28 mars 2012

La Grosse Blonde paresseuse et le sport...

Lundi soir, 19h moins deux. Je suis dans un gymnase, au fond de la salle et ça fait huit fois en 45 secondes que je me demande ce que je fous là. Je m’apprête à FAIRE DU SPORT. Tu as bien lu, Cher Visiteur, la Grosse Blonde Paresseuse va FAIRE DU SPORT.

Retour sur la décision la plus importante de ces six derniers mois, en dehors d'arrêter de croire que parce que je le veux très fort, mes poils arrêteront de pousser.
Il y a quinze jours, une affiche tombe littéralement devant mes pieds (elle se détache du tableau d'affichage sur le chemin de la machine à café, devant moi, je marche dessus, c'est pour dire) : cours de zumba, le lundi soir, de sept à huit, petit gymnase du Patelin-ké-près-de-ché-moué. Je saute partout. Ma cousine Marie, elle a testé la zumba cet hiver, chez elle, en Allemagne, et elle avait dit que c'était trop d'la balle. J'ai vu au moins six reportages à la télé sur le créateur colombien de ce truc à la mode, et j'ai trop kiffé. Je veux faire ça : un genre de gym que c'est de la danse façon latino, où on fait du sport sans en avoir l'impression, à la portée de tous. C'est surtout "sans en avoir l'impression" qui me botte. Parce que moi, le sport, c'est.... Comment dire ?... Pas mon truc. 
Jamais, depuis toujours. 
Je déteste ça. 

La grosse n'aime pas le sport, bien que j'ai tenté l'Aquagym avec grand plaisir il y a quelques années. La grosse aime l'aquagym, parce que son poids n'est plus qu'un souvenir, qu'elle est portée par l'eau, immergée, donc on ne voit pas (trop) ses bourrelets. Sauf que le cours est loin de chez moi, à un horaire qui colle pas du tout avec ma vie. En dehors de l'eau, hors de question d'envisager quoique what else, question exercice physique.
J'ai trop le mauvais souvenir d'avoir payé un abonnement dans un Club le prix d'un demi-tour du monde en first, pour me retrouver dans une salle d'aérobic en cours collectif, avec des pétasses qui admiraient dans de grands miroirs leur justaucorps fuchsia de pétasses et leur supers attitudes de pétasses sportives. Le genre de cours où la nana, pour te dire bonjour, elle plonge vers le sol, les jambes tendues légèrement écartées pour qu'on voit bien son fessier et elle pose ses avants-bras à plat par terre. Moi, même si je plie les genoux, je suis pas certaine d'y arriver. Je m'étais sentie tellement mal, tellement moche, tellement grosse et pas à ma place, avec mon jogging, mon tee-shirt et mes baskets que j'avais dit "plus jamais".
Le sport ne m'aime pas : je deviens rouge, je suffoque, tout ce qui s'approche de près ou de loin d'un exercice de cardio me colle la frousse, et puis aussi.... je dois brasser beaucoup plus de poids que le commun des mortels, ce qui est BEAUCOUP plus dur. Que des bonnes excuses, finalement.

18h50, je suis pleine de bonnes excuses, donc, pour ne pas y aller, la première étant que je ne pourrai pas écrire le billet du mardi, puisque je n'aurai pas le temps. Tant pis. Ami Lecteur, si tu m'aimes, tu comprendras. J'enfile un genre de pantacourt un peu mou, acheté chez Décathlon un jour de folie passagère, je vois que ça, sinon qu'est-ce que j'aurais été foutre au rayon fitness ? Et aussi un débardeur et une paire de tennis en cuir qui ont au moins 15 ans rien qu'en dimanches.
J'arrive sur place, il y a déjà la queue. "Non, c'est la première fois", je réponds à une gentille dame qui me demande si je suis déjà venue. Je traverse la salle en essayant de ne croiser aucun regard. Je pose mon sac à main et mon imper par terre dans un coin et je jette un coup d'oeil à l'assemblée présente. Des filles (très) jeunes, genre grelettes de 16 ans. D'autres, bien moins jeunes (largement plus vieilles que moi). Elles ont toutes une bouteille d'eau et je me dis que c'est encore des pouffes qui se la pètent. Je suis à deux doigts de me casser. Trop tard. La prof, moins de trente ans, jolie, avec un micro sans fil commence à haranguer son p'tit monde. "Allez, les filles ! On s'échauffe !". La musique démarre, la vache, c'est super speed pour un échauffement. Je crois que c'est speed, en fait c'est la Petite Musique de Nuit à côté de ce qui m'attend trois chansons plus tard.

19h05, l'échauffement s'arrête. Je ne peux déjà plus respirer. Trop tard, c'est parti pour la première vraie chanson-choré. J'essaye d'intégrer les pas, ça va, c'est pas trop compliqué, merci les chorégraphies de mon groupe de percus, y'a pas mal de trucs qui se ressemblent un peu.
19h10, pause bouteille d'eau. Ah oui, c'est pour ça. Je crois que je vais vomir tellement je suis essoufflée, je vais dans les toilettes hommes (elles sont plus près) pour boire au robinet du lavabo. Ne plus JAMAIS oublier sa bouteille. 
19h16, les filles du fond passent devant. Ah bon ? Bon, ok. Ah, bah, je vois mieux les pas d'ici... Je suis pas si mauvaise que ça dans la coordination et les enchaînements, en dehors de la cascade de sueur qui dégouline entre mes seins. Et que ça démarre toujours du pied gauche et moi, j'ai pas l'habitude du pied gauche. Mais sinon, ça va.
19h45, après 4 ou 6, je sais plus, chansons différentes à ondoyer, tortiller du cul, l'air de rien, faire des petits sauts, je m’aperçois que j'ai la banane tout le temps. C'est super fun. Hé, mais respire ! Ah oui, j'ai fait toute la séquence en apnée. Je suis la fille de Shakira et de Jacques Mayol.
19h49, allez les filles, la dernière !! Un genre de mambo chacha de folie, où on saute dans tous les sens. Là, c'est définitif, je pense que mes poumons sont rentrés à la maison, et m'ont laissée là, à bout de souffle. 
19h55, la dernière chanson (elle avait déjà dit ça à celle d'avant, la vilaine). C'est un peu de stretching, en musique toujours.

C'est fini. La prof nous congratule en disant qu'on est trop forte, on applaudit, j'ai fini. J'ai fait TOUTES les chansons. Je pense que jamais je n'arriverai à retrouver une couleur de peau normale, je finirai ma vie violette, c'est certain. Mais qu'est-ce que je suis contente ! J'ai fait un cours d'une heure sans lâcher prise, j'y ai même pris du plaisir. 

J'ai . Fait . Du . Sport . Pendant . Une . Heure. 

Immense fierté, immense satisfaction, je suis une killeuse, je sors de la salle avec un port de tête (mouillée) altier, les épaules en arrière, les seins en avant. Je peux tout conquérir, putain, je suis une WINNEUSE.

Je crains déjà les courbatures, je suis fourbue, je me dis que le lendemain matin va être terrible. Ben non. Mes copines m'ont dit que c'était normal, ça vient deux jours après. Ha ?

Si j'ai mal, je fais un EDIT, ok ?

------

EDIT de 11h32 : 0 courbature. Je descends l'escalier comme une princesse. C'est louche...

28 commentaires:

  1. Brodeuse du Phare28/3/12

    La fille de Shakira et de Jacques Mayol... Mouahaha (essaie l'arnica pour les courbatures la prochaine fois (là j'imagine que c'est déjà trop tard)).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas besoin d'arnica, je te promets, c'est incroyable...

      Supprimer
  2. leyleydu9528/3/12

    Je ne fais pas de sport non plus et j'avais aussi pensé que la zumba pourrait me plaire mais je suis fatiguée rien qu'à te lire alors c'est pas gagné !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain que c'est dynamique, mais en gros, si j'ai pu le faire, tout le monde peut le faire, je te promets !

      Supprimer
  3. aaaah, mais commencer du pied gauche, sérieux ? !
    de quoi te traumatiser un sambiste en moins de deux !

    sinon c'pas grave hein que pas de billet le mardi. :)
    j'suis contente pour toi que t'aies de la zumba près de chez toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Traumatisée, je suis. Moi aussi, je suis contente !

      Supprimer
  4. Ca fait 8 mois que je pratique la zumba et je n'ai pas eu une seule courbatures : c'est parce que je bois énormément d'eau et on s'étire bien. Je ne sais pas toi mais après chaque cours, je suis dans un état d'euphorie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euphorique.... et épuisée ! Promis, je pense à la bouteille la prochaine fois ;-)

      Supprimer
  5. PTdR la fille de Shakira et Mayol ! Tu me donnes envie tiens, et pourtant le sport et moi c'est comme pour toi, ça fait deux. Ou trois. Ou même quatre tiens (soupir).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu sais compter jusqu'à 4, tu peux faire de la zumba, c'est évident ! Tout se compte par 4, tu vois, c'est déjà un bon point...

      Supprimer
  6. J'suis morte de rire ! AHAHAHAH
    Moi j'adore ca la Zumba....
    En tout cas bravo pour ta perf...faut continuer...et bien s'étirer après...sinon courbatures ; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'étirement, ça va, sauf quand il faut coller les mains par terre avec les jambes tendues, là, ben, c'est pas possible....

      Supprimer
  7. DOMINIQUE28/3/12

    Bravo la Blonde ! Il faut toujours que le plaisir dépasse l'effort.
    Et les salles de gym sont un des endroits les plus déprimants du monde.
    Zumbe donc bien, et les courbatures, ben faut faire avec, tu en auras beaucoup moins quand tu seras rodée.
    Zut pour le mardi, mais c'est pour la bonne cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement j'arrivais à organiser un peu mes pensées, je pourrais essayer d'écrire à l'avance, mais... j'ai un peu de mal encore.
      Merci pour tes encouragements ;-)

      Supprimer
  8. T'as fait du sport, t'as aimé, et en plus t'as pas de courbatures ?
    Va peut-être falloir que je regarde de plus près aux cours de zumba près de chez moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh oui, essaye si tu peux, c'est euphorisant, comme dit Colinette !

      Supprimer
  9. Anonyme28/3/12

    Excellent ! je suis fière de toi ! ;o)))
    J'adorerais faire de la zumba, mais y'a pas ça dans mon coin. En revanche je fais de l'aquagym dans un club à deux minutes de la maison et j'adore ça ! Pour te dire, j'y vais quasi tous les jours !
    Nathaly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est top aussi ! En plus, mon ancien prof d'aquagym, il s'appelait Cédric et il avait le même physique que le Cédric de Scènes de Ménage. On bavait dans la piscine, mais du coup, ça se voyait pas trop !

      Supprimer
  10. c'est cool, je comprends ta fierté
    ça c'est fait, vivement le prochain challenge
    dommage que ça soit loin je serais bien venue onduler mon corps avec la fille de skakira...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ondule, baby, ondule, shake ton booty ;-)

      Supprimer
  11. Wow, moi qui déteste aussi le sport (presqu'autant qu'il me déteste), je me dis que je pourrai tenter de trouver un endroit où ça se pratique par chez moi ... Merci, tu donnes vraiment espoir au non-sporteuse :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te promets, c'est le truc à faire aimer l'exercice physique. Incroyable ! Bon, faut quand même aimer tortiller du cul, sinon, tu vas trouver le temps long ;-)

      Supprimer
  12. Anonyme1/4/12

    Oh la chance !
    Je suis sure que c'est génial ce truc. J'ai le souffle (je cours), à peu près musclée (cours de gym réguliers en salle) MAIS je ne sais pas coordonner. JE SUIS NULLE, incapable de reproduire une chorégraphie aussi simple soit-elle ! Qu
    elle chance de pouvoir s'éclater à la zumba ! Une amie pas très sportive a essayé, elle a adoré. Elle me dit qu'elle en sort avec la banane pour le reste de la journée.
    Cath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, on peut être sportive et musclée mais pas être bonne en tout. Merci Cath de venir le rappeler, des fois, ça fait du bien aussi ;-)
      Enfin, bon, je me moque pas j'espère que tu comprends...

      Supprimer
  13. Super, nous sommes jumelles d'envie de sport manifestement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais la zumba c'est PAS du sport, c'est ça qu'il faut se dire ;-)

      Supprimer