18 mai 2012

Hé dis ! T'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?


Hop hop hop, c'est vendredi et le vendredi, c'est le jour du kiwi ! Alors, t'as cru qu'la vie c'était un kiwi ?


La vie c'est pas un kiwi quand j'ai croisé une affiche électorale pour les législatives, à un feu rouge. Je me dis que parfois, sans blague, y'a des conseillers en communication ou des marketeurs qui feraient mieux de changer de boulot. L'affiche, c'est une femme, peu importe de quel bord, on s'en fout. Elle sourit, sans regarder l'objectif. Le slogan est "Machine Bidule, une élue qui vous ressemble". Ok.
Sauf que tu verrais sa gueule !!! Pitié, mais j'espère que pas du tout, elle me ressemble. Elle est tellement moche. Je le prends un peu comme un insulte, parce que si elle me ressemble, et que ça donne ça, mais merde quoi. A quoi bon passer de précieuses minutes tous les matins à brusher, blusher, fard-à-paupièrer, si au bout du compte, je lui ressemble. Ok, elle serait le sosie d'Eva Green, je veux bien, ce serait un compliment, mais là... Non ! Pas kiwi, du tout du tout.

La vie, c'est pas un kiwi quand je sens que mon Crapaud-poilu n'est pas trop bien dans ses baskets en ce moment. Il est tout tristoune. Je ne sais pas si c'est une peine d'amour ou d'amitié, il ne veut rien dire. J'espère qu'aucune pétasse ne lui a froissé le coeur à mon bouchon. J'espère.

La vie, c'est un kiwi quand, pour le sortir de ses idées noires, je l'ai traîné hier pour une balade en campagne. Je lui ai dit "allez, viens, on va faire un petit tour, d'une demi-heure, maxi". Nous sommes partis 1 heure 30 et c'était bien. Au moins, il a pris l'air. Tristounet, mais aéré. J'ai fait une foultitude de photos, je pense peut-être créer une nouvelle page ici pour faire une expo permanente. Gros enflage de chevilles depuis que des Japonais, Brésiliens, Suédois, Américains et Britanniques kiffent mes photos sur Instagram. Des abonnés du monde entier qui me demandent de participer à des concours. Attends, je desserre la bride de mes salomés.

La vie, c'est un kiwi quand cette expression devient tellement hype, qu'il y a désormais un site Internet qui s'appelle Time Kiwi, et qui te permet de faire de jolies timeline... (merci Christophe !). Y'en a plein à qui ce truc ne va pas du tout parler, donc, je vais essayer le l'intégrer au blog pour que tu vois à quoi ça ressemble ;-)

La vie, c'est un kiwi amusé, mais bon, merde quoi, quand Crapaud-poilu, tout à fait sérieux, me demande "au fait, l'Ascension, c'est la fin de quelle guerre ?" Je suis mortifiée. Je pensais qu'il avait bien capté le coup de "l'Ascension, c'est quand il monte", mais il faut croire que non. J'envisage très sérieusement de lui faire suivre des cours de catéchisme on-line. Non, le mieux, ce serait de trouver une application pour téléphone Androïd, du type "La Bible pour les Nuls".... avec des petites icônes sympathiques.

La vie, c'est un kiwi ravi quand une de mes amies traînent les brocantes et me trouvent des fringues. Elle a sacrément le coup d'oeil parce que avec mon gabarit, c'est pas toujours évident. Et bien c'est chouette ! Des tuniques, tee-shirts, pantalons, leggins, etc... Ra-vie.

Et puis la vie, c'est pas un kiwi parce que Donna Summer est partie. La chanteuse hot par excellence... Quand petite, j'écoutais Haaaan, Love to love you, Baby, hummmm avec les petits bruits suggestifs, et j'étais un peu gênée. Aujourd'hui, un peu plus grande, j'adore !

Et celle-là aussi, parce que c'est notre lot à toutes....



Allez, des bises.

11 commentaires:

  1. j'espère que Crapaud poilu va aller mieux rapidement...
    la vie c'est un super kiwi que tes photos aient des succès sur instagram :)

    et la vie c'est un MEGA kiwi quand ma blonde paresseuse préférée me dessine un superbe gateau pour mon niversaire...

    merciiiii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un gâteau au kiwi ;-)
      Je t'embrasse ma Bichette, tu me manques.

      Supprimer
    2. aaaww... toi aussi tu me manques, beaucoup !
      plein de bisous ma belle

      Supprimer
  2. Y'a une application Androïd proposée par le Vatican ! Mais bon, c'est plus une sorte de recueil de prières d'après ce que j'ai compris...

    Crapaud-Poilu et moi ne saurons donc jamais quelle fin de guerre symbolise l'ascension (lol)...

    http://android.codes-sources.com/android.app.com-netguru-ibreviary-qmDj.aspx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais ça, les prières, c'est pas possible... Mais je te remercie pour ton aide, gentille fleurette !

      Supprimer
  3. La pauvre dame des législatives... personne n'a vu que c'était une mauvaise idée ?!
    Ha les ados qui causent pas, c'est galère ! je compatis, j'ai un peu le même modèle (féminin) ici ... et la mienne ne viendrait s'aérer en campagne pour rien au monde ! je peux éventuellement la trainer dans les boutiques ! tu m'étonnes !
    y'a des tas d'applis "religieuses" dont une où tu peux te confesser ... incroyable !
    C'est vrai que tes photos sont chouettes ! tu peux te la péter à l'aise !
    Le dc de Donna summer m'a fichu un (petit) coup même si je suis pas très disco... quelle hécatombe ... ;o(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boutiques, il se trouve que ça n'a pas trop cours par ici... ;-) Et c'est vrai qu'en tant que garçon, je suis assez épargnée de ce côté-ci.

      Merci pour le compliment des photos... ♥

      Supprimer
  4. DOMINIQUE18/5/12

    Ton Crapaud a le cafard, ou un chagrin, mais tu es là. C'est le principal.
    Colle ton fils chez les Jésuites, ou les Maristes, il sera imbattable sur la religion... foi d'une ancienne de l'Immaculée Conception.
    Et puis kiwi aussi très fort pour tes photos, car c'est vraiment mérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va mieux le chagrin aujourd'hui... Je ne saurais pas, tout de suite, ce qui s'est passé. Ou peut-être jamais.

      Merci aussi pour les photos, un nouvel onglet créé en haut à droite, pour en montrer plein ;-)

      Supprimer
  5. La tristitude de ton fils me fait penser à une vieille chanson d'Alain Souchon qui commençait par "chère les dames chères les enfants-filles" qui parlait de ses fils qui un jour se feraient probablement piétiner le coeur par des filles.

    http://www.youtube.com/watch?v=UjOgX8a2-AY

    Lui parlait de deux coeurs et quatre espadrilles dans sa maison, moi j'ai trois coeurs et six espadrilles dans la mienne, alors je demande aussi à ces filles : "allez-y mou, allez-mou, c'est qu'des bouts d'choux..."

    RépondreSupprimer
  6. Merci Valérie.

    Je lis la dernière phrase, et j'ai les larmes qui montent. C'est chiant.
    Je vais aller écouter la chanson, en tout cas merci.
    Et bon courage avec tes trois coeurs...

    RépondreSupprimer