. anne-laure7/6/12

    moi je pense à tous les soit disant pipi qu'on peut trouver sur les cacahuètes pour me faire passer l'envie....bon ben du coup je me rattrape sur les chips!:)
    nan mais le coup du jambon de pays/bayonne/sec et j'en passe,je me sens moins seule d'un coup!!
    les sandwichs au thon aussi,c'est vicelard....le thon se barre de partout et tu passes ton aprem' a te demander si t'en as pas ds les dents....

    j'ai pensé à ton chouchou lundi!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire avec les sandwich au thon, c'est que malgré un demi-litre de mayonnaise, ça étouffe toujours. J'ai l'impression que je pourrais plus jamais respirer après.

      Supprimer
  14. Anonyme7/6/12

    Pour ma part je veux dénoncer les cachous Lajaunie Lajaunie hun hun. Ca peut se coller sur les dents, ça donne super soif et ça rend la langue noire.
    Mais j'ai la solution : mettre des cachous dans la bouteille d'eau : le goût, les arômes sans les inconvénients et en été une boisson rafraichissante qui change un peu de l'eau à presque zéro calorie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc Anonyme, en vl'a une super idée !! J'essaye ce week-end ;-)

      Supprimer
  15. MDR ! J'ai essuyé une larme de rire sur le jambon ... et j'ai une pensée émue pour le fil du haricot vert extra-gros de la cantine qui te fait un garrot sur la luette... je découvre ce blog avec délectation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le fil d'haricot vert !!! L'horreur, celui où tu penses que tu vas vomir sur le plateau de formica et rester à tout jamais la honte de l'école.

      Au secours.

      Et bienvenue, sinon !

      Supprimer